Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 22:47

http://www.terrepromise.net/wp-content/uploads/2011/03/antisemitisme.jpg

http://www.terrepromise.net/wp-content/uploads/2011/03/antisemitisme.jpg

L'antisémitisme (sans Juifs) des révolutionnaires Par Lorenzo Cremonesi

L'antisémitisme (sans Juifs) des révolutionnaires
 
Par Lorenzo Cremonesi
http://www.corriere.it/esteri/11_aprile_09/libia_antisemitismo_cremonesi_3a99f8ba-
11/04/11
Adapté par Danilette
L'antisémitisme (sans Juifs) des révolutionnaires anti-Kadhafi, Lorenzo Cremonesi
 
Les rebelles libyens déclarent que les chars de Kadhafi seraient construits en Israël et quand ils parlent de Kadhafi, leur insulte préférée, c'est "Yahoudi" (juif)
 
De notre envoyé à Ajdabya.
L'OTAN se trompe d'objectif et touche les pick-up des révolutionnaires ? Pas de souci, voici l'explication. "C'est parce que les pilotes sont juifs, le Mossad aide Kadhafi", affirment-ils comme s'il s'agissait d'un fait absolu et indiscutable. Pour eux, il est évident aussi que Kadhafi est le fils d'une femme juive prostituée et cela expliquerait sa perfidie, son désir de voler le peuple libyen et sa duplicité. Les plus fantaisistes ajoutent que son père aurait été un fasciste italien. Sur la ligne de front entre la cité pétrolifère de Bréga et Ajdabya située sur un noeud routier, lorsque les bombardements ennemis se font plus intenses et que le risque d'une nouvelle retraite se fait imminente, les soldats en herbe justifient la supériorité de leurs adversaires en disant que "les chars de Kadhafi sont construits en Israël, et même les tablettes de chocolat des conducteurs de chars viennent de Tel-Aviv". Mais ils ne se découragent pas et vendredi au milieu des Jeeps arrêtées sur le bord de la route à une dizaine de kilomètres des patrouilles avancées de Kadhafi, ils déclaraient : "Après Bréga, Sirte et Tripoli nous libérerons Gaza et Jérusalem".
 
Un antisémitisme sans Juifs
Cet antisémitisme sans Juifs est curieux. Les slogans de la révolution libyenne en sont un miroir fidèle.  On peut voir sur tous les murs de Benghazi l'inscription "Yahoudi" qui signifie Juif en arabe. Les enfants dessinent beaucoup la formule mathématique du mépris : une étoile de David + une croix gammée = Kadhafi. Ou bien une seule grande étoile de David dont le coeur est marqué de haine par le mot Mouammar. Au Caire, on voyait des portraits de Moubarak caricaturé en diable avec des cornes et des dents pointues et l'injure inévitable "Yahoudi".  Il se produit la même chose avec la photo du colonel Kadhafi. Elle trône dans les rues du centre de  Benghazi, devant les anciennes bases militaires, sur les murs d'enceinte du port et bien sûr dans les corridors du tribunal qui est devenu un des sièges du gouvernement révolutionnaire provisoire. Voir cette caricature est devenue une telle habitude, qu'il faut faire un effort  de concentration pour y prêter attention.
"Yahoudi"  est écrit sur les bâtiments qui sont les symboles les plus haïs de la dictature : le siège de la police, les cellules de torture,  les villas de Kadhafi, les maisons de ses fidèles. Dans les librairies, "Mein Kampf" reste le texte le plus diffusé. Mais jusqu'ici rien de nouveau puisque depuis l'époque de Nasser, ce manifeste hitlérien fait partie de la Vulgate du monde arabe composée d'antisionisme laïc, de préjugés raciaux et de haine religieuse.
 
La cohabitation
Cela fait des décennies désormais que l'antique tradition de cohabitation tolérante entre le judaïsme séfarade et la civilisation musulmane1 a cessé d'exister au Moyen-Orient. Mais il est surprenant que l'antisionisme traditionnel en vogue depuis les années 30 et qui a explosé après 1948 reste inchangé, même dans les rangs des révolutionnaires qui aspirent à la liberté, à la démocratie et à un modèle de vie occidentale. "C'est la faute de la propagande anti-israélienne martelée pendant les 42 ans de la dictature", minimisent-on à l'université de Benghazi. En réalité ce phénomène est très fortement implanté dans la culture et dans le mode de pensée du pays. Bien plus profondément que les slogans de Kadhafi. La liberté acquise dans les régions révolutionnaires laisse libre cours au développement de ce mélange de préjugés religieux anti-juifs et de haine pour Israël. "C'est le Mossad et la CIA qui contrôle l'équilibre du Moyen-Orient. Ils ont soutenu Kadhafi au temps du coup d'état contre le roi Idris en 1969" affirme avec conviction dans un italien parfait, Sadik al Ghallal, un commerçant connu localement dont les fils jouent un rôle dirigeant dans le nouveau gouvernement à Benghazi. C'est curieux parce que la communauté juive libyenne qui remonte à l'Antiquité (on en trouve les premières traces en Cyrénaïque au 2ème siècle avant l'ère chrétienne) a commencé à quitter le pays juste après la 2ème guerre mondiale. Entre 1948 et 1951, 31 000 Juifs libyens, menacés par les pogroms, ont émigré en Israël. Juste après la Guerre des Six Jours, 7000 autres ont fui avec l'accord du roi Idris et la collaboration de la marine militaire italienne. Deux ans plus tard, Kadhafi qui venait juste de prendre le pouvoir ordonnait la confiscation des biens juifs. En 1974, il ne restait que 20 juifs à Tripoli. Depuis 2003, il semble qu'il n'en soit même pas resté un seul.
 
 
Notes de www.nuitdorient.com
1. Dans le conflit opposant l'ex-président Gbakbo au président élu Alassane Ouattara, par auto-censure, les journalistes ne vous montrent pas le fanatisme islamique des combattants soutenant Ouattara qui ont "Allah" avec eux…
2. L'ambassade d'Israël au Caire est attaquée, le drapeau israélien en feu. La foule demande la suspension des relations diplomatiques et l'arrêt de la fourniture de gaz.
Incapables d'apporter la moindre satisfaction socio-économique à l'Egypte, les nouveaux dirigeants égyptiens seront amenés à des dérivatifs extérieurs comme le veut la coutume politique et, comme Nasser, chercheront querelle directement ou à travers le Hamas.
Par ailleurs les arsenaux du Hamas regorgent de missiles et de mortiers entrés officiellement via l'Egypte. Depuis un mois ces armes sont dirigées sur le midi israélien où un million de personnes se sont réfugiées dans des abris et des milliers sont traumatisés.
3. http://www.jpost.com/DiplomacyAndPolitics/Article.aspx?id=215986
On y arrive petit à petit... Les Arabes veulent utiliser l'AG des Nations Unies pour imposer leurs conditions à Israël, c'est à dire sa progressive disparition comme état juif.
La Libye était un champ d'expérimentation -- on commence par une "no-fly" zone sur Gaza....

 

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Regard sur ...
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche