Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 02:09

 

 

 

Jovanovic s'adresse aux épargnants

 

http://www.dailymotion.com/video/xqbhd9_guerre-civile-europeenne-pierre-jovanovic-paris_news

 

 

Budget 2013 : la hausse voulue par Bruxelles passe mal

 

..

Logement : la CNL veut "faire barrage"

 

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/04/23/97002-20120423FILWWW00642-logement-la-cnl-veut-faire-barrage.php

La Confédération nationale du logement (CNL), la plus importante association de locataires, a appelé aujourd'hui à une "participation massive" au second tour de l'élection présidentielle le 6 mai, "pour faire barrage" à la politique actuelle du logement.

"La participation massive au scrutin du 6 mai est nécessaire, pour faire barrage à la poursuite et l'amplification d'une politique qui a fait du logement un produit marchand et cher, contre l'intérêt général", estime la CNL dans un communiqué.

"Le bilan gouvernemental est particulièrement négatif pour les locataires, mal-logés, sans-logis, accédants à la propriété et pour l'ensemble des consommateurs", selon la CNL.

"Notre pays a besoin d'autres choix politiques, économiques et sociaux en rupture avec ceux mis en oeuvre depuis 2007", année de l'élection du président actuel Nicolas Sarkozy, ajoute la CNL au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle.

"Pour ce gouvernement et son candidat, le logement, et particulièrement le logement social, n'est plus une priorité nationale, mais une source de spéculation, de profit répondant aux intérêts particuliers", considère l'association.

La CNL appelle "à faire du 1er mai prochain un rendez-vous important des luttes", réclamant "un blocage de tous les loyers, la construction de 250.000 de logements véritablement sociaux par an, l'arrêt de toutes les saisies et expulsions, la majoration de 25% des aides personnelles, la mise en oeuvre d'un service public du logement, de l'habitat et de l'énergie".

 

Le Liesi :

 

CAC – Les Marches du Temps

Par Menthalo -  Pour rassurer les inquiets, qui n’ont pas confiance dans leurs propres analyses et qui s’inquiètent des rebonds sur les supports, voici quelques données basiques. La base du trading a été décrite par Ralph Nelson Elliott, les fameuses vagues d’Elliott: “Chaque marche de hausse d’une valeur est consolidée par une contre-marche de baisse, dont l’ampleur varie, tenant compte des ratios de Fibonacci au XIIIe siècle”.

23,6%  38,2% 50%  61,8%

De la même façon, toute descente est constituée de marches de baisse, qui impliquent des contre-marches de hausse, dont l’ampleur tient compte des mêmes ratios”.

La hausse actuelle du CAC est toujours un retracement de la baisse, visant 23,6% et qui devrait être bloquée par la résistance à 2345.

(voir les réserves en fin d’article)

Regardez la symétrie de la figure par rapport à ces 3245

L’essentiel est donc de déterminer si vous êtes dans un marché haussier ou dans un marché baissier, de façon à ne pas vous tromper de sens.

Dans un grand marché baissier, il y a ce qu’on appelle des rallyes haussiers, qui peuvent durer plusieurs mois. Le marché est baissier depuis septembre 2000.

Après un excès à la baisse, qui a amené le plus bas de 2003, les autorités ont relancé la hausse par le biais de la politique monétaire, renvoyant les cours aux plus hauts de juin 2007. A cette date, la bulle financière créée par un hyper-laxisme du crédit, qui a permis à des chômeurs SDF d’emprunter pour faire construire leur maison, a explosé. La hausse du prix de l’immobilier s’est soudain arrêtée et cette bulle a commencé à se dégonfler, amenant la crise des sub-primes et la crise hypothécaire, qui a suivi. Les faillites de banques majeures ont gelé le marché financier, amenant le krach de fin 2008.

La politique monétaire de la Fed, inondant le marché de centaines de milliards de Dollars pour renflouer les banques menaçant une explosion du système, a permis de relancer les marchés boursiers à la hausse. Pour cela, de l’aveu même d’Alan Greenspan, ex-gouverneur de la Fed, la Réserve Fédérale a acheté des actions pour soutenir les bourses, ce qui permettait de fausser la perception de la santé de l’économie en faussant son baromètre. Le QE1 a renvoyé le CAC culminer à 4153 en février 2011. La hausse s’est arrêtée exactement à 38,20 de la vague de hausse de 1997 à 2000.

C’est alors que la vague des CDS, produits financiers contenant des crédits hypothécaires véreux titrisés, a déferlée, menaçant de faillite la plupart des banques mondiales. L’inquiétude des marchés a fait chuter les bourses, jusqu’au plus bas de fin novembre 2011.

La Fed a donc lancé un QE II, imitée par les autres Banques Centrales, qui ont créé ex-nihilo des centaines de milliards de dollars, livres, yen et euros, qui furent injectés dans les banques pour leur éviter la faillite. Ce QE II a permis un rebond boursier de décembre à mars, ce qu’on appelle un “rallye haussier dans un marché baissier”. Le rebond s’est terminé (à 5 points près) sur l’oblique baissière Long Terme.

La crise de la dette s’est élargie, passant des particuliers aux Etats. L’Islande a fait défaut sur la dette de ses banques. La Grèce a fait défaut sur ses obligations. La Grèce vient d’annoncer une récession prévisionnelle de 5%, contre 4,5% annoncée il y a quelques semaines. Sur 1 million d’entreprises grecques, 250.000 ont été mises en faillite ces dernières semaines, ce à quoi viennent se rajouter 300.000 entreprises, qui ne paient plus les salaires des employés.

Les banques italiennes sont en faillite.

Les régions espagnoles sont en faillite.  L’Espagne est obligée d’emprunter à des taux usuraires alors que son économie est en très forte récession.

La France inquiète les marchés et doit payer ses emprunts de plus en plus cher. La zone Euro semble au bord de l’éclatement.

Le Baltic Dry Index et le HARPEX sont toujours proches de leurs plus bas, montrant que le commerce international est grippé. L’économie chinoise a fortement ralenti.

Les prix de l’immobilier américain sont toujours en baisse.

Les conditions macro-économiques sont donc désastreuses et confirment bien un marché globalement baissier: l’hiver de Kondratiev.

Réserve:

Ce soir à midi heure de NY aura lieu une conférence du FOMC, suivie à 14H d’un discours de Bernanke, annonçant la politique monétaire américaine pour les semaines à venir.

Lors de la dernière réunion, Bernanke avait dit qu’il n’y aurait pas de QE III dans les mois à venir.

Si la déclaration du jour est une confirmation de cette politique, le CAC devrait se dégonfler comme un soufflé pour aller vers 2944, premier support solide. Le Dollar se renforcerait, l’Euro irait tester son support à 1,30 voire 1,29 et les métaux précieux continueront leur consolidation.

C’est ce que j’anticipe, à tort ou à raison.

A l’inverse, si la Fed annonçait un QE III, les métaux précieux s’envoleraient à la hausse, le Dollar plongerait et le CAC repartirait à la hausse.

Ce n’est pas mon attente aujourd’hui. 

Ci dessous, l‘US Dollar Index.

Le Dollar contre 9 autres monnaies. Le graphe indique qu’il est survendu en contact avec son support MT, franchement haussier.

Graphe

 
65 Comments

Publié par le 25 avril 2012 dans Non classé

 

Ben Bernanke va parler ce soir…

La situation économique américaine n’est pas brillante. En effet, depuis quelques semaines, les statistiques macro-économiques sont mauvaises sur le chômage et sur la croissance. D’aucuns s’attendent donc ce soir à l’annonce d’une politique toujours extrêmement laxiste, accommodante, de la part de la banque centrale américaine.

Il faudra surveiller les commentaires à 18h30 et 20h15, pour vérifier le sens prochain du mouvement.

Mais n’oublions pas : les banquiers internationaux qui soufflent les grandes tendances des  rapports que transmet M. Bernanke à la « communauté financière », sont désormais pressés de réaliser les conditions nécessaires pour une « décélération contrôlée » de l’économie américaine et une refonte monétaire internationale sur les cendres des monnaies papier.

Le tout est d’entretenir un savant mélange entre  le navire US qui tangue tandis que l’Europe plonge dans le marasme.

Comme l’a très bien expliqué Trader Noé depuis plusieurs jours, les indices de Wall Street sont au plus haut et nous… dans les bas fonds.

Y a-t-il un hasard dans cette comparaison entre l’Europe et les Amis d’outre-Atlantique ?

 
38 Comments

Publié par le 25 avril 2012 dans Non classé

 

Menthalo – Moscou

L’argent de la Drogue

A l’occasion du sommet de l’OTAN de Bucarest en 2008, le président Dmitry Medvedev avait offert de remettre à disposition les lignes ferroviaires russes pour assurer le transport depuis ou vers l’Europe du matériel non militaire en provenance ou en direction d’Afghanistan.

Le 5 avril 2012, Alexandre Grouchko, le vice-ministre russe des Affaires étrangères qui devrait devenir dans les prochains jours représentant permanent de la Russie auprès de l’OTAN, a déclaré dans un entretien à Ria-Novosti que ce fret sera désormais régi par un nouveau Protocole. En vertu de cet accord, il pourra être fouillé par les services de lutte contre le trafic des stupéfiants.

La consommation d’héroïne afghane est devenue un problème majeur de santé publique en Europe en général et en Russie en particulier. Le pays en est devenu le premier consommateur mondial. À ce jour, deux millions de jeunes Russes âgés entre 18 et 39 ans en sont des consommateurs réguliers. Cette drogue provoque plus de 30 000 décès par an et favorise la propagation du VIH à une vitesse encore jamais vue selon un rapport de l’UNODC. Les responsables de la lutte anti-drogue en Russie ont déjà, par le passé, explicitement évoqué le rôle de l’Otan dans le trafic d’héroïne en provenance d’Afghanistan, les autorités étant allées jusqu’à porter l’affaire devant le Conseil de Sécurité de l’Onu. Cette annonce d’Alexandre Grouchko et sa nomination comme représentant permanent auprès de l’OTAN marquent le retour aux commandes de Vladimir Poutine. Celui-ci considère que son pays est la cible d’une véritable « agression par l’héroïne » et a fait figurer la lutte contre ce fléau parmi les priorités de son nouveau mandat présidentiel. À l’époque où l’accord de transport ferroviaire avait été signé, les responsables poutiniens avaient indiqué hors micro qu’en échange du droit de passage des cargaisons de l’OTAN sur le territoire russe, Medvedev percevait un pot de vin d’1 milliard de dollars annuels, financé par l’argent des drogues afghanes. (Source: réseau Voltaire)

 
31 Comments

Publié par le 25 avril 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 25 avril 2012

Hier, nous avions annoncé un rebond, une prise de bénéfice.
Celle-ci a bien eu lieu mais ne remet en aucun cas (sauf la planche à billets massive) la tendance baissière.

En regardant l’indice E-mini SP 500, celui-ci s’est rapproché de la résistance des 1380 points (en clôture).

Rappelez-vous que le point pivot qui a déclenché la forte chute sur l’indice Future CAC 40 correspond au pivot des 1390 points.

Autrement dit, le marché américain corrige lentement alors que les marchés européens s’écroulent !

Il faudrait une réserve fédérale européenne fonctionnelle pour faire fonctionner ce système et dissimuler l’ensemble des problèmes de dette.

En attendant, cela craque dans de nombreux endroits (Espagne, Italie, Pays Bas,…) et comme Jacques Attali le laissait entendre: sans fédéralisme européen le système va se gripper très rapidement.

En attendant l’OAT sur la France proposée dernièrement se rapproche des 125.5 et son dépassement pourrait la faire croître davantage et aggraver les problèmes sur notre territoire. Comme Xavier Bertrand l’avait signalé sur RMC, la France emprunte pour financer les retraites et les payer le 08 de chaque mois.

Avec les taux, l’étau se resserre…

François Hollande a d’ailleurs proposé une solution en s’intéressant de près au patrimoine des Français. Investir dans la dette, comme dans l’industrie.

Nous attendrons le verdict de la FED, ce soir, qui donnera à nouveau le sens au marché.

En ce qui concerne le E-mini SP 500 nous surveillerons donc la résistance des 1380 (voir 1390) et pour l’indice CAC 40 (pas le Future) nous surveillerons la résistance des 3200 points. Pour souffler un peu, il faudrait franchir ce seuil. Ensuite nous aurions 3300 comme résistance.

Un échec sur les 3200 points permettrait à nouveau au cours de se rapprocher des 3090-3000 points.

 
27 Comments

Publié par le 25 avril 2012 dans Non classé

 

Par Menthalo – SILVER / EURO-DOLLAR / CAC40…

Silver
L’Argent est en baisse de 3,10%. Il a cassé le support important des 31$ et se dirige vers le bas du canal LT vers 30$. Un rebond est toujours possible, qui amènerait les cours à tester l’oblique baissière vers 34,4$. Pour l’instant les cours sont toujours enfermés dans un triangle, dont il va falloir sortir par le haut ou par le bas. Je suis plutôt pessimiste, étant donné que le Silver va avoir besoin de force au moment même où la plupart des marchés sont fortement baissiers.
Le graphe est conforme aux attentes formulées samedi… et nous ne sommes que lundi. Cela va swinguer !
La Commodities Furtures Trading Commission s’est une fois de plus couchée devant les banksters de Wall Street. La réunion de la semaine dernière visait entre autres à limiter les Swaps tant sur les crédits que sur les matières premières. Ils proposaient de limiter ces swaps à 100 millions de dollars par personne morale. WS les a forcé, toute honte bue, à mettre la limite à 8 milliards de dollars.
Ce n’est pas aujourd’hui ni demain matin que la Loi et l’Ordre règneront sur les marchés américains. Ce sont les Gangsters eux-mêmes qui dictent les lois.
L’Euro-Dollar
Faiblesse de l’Euro qui fluctue à la baisse. Il est dans le bas du “range” sans avoir encore cassé les 1,31. L’accélération à la baisse commencera lorsque le support à 1,30 sera cassé.
Dans l’attente de la déclaration de la Fed mercredi, les spéculateurs jouent la baisse.
Ils sont encouragés en cela par les difficultés de l’Espagne à placer ses Obligations du Trésor à un taux raisonnable, par la démission du gouvernement néerlandais et par l’entre-deux-tours de la présidentielle française. Après cela, viendront les élections grecques …
CAC
Le CAC a cassé le support à 3111 qui représentait le retracement de 61,8% de Fibonacci de la grande vague de hausse depuis le 25 novembre. Une deuxième clôture sous cette valeur impliquera qu’il n’est plus question de consolider cette hausse, mais bien d’un franc départ baissier pour ceux qui en douteraient encore.
Le CAC se dirige désormais vers les supports horizontaux suivants qui retiendront plus ou moins brièvement la baisse:  3062, puis 3018 … 2973 … 2941 … 2890 … 2824..etc
Les bougies roses du graphe hebdomadaire ci-dessous sont une simulation. Les 3 premières bougies du mois d’août 2011 ont été “copié-collé” pour montrer à quelle vitesse le CAC pourrait aller toucher 2.400 … puis les 1.800, qui pourraient être touchés fin juin, si le marché reste baissier.
Quelques valeurs en pleine déconfiture, vu avec le recul d’un graphe mensuel pour mieux prendre la mesure de la chute.
 
99 Comments

Publié par le 24 avril 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 24 avril 2012

Le BUND semble bien parti pour se rapprocher des 143.5 et plus, amplifiant logiquement les tensions européennes prochainement.

L’indice E-mini SP 500 accélérera sa correction quand le cours cassera le support des 1350 points.
Ainsi, l’indice CAC 40 pourra se diriger vers les supports proposés hier (3000-2880-2850 points environ).

Pour le Future CAC 40, nous surveillerons toujours le niveau des 2980 points. La rupture de ce seuil déclenchera une nouvelle accélération baissière vers 2860-2850 points.
Pour rappel, l’indice Future CAC 40 a corrigé de -16% par rapport à la mi mars alors que l’indice E-mini SP 500 cède 3 %…

En ce qui concerne les bancaires, le repli moyen est de 30 % depuis la mi mars.

Le titre Air France, une belle compagnie, est fortement pénalisé. La rupture des 3.5 euros a déclenché une accélération et le prochain support phare est proche des 1.4 euro en cas de rupture des 3.2 euros.

Pour revenir sur Dexia, nous avions écrit que la rupture des 0.28 pouvait déclencher une accélération baissière. Le titre cote à présent 0.18 euro.

Voici tout juste les prémices de l’arc à poulie.

Par rapport aux cours actuels, nous pouvons nous attendre à des chutes de 70-80 % sur les mois à venir sur beaucoup de valeurs.

Ce qui s’est passé en été 2011 était juste un coup de semonce.

En voyant ce qui ce dessine, cela nous rappelle une réplique dans Wall Street II.

“Tu poses la mauvaise question… Qui ne coulera pas ?”

C’est hélas la triste réalité, c’est systémique, même si aujourd’hui s’annonce comme un rebond, une prise de bénéfice. Tant que le E-mini SP 500 ne casse pas les 1350 ou le FCE CAC 40 les 2980 points, prenez une bouffée d’oxygène.

 

.

--------------

 

La Sécu rattrape les retraités…!

Encore une « dinguerie » qui nous montre bien qu’il y a un gros souci… Alors, qui décide au final pour leur retraite? La loi ou la sécu?

Deficit de la Secu 2011 La Sécu rattrape les retraitésLa Sécu réclame des remboursements de plusieurs milliers d’euros à des retraités ayant profité d’un dispositif permettant de partir plus tôt à la retraite.

En effet, l’application de la loi ayant changé depuis, la Sécuréclame désormais des remboursements de plusieurs milliers d’euros à 1500 retraités.

Ces retraités avaient profité du dispositif « carrière longue » de la loi II de 2003 pour partir à la retraite. Ce dispositif permettait aux salariés ayant travaillé jeunes de partir plus tôt à la retraite, même s’ils n’avaient pas le nombre requis d’annuités, en rachetant des trimestres de cotisations après avoir fourni des attestations sr l’honneur prouvant qu’ils avaient travaillé étant jeunes. 

A partir de 2008, les conditions pour profiter de ce dispositif se sont durcies. L’ Urssaf, la Carsat ( Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail) et la Mutualité sociale agricole ont réclamé à ces retraités soupçonnés de fraude de rembourser les sommes indûment perçues.

La Sécu réclame désormais à ces retraités des sommes pouvaient atteindre jusqu’à 70 000 euros.

Dans le département des Bouches-du-Rhône, où plusieurs dizaines de salariés de l’entreprise Eurocopter auraient été poussés par leur employeur à entrer dans le dispositif, 400 personnes ont été recensées.

Dans la région de Bayonne, la a obtenu gain de cause pour 12 retraités.

 

source: liberation.fr via realinfos

 

La Sécu rattrape les retraités…!

 

Lire aussi :

 

Entre élection en France et crise aux Pays-Bas, les marchés s’affolent ….

 

Présidentielle : Dernier baroud des grands patrons contre le droit du travail ?

 

Présidentielle : Dernier baroud des grands patrons contre le droit du travail ?

 

Qui va avantager le plus les grands patrons? Qui va soutenir leurs envies face aux méchants travailleurs qui en veulent toujours plus? Le choix du candidat sera crucial quand à l’avenir de nos contrats et de nos droits!

Après les tentatives du Medef, de l’Afep, de l’UIMM, c’est au tour de 25 grands patrons français de réclamer une remise en cause du droit du travail et des obligations des employeurs en cas de licenciement économique.

Au Patronat on a de la suite dans les idées. En effet, après le Medef, l’Afep et l’UIMM, ce sont 25 grands patrons français qui montent au créneau sous la forme d’un manifeste sous l’égide du très libéral think thank Institut de l’entreprise pour réclamer entre autre : Des assouplissements du droit du travail, encore plus de flexibilité pour les salariés et des obligations revues à la baisse en cas de plans sociaux.

Il faut dire qu’après avoir réussi à faire intégrer leurs propositions de TVA sociale, les accords compétitivité-emploi dans le programme du Président candidat, ils commencent à avoir des doutes sur la victoire de leur champion au deuxième tour de la présidentielle. Alors comme la pédagogie est répétitive …

Le manifeste des grands patrons se compose de 18 pages incluant les photos des signataires. Au milieu de l’habituelle logorrhée patronale : La France est en danger mais elle peut être sauvée par des mesures énergiques, on peut découvrir les douze propositions soumises aux candidats à la présidentielle.

Si on retrouve immanquablement la TVA sociale : « Alléger le coût du travail en transférant une partie des cotisations sociales vers la fiscalité pesant sur les ménages (TVA, CSG, fiscalité écologique) » 

Et quelques classiques comme transférer le rôle d’arbitre de l’état ou des parlements aux partenaires sociaux : « Renforcer le rôle des partenaires sociaux par l’inscription de leur autonomie dans la Constitution, afin que le gouvernement et le Parlement soient juridiquement liés par les conventions signées entre partenaires sociaux »

On trouve quelques nouveautés qui ne devraient pas laisser les salariés insensibles. Nous en avons sélectionné quelques unes.

« Créer un Conseil pour la Compétitivité auprès du gouvernement, regroupant dirigeants d’entreprise et décideurs publics, afin d’évaluer l’impact de toute décision publique sur la compétitivité »

« Rendre obligatoire une négociation annuelle sur la politique de flexibilité des entreprises »

« Assouplir les conditions d’exécution du contrat de travail en cas de crise par la conclusion d’accords d’entreprise ou de branche »

Traduction : Que le gouvernement remette les clés de l’économique et du social aux entreprises et se contente des seules fonctions régaliennes. Ce qui est clairement décliné dans la proposition 2 : « Rendre possible la délégation à des entreprises privées pour toutes les missions de service public non régaliennes »

En clair mettre la main sur l’hospitalier, les transports publics, les services postaux, …. propriété de l’Etat, qui deviendraient de magnifiques rentes privées pour les entreprises qui en deviendraient attributaires !

Beaucoup feront remarquer que lancer un tel appel à deux jours du premier tour de la présidentielle est assez insolite et ressemble à s’y méprendre à un dernier baroud promis à l’échec !

On aura soin cependant de rapprocher les propositions des grands patrons de celles que Xavier Bertrand a fait au Cercle des DRH cette semaine. On pourra constater une totale convergence entre le programme que le Président candidat souhaiterait mettre en place en cas de réélection et celui des grands patrons.

Salariés/électeurs, maintenant que vous savez, c’est vous qui voyez …

Source: France-Sud-Ouest via Realinfos

 

 

.

 

mercredi 18 avril 2012

Vidéo

cliquer sur le plan de bataille

ou si ça ne marche pas,

http://www.lesmutins.org/Le-plan-de-bataille-des-financiers.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche