Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 22:43

-M-service-public.jpg

 

LES TARIFS D’ÉLECTRICITÉ VONT AUGMENTER POUR PERMETTRE LA CONCURRENCE !
dimanche 11 juillet 2010 (15h49)

 

À TERME, L’USAGER PEUT S’ATTENDRE À DES HAUSSES SUBSTANTIELLES DE SA FACTURE, COMME CELA S’EST DEJA PRODUIT POUR LE GAZ.

NE LAISSONS PAS FAIRE !

Début juin 2010, les parlementaires auront entre les mains l’avenir du service public de l’électricité.

En effet, débutera dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale l’examen du projet de loi Nome, soit la Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité, concoctée par le gouvernement.

Le principe en est simple : constatant que la concurrence ne fonctionne pas - plus de 96 % des Français restent fidèles à l’opérateur historique (EDF) -, le gouvernement a décidé de la créer… artificiellement.

Si la loi passe, à partir du 1er janvier 2011, EDF aura obligation de revendre à ses concurrents jusqu’à 25 % de sa production d’électricité.

 

Un véritable hold-up ! Les fournisseurs d‘électricités vont se voir offrir un quart de la production, que les Français ont déjà payé avec leur facture, pour qu’ils puissent réaliser des profits, au seul bénéfice de leurs actionnaires.

C’est une première d’obliger une entreprise, dans le monde de la concurrence libre et non faussée, à céder une partie de ses atouts à des concurrents qui produisent peu ou pas du tout d’électricité.

 

Trois points cruciaux sont en question :


• Point n° 1 : les tarifs
Les tarifs vont mathématiquement augmenter puisqu’il est reconnu que la concurrence ne peut s’exercer parce qu’ils sont trop bas. Quelque soit le prix de rachat, tous les fournisseurs chercheront à faire une marge. Des chiffres circulent déjà et les fournisseurs de tous bords se frottent les mains.
Cela touchera lourdement tous les usagers et risque de porter un coup supplémentaire au secteur industriel, déjà mal en point, quand on sait que le prix de l’électricité est un facteur important de localisation industrielle.
Déjà certains industriels annoncent que, dans ce cas de figure, ils préféreront transférer leurs usines dans des pays qui leur permettent une stabilité et une visibilité à long terme à un tarif intéressant, comme le Canada ou les Etats-Unis, voir d’autres pays d’Europe. L’originalité de la France dans cette affaire, c’est d’accepter d’auto saborder son avantage compétitif, son système électrique.

 

• Point n° 2 : les investissements
Les fournisseurs profiteront de la manne nucléaire sans aucun investissement. On a vu ce que cela a donné il y a plusieurs années en Californie avec la grande panne électrique. Là-bas comme ailleurs, l’Etat s’est réapproprié le secteur. Quant à nous, nous privatisons à tour de bras !

 

• Point n° 3 : la clause de destination
La loi stipule que les fournisseurs accédant à la « rente nucléaire » devront justifier d’un portefeuille de clients équivalent sur le territoire national.
Tout le monde sait pertinemment que cette clause ne tient pas juridiquement, et qu’au moment opportun elle sera remise en cause et permettra à n’importe quel fournisseur d’aller spéculer partout en Europe.

Va-t-on finir par réaliser que la concurrence sur un produit qui ne se stocke pas et se transporte mal est une aberration ?

Le résultat de ce mauvais compromis risque de mettre à mal, non pas l’entreprise EDF mais toute l’organisation du secteur électrique.

http://www.poursavoir.fr/

 

 

 

Borloo autorise les banques Goldman Sachs et JP Morgan a vendre du gaz en France

9 février 2010

Champagne ! Les filiales anglaises des deux plus grandes banques de Wall Street sont désormais autorisées à vendre du gaz aux fournisseurs opérant en France. Mais seuls des esprits chagrins se demanderont pourquoi ces spéculateurs professionnels qui ont largement contribué à l’envolée des prix en 2008 pourront désormais intervenir très officiellement sur le marché de l’énergie : l’arrêté concernant la JP Morgan Markets Limited précise que celle-ci est « soumise aux obligations de service public ». Oui, vous avez bien lu, JP Morgan est désormais transformée par la baguette magique de M. Borloo en un opérateur de service public, auquel il incombe, selon les textes en vigueur, de s’assurer entre autres de « la sécurité d’approvisionnement », sans oublier la « qualité et le prix des produits et des services fournis ». On entend d’ici les éclats de rire à la City.

 


http://contreinfo.info/IMG/arton2972.jpg

Publications du Journal Officiel

JORF n°0022 du 27 janvier 2010 page 1664 texte n° 3

ARRETE

Arrêté du 5 janvier 2010 autorisant la société JP Morgan Markets Limited (JPMML) à exercer l’activité de fourniture de gaz naturel

NOR : DEVE1000278A

Par arrêté du ministre d’Etat, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat, en date du 5 janvier 2010, la société JP Morgan Markets Limited (JPMML), dont le siège social est situé 125 London Wall, EC2Y 5AJ Londres (Royaume-Uni), est autorisée à exercer l’activité de fourniture de gaz sur le territoire français pour approvisionner les catégories de clients suivantes :

― les fournisseurs de gaz naturel ;

― les clients non domestiques n’assurant pas de missions d’intérêt général.

La société JP Morgan Markets Limited (JPMML), pour l’exercice de son activité de fourniture de gaz, est soumise aux obligations de service public lui incombant en application de l’article 16 de la loi n° 2003-8 du 3 janvier 2003 susvisée et plus particulièrement des dispositions du décret n° 2004-251 du 19 mars 2004 pris pour son application.

JORF n°0024 du 29 janvier 2010 page 1786 texte n° 10

ARRETE

Arrêté du 19 janvier 2010 autorisant la société Goldman Sachs International (GSI) à exercer l’activité de fourniture de gaz

NOR : DEVE1001862A

Par arrêté du ministre d’Etat, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat, en date du 19 janvier 2010, la société Goldman Sachs International (GSI), dont le siège social est situé Peterborough Court, 133 Fleet Street, EC4A 2BB, Londres (Royaume-Uni), est autorisée à exercer l’activité de fourniture de gaz sur le territoire français pour approvisionner la catégorie de clients suivante :

― les fournisseurs de gaz naturel.

 

 

 

27 janvier 2010 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 3 sur 112

. .

Décrets, arrêtés, circulaires

TEXTES GÉNÉRAUX

MINISTÈRE DE L’ÉCOLOGIE, DE L’ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT

DURABLE ET DE LA MER, EN CHARGE

DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT


Arrêté du 5 janvier 2010 autorisant la société JP Morgan Markets Limited (JPMML)

à exercer l’activité de fourniture de gaz naturel

NOR : DEVE1000278A

Par arrêté du ministre d’Etat, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer, en

charge des technologies vertes et des négociations sur le climat, en date du 5 janvier 2010, la société JP Morgan

Markets Limited (JPMML), dont le siège social est situé 125 London Wall, EC2Y 5AJ Londres

(Royaume-Uni), est autorisée à exercer l’activité de fourniture de gaz sur le territoire français pour

approvisionner les catégories de clients suivantes :

– les fournisseurs de gaz naturel ;

– les clients non domestiques n’assurant pas de missions d’intérêt général.

La société JP Morgan Markets Limited (JPMML), pour l’exercice de son activité de fourniture de gaz, est

soumise aux obligations de service public lui incombant en application de l’article 16 de la loi no 2003-8 du

3 janvier 2003 susvisée et plus particulièrement des dispositions du décret no 2004-251 du 19 mars 2004 pris

_________

29 29 janvier 2010 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 10 sur 135

 


. .

Décrets, arrêtés, circulaires

TEXTES GÉNÉRAUX

MINISTÈRE DE L’ÉCOLOGIE, DE L’ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT

DURABLE ET DE LA MER, EN CHARGE

DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT

 


Arrêté du 19 janvier 2010 autorisant la société Goldman Sachs International (GSI)

à exercer l’activité de fourniture de gaz

NOR : DEVE1001862A

Par arrêté du ministre d’Etat, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer, en

charge des technologies vertes et des négociations sur le climat, en date du 19 janvier 2010, la société

Goldman Sachs International (GSI), dont le siège social est situé Peterborough Court, 133 Fleet Street,

EC4A 2BB, Londres (Royaume-Uni), est autorisée à exercer l’activité de fourniture de gaz sur le territoire

français pour approvisionner la catégorie de clients suivante :

les fournisseurs de gaz nat

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Alerte - danger ! - SOS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche