Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 23:00

 

lavrov assad.jpg

     (En février, Assad reçoit Lavrov et le patron des services russes de renseignement, Fradkov) - http://globe.blogs.nouvelobs.com/archive/2012/05/28/la-russie-aide-t-elle-a-la-repression-en-syrie.html

 

.


Interview de Bassam Tahhan par Frédéric Saillot
Quelques vérités sur la Syrie
11 octobre 2012 | Etonné par la pertinence des propos et la façon dont pour une fois à la télévision ( "Ce soir où jamais" du 4 septembre) un vrai spécialiste, Bassam Tahhan, "renvoyait dans les cordes" la journaliste mercenaire Florence Aubenas et les faux spécialistes attitrés des médias, l’inévitable Mathieu Guidère et le pontifiant Dominique Moisi, je l’ai contacté.- (FS)

 

Une analyse de Ghaleb Kandil
Erdogan échoue à entraîner l’OTAN dans une guerre contre la Syrie
8 octobre 2012 | L’incident frontalier syro-turc a occupé le devant de la scène ces derniers jours et inquiété les grandes capitales. Après avoir battu les tambours de la guerre, le gouvernement de Recep Tayyib Erdogan a fait marche arrière et a atténué ses propos, assurant que la Turquie ne souhaite pas la guerre avec la Syrie.

 

An article by Mark - Human rights investigations
How to start a war with Iran
11 October 2012 | .

An interview by Kourosh Ziabari
Adrian Salbuchi: Washington, London and Tel Aviv don’t tolerate true democracy
10 October 2012 | Adrian Salbuchi is an internationally-renowned Argentine author, political analyst, speaker and radio/TV commentator. His articles are widely published and translated in different countries and he regularly appears on such TV channels and Russia Today and Press TV to comment on a variety of international issues. He is a regular contributor to the Montreal-based Center for Research on Globalization and the New Dawn magazine. He is also founder of the Second Republic Project in Argentina, which is expanding internationally. 

Articles by Gilad Atzmon and Paul Larudee
Two responses to Ali Abunimah’s attacks against Greta Berlin
9 October 2012 | .

 

  • Appel à faire cesser l’agression contre la Syrie et à refuser la participation de la France à celle-ci
    Comité Valmy

    12 octobre 2012, par Comité Valmy
    Appel mis en ligne le 18 août 2012
    Appel à faire cesser l’agression contre la Syrie et à refuser la participation de la France à celle-ci
    À TOUS LES FRANÇAIS
    Nous sommes aujourd’hui l’objet d’une longue et importante campagne médiatique qui nous abreuve de mensonges à propos de la Syrie. Cet acharnement des médias de la pensée unique a pour but de nous faire accepter la participation de la France à une agression criminelle contre un pays souverain, qui fut longtemps un pays ami et que nous avons (...)

  • La Russie enjambe les divisions au Moyen-Orient
    Par M. K. Bhadrakumar

    11 octobre 2012, par Comité Valmy
    La Russie enjambe les divisions au Moyen-Orient
    Par M. K. Bhadrakumar
    Asia Times Online, le 10 octobre 2012
    article original : "Russia bridges Middle Eastern divides"
    Un contrat d’armement de plusieurs milliards de dollars avec l’Irak, une réunion au sommet avec la Turquie, un exercice de réconciliation avec l’Arabie Saoudite, des débuts avec les Frères Musulmans égyptiens qui font penser au Sphinx - tout ceci a de fortes chances de se produire au cours d’un mois turbulent au Moyen-Orient. (...)

 

 

U.S. Military Is Sent to Jordan to Help With Crisis in Syria


The United States military has secretly sent a task force of more than 150 planners and other specialists to Jordan to help the armed forces there handle a flood of Syrian refugees, prepare for the possibility that Syria will lose control of its chemical weapons and be positioned should the turmoil in Syria expand into a wider conflict.


New York Times

 

 

Photo..
.
Photo
.
 
Photo : Washington et Paris accentuent leur aide aux rebelles syriens Les Etats-Unis et la France ont annoncé vendredi un soutien accru aux opposants syriens mais aucun signe ne laisse entrevoir l'envoi d'une aide militaire directe que demandent les rebelles. Le groupe des Amis de la Syrie était réuni à New York, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies, pour la quatrième fois depuis la création de ce groupe informel, qui a tenu sa première réunion en février à Tunis. La secrétaire américaine d'Etat, Hillary Clinton, a annoncé que les Etats-Unis débloqueraient 15 millions de dollars supplémentaires pour financer des équipements et services «non meurtriers» à destination des opposants au régime de Bachar al Assad (matériels radios, formation) et consacreraient 30 millions supplémentaires à l'aide humanitaire. Au total, avec ces nouveaux fonds, l'aide de l'administration américaine à la Syrie passe à plus de 130 millions de dollars pour ce qui est de l'assistance humanitaire et 45 millions pour ce qui est des équipements apportés aux insurgés. Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a déclaré de son côté que Paris accentuait ses contacts avec les rebelles syriens. «Le processus est complexe mais le peuple syrien attend depuis un an et demi que l'opposition réussisse à aller de l'avant. C'est dans cette perspective que la France a aussi multiplié les contacts avec les représentants de l'opposition armée», a-t-il dit. Le soulèvement contre Bachar al Assad, qui a débuté à la mi-mars 2011, s'est progressivement transformé en une véritable guerre civile qui a fait plus de 30.000 morts, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), proche de l'opposition. Paralysie du Conseil de sécurité Mais en dépit des annonces de vendredi, les insurgés n'ont pas obtenu d'avancée sur la création de «zones de sécurité» sous protection étrangère qui permettraient de regrouper des réfugiés et de mettre en place un embryon d'administration parallèle et préparer un éventuel après-Bachar. Depuis le mois dernier, la France oriente une partie de son aide vers les régions syriennes tenues par l'Armée syrienne libre (ASL) pour «aider directement les structures civiles administrant les territoires libérés du contrôle du régime», a dit Laurent Fabius. Mais pour que ces territoires «libérés» bénéficient d'une protection crédible, il faudrait imposer des zones d'exclusion aérienne que feraient respecter des aviations étrangères. On en est encore très loin. D'abord parce qu'une telle évolution nécessiterait un mandat du Conseil de sécurité des Nations unies, où la Russie et la Chine ont déjà opposé à trois reprises leur veto à des projets de résolution condamnant la répression menée par le régime de Bachar al Assad. Des diplomates occidentaux reconnaissent que la paralysie du Conseil de sécurité semble pour l'heure insurmontable. L’impatience du Qatar C'est ce blocage qui a conduit les puissances occidentales, la Turquie et des Etats arabes du Golfe à créer le groupe des Amis de la Syrie, mais les Occidentaux ont indiqué qu'ils ne livreraient pas d'armes aux insurgés, largement dépassés par la puissance de feu des forces régulières syriennes qui disposent notamment de moyens aériens. Dans ce contexte, et alors que la situation ne cesse de se dégrader en Syrie, le Qatar, membre de ce groupe informel, s'impatiente. Son ministre des Affaires étrangères, Hamad bin Jassim ben Jaber al Thani, a déclaré vendredi à la presse qu'il n'était pas satisfait par la réponse internationale à la crise syrienne. «Nous devons envoyer une force militaire pour stopper l'effusion de sang, c'est une requête de l'émir du Qatar», a-t-il dit. S'exprimant mardi à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies, l'émir du Qatar avait appelé les nations arabes à prendre acte de l'impasse au Conseil de sécurité et à intervenir en Syrie. «Le Conseil de sécurité n'a pas réussi à se placer dans une position qui lui permettrait d'agir efficacement», a dit cheikh Hamad ben Khalifa al Thani. »Il est préférable que les pays arabes interviennent eux-mêmes pour obéir à leurs devoirs nationaux, humanitaires, politiques et militaires, et fassent le nécessaire pour mettre fin au bain de sang en Syrie.» Le Qatar organisera prochainement une conférence visant à unifier toutes les branches de l'opposition syrienne dans l'objectif de former un gouvernement provisoire. La France espère elle que ce gouvernement intérimaire pourra être reconnu par les Amis de la Syrie lors de leur prochaine réunion, prévue au Maroc, vraisemblablement début novembre à Marrakech. http://www.20minutes.fr/ledirect/1013133/washington-paris-accentuent-aide-rebelles-syriens

http://www.facebook.com/SYRIE.ATTENTION.AUX.MEDIAS.MENSONGES
.
Sur cette page facebook, je trouve ceci (USA) (eva):
 
Photo : Nous avons retiré du contenu que vous avez publié Nous avons retiré le contenu suivant, que vous avez publié (ou dont vous êtes l’administrateur), en raison d’infractions à la Déclaration des droits et responsabilités publiée par Facebook : photo

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche