Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 01:25

 

524 257 euros pour Laurent Fabius et son équipe

Laurent Brayard, Rédaction en ligne
20.01.2013, 11:38, heure de Moscou
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog

евро деньги евро горшок

 
© Flickr.com/Images_of_Money/cc-by

524 257 euros, ce n’est pas le dernier montant de la Loterie nationale, mais le salaire hors primes de Laurent Fabius, de Bernard Cazeneuve, de Pascal Canfin, de Yamina Benguigui et d’Hélène Conway-Mouret ainsi que de leurs 37 collaborateurs directs pour un mois… C’est ce que rapportait hier l’Observatoire des subventions, soit sans les primes et autres avantages la coquette somme de 6,3 millions d’euros par an.

Et nous nous trouvons en face d’un seul ministère, celui des Affaires étrangères, nous imaginons les sommets vertigineux atteints par les salaires cumulés de tous les ministères et grandes institutions de l’Etat, l’Elysée compris… vous serez surpris d’en apprendre la longue litanie que j’ose vous dévoiler dans l’ordre : la Présidence, Matignon, les AE, l’Education nationale, la Justice, l’Economie et les Finances, les Affaires sociales et la santé, l’Egalité des territoires et le logement, l’Intérieur, le Commerce extérieur, le Redressement productif, le Développement durable et l’énergie, l’Emploi, la Défense, la Culture, l’Enseignement supérieur et la recherche, le droits des Femmes, l’Agriculture et la forêt, la Réforme de l’Etat, l’Outre-mer, l’Artisanat et le Tourisme, les Sports, ainsi qu’un certain nombre de ministres délégués pour le Budget, la Réussite éducative, les Relations avec le parlement, l’Egalité des territoires, les Affaires européennes, les Personnes âgées, l’Economie sociale et solidaire et la Consommation, la Famille, les Handicapés, le Développement, la Formation professionnelle, la Francophonie, les Transports et la Mer et la pêche, les Petites entreprises et l’Innovation, les Anciens combattants, la Décentralisation, l’Agroalimentaire et les Français de l’étranger…

Vous êtes fatigués ? Moi aussi ! C’est donc pas moins de 20 ministères, 18 ministres délégués et bien sûr la présidence et Matignon. Combien de personnes dirigeantes sont-elles concernées ? Difficile de le savoir, quelques centaines tout au moins pour un budget pharaonique tandis que des milliers de Français sont dans le besoin. La moitié seulement des salaires de ces hommes et femmes seraient suffisants pour nourrir plusieurs milliers de familles en France ou pour supporter la création de centaines de petites entreprises ou même l’alimentation de centaines de recherches innovantes dans une université lambda. Le grand scandale des places chaudes du gouvernement est aujourd’hui un secret de polichinelle.

Pourtant, jusqu’à ce jour, aucun gouvernement de gauche ou de droite n’a honnêtement pris le taureau par les cornes pour demander un audit général, revoir les salaires au raisonnable, faire les réformes simples et de bon sens qui sont demandées par les temps de crise, mais également par les temps de bombances, car les fonctionnaires de l’Etat ne sont que des représentants du Peuple, de simples citoyens dont l’importance ne surpasse pas celle de n’importe lequel des Français, fusse-t-il le plus modeste. Ces sommes incroyables sont en hausses depuis l’ère Mitterrand sans discontinuité. Chaque gouvernement à partir de ce Président de la République n’a eu de cesse, souvent quasiment immédiatement au pouvoir, d’allonger la note.

François Hollande, malgré les annonces démagogiques de mai 2012 avait bel et bien revu à la baisse les salaires mais en gonflant les équipes et en octroyant des privilèges cachés qui au final représentent ensembles une hausse… Les ministères ne sont d’ailleurs que la partie visible de l’iceberg, le cas de l’Assemblée nationale et du Sénat, mais aussi de nombreuses autres institutions moins en vue ajoutent au trou béant qui est fait dans les budgets et auxquels s’ajoutent les coûts usuels de fonctionnement des institutions, entretiens, périssables, frais énergétiques, de transports, de bouche, de prestige et nous en oubliant forcément. Comparés à la cour de Versailles et aux listes civiles et budgets des derniers souverains français, de Louis XVI par exemple, l’exercice serait très intéressant et révélateur, nous pourrions savoir jusqu’à quel point la République française est devenue le creuset d’abus et du népotisme.

Il est malheureusement à parier, que le gouvernement qui mettra le coup de pied dans la fourmilière n’est pas près de voir le jour. Quant à son président, il ou elle, gambade peut-être en culotte courte dans quelque crèche ou jardin public… avec un peu de chance… Les fonctions de l’Etat au fil des républiques, de la glorieuse aînée de 1792 à la petite dernière de 1958, semblent être devenues le repaire et le lit confortable d’une nouvelle sorte de courtisans. Les Français avaient vu ceux de Versailles, que le Roi Soleil amusait de ces fastes et spectacles, et il semble que ces temps lointains ont été largement dépassés. Ils avaient pourtant provoqué la Révolution de 89, rien de moins. Quant aux vertueux ou moins vertueux orateurs de l’An I de la République, que diraient-ils ? Que diraient en effet les Desmoulins, Condorcet, Lindet ou Carnot en voyant l’évolution de leur création ?

L’un d’eux, ou plutôt une, Madame Roland l’égérie des Girondins, s’était écriée dans sa charrette sur le terrible chemin de l’échafaud « Oh Liberté, que de crimes commis en ton nom ! » Elle ne pensait pas si bien dire à son heure ultime car après la mort de ses bourreaux, la République des corrompus, celle des Barras et des Tallien avait dominé le paysage et eut de beaux jours jusqu’à l’époque présente. Aujourd’hui dans une France goguenarde repue (partiellement) des repas de fin d’année, amusée (partiellement) par les quelques émissions de TV réalité, les Français sont assoupis. « Du pain, du vin et des jeux », le vieil adage romain des empereurs de l’Antiquité pour tenir le Peuple tranquille n’a jamais eu de meilleurs jours, la fameuse « Poule au pot » voulue par Henri IV dans toutes les assiettes de ses sujets ne sera pas encore pour demain !

 

http://french.ruvr.ru/2013_01_20/524-257-euros-pour-Laurent-Fabius-et-son-equipe/

 

Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche