Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 03:05
Vendredi 4 mars 2011 5 04 /03 /Mars /2011 14:42

 

 

Vendredi, 04 Mars 2011 16:46

Le suicide raté de Jamal Moubarak

IRIB- Jamal Moubarak, le fils aîné du dictateur déchu égyptien, en voyant son rêve d’accéder à la présidence s’envoler et par crainte d’être poursuivi, pour rapatrier les richesses expatriées, a tenté de se donner la mort.
Arabie saoudite: des dizaines de personnes, arrêtées, à Qatif IRIB - Les forces de sécurité de sécurité saoudiennes ont arrêté des dizaines de personnes qui participaient à une manifestation pacifique, dans la ville à population chiite de Qatif.
Vendredi, 04 Mars 2011 11:55

Mesures draconiennes de sécurité, à Bagdad

Mesures draconiennes de sécurité, à Bagdad IRIB- D'importantes mesures de sécurité sont mises en place, à Bagdad, la capitale irakienne, où une manifestation est prévue, aujourd'hui, en guise de protestation contre le manque de prestations publiques et sociales.
La Syrie est favorable à l'inspection de ses installations nucléaires IRIB- "La Syrie a donné son accord pour que les inspecteurs de l'Agence internationale de l'Energie atomique visitent, le premier avril, ses installations nucléaires", c'est ce qu'a annoncé un responsable de l'AIEA, cité par le «Washington Post».
IRIB - Remettant en cause la crédibilité du TSL, le Tribunal Spécial pour le Liban, chargé d'enquêter sur l'assassinat de l'ancien Premier ministre, Rafic Hariri, un certain nombre de ministres libanais refusent de coopérer avec ce tribunal.
Les revendications du peuple jordanien adressées au roi d’Arabie saoudite IRIB- De nombreux Jordaniens, en observant un sit-in devant l’ambassade de l’Arabie saoudite, à Amman, ont réclamé la libération de leurs concitoyens détenus dans les prisons de l’Arabie saoudite.
IRIB- De jeunes saoudiens ont l’intention d’organiser, aujourd’hui, vendredi, des manifestations, en signe de protestation contre l’arrestation de Cheikh Toawfiq Al-Amer, l’un des éminents Oulémas chiites.
Arabie saoudite : nouveau soutien au gouvernement de Bahreïn IRIB- Selon Farsnews, le régime saoudien a, de nouveau, déclaré son soutien au gouvernement d’Al-Khalifa, à Bahreïn, rappelant que la sécurité et la stabilité de Bahreïn sont étroitement associées à celles de l’Arabie saoudite.
Les Palestiniens refusent d’intégrer la question de l’Holocauste, dans le programme scolaire des enfants palestiniens IRIB- Les Palestiniens ont condamné, sévèrement, le plan de l’ONU, selon lequel, il a été décidé d’intégrer la question de l’Holocauste, dans le programme scolaire des enfants palestiniens, à Gaza, et cela, sous la surveillance de l’ONU.
L’aide koweitienne, sans contrepartie, accordée à Bahreïn IRIB- Le Koweït a décidé d’apporter une aide à fond perdu à Bahreïn, pour le faire sortir de la crise provoquée par les protestations populaires d’envergure.
Les Emirats arabes unis, ont, de nouveau, déclaré leur soutien au gouvernement de Bahreïn IRIB- Khalifa ben Zayed Al-Nahyane, le Président des Emirats arabes unis, lors de sa rencontre avec le prince héritier bahreïni, a pour sa part, déclaré qu’Abu-Dhabi ne ménagera aucun effort, pour faire retourner le calme et la stabilité, dans ce pays en crise qu’est Bahreïn.  
Arabie saoudite: demain, la IRIB- Selon Farsnews, les Chiites des différentes villes saoudiennes organiseront, demain, en signe de protestation contre l’arrestation d’un éminent dignitaire chiite de ce pays, par les responsables saoudiens, des manifestations, après la prière du vendredi.
IRIB- Le roi d’Arabie saoudite a décidé d’apporter des changements, dans la structure de l’administration du pays, pour empêcher l’éclatement d’une révolution populaire, et ce, à travers un remaniement conséquent de l’actuel cabinet.
Extension de la vague des manifestations antigouvernementales, à Bahreïn IRIB- La vague des manifestations antigouvernementales, à Manama, la capitale bahreïnie, est en extension.
Le Premier ministre égyptien a démissionné IRIB- Le Premier ministre égyptien a démissionné de son poste.

Face-à-face tendu à Bahreïn

C’est le 14 février que se déroule à Bahreïn la première manifestation contre la dynastie régnante et que tombe la première victime ; le lendemain, lors de ses funérailles, un autre jeune homme est tué.

Dans un geste spectaculaire, le roi présente alors ses excuses pour les morts, et les opposants occupent pacifiquement la place des Perles. Le 17 février au matin, l’armée donne l’assaut, tuant cinq personnes, dont certaines assassinées dans leur sommeil, sous la tente.

 [Article complet : blog.mondediplo.net]
Un bureau de vote au Bénin, en mars 2006.
Bénin
Report au Bénin de l’élection présidentielle

Les parlementaires du Bénin ont approuvé ce vendredi 4 mars 2011, un nouveau report de l’élection présidentielle. Initialement prévu le 27 février, le scrutin avait déjà subi un premier report au dimanche 6 mars.

 

 

 

URGENT : Nouvelle victoire du peuple tunisien. Election d’une Assemblée Constituante le 24 juillet 2011

Le peuple tunisien, mobilisé pour un changement radical du système, vient d’arracher une nouvelle victoire à travers l’élection d’une Assemblée Constituante, prévue pour le 24 juillet 2011. C’est ce que vient d’annoncer le Président de la République intérimaire. Après la chute du Rat de Carthage et du gouvernement Ghanouchi, les tunisiens, grâce à leur mobilisation... 

Affaire Zendjabil : Ou le vrai visage du régime algérien…

Affaire Zendjabil : Ou le vrai visage du régime algérien…
par Djamaledine Benchenouf, jeudi 3 mars 2011, 15:19   Ahmed Zendjabil, surnommé « l’Escobar algérien » par S.Tlemcani, la journaliste »d’investigation » d’El Watan, et dont elle avait dit qu’il avait été arrêté par les services de sécurité, en aoüt 2006, s’était en fait rendu, de son propre chef, au juge... 

Alger : Plus de 2000 étudiants manifestent devant le ministère de l’Enseignement Supérieur

Alger : Plus de 2000 étudiants manifestent devant le ministère de l’Enseignement Supérieur
El Watan le 03.03.11 | 11h44 Pas moins de deux mille étudiants ont manifesté jeudi matin devant les bureaux du ministre de l’Enseignement Supérieur à Ben Akoun, dans la banlieue d’Alger. Les étudiants de plusieurs écoles nationales et centres universitaires ont brandi, une nouvelle fois, des slogans qui condamnent l’attitude du ministre Rachid Harraoubia lequel est accusé de... 

Cynisme occidental : Le Monde arabe dans la tourmente

L’INTERVENTION MILITAIRE EN LIBYE … INGERENCE, HYPOCRISIE ET CYNISME.

Tels que vous êtes, tels que vous serez gouvernés !

Selon l’armée Russe, les attaques de civils par l’aviation libyenne n’ont pas eu lieu.

Islam et écologie

LE PARRICIDE. La guerre civile en Libye

 

04/03/2011

L’Intifada s’étend au-delà de la Palestine

04/03/2011

Mise en garde de l'Iran

 

 

 
LIBYE : Les fantômes de la frontière

 



Frontière entre la Tunisie et la Libye. C’est ici que l’ONU et l’Unhcr, son agence pour les réfugiés, ont lancé une alarme sur une crise humanitaire en cours, un des « effets collatéraux » du fracas qui est en train de mettre la Libye en pièces (et qui pourrait être une des causes, ou des prétextes, pour une prochaine intervention militaire internationale).

 

Mercredi l’Unhcr avait donné des chiffres et situations épouvantables. Files de 80.000 personnes en attente, du côté libyen de la frontière et 120 mille entassées du côté tunisien sans s’avoir qu’en faire. Conditions hygiéniques et sanitaires horribles (en rangs, de nuit, dans le gel pour ne pas perdre sa place, un enfant mort de froid) et humaines effrayantes (mauvais traitements, vols, vexations de toutes sortes).

 
Selon certains 200 mille réfugiés étrangers sont passés à ce poste frontière, à l’extrémité occidentale de la Libye depuis que la révolte a éclaté le 17 février ; l’ONU redimensionne le chiffre partiellement à un peu plus de 90 mille depuis le 20 février, mais pas son côté dramatique, plus de 7.500 réfugiés rien que mercredi.

 

Hier, quand notre convoi de voitures de Tripoli arrive à Ras Jadir, vers 4 heures de l’après-midi, on s’attend à se trouver face à des scènes dantesques semblables à celles qu’on voit à l’aéroport de la capitale, où depuis deux semaines bivouaquent des milliers de personnes dans des conditions terribles. Mais le poste frontière, du côté libyen, est pratiquement désert et il y a presque plus de journalistes étrangers -une centaine- que de gens qui sont en tain de passer.  En général ce sont des gens du Bengladesh, des Vietnamiens, des Africains noirs de diverses nationalités. Quelques uns osent le signe de la victoire mais on voit qu’ils ont peur. La plupart sont chargés de valises mais certains n’ont quasiment rien avec eux.  Et nous racontent ce que nous nous attendons à entendre : dans leur calvaire pour arriver jusque là on leur  volé tout ce qu’on pouvait leur prendre, argent, portables.., souvent leur salaire de six-sept mois de travail évanoui en une nuit. Mais ça n’a pas d’importance, l’important est d’être là, à quelques dizaines de mètres de la guérite où flotte le drapeau tunisien et la libération de ce cauchemar.  Fuir la guerre qu’il y a eu et qu’il y aura peut-être encore, et qui sera même pire.

  

Mais où sont ces « 80.000 ». Ou, en tous cas, les dizaines de milliers qui, jusqu’à hier, étaient en rangs pour passer ? Les collègues qui suivent la crise du côté tunisien de la frontière nous disent au téléphone que là-bas les réfugiés entrés par Ras Jadir sont effectivement entassés par dizaines de milliers, que la situation humanitaire est dramatique, qu’on est en train d'organiser des ponts aériens et navals.

 

Mais reste la question : où sont les pauvres gens qui étaient ici jusqu’à hier ? La raison pour laquelle nos anges gardiens libyens nous ont amené jusqu’ici est très claire : montrer qu’il n’y a pas de crise humanitaire, que ceux qui veulent partir peuvent le faire sans problème excessif,  que dans ce cas-là aussi la Libye -la Libye de Kadhafi- est victime d’une campagne de désinformation systématique.

 

On ne sait pas comment ils ont fait mais à présent ces Bangladeshi, ces Vietnamiens, ces sub-sahariens sont passés et ils sont sans doute maintenant en Tunisie.

 

Nous reprenons, nous, la route de Tripoli, qui est à 170 kms. Mais la nuit tombe rapidement et, à travers les dizaines de postes des gouvernementaux, quand nous arrivons à Az Zaywah, à une cinquantaine de Kms de la capitale, le conducteur se trompe de route et il est arrêté par un check-point de rebelles, qui contrôlent le centre. Celui qui court le plus de risques, bien sûr, est notre guide libyen mais le mot magique -« presse étrangère »- et l’obscurité font des miracles, et nous passons. Nous voulions nous arrêter à Mellita, où se trouvent les implantations les plus importantes de l’Eni en Libye. Mais l’obscurité et le danger le déconseillent. On continue.

 

Az Zaywah est en quelque sorte le symbole de cette guerre civile parfois rampante parfois ouverte. Nous nous y étions arrêtés le matin, en venant de Tripoli.  On voulait nous montrer la plus grande raffinerie du pays, en capacité de raffiner 120 mille barils par jour (qui tourne à présent à 75% de sa capacité). Dans la rade, en face, trois ou quatre pétroliers sont en attente. Les rebelles avaient informé, et les media rapporté, ces jours derniers, que la raffinerie était entre leurs mains. Et par contre non. Les anti-Kadhafi, qui contrôlent effectivement le centre de la ville, ne sont qu’à quelques centaines de mètres de là, avec un coup de canon ils pourraient facilement viser la raffinerie. « Mais ils ne le feront pas », dit le directeur, parce que « le pétrole est à tous les Libyens ». En effet, paradoxe apparent, la raffinerie sert à la fois la principale centrale électrique de Tripoli, aux mains des gouvernementaux, et celle de Az Zaywah, aux mains des rebelles. Situation dans l’impasse, peut-être avec des négociations clandestines. Mais qui pourrait sauter d’un moment à l’autre.

 

Edition de vendredi 4 mars 2011 de il manifesto

http://abbonati.ilmanifesto.it/Quotidiano-archivio/04-Marzo-2011/art32.php3


Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

 

LIBYE :Les fantômes de la frontière

par Maurizio Matteuzzi

Le 4 mars 2011

 

 

 

 

BRUXELLES 4 MARS
Impact du conflit israélo-palestinien sur le vivre ensemble à Bruxelles
Avec Jacques Rajchman (Union des Progressistes Juifs de Belgique)
Impact du conflit israélo-palestinien et des autres conflits internationaux sur le vivre ensemble à Bruxelles. Débat avec Jacques Rajchman (Union des Progressistes Juifs de Belgique). A 18 heures, 40 rue du métal, 1060 Saint-Gilles Org : Centre Interculturel de Formation par l'Action, Atout Projet, JOC Bruxelles, MOC Bruxelles et UPJB. Contact et réservations : 0498-10-63-84 jopulli@hotmail.com

 

 

 

LIEGE 5 MARS
Conférence : Les révoltes arabes, Israël et nous
Journée de solidarité avec le peuple palestinien. 16 h, salle des fêtes de Droixhe (Espace G. Truffaut), Av. de Lille, 3. Org : Plateforme de solidarité avec le peuple palestinien (avec le soutien de l'ABP-Liège) - Contact : Tahar 0497 04 83 64 - cifa@skynet.be

 

 

 

BRUXELLES 18 MARS
Le printemps des peuples arabes et l'Occident
Avec Tariq Ramadan et Isabelle Durant
Débat : Tariq Ramadan, Isabelle Durant (Ecolo) et Michel Collon : « Le printemps des peuples arabes et l'Occident : A l'aube d'une ère nouvelle ? ». Université Saint-Louis, Bd du Jardin Botanique, 43 - 1000 Bruxelles - 18 h. Org. European Muslim Network - Contact : Sarah Vaux - 0486/960.247 - info@euro-muslims.eu - www.euro-muslims.eu - P.A.F = 5? - Il est conseillé d'arriver à l'avance afin de s'assurer une place. PAS DE RÉSERVATION.

N.B. Le livre Israël, parlons-en ! est actuellement épuisé en librairie, mais Investig'Action peut encore vous l'envoyer. Pour commander : Israël, parlons-en !
 

 

 

 

 

 

 

 

Lire particulièrement:

 

 

 

 

 

INTERVENTION EXTERIEURE
Opération Libye en préparation : le Pentagone « repositionne » ses forces - M. Dinucci
Comment exploiter le mécontentement pour balkaniser la Libye...

Libye - L'Appel Franco-Arabe contre l'ingérence - René Lacroix
A contre courant du "battage médiatique unilatéral"

Le temps n'est-il pas venu d'instaurer la justice en Palestine ? - Ziad Medoukh
Après la Libye, les USA interviendront-ils à Gaza pour la libérer de l'opresseur ?

Venezuela : Obama cherche un candidat pour les élections de 2012 - Eva Golinger
Le budget US prévoit officiellement une part pour "renforcer la démocratie" au Venezuela

Bush en Irak, c'était formidable. Vous en reprendrez bien un peu en Libye ? - Michel Collon
La guerre humanitaire n'existe pas. La guerre pour le pétrole, si.

SAVOIR FAIRE INTERIEUR
L'Egypte : une démocratie libérale ou une démocratie africaine ? - Patricia Daley
Le terme de "démocratie libérale" m'a toujours mise mal à l'aise

L'Egypte, Cuba et The Wall Street Journal - Arnaldo Hernandez
Mais pourquoi donc cela arrive en Egypte, mais pas à Cuba ?

Burkina faso - La jeunesse se soulève - Harana Pare
Après la Tunisie, une autre dictature amie de la France connaît des révoltes. Silence médiatique.

LE PAYS DES DROITS ... DU COMMERCE ET DE L'INDUSTRIE
Les politiques préfèrent lutter contre les écolos que contre les algues vertes ! - SuperNo
Qui sont les cochons responsables de la pollution des plages bretonnes ?

Assassin, narcotrafiquant et ... professeur d'université à Metz ! - Cédric Rutter
Mais que va donc enseigner le président colombien ? Le modèle de développement paramilitaire ?

DES JEUX, MAIS PAS DE PAIN.
Jeux vidéo et propagande impérialiste - Fabien L.
Jeux de massacre pour défendre l'impérialisme américain

Le FMI épaulé par la Commission européenne organise le pillage de la Grèce - J. Duval
Le budget militaire grec ne cesse d'augmenter et les restrictions budgétaires alors ?

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Actualité (et alternative)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche