Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 23:34

[Sans+titre.bmp]
http://4.bp.blogspot.com/_U9VdNI6cmZI/Smp9ifgGs_I/AAAAAAAABTc/vT8Vbwv9bqs/s1600-h/Sans+titre.bmp
.
Mission des Anglo-Saxons:
Tuer l'identité des pays,
- donc de la France, via, en particulier,
sa langue en voie de marginalisation.
Par eva R-sistons
.
Alerte ! Dans ce blog, une fois que j'ai compris le rôle de l'Angleterre dans la (mauvaise) marche du monde, j'ai eu plusieurs fois l'occasion de vous entretenir des menaces qui pèsent sur nous (voir en particulier le précédent post, Reine d'Angleterre, mort de Diana..). Je ne le répèterai jamais assez : C'est en abordant la question du rôle de l'Angleterre dans les événements du monde, que mon blog a été supprimé d'un seul coup, sans préavis, sur le site du NouvelObs (faux journal de Gauche, vrai média au service du libéralisme anglo-saxon), en arguant que j'allais trop loin : en mettant en cause le pays de Sa Gracieuse majesté, en d'autres termes, le monde Anglo-Saxon. J'avais vu juste : La source centrale, ultime, de tous les maux de l'humanité vient de la City et, aussi, de la Reine d'Angleterre. C'est d'ailleurs elle, par exemple, qui a signé l'autorisation de transférer les populations vivant dans l'île paradisiaque de San Diego, dans les bidonvilles anglais, afin de permettre à l'OTAN, bras armé de l'Angleterre, d'établir sa principale base militaire dans cette île idéalement située. A noter d'ailleurs que Sarkozy a uni, récemment, le destin militaire de la France à celui de la G.B., intimement, et pas seulement dans le cadre de l'OTAN, sans consulter le Parlement et encore moins les Français, une politique qui sera faite avec nos sous.
.
Le Quai d'Orsay vendu à l'Etranger
.
C'est sans précédent : Un Président élu en mentant sur ses buts véritables (au service de l'oligarchie financière et des Anglo-Saxons comme des Israéliens) a décidé, seul (parce qu'il a une mentalité de cow-boy et qu'il est un fan du modèle de vie anglo-saxon, et du règlement des problèmes par la force), de re-fonder totalement la politique intérieure et extérieure de la France, contre ses traditions, contre la volonté des Français, et contre les intérêts réels de notre pays. Notre voix n'est plus écoutée à l'Etranger, nous avons perdu toute crédibilité, même nos partenaires nous piétinent car nous sommes devenus leurs vassaux, leurs toutous, et puis nous menons trois guerres à la fois, du jamais vu, guerres impériales absurdes - et d'enlisement, bientôt. Pour le seul profit des Anglo-Saxons et des Israéliens ! 

Pire encore que tout: Sarkozy a fait de la France "sa chose", sa propriété, et il ose même se permettre, en fermant les uns après les autres nos Consulats à l'étranger, de brader nos biens prestigieux. On voudrait détruire la France, qu'on ne s'y prendrait pas autrement. Ce faisant, notre pays est transformé radicalement, aligné sur des politiques qui ne sont pas les siennes, avili... Nous sommes des Latins, nous voici sur le point de devenir une simple succursale des Anglo-Saxons. Une trahison de plus envers notre pays ! Et pour parachever le tableau, nos meilleurs diplomates, ceux qui depuis des décennies façonnaient l'âme du Quai d'Orsay, ont été chassés, mutés, mis en retraite d'office, et aujourd'hui, ce n'est pas le Ministre des Affaires Etrangères qui orchestre la politique extérieure de la France, mais un misérable pantin, un philosophe raté, un penseur de pacotille, tout juste bon à pavaner sa frimousse dans des médias people, et de surcroît attaché non à défendre les intérêts de la France, mais ceux de son clocher, Israël, l'Etat qui viole tous les lois internationales. Vous avez reconnu l'individu minable dont je parle. Vous faut-il un nom ? 

Sarkozy n'a pas de patrie, il déteste la France et d'ailleurs il ne s'en est jamais caché, son épouse du moment aussi, il pourrait servir n'importe qui si on lui permet d'être le nombril du monde, de s'en mettre plein les poches, et de faire parler de lui, au sommet... Si les Français savaient vraiment ce qu'il est, si les Français avaient lu la dizaine d'ouvrages écrits sur son état mental réel par des psy, livres soigneusement dissimulés par les Médias aux ordres, alors il n'y aurait personne pour le soutenir, en dehors d'inconditionnels de son acabit...

Or donc, la France est vendue au plus offrant. Comme si cela ne suffisait pas, elle doit perdre tout ce qui fait son identité: Autonomie locale, départements, traditions, culture, modèle social, valeurs républicaines, indépendance nationale, politique étrangère, et même bientôt drapeau, hymne, et idiome !

Les Anglo-Saxons, bien peu démocratiquement, ont entrepris de coloniser le monde (et d'abord le pays le plus original, le plus rétif, la France - via leur agent Sarkozy), d'imposer leur modèle, leur culture, leurs valeurs, leur Libéralisme monstrueux, leur mode de vie brutal, inégalitaire, sauvage, criminel... Pour y arriver, plusieurs moyens : Entre autres, la colonisation des Médias (FR2 en est le plus sinistre exemple, totalement vassalisé, on y chante sans cesse les louanges du modèle anglo-saxon, et même de sa culture, majorettes etc, bientôt on offrira aux veaux le mariage du Prince et de sa Princesse, quelle horreur !), l'imposition de séries et de films américains, même idiots, surtout idiots, la destruction de tout ce qui caractérise la France pour l'uniformiser, modèle social, laïcité, valeurs républicaines, mode de vie, culture, drapeau, hymne, départements, et même la langue de nos pères ! 
.
Tuer notre idiome

Amis Lecteurs, bientôt la Francophonie n'existera plus, au Canada, par exemple, l'oeuvre de mort a commencé (on est aux antipodes du "Vive le Québec Libre" du général de Gaulle qui aimait la France, lui), et pire encore, parti comme c'est, l'Anglais nous sera imposé comme première langue, la nôtre devenant secondaire, folklorique, marginale, un simple patois réservé aux rustres nostalgiques d'un monde ancien ! D'ores et déjà, nos enfants, et même nos bébés, devront bientôt maîtriser les deux langues, être bilingues (pour commencer), et afin d'obtenir un travail, il faudra maîtriser parfaitement l'Anglais ! Et comme nous serons de plus en plus confinés chez nous (et devant la télévision aux ordres ou devant Internet colonisé), le Modèle Unique, la Pensée Unique, nous seront complètement imposés à notre insu ! Ce qui se trame est grave : A travers la relégation de notre langue, c'est l'avenir de notre culture, de notre identité même, qui se joue !

C'est un scandale, c'est une haute trahison ! D'autant plus que derrière tout cela, se cache l'objectif ultime : Gommer les Nations, plus seulement les Etats Providence, via le Libéralisme effréné ne profitant qu'aux couches les plus élevées, mais aussi, et surtout, ôter les identités des pays, pour les aligner sur un seul modèle, Système, mode de vie : l'anglo-saxon, haïssable. Alerte, citoyens ! On nous oblige, souvent au nom de la "démocratie", à rentrer dans le moule anglo-saxons assassin, dont nous ne voulons pas, dans l'ensemble !

Préservons notre Etat, notre pays, notre Nation, notre langue, soustrayons la France aux fourches caudines de l'Occident prédateur et criminel ! Notre pays ne doit pas être tué par les Anglo-Saxons !

La pieuvre anglo-saxonne

Nous devons tous prendre conscience de ce qui se trame insidieusement. Complot anglo-saxon ? Que veut dire ce mot, "complot" ? Disons très clairement que derrière la politique officielle, s'en cache une autre, subtile, sournoise, plus redoutable: L'Oligarchie qui détient les manettes des coffre-forts, des Armées, des politiques à travers les marionnettes en place, conçoit des Plans destinés à renforcer son pouvoir au détriment de l'ensemble des populations de la planète. Et dans le cadre de ce Plan, via Hollywood, la télévision, les médias, Internet, les valets à la tête de chaque pays, les zélus soumis, etc : La marginalisation de notre langue, comme la destruction des départements, visent à tuer la France, l'identité particulière de notre pays, sa personnalité propre. Pas moins !  Si nous ne prenons pas conscience de ce qui se trame, de ce qui, peu à peu, se met en place, si nous ne relayons pas, demain il sera trop tard, nous serons des brutes à l'image des Anglo-Saxons !

Citoyens, Citoyennes, Lecteurs, Lectrices, Camarades, ne laissons pas la pieuvre anglo-saxonne utiliser son rouleau compresseur pour nous broyer.

Tous les Etats, toutes les Nations sont menacés. Ils doivent s'aligner, ou se préparer au pire. C'est intolérable. Ceux qui devraient, aujourd'hui, se retrouver devant une vraie Cour Pénale internationale, un vrai Tribunal des peuples, sont les promoteurs de ce Nouvel Ordre Mondial totalitaire, financier et militaire, voire génocidaire ! Déjà, au niveau de l'Europe, tous les pouvoirs nous sont retirés les uns après les autres, et ce n'est qu'un début !

Retrouvons la maîtrise de notre destin ! Les cupides et inhumains Anglo-Saxons n'ont pas à se substituer à nous !

Comme je le dis depuis plus de deux ans, soyons tous journalistes, informons, relayons, et opposons-nous à un monde uniforme, servile, sauvage, mettant en péril l'avenir même de l'humanité ! C'est non seulement notre droit, mais notre devoir le plus absolu face aux fous qui se sont octroyés le droit de vie et de mort sur nous, un devoir pour nous et pour nos descendants de nous opposer à la solution finale de l'humanité, afin, notamment, que les peuples ne soient pas enfermés dans un camp d'extermination planétaire (§), au gré des caprices des apprentis sorciers anglo-saxons !

eva R-sistons à l'intolérable

(§) J'utilise à dessein ces mots en écoutant à l'instant même les Infos d'Arte qui une fois de plus tente de nous apitoyer sur la Shoah des (seuls) Juifs, alors qu'une "Shoah" planétaire se prépare, insidieusement, pas à pas, via guerres permanentes et nucléaires, pandémies ou crises provoquées délibérément, OGM meurtriers, etc ! Non à la "banalisation du Mal", pas seulement concernant les seuls Juifs, mais tous les peuples ! Non au "totalitarisme déshumanisé" ! (Je détourne les termes d'Arte, restreints, pour les employer dans un sens planétaire, de bien commun, universel - et non particulier -  qui seul compte !)
.
TAGS : Occident, Anglo-Saxons, Reine d'Angleterre, Diana, Sarkozy, City, OTAN, GB, San Diego, Nouvelobs, Quai d'Orsay, Ouattara, Pensée Unique, France, Nations, Armée, Libéralisme, culture, langue française, Médias, Internet, Hollywood, francophonie, de Gaulle, Canada, vive le Québec libre, Shoah..


.

Darcos%20bilingue.gif    

Source :

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/09/xavier-darcos-veut-des-ecoliers-bilingues-.php

 

Parce que la mobilisation continue, plus que jamais nécessaire, vous êtes convié à un nouveau rassemblement militant :

.
Langue française : Opération Chatel
Tous ensemble devant le ministère de l'Éducation Anglo-saxonne

dirigé (et détourné) par M. Luc Chatel, 110 rue de Grenelle - 75007 Paris, pour un

RASSEMBLEMENT
samedi 30 avril à 15h.
Nous ne les laisserons pas instrumentaliser l'École !
Refusons l'endoctrinement impérialiste
et linguistique de nos enfants !



M. Chatel, pédagogue bien connu, aime tant l'anglais qu'il tient à en faire partager sa passion à tous nos enfants, dès 3 ans, -et tout au long de leur scolarité. M. Chatel est un homme de convictions : il est seulement à déplorer que le patriotisme et la loyauté n'en fassent partie,  -ou plutôt que ce patriotisme exacerbé, franchement chauvin et péniblement exclusif, s'exerce vis à vis des États-Unis -probablement la patrie "de cœur", pour l'ancien DRH de la multinationale Lauréal.


Mais ce n'est pas le seul projet du gouvernement dont il est l'homme de peine. Notre tâcheron de l'endoctrinement devra bientôt répondre au souhait présidentiel de voir les mathématique, l'Histoire (et le sport !) enseignés "en langue étrangère" (langue dont le choix n'est plus un mystère...) dans les lycées, rendant de facto la langue de Business Europe, le syndicat du patronat européen, LA matière principale pour avoir son bac, puisque celle qui conditionne l'accès et la compréhension de toutes les autres ! Un jeune britannique de passage aura ainsi plus de facilités que nos enfants à réussir son bac en France -une délicatesse rare et très ciblée en matière d'intégration, sans doute le véritable sens de l'  "immigration choisie" chère à M. Sarkozy- mais surtout une façon de faire comprendre très efficacement à tout parent et tout écolier la véritable hiérarchie des langues en France : rater le français c'est perdre une matière -bien marginalisée qui plus est, avec la division par deux dès l'an prochain de son volume horaire en première et terminale L, au profit d'un apprentissage "de la littérature étrangère en langue étrangère" dont n'a peine à deviner, là encore, quelle langue en bénéficiera. Échouer en anglais c'est louper son bac.

[Quelques précisions très officielles -la partie émergée, celle déjà mise en œuvre, pour le reste relire les discours de nos gouvernants : http://www.education.gouv.fr/cid55664/installation-du-comite-strategique-des-langues.html. On y parle beaucoup "des langues étrangères", d'ailleurs, mais pour ce qui est des stages gratuits au lycée, les masques tombent : c'est pour l'anglais seulement].


Après avoir été, selon les vœux de Jules Ferry, le moyen de notre unité et le premier service de la République française, l'École publique, laïque et obligatoire, est donc en passe de devenir l'instrument par excellence de notre formatage linguistique et culturel, de la "normalisation" de notre "exception culturelle" -de la relégation accélérée de notre langue maternelle au rang d'idiome local pour nostalgiques d'un réservoir de travailleurs qualifiés interchangeables qui s'est appelé un jour France.

Car autant les causes d'une mesure aussi brutale et délétère sont profondes et ramifiées -créer de toute pièce un peuple européen dont la langue "nationale" serait l'anglais, ce qui aurait l'avantage de donner une apparence de légitimité à la construction bruxelloise tout en favorisant les rapprochements ultérieurs avec les "modèles" anglo-saxons ; rendre nos enfants plus à l'aise avec l'anglais qu'avec toute autre langue (y compris... la nôtre, si possible !), pour que la nouvelle génération n'est plus de réticences à voir cette langue s'imposer ; rendre l'anglais naturel pour eux, puisque connu dès le plus jeune âge et légitimé par l'École, étape indispensable au remplacement pur et simple du français...- autant les raisons de s'y opposer sont simples. Évidentes. Parmi elles, conserver la capacité à accéder notre patrimoine littéraire -ces textes qui ont forgé notre pensée à travers les âges et infléchis notre histoire collective-, mais aussi plus immédiatement, nos propres concepts pour décrire le monde et ses possibles, car une langue est tout sauf objective ! Préserver ce creuset particulier de définitions et de non-dits, de connotations, d'usages, d'abstractions et de descriptions imagées qui donne à une langue toutes ses nuances pour décrire la réalité de ses locuteurs : la nôtre, notre pacte social,  et cet humanisme des Lumières que l'on voudrait bien extirper de nos têtes. Conserver, d'ailleurs, simplement une langue pour s'exprimer, revendiquer s'il le faut, car ce qu'on nous propose n'est qu'un code formaté, toiletté, neutralisé. Du globish plus que de l'anglais. Un jargon mercatique politiquement corrigé, une boussole faussée qui indiquera toujours  la droite plutôt que le nord...

Vous voudrez bien trouver en pièce-jointe l'appel à ce rassemblement -qui reprend certains aspects de celui du 19 mars, dont il est un prolongement.
En pièce-jointe également, le compte-rendu du Rassemblement de la fontaine Molière, qui fut une belle réussite pour ce tout premier coup d'essai. Merci à tout ceux qui en furent !


A vous retrouver le 30 avril,
salutations militantes,
    

M.V., pour le COURRIEL.

 MATTHIEU VARNIER



Secrétaire général


Elle est prix de la CARPETTE anglaise :


P%C3%A9cresse%20100.gif

Source : http://www.studyrama.com/article.php3?id_article=34688

 

 

Que penser de son discours électoral du 20 mars 2007, où il dit que la diplomatie française doit s'exprimer en français,

 

Sarko%20diplo%202.gif

Source :

Discours de Caen le 9 mars 2007 : http://www.u-m-p.org/site/index.php/s_informer/discours/nicolas_sarkozy_a_caen

 

alors que plusieurs de ses ministres, notamment Kouchner et Lagarde, n'hésitent pas à s'exprimer en anglais à l'étranger et même en France :

 

lagarde%20%C3%A0%20Nice.jpg 

Mme Christine Lagarde, Ministre des Finances,  s'est exprimée en anglais à Nice (France !) le 12 septembre 2008,

lors de la réunion des ministres des Finances européens qui avait lieu dans cette ville.

Source : http://www.revue-republicaine.fr/spip.php?breve696

Kouche.jpg

M. Bernard Kouchner a donné une entrevue en anglais à des journalistes israéliens lors de sa visite en Israël le 5 octobre 2008

Source : http://www.lepoint.fr/actualites-insolites/confusion-en-israel-autour-de-propos-de-kouchner-sur-l-iran-hit/

 

Oui, que penser de tout cela ? N'est-on pas en train de remplacer la politique de la langue française et de la Francophonie par la politique de la Cacophonie ?

 

Dans l'espoir d'une réaction de votre part, nous vous prions, Madame, Monsieur le Député, de bien vouloir agréer l'expression de notre plus haute considération.

 

Régis Ravat

Président de l’A.FR.AV (www.francophonie-avenir.com)

 

Merci de signer, pour ceux qui ne l'auraient pas encore fait,  notre pétition en ligne : Pétition pour demander au président de la République, Nicolas Sarkozy, de respecter ses engagements électoraux en matière de langue française, de Francophonie et de lutte contre le tout anglais.

 

(Reproduction et diffusion, hautement recommandées)

 

http://www.francophonie-avenir.com/Index%20RR%20Sarkozy%202%20poids,%202%20mesures.htm

 

Que penser du discours qu'il y a fait en faveur du Canada uni, faisant allusion au fait que le monde n'a pas besoin d'un Québec indépendant (francophone),

 

sarko%20pro-Canada.gif

Source : http://www.cyberpresse.ca/dossiers/francophonie/200810/17/01-30367-sarkozy-fait-un-plaidoyer-pour-un-canada-uni.php

 

Canada%203.gif

secretariat.general@courriel-languefrancaise.org

 















www.courriel-languefrancaise.org















http://www.francophonie-avenir.com/Index%20RR%

20Sarkozy%202%20poids,%202%20mesures.htm
















Internet favorise l'anglicisation, la robotisation et la globalisation du monde ?

 

Pink Sherbet Photography - CC by(..)

Anglicisation, machinisation et mondialisation sont ici trois arguments qui font dire à l’auteur qu’Internet est loin d’être neutre et nous oblige implicitement ou explicitement à adopter certaines valeurs, avec toutes les conséquences que cela implique[1].

 

Utiliser Internet nous force-t-il à adhérer automatiquement à certaines valeurs ?

 

(..) E.F. Schumacher (Small is Beautiful) va plus loin encore et je suis aussi entièrement d’accord avec lui. Il écrit (dans Work) que dès lors que nous adoptons une technologie (conçue par quelqu’un d’autre probablement), nous absorbons l’idéologie (une manière de voir les choses, un système de valeurs) qui va avec.

 

Utiliser Internet nous force-t-il à adhérer automatiquement à certaines valeurs ?

 

Ci-dessous une intervention de Roberto Verzola, extraite de la liste de diffusion « p2p-foundation » :

« Je suis assez d’accord avec Doug Engelbart, l’inventeur de la souris, quand il dit que nous façonnons nos outils, et que nos outils nous façonnent à leur tour. Il parle d’une co-évolution de l’homme et de ses outils. Nous devrions peut-être appeler cela « un déterminisme réciproque ». Quand il dit « nous façonne », je suppose que le « nous » désigne aussi les relations sociales.

E.F. Schumacher (Small is Beautiful) va plus loin encore et je suis aussi entièrement d’accord avec lui. Il écrit (dans Work) que dès lors que nous adoptons une technologie (conçue par quelqu’un d’autre probablement), nous absorbons l’idéologie (une manière de voir les choses, un système de valeurs) qui va avec. Schumacher pensait que beaucoup de technologies venaient imprégnées d’idéologies, et que ceux qui pensaient pourvoir en importer une en refoulant l’idéologie qui va avec se trompent. Cette vision met sûrement plus l’accent sur le « déterminisme technologique » que celle de Engelbart, mais je pense tout de même que E.F. Schumacher a raison, du moins pour certaines technologies.

En fait, j’ai analysé Internet avec la perspective de Schumacher, et j’y ai trouvé quelques états d’esprit et systèmes de valeurs que ses utilisateurs sont obligés d’absorber, souvent sans en prendre conscience (pour avoir la liste entière suivre ce lien). Il me suffira d’en mentionner trois :


1. L’usage généralisé de l’anglais dans les technologies liées à Internet, jusqu’aux micro-codes des microprocesseurs, nous force à apprendre l’anglais. Et si vous apprenez la langue anglo-saxonne, vous allez sûrement acquérir certains goûts anglo-saxons. Apprendre la langue, c’est choisir la culture.


2. L’esprit de robotisation : remplacer les hommes par des machines. Cela prend du sens dans un pays riche en capital (même si ça se discute), mais beaucoup moins dans un pays où le travail prévaut. Quand nous remplaçons la force musculaire par celle des machines, nous sommes en moins bonne santé. Mais que va-t-il se passer si l’on substitue des machines au travail mental ?


3. Le parti pris implicite (en fait, une subvention) en faveur des acteurs globaux, et pour la mondialisation. C’est flagrant si l’on considère la struture des coûts sur Internet : un prix indépendant des distances. Un fichier de 1 Mo envoyé à un collègue utilisant le même fournisseur d’accès à Internet coûte le même prix qu’un fichier de taille équivalente envoyé à l’autre bout du globe. Pourtant le deuxième utilise bien plus de ressources réseau (serveurs, routeurs, bande passante, etc.) que le premier. Ainsi les utilisateurs locaux paient plus par unité de consommation de ressources que les utilisateurs globaux, ce qui est une subvention déguisée à la mondialisation intégrée à Internet tel qu’il est aujourd’hui.

 

http://www.framablog.org/index.php/post/2011/01/24/internet-en-question

 

 

Avenir de la langue française - Un geste d'éclat pour protéger le français

Daniel Turp - Professeur à la faculté de droit de l'Université de Montréal  1 juin 2010  Actualités en société
.
Au Québec, la deuxième ville francophone du monde, Montréal, s’anglicise. La langue française pourrait prendre sa place parmi les langues du monde si des mesures audacieuses étaient adoptées.
Photo : Jacques Nadeau - Le Devoir

Au Québec, la deuxième ville francophone du monde, Montréal, s’anglicise. La langue française pourrait prendre sa place parmi les langues du monde si des mesures audacieuses étaient adoptées.
Je suis préoccupé par l'avenir de la langue française, mais aussi et surtout inquiet pour cet avenir. Je suis déçu par l'importance très relative que la Francophonie confère elle-même à la protection et à la promotion de la langue française et je crois qu'il y a urgence d'agir pour que la langue que 70 États et gouvernements disent avoir en partage ne soit pas marginalisée au sein de la communauté internationale.

Ma préoccupation et mon inquiétude sont fondées sur des réalités et des faits qui annoncent un dangereux déclin de la langue française. Au Québec, la deuxième ville francophone du monde, Montréal, s'anglicise. Au Canada, le Commissaire des langues officielles a déclaré dans son dernier rapport que des fonctionnaires francophones ont toujours de la difficulté à travailler dans leur langue et que les Canadiens continuent de résister à l'idée que les juges de la Cour suprême du Canada aient une connaissance du français. En France, j'ai récemment été accueilli à mon arrivée à l'aéroport Montpellier-Méditerranée par des affiches commerciales unilingues anglaises et ai vu un journal télévisé de France 24 «en anglais», sans pouvoir d'ailleurs avoir accès à TV5... et retrouver dans la grille horaire du journal Le Monde celle de TV5!

Les droits linguistiques de certains francophones belges semblent en péril, et l'Association suisse des journalistes de langue française a plaidé, au début de la présente année, pour la présentation au Parlement de la Confédération helvétique d'un projet de loi concernant l'usage de la langue française. Sur le continent africain, le ministre de l'Éducation nationale du Rwanda a décrété la fin de l'enseignement du français au Rwanda pour 2011, alors qu'au Vietnam l'anglais est devenu la langue étrangère choisie par 85 % des lycéens du pays.

J'ai constaté que la langue française n'avait pas droit de cité dans le nouvel aéroport de Barcelone, qui se trouve pourtant à une centaine de kilomètres de la frontière française, comme c'est le cas de la très grande majorité des aéroports, gares et ports du monde où les francophones sont orphelins de leur langue. Comme chercheur, j'ai constaté que le portail de l'Union européenne ne présente les nouveautés qu'en anglais, que le site de l'Union africaine (www.africa-union.org) nous accueille, sur sa page en français, par le slogan «Make Peace Happen 2010» et que le site de l'Organisation des États américains, dont le français est une l'une des quatre langues officielles, ne réserve qu'une place infime à la langue qu'ont pourtant en partage deux de ses États membres, le Canada et Haïti, et que parlent des millions de francophiles répartis dans les Amériques.

Prendre sa place

Je pourrais multiplier les exemples qui tendent à démontrer que la langue française est en voie d'être oblitérée dans l'espace public international et que les États et gouvernements de la Francophonie eux-mêmes n'exercent pas la vigilance qui s'impose pour prévenir son effacement de l'espace public national.

Sans souscrire à l'idée que l'avenir de la langue française est irrémédiablement compromis, je crois que celle-ci peut prendre sa place parmi les langues du monde si des mesures audacieuses sont adoptées. Les initiatives récentes de la Chine et de la Russie pour que leurs langues s'imposent comme langues internationales devraient être un réel incitatif pour que la Francophonie agisse avec célérité pour assurer la protection et la promotion de la langue française au sein de ses propres États et gouvernements de la Francophonie et qu'il s'agit d'une action qui devrait d'ailleurs précéder toute initiative visant à assurer la protection et la promotion de la diversité linguistique, et à promouvoir l'adoption par l'UNESCO d'une nouvelle convention analogue à celle relative à la diversité des expressions culturelles.

Test de volonté

Un geste d'éclat doit être fait, un geste symboliquement fort et juridiquement contraignant en cette année du 40e anniversaire de la Francophonie: l'annonce de l'élaboration d'une Convention internationale sur la protection et la promotion de la langue. La Charte de la Francophonie, telle qu'elle a été adoptée lors de la Conférence ministérielle de la Francophonie du 23 novembre 2005, n'énumère même pas parmi ses objectifs la promotion et la protection de la langue française, et l'élaboration d'une telle convention lancerait un message clair à la communauté internationale sur la volonté des États et gouvernements de la Francophonie de passer à l'offensive.

Une telle convention testerait la volonté réelle des membres de la Francophonie de s'engager dans un combat réel en faveur de la langue française. Cette convention devrait contenir des engagements à caractère national, inspirés par ceux contenus dans la Charte de la langue française adoptée du Québec et la loi Toubon en France, régissant le statut de la langue française et reconnaissant des droits linguistiques fondamentaux. Les États et gouvernements devraient également s'y engager à protéger et à promouvoir l'utilisation de la langue française comme langue de la législation et de la justice, de l'Administration, du travail, du commerce et des affaires et de l'enseignement.

S'agissant des engagements à caractère international, la future convention pourrait faire fond sur les énoncés relatifs à la langue française contenus dans le Cadre stratégique décennal de la Francophonie (2005-2014) et la Déclaration finale du Sommet de Québec (2008), mais également s'inspirer du contenu de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l'UNESCO. La création d'un Fonds international pour la protection et la promotion de la langue française pourrait être envisagée et l'on devrait également songer à la création d'une Conférence ministérielle permanente des ministres responsables de langue française (CONFELF) pour assurer la mise en oeuvre et le suivi de la nouvelle convention.

Pour rendre hommage aux pionniers de la Francophonie, Léopold Sédar Senghor, Hamani Diori, Habib Bourguiba et Norodom Sihanouk ainsi qu'au Québécois Jean-Marc Léger, le secrétaire général de la Francophonie, M. Abdou Diouf, doit prendre l'initiative et inviter ses États et gouvernements membres de la Francophonie à être audacieux en adoptant une Convention internationale sur la protection et la promotion de la langue française qui contribuera à assurer la pérennité et le rayonnement de la langue française comme la langue internationale.

***

Extraits d'une communication prononcée lors des dixièmes Entretiens de la Francophonie le 27 mai 2010 à Lyon. La version intégrale peut être consultée à l'adresse www.danielturpqc.org.

***

Daniel Turp, Professeur à la faculté de droit de l'Université de Montréal
http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/289962/avenir-de-la-langue-francaise-un-geste-d-eclat-pour-proteger-le-francais

http://www.cyberpresse.ca/images/bizphotos/435x290/200905/10/70402.jpg
http://www.cyberpresse.ca/images/bizphotos/435x290/200905/10/70402.jpg
Jean-François Lisée
Dans l'Actualité du 3 août 2010
J.-F. Lisée est un universitaire et analyste réputé, leader indépendantiste et conseiller de plusieurs Premiers Ministres du Québec

Éloge de l’anglicisation de la France

Il faut lire, dans une récente édition du magazine français Le Point, l’essai de l’écrivain Frédéric Martel (l’auteur du récent Mainstream, sur la culture mondiale).

Intitulé Français, pour exister, parler English, il annonce tout simplement le déclin international définitif du français et invite ses compatriotes à utiliser l’anglais le plus possible, non seulement en devenant bilingues, ce qui se comprend, mais en adoptant avec enthousiasme tous les anglicismes qui se présentent. Un extrait:

"Oui à l’impérialisme cool de l’anglais. Entre-temps, bien sûr, l’anglais s’impose peu à peu. C’est vrai dans les domaines déjà fortement américanisés que sont les sciences hard, la médecine soft, l’écologie green, l’alimentation light, mais aussi l’entertainment avec ses pitches, l’information avec ses lives, le business avec ces CEO, sans parler de tout le domaine d’Internet où la langue anglaise est constamment réinventée par les geeks et autres nerds. Il y a quinze ans, les titres des films américains étaient systématiquement francisés ; aujourd’hui, ils sont en langue originale. Les mots de la com’, ceux de la pub se servent du cool de l’anglais. Le commerce le sait également : la marque Monoprix est vieillotte, mais le Daily Monop, la nouvelle enseigne de Monoprix, est beaucoup plus trendy. L’écologie n’est pas en reste : les taxis Green Cab G7 fleurissent, plus attirants que si on les avait baptisés ” taxis parisiens G7 verts “. Le café Starbuck’s que l’on a vu dans la série ” Friends ” est plus cool, même si son café est plus mauvais, que le bar français du coin où le service est inévitablement désagréable et le petit crème à un prix exorbitant. Et l’on préfère un jean slim et un vêtement medium à un habit seulement ” moyen “. Dans l’univers du tourisme, un trip ou même un travel, c’est mieux qu’un ” voyage ” et on vous vend un package car vous ne voudriez pas d’un ” paquet “."


Sans commentaires.
_____________________________________________________________

Et hier, au journal télévisé belge, on eu droit au car wash qui lave probablement beaucoup mieux que notre bon vieux lave-auto. Il faisait suite à un récent call center beaucoup plus explicite et efficace que le centre d'appel. Évidemment tout cela prononcé de façon telle qu'aucun anglophone n'aurait jamais pu comprendre! À surveiller dans les prochaines éditions des dictionnaires comme le Larousse et le Robert... le Bob, you get it?

N.C.

Re: Éloge de l’anglicisation de la France

par maxi le Mer 4 Aoû - 10:24


ben oui que dire ? c'est la réalité de la mondialisation US

en international il est évident que le français est désuet depuis la déroute de 40, il l'est déjà en Europe que nous avons cru créer à notre image, alors pour des chinois, des japonais ou même des africains, c'est le passé, c'est une langue inutile, et c'est la réalité.

Quant à l'anglicisation du monde, dont la France, elle est inéluctable puisque tlm est d'accord, nos voisins sont 1000x plus avancés, surtout les nordiques et les allemands, mais les pays de l'Est semblent redoubler d'efforts, je ne vois guère que les pays latins, Espagne et Italie pour résister.

En France c'est irréversible, le formatage culturel étant massif du matin au soir depuis 30 ans, la génération des moins de 30 ans est totalement américanisée, sans s'en apercevoir, tout en douceur, et elle est consentante puisque c'est désormais SA culture. quand tu le leur fait remarquer ils poussent au minimum des cris d'orffraies, mais la plupart du temps ils t'insultent !!

il n'y a que la vérité qui fache ...

comment résister Normand ? on est plus en 1970 ! entre les séries télés, les films, les jeux vidéos, les pubs Coca, McDo ou Nike, la musique, les fringues, etc... les enfants ont baigné là dedans depuis leur naissance, ils sont des américains d'Europe, le bilinguisme progresse logiquement.

C'est fini la France grande puissance, le présent et l'avenir c'est La Chine, l'Inde, et probablement la Russie, nous avons un avenir avec une Europe unie si elle s'émanscipe des USA, ce qui est impossible avec la castration OTANienne.

ce constat est d'ailleurs le même pour les vieilles nations européennes, seule l'UK peut se réjouir de voir sa culture dominer le monde sans coup férir
http://politiclub.forumpro.fr/t5829-eloge-de-langlicisation-de-la-france

 

L’anglicisation en marche. 7 février 2011, par Tétraèdre Et dire qu’une seule petite loi empêchant les patroneux d’exiger l’anglais pour pouvoir obtenir un emploi au Québec pourrait régler la question de la langue Car empêcher un citoyen du Québec de travailler au Québec parce qu’il parle français c’est criminel et même génocidaire ( génocide linguistique) Aucune nation au monde propose à ses citoyens une seule autre langue internationale comme deuxième langue, (...)

 

http://www.vigile.net/L-anglicisation-en-marche

 

 

http://www.vigile.net/IMG/jpg/12-curzi-mtl.jpg

 


http://www.vigile.net/IMG/jpg/12-curzi-mtl.jpg




Voir aussi :

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/Marseillaise/marseillaise-RUDE.jpg

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/Marseillaise/marseillaise-RUDE.jpg

 

 

Liquidation de la France, du patriotisme, du drapeau, de la Marseillaise

 

.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche