Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 07:47

Sortir de la soupe globale

 

 

Joël Labruyère


La conscience collective de l’humanité est un champ unifié sur la fréquence du plus grand nombre. Une caste supérieure surnage à la surface grâce à des systèmes de manipulation occulte, mais le taux vibratoire de cette élite planétaire demeure au niveau des masses maintenues dans l’ignorance et la sous conscience.

La bande des Trois Titans.

Un, les classes possédantes détiennent le pouvoir matériel ; deux, les hiérarchies sacerdotales se réservent le pouvoir occulte ; trois, la force d’inertie des masses alimente les deux autres.
Ces trois groupes baignent dans le même champ de conscience. Seuls leurs privilèges et leurs fonctions supérieures ou subalternes les distinguent. Les masses ne sont exploitées que parce qu'elles ignorent les secrets initiatiques des classes dirigeantes. En réalité, c’est l’apathie de l’humanité ordinaire qui favorise l’exploitation d’où en retour la masse tire sa sécurité. Les trois groupes forment donc une triple unité et sont unis en conscience. C’est la conscience humaine naturelle. Elle est double, bonne et mauvaise. Les bons et les méchants sont sur la même fréquence fondamentale. Ce n’est qu’une question de point de vue. La division entre les classes est exacerbée dans un but de diviser pour régner.

Le révolté, le révolutionnaire ou l’anarchiste ne sortent jamais du circuit.
Le croyant, l’athée, le riche et le pauvre, le sage et le fou, le génie ou le savant, le prince et le prolétaire, sont tous sur la même fréquence de base. Ils ne sont que des particules de la conscience globale.
La conscience collective est un champ qui englobe la terre entière, et qui vibre au rythme du cycle existence/mort dont nul ne peut se soustraire, à moins de s’en dégager par une mutation. Un être qui est sorti du courant collectif est un "libéré". Il est capable d’affecter en profondeur le niveau général à partir de l’extérieur du collectif.
Un groupe d’êtres qui s’extraient du réseau de la conscience globale doit mettre en action une énergie très spéciale pour créer un champ de conscience autonome.C’est pour empêcher ces tentatives d’évasion que certaines loges occultes tentent par des moyens "spirituels" (la séduction de l’âge d’or, par exemple) de maintenir la cohésion de la conscience collective en soudant son niveau vibratoire dans l’unité internationale artificielle. Alors que les médias renforcent et soudent les plans inférieurs, liés à la matière et au bas astral, de son côté, le nouvel âge étend un champ astral plus raffiné, une grille énergétique qui consolide la conscience collective, au non du "bien".
Ainsi, ceux qui ne recherchent pas directement une voie de libération radicale, se verront ramenés dans la conscience globale de l’emprisonnement planétaire.
Il faut choisir. Soit on aménage le camp de concentration, ou bien on s’en échappe.
Encore faut-il être conscient que la conscience globale planétaire (de basse fréquence ou raffinée) est un circuit fermé.
La théorie évolutionniste qui prétend que la conscience progresse sans fin est un leurre. Seule la conscience libérée du circuit peut reprendre le chemin de l’évolution supérieure.
Cette voie difficile implique de sortir du conditionnement collectif. Pour réaliser cette sortie libératrice, il faut une mutation de conscience. Il faut faire un saut hors du système global. Une mutation du corps, de l’âme et de l’esprit.(...) Lire la suite :
http://bouddhanar.blogspot.com/2010/04/sortir-de-la-soupe-globale.html

 

http://bridge.over-blog.org/article-sortir-de-la-soupe-globale-48839216.html

 

 

liste complète

 

Partager cet article

Published by Eva R-sistons
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche