Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 01:45

 

  

.

Introduction d'eva R-sistons

Alerte ! Valls sera le Franco de la France


Alerte ! Ce fils d'Espagnol, né à Barcelone, est dangereux. Catherine Nay, Editorialiste à Europe 1, a sorti une parole qui devrait être historique : Cet homme est "inquiétant" (C dans l'Air, "Gouvernement, qu'est-ce qui cloche" ? 9 octobre 2012, émission pour attaquer le Gouvernement Hollande-Ayrault et faire la promotion de Valls §). Observez-le bien : Il est réellement inquiétant (cf son regard) ! Un homme d'une dureté implacable, par exemple, déjà, avec les Roms ou avec les sdf ! Voyez aussi ce qu'il est dit à la fin de cette parution. Je ne suis d'ailleurs pas d'accord avec tout : Jacobin de droite ? Nous faire oublier qu'il n'est pas né Français, mais en Espagne, en Catalogne ? Pire que ça. Pour moi, une graine de dictateur, à la droite de la pire des extrêmes-droites !

.

Assurément, en dehors de Sarkozy (et de Fabius, si roublard), Valls est avec Copé l'Elu le plus dangereux de France. Pour moi, il est l'homme remarqué par les Décideurs (les Maîtres du Monde qui se réunissent à Bilderberg chaque année, et où Valls s'est d'ailleurs rendu, ne l'oublions pas) pour son ambition sans scupule, pour sa voix et pour son talent d'orateur (il est avocat, lui aussi) - pour sa belle gueule, éventuellement...

.

Remarqué, et programmé, pour prendre le pouvoir et aligner complètement et définitivement la Gauche sur la Droite la plus brutalement ultra-libérale ! Ministre de l'Intérieur d'une violence plus audacieuse que celle de Guéant, d'accord avec Sarkozy sur TOUTES ses réformes (dont celle des retraites, pour mémoire), reconnaissant qu' "il est éternellement lié à israël",  Valls est le chéri des Médias orchestrés par ses amis ultra-sionistes, ce qui devrait TOUS nous interpeller. A ce titre, on nous le présente par exemple dans le faux journal de Gauche le NouvelObs, comme "le Vice-Président",  ou ailleurs comme "le préféré des Français" (grâce à une propagande éhontée dans les Médas), afin, anti-démocratiquement, de nous l'imposer ensuite à la tête de la France. Et ne soyons pas surpris si dans le même temps, tout est fait pour affaiblir Martine Aubry (alors qu'on ne rappelle pas à Fabius son rôle dans la grave affaire du sang contaminé), afin de tuer dans l'oeuf toute idée de propulsion de la Maire de Lille comme Premier Ministre à la place de Jean-Marc Ayrault constamment discrédité.

.

Tout doit être fait pour mettre sur orbite Valls le chou-chou des Bilderberg, du CRIF et des Médias collabos. Et ainsi, de surcroît, tous les postes d'importance, en France, seront détenus par des Sayanims. Avec Valls, on aura le Sayanim (c'est-à-dire l'agent d'israël, comme Sarkozy, Copé, Jacob, BHL, DSK, Hollande, Delanoë, Hidalgo, Fabius, Huchon, Harlem Désir...) et, à Gauche, un homme dans la très à droite ligne du dictateur Franco, en effet. Alerte ! Ne tombons pas dans le piège !

.

Eva R-sistons

.

§ Résumé émission  C dans l'Air :

.

Alors que la côte du tandem de l’exécutif dégringole dans les sondages, celle de Manuel Valls continue de grimper. Personnalité politique préférée des Français, il est aussi celui dont l'action est jugée la plus efficace au sein du gouvernement. Au point de faire de l’ombre au Premier ministre.


http://www.france5.fr/c-dans-l-air/politique-interieure/gouvernement-qu-est-ce-qui-cloche-37299


.

Qui est Manuel Valls et que fait cet homme dans un gouvernement de gauche ?

Source : Catalogne selon Margarita

 

Aurore MARTIN, nationaliste basque, avait failli être extradée par la France à l’époque où Claude Guéant occupait le fauteuil de ministre de l’intérieur mais finalement, devant la levée de bouclier en faveur de celle que le gouvernement espagnol voulait emprisonner dans ses geôles royalistes, Guéant s’était dégonflé, mais pas Manuel Valls !  

L’extradition d’Aurore Martin est une honte qui éclabousse tous ceux qui ont voté à gauche et une faute impardonnable que nous ne pardonnerons pas !

Le 6 mai dernier la gauche arrive au Pouvoir, portée par la foi populaire en des promesses toutes plus réconfortantes les unes que les autres ! Enfin on avait un gouvernement qui allait faire du social, humaniser la politique et s’occuper des plus démunis.

Las ! 6 mois plus tard l’atterrissage est brutal ! Chaque ministère a déçu mais celui qui fait plus que décevoir c’est le ministère de l’intérieur !

Valls est pire que Guéant ! Jugez un peu : camps des roms désintégrés, reconduites à la frontières manu militari des sans papiers, militants pacifistes anti aéroport de Nantes évacués sans ménagement par une horde de gendarmes, pic sans précédent d’expulsions avant la trêve hivernale…. N’en jetez plus on sature !

Et pourtant ça continue ! Manuel Valls décroche le pompon de la félonie en s’en prenant à Aurore Martin, qu’il fait remettre sous bonne garde aux autorités espagnoles alors que Claude Guéant n’avait pas osé franchir le Rubicon !

La classe politique de gauche toute tendance confondue s’insurge, la presse de droite tel cet article du Figaro lire…  se régale : Que cherche Manuel Valls ? - Ce que Guéant n’avait pas osé Manuel Valls l’a faitValls semble vouloir créer la discorde en entretenant sciemment l’amalgame et la confusion

La presse de gauche est ébaudie tel le Nouvel Observateur ICI sur lequel on peut lire : Seize élus « socialistes et républicains » du Pays basque (…) se disent « consternés » dans un communiqué commun - Nous rappelons que les faits visés par l’Espagne ne sont pas répréhensibles en FranceL’association humanitaire pour les réfugiés basques Anai Artea a qualifié d’ »acte minable » et de « provocation » le fait de livrer Aurore Martin à Madrid de la part d’un « ministre de l’Intérieur qui ne sait plus s’il roule pour Paris ou Madrid« …  Cette dernière phrase sous-entend que Valls garde une sympathie particulière pour la droite espagnole et pour le franquisme ?

Ceci expliquerait le comportement aberrant du ministre de l’intérieur, mais il faut pour cela remonter dans le temps. Manuel Valls, né en 1962 à Barcelone, s’est fait naturaliser français à 20 ans, en 1982 ?

1982, l’après le franquisme a 7 ans, la Catalogne Sud a, à nouveau, le droit de parler sa langue, de voter ses propres lois, de promouvoir sa culture et de lancer les bases de son indépendance, ceci en harmonie avec la Catalogne Nord qui, entraînée par ce vent nouveau, prend conscience du génocide culturel sournois dont elle est victime depuis 1659.

1982 en Catalogne, c’est le plein boom de la « Nova Cançò » où des artistes comme Lluis Llach, Teresa Rebull, Marina Rossell, Maria del Mar Bonet etc.. peuvent enfin chanter la résurrection de leur pays sans risquer leur vie. 1982, la Catalogne Nord voit s’ouvrir à Perpignan des écoles de catalan, l’Université inscrit le Catalan dans ses matières. Par ailleurs, de nombreux artistes du Nord, parmi lesquels Pere Figueres, Gisela Bellsola, Cris Cayrol, Albert Bueno etc… sans oublier ceux qui nous ont quitté depuis Jordi Barre et  Joan-Pau Giners  luttent pour que le catalan du Nord conserve sa spécificité Roussillonnaise.

1982 c’est pour toute la Catalogne le renouveau inespéré et c’est à cette date que le jeune Manuel Valls, catalan de Barcelone, choisit de se faire naturaliser… « français » ?!! MADRE DE DEU !

Sachant cela on se dit que la brutalité du ministre « français » de l’intérieur Manuel Valls (qu’on prononce « Ballç » en bon catalan !) à imposer une politique ultra répressive du haut d’un poste qui lui donne quasiment les pleins pouvoirs n’a rien d’étonnant. Par son jacobinisme exacerbé le bonhomme veut sans doute prouver au peuple de France que meilleur français que lui, il n’y a pas ?


Le problème c’est qu’avec Valls ce n’est pas la gauche qui agit au ministère de l’intérieur, mais le pire du jacobinisme de droite exercé par un homme frustré, mal dans sa peau et dévoré d’ambition, un homme qui veut plus que tout oublier et faire oublier qu’il n’est pas né français, adoptant pour ce faire des pratiques qui doivent faire pâmer Marine Lepen.

Reste à espérer qu’Hollande va comprendre que ce n’est pas avec un apostat au ministère de l’intérieur qu’il va pouvoir appliquer ses promesses de « Moi Président de la République … » ce n’est pas un trublion au dents longues qu’il faut à ce poste, mais plutôt un homme ou une femme sincèrement attachés aux valeurs qui font la grandeur de la gauche !

La véritable déception, en tout cas pour moi, c’est que Christiane Taubira serait complice de Manuel Valls dans le guet-apens tendu à Aurore Martin. J’avais confiance en cette femme…

 

Ne manquez pas de lire le communiqué publié ce jour par le journal militant LE GRAND SOIR qui n’hésite pas à écrire :  

Aurore Martin est donc la première victime politique de Manuel Valls qui ne cache plus ses liens profonds avec le gouvernement néo-franquiste de Rajoy, de par ses racines et son histoire familiale ambigüe ; en effet le père aurait quitté l’Espagne en 1948 pour fuir le fascisme mais le fils est né à Barcelone en 1962 en pleine période d’hyper répression fasciste.

 

 

.

Aurore Martin :

Valls et Hollande, ces malades de la répression


Gilles Devers
Samedi 3 Novembre 2012


Aurore Martin, 33 ans, française, a été livrée par l’Etat français à l’Etat espagnol. Pourtant vous avez tous en tête ce principe : un Etat n’extrade pas ses nationaux. Guéant et Sarko s’y refusaient, mais Valls et Hollande n’ont eu pas ces scrupules. Voilà ce qui arrive quand on élit le « moins pire ».la_grande_illusion,9.jpg

Aucun acte de violence
La faute d’Aurore ? Aucun acte de violence, sinon je ne prendrai pas sa défense. Je suis totalement psychorigide sur ce truc. En droit, l’occupation armée justifie la résistance armée, comme le font les patriotes Palestiniens, Afghans ou Sahraouis. Mais l’Espagne, avec tous ses défauts, est un Etat de droit, acceptant le contrôle de la CEDH. Je n’idolâtre ni la démocratie espagnole, ni la CEDH et ses convictions molles, mais il existe suffisamment de garanties pour dire qu’en Espagne, le recours à la violence armée est illicite.
Sur ce blog, je me suis fâché (provisoirement) avec bien des amis à cause de Battisti. Battisti a été jugé pour des faits d’armes commis en Italie, qu’il a revendiqués. Pour moi, c’est une fin de partie. Si Battisti en voulait aux magouilleuses autorités italiennes de l’époque, ou aux US finançant les ligues d’extrême-droite, il pouvait tenter de s’en prendre à ces autorités. Mais tuer de braves gens qui mènent leur vie, non, jamais. Il n'y a de place pour la violence armée ni en Italie, ni en Espagne. 

Aurore Martin n’a rien à voir avec ces errances. Elle est membre du parti indépendantiste Batasuna, parti légal en France,... mais illégal en Espagne, car les malades sécuritaires espagnols le considèrent comme lié à l’ETA. En France, Batasuna présente des candidats aux élections locales. Oki ?
La faute d'Aurore ? Elle a participé à deux réunions publiques de Batasuna en 2006 et 2007, à Pampelune, en Espagne. C’est çà et c’est tout. Voilà la prise de ces accros à la répression que sont Valls et Hollande : une française, membre d’un parti légal en France, a participé à deux réunions de ce parti, illégal en Espagne. Pour cela, elle risque 12 ans de prison. Pour cela, la France extrade une française.
 
Cette bouse de mandat d’arrêt européenla_grande_illusion,1.jpg
L’Espagne, le 13 octobre 2010, a demandé à la France l’extradition d’Aurore,... qui est française. Cela aurait dû suffire à planter l’affaire, mais ici entre en jeu cette bouse de mandat d’arrêt européen (MAE).
Le MAE est le signe de la déliquescence européenne : l’ordre remplace la loi, pendant que les politiques se murgent à la buvette.
Le venin est celui de la poursuite judiciaire idolâtrée, une maladie des juges justiciers qui se l’étaient pété avec l'Appel de Genève de 1996, signé notamment l’ineffable Renaud Van Ruymbeke et d'autres candidats au enflement de tronche.
Les politiques se sont couchés devant les justiciers ignorants.
Le MAE a été adopté 2002 au prétexte de lutter contre la criminalité transfrontalière, grand sujet de consensus chez les blaireaux. Avec le MAE, on supprime les procédures d'extradition entre les Etats membres de l'Union Européenne, vu la confiance amoureuse existant entre Etats européens, et on s’aime tellement qu’on permet l’extradition par un Etat de ses propres nationaux. Et la CEDH, lamentablement, se couche.
Comme si ça ne suffisait pas, le législateur a adopté la loi n° 2004-204 du 9 mars 2004, qui inclut dans le Code de procédure pénale cet article 695-23, pourri jusqu'à la moelle.  
D’abord le principe :
« L'exécution d'un mandat d'arrêt européen est également refusée si le fait faisant l'objet dudit mandat d'arrêt ne constitue pas une infraction au regard de la loi française.
Puis l’exception qui ruine le principe :
« Par dérogation au premier alinéa, un mandat d'arrêt européen est exécuté sans contrôle de la double incrimination des faits reprochés lorsque les agissements considérés sont, aux termes de la loi de l'Etat membre d'émission, punis d'une peine privative de liberté d'une durée égale ou supérieure à trois ans d'emprisonnement ou d'une mesure de sûreté privative de liberté d'une durée similaire et entrent dans l'une des catégories d'infractions suivantes :
- participation à une organisation criminelle ;
- terrorisme […].

Bref : il suffit qu’un juge espagnol écrive « terroriste » sous votre nom pour que tous les Etats européens se mettent à vous courser, en s’interdisant de vérifier si vous avez un lien quelconque avec le terrorisme.
Ne rigolez pas : c’est exactement le même projet (rédigé par Guéant et Sarko) que Valls et Hollande veulent faire voter pour remonter les filières « terroristes » islamistes.

Un traquenard pour livrer Aurore aux prisons espagnolesla-grande-illusion.jpeg

Aurore a tenté tous les recours, mais le texte sur le MAE, agrémenté de l’article 695-23 est un mur, et les juges n’ont pu que constater l’existence de ce mur. La CEDH aurait pu renverser la table, mais elle reste un bébé devant la politique.
Elle ne se cachait pas. Elle avait réuni autour d’elle de nombreux soutiens, et pour cause : c’est une simple militante d’un parti légal ! Elle a toujours assumé son militantisme, expliquant qu’au sein de Batasuna», elle participait à un processus de paix au Pays basque: «Pour moi, chaque jour dehors est un jour où je peux travailler, un bonus».
Aurore a été interpellée jeudi lors d'un contrôle routier « fortuit » à Mauléon-Licharre (Pyrénées-Atlantiques).
Fortuit ?... Ouah le gros balourd !
Jean-François Lefort, l’un des responsables de Batasuna à Bayonne, décrit un traquenard : « Nous réfutons la thèse d’un contrôle fortuit : au moment où Aurore Martin a été arrêtée, il y avait un important peloton de gendarmerie à un autre endroit où elle aurait pu passer ».

Valls, gros venin, gros malin
Quatre jours plus tôt, Valls avait donné une interview à El Pais, affirmant que l’ETA était toujours l’ennemi et qu'il n'y aurait pas de Pays basque français dans la prochaine loi de décentralisation, alors que cette question était bien avancée.
Avant-hier, Valls a fait arrêter Mohammed Hammami, iman de la Mosquée Omar, décrit aujourd’hui comme une abomination intégriste,... alors qu’il est responsable du mouvement Tabligh, autorisé à participer sous le contrôle du ministre de l’Intérieur Sarkozy aux élections au CFCM. Son fils est trésorier du CFCM. Mohammed Hammami est âgé de 77 ans, et le 15 mai, la commission des expulsions avait rendu un avis défavorable à son expulsion. Mohammed Hammami est bien connu, et il a pignon sur rue depuis des années. Guéant avait menacé de recourir à son expulsion, mais c'est Valls qui l'a fait, avec une urgence soudaine, la veille de l'arrivée du premier ministre israélien. 
Valls a un discours à tenir, et les décérébrés du PS l’ovationnent, lui permettant de rêver au poste occupé par Ayrault, alors ce n’est pas la loi qui va le limiter…
Meme chose pour Aurore, mais cette fois-ci le consensus est pour la victime de Valls. Tout le monde s’oppose à l’extradition d’Aurore. 

Les réactions politiques La-grande-illusion.jpg
Le PS de Désir d’amour fait le canard, et ça ne surprend personne. 
Mais pour le reste, c’est très intéressant.
Max Brisson, conseiller général UMP : « Cet événement est un nouveau signal préoccupant pour tous ceux qui œuvrent pour un Pays basque apaisé et le vivre-ensemble. La société civile du Pays basque et bon nombre d'élus ont dit combien ils pensaient que ce mandat d'arrêt était disproportionné par rapport aux faits reprochés à Aurore Martin. »

Jean-Jacques Lasserre, sénateur MoDem : « Je suis choqué de voir de quelle façon ce gouvernement utilise des méthodes extrêmement brutales pour traiter  des problèmes délicats ».

Trois parlementaires PS, seize élus socialistes et républicains, par un communiqué commun : « Nous sommes consternés ». Ils condamnent l'application du mandat d'arrêt européen et réclament le « retour immédiat sur le territoire français » d’Aurore et ajoutent : « Nous rappelons que les faits visés par l'Espagne ne sont pas répréhensibles en France : appartenance à un parti politique légal en France et participation à des manifestations publiques ».
Kotte Ecenarro (PS), vice-président du conseil général des Pyrénées-Atlantiques : « Je déplore un situation ubuesque, incompréhensible en plein processus de paix. Ça tourne à la provocation de la part des gouvernements français et espagnol ».
Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF des Pyrénées-Atlantiques : «Le gouvernement Ayrault vient d'écrire une page déshonorante pour notre pays. Il est insupportable et indigne qu’une ressortissante française, militante d’un parti autorisé en France, soit extradée pour des faits non punissables dans notre pays».
EELV Pays basque : «  Alors que les élus de tous bords et la société civile s'allient à la fois pour travailler à l'avenir du territoire et pour rendre pérenne la paix rendue possible par le dépôt des armes d'ETA, M. Valls semble vouloir créer la discorde en entretenant sciemment l'amalgame et la confusion ».
Noël Mamère : « Le ministre de  l’Intérieur prend le risque de rallumer le feu. Il est en train de mettre en péril le processus de paix qui est engagé au Pays basque, alors même que l'ETA a annoncé en 2011 qu'elle déposait les armes. M. Valls joue un jeu extrêmement dangereux dans le but de soigner son image de ministre de l'Intérieur intransigeant ».
Le Parti de Gauche : «Là où en 2011, Guéant et Sarkozy avaient reculé devant la mobilisation des nombreux soutiens de gauche comme de droite de la militante politique, Valls et Hollande n'ont pas hésité à bafouer les libertés d'opinion et d'expression reconnues par notre constitution et trahissent honteusement les principes fondateurs de la gauche ».
Anita Lopepe, membre de la coalition basque EH Bai : «Valls s’aligne sur le Partido Popular, c’est un simple relais de Madrid à Paris».

Le Comité de défense des droits de l’Homme Pays basque rappelle : «François Hollande lui-même avait apporté son soutien à la jeune Aurore quand il était candidat ».
*   *   *
La décision de Valls et Hollande est claire : ils ont extradé une Française qui n’a commis aucune infraction au regard du droit français, pour jouer aux chefs de guerre contre le terrorisme. Bush est leur modèle.

Je ne fais que deux observations.

1/ Comme l’alcoolique qui bat sa femme, celui qui viole la loi la reviolera. Les expulsions collectives de Roms, condamnées par l’ONU, démontraient un mépris souverain du droit, et ouvraient vers maintes violations du droit, et des plus graves. Nous sommes tous solidaires.

2/ La République, c’est le respect du droit, alors il faut dégager Hollande. 
Et ne me parlez plus du « moins pire », cette grande illusion.

http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/
http://www.alterinfo.net/Aurore-Martin-Valls-et-Hollande-ces-malades-de-la-repression_a83162.html
Aurore Martin : Valls et Hollande, ces malades de la répression..
..

lundi 5 novembre 2012

Manuel Valls, le danger qui vient

.

Non, nous ne sommes pas à Tarnac, petite commune de 327 habitants oubliée dans un coin du plateau de Millevaches (qui veut dire Mille Cours d'Eau, et non Mille Ruminants, même si ceux-ci n'en sont pas absents).
.
Nous sommes devant les grilles (fermées, évidemment) du pire bunker de la république française après la salle de crise de l'Élysée, mais pas pour les mêmes raisons. Nous sommes Place Beauvau, à Paris. Passez votre chemin, citoyens, ici il n'y a rien à voir. L'opacité est de mise. La "fermeté" également. Pour preuve l'occupation de la rue de Solférino le jour d'une manifestation à Paris contre l'aéroport de Notre Dame des Landes. Tous les passants, au garde-à-vous, arboraient le même seyant costume. Les véhicules, également. Quidams en maraude, passez votre chemin.
.
Les Français "au courant" avaient pris l'habitude d'un ministère de l'Intérieur brutal, sans pitié, délogeur de pauvres et protecteur des riches, pourvoyeur de charters aux frais des contribuables malgré leur opposition, plus prompt à embastiller des Tarnaciens que des financiers coupables de faire leur "métier". C'était à une époque où régnaient des natifs ou d'anciens habitants de Neuilly, et il suffisait d'attendre avec une patience angélique qu'ils dégagent !
.
L'époque a changé, c'est toujours un ancien habitant de Neuilly qui est à l'Élysée, mais Place Beauvau c'est un ancien catalan qui officie désormais. Il était né à Barcelone en 1962, en pleine répression, alors que son père avait fui l'Espagne en 1948 pour éviter d'être arrêté comme opposant au franquisme. Cherchez l'erreur. Il suffit de constater la façon dont s'est passée l'arrestation d'Aurore Martin pour deviner quelles sont ses inclinations politiques. Les autorités françaises et espagnoles se sont mutuellement félicitées de cette capture, alors qu'ensuite le ministre affirme, la main sur le cœur, qu'il n'a rien pu faire pour l'éviter.
.
Il n'en restera pas là, soyons-en persuadés. Ses prédécesseurs avaient eu le cas Tarnac, il a celui-ci - que Guéant n'avait pas osé aborder - et il n'y a plus qu'à attendre le suivant.
.
Cet homme a les dents longues. Disons-nous bien qu'il brigue déjà la présidence de 2017. Déjà les médias le portent aux nues, les instituts de sondages lui donnent des chiffres de popularité impressionnants, sortis sans doute du chapeau de Garcimore (je préfère un lapin). Compte tenu de ses états de service, le résultat serait, à n'en point douter, pire qu'avec l'ancien "occupant" de l'Élysée. Avocat comme lui, moins dispersé, plus calme, il pourrait être un excellent geôlier de Marianne.
.
C'est pourquoi il est indispensable de souligner dès à présent, et jour après jour, le danger que représente cet homme. Il faudra s'y employer. Dénonçons, dénonçons le potentiel qu'il représente en matière de malignité.
.
Rappelons qu'il est prévu entre l'Union Européenne de sinistre mémoire et le gouvernement des États Unis d'Amérique qu'entrent en application en 2015 des accords aussi bien commerciaux (un libre-échange total) que de sécurité. Ces accords seront une arme terrible pour frapper les lanceurs d'alerte, les opposants et tous ceux qui se dresseront dans le chemin de l'intégration transatlantique. En effet, ils prévoient la mise en commun des données personnelles des citoyens, de tous les citoyens. Nous ne sommes plus en démocratie ? Ce sera pire encore. Plus rien d'important ne sera soumis à l'approbation des citoyens, voire plus rien du tout. Avec un tel homme, il est permis de craindre que notre situation ne soit encore pire que ce que prévoient ces funestes accords.

Citoyens, soyons vigilants, prévoyants et constants. Cet homme ne doit pas devenir le décisionnaire de notre pays. Jamais.

Sur ce site,
.

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Alerte - danger ! - SOS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche