Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 00:39

Nouvel Ordre Mondial: La guerre criminelle en Libye est l’ultime trahison d’un système psychopathe et dégénéré

http://imageshack.us/photo/my-images/616/oaciet.jpg/



Tony Cartalucci
Mardi 30 Août 2011


Nous avons traduit ici l’excellent éditorial de Tony Cartalucci. Il est d’autant mieux fait qu’il est très facile pour tout à chacun de remplacer dans le texte le mot « Amérique » ou « Etats-Unis » par celui de « France », « Royaume-Uni », « Italie » et de fait, par toutes les pseudo-démocraties occidentales sous contrôle total de la corporatocratie financière et industrielle.
Facile aussi de remplacer les noms cités par des noms de politiciens français et européens, tant ils sont tous interchangeables. Tous œuvrent pour la cause mortifère, rétrograde et néo-féodale hégémonique de l’oligarchie du Nouvel Ordre Mondial.
Cartalucci signe ici un appel à la révolte du peuple américain et par extension des peuples occidentaux contre l’ineptie criminelle et psychopathe de l’oligarchie qui mène le monde à la destruction totale pour leur seul profit. La révolte se fera par le truchement de la solidarité, du boycott et de la désobéissance civile… Choses que nous prônons sur ce blog depuis bien longtemps tant il est évident que ce sont les seules méthodes possibles pour reprendre le pouvoir et le garder pour les peuples, sans délégation, et autogérer notre société de manière solidaire et égalitaire.
Il est temps, il est grand temps !… Le vent du changement ne peut venir du système lui-même, il ne peut venir que des peuples conscients de leurs droits et de leur destinée, qui n’est en aucun cas de vivre soumis et esclaves d’une clique de parasites inutiles, arrogants et criminels.
– Résistance 71 –
Libye : la plus grande des trahisons
En donnant la Libye à Al Qaïda, la règle a été transgressée à tout jamais
En premier lieu, ne nous laissons pas berner par de folles idées. Obama, Cameron et Sarkozy ne sont chefs d’état que par le nom. C’est la dépravité et la mégalomanie au sein des banques, corporations et institutions qu’elles ont créée, qui est responsable de la trahison la plus évidente de l’histoire de l’occident. Depuis 10 ans les chefs de l’occident ont agité le spectre de la haine et de la peur parmi leurs populations pour justifier une longue et coûteuse guerre globale qui a envoyée des troupes américaines, britanniques, canadiennes, allemandes, françaises et bien d’autres face au danger dans de nombreuses parties du monde et ultimement dans leur tombe, pour lutter contre “les forces de la terreur”.
Maintenant, savourant presque l’ironie du moment, Le New York Times, admet totalement de la part des oligarques de la finance et de l’industrie qui présument de leur dominance sur le monde occidental, que des terroristes d’Al Qaïda, des hommes qui ont littéralement tués des troupes américaines à la fois en Afghanistan et en Irak, sont maintenant en Libye et sont les récipiendaires de milliards de dollars d’aide financière venant de l’occident, d’une reconnaissance diplomatique, d’entrainement, d’armes, de bénéfices de matériaux de renseignement, le soutien total et inébranlable des “médias” occidentaux, du soutien aérien de l’OTAN, et même la grâce infinie de l’aide des forces spéciales occidentales au sol, luttant côte à côte avec eux. Cette confession arrive également au moment où des révélations sur le commandant militaire rebelle de la place de Tripoli, qui remplit les rues de la capitale avec une horreur indescriptible, affirment qu’il est un leader pur et dur d’Al Qaïda, ce qui fut rapporté en premier lieu par le Telegraph il y a des mois; ainsi que ces derniers jours sur la chaîne de télévision RT, ainsi que couvert en détail par le très respecté analyste géopolitique Dr. Webster Tarpley.
Tandis que les américains toujours naïfs débordent de fièreté alors que leur machine de guerre militaire qui les mène à la banqueroute, écrase encore un autre pays de l’autre côté de l’océan; ils semblent être ignorants ou incapables de comprendre la manière éhontée avec laquelle ils ont été trahis.
Après 10 ans, des milliers de soldats tués, des dizaines de milliers mentalement dévastés ou physiquement handicappés, une économie totalement dérivée de la guerre, les occupations, et les “reconstructions de nations” à l’étranger, tandis que les propres infrastructures de l’Amérique pourissent sous elle, les oligarques de la haute finance et de l’industrie transnationales ont décidé de trahir et d’humilier de manière infinie les forces armées de l’Amérique, et ce de la pire des manières qui soit, avoir ces mêmes forces armées offrir une couverture aérienne, des renseignements et un soutien opérationnel spécial a ces mercenaires assoiffés de sang qui ont chassés et tués leurs frères d’armes durant la dernière décennie.
Des familles entières ont été détruites, des communautés dévastées par la perte de frères, de sœurs, d’amis, de mères, de pères, fils et filles, qui se battaient pour ce qu’ils croyaient être la survie même de leur mode de vie. Aujourd’hui, en Libye, avec Al Qaïda à qui on a littéralement donné le pays, cadeau de ces financiers corporatistes à travers leurs proxies politiques et militaires, les leaders que nous avons élus et ces industries que nous avons aidées à atteindre ces tailles monstrueuses s’accroupissent maintenant sur les tombes de ceux qui sont tombés pour la nation et souillent leur mémoire et les ideaux auxquels ils croyaient au point de donner leur vie; ceci est impardonnable.
Et bien qu’il sera clâmé par certains que ceci est la “guerre d’Obama”, ça ne l’est certainement pas. Les cadres néo-conservateurs qui ont inventés et créés la dernière décennie débilitante de guerre globale aux dépends du sang des Américains et de leur trésorerie, ont discrètement supporté l’expansion de l’intervention de l’OTAN en Libye. Ceci peut-être vu en termes sans équivoque dans une lettre écrite à l’intention des députés républicains, les implorant d’arrêter de s’opposer à la guerre anticonstitutionnelle et en fait de ne pas s’occuper de la résolution du conseil de sécurité de l’ONU et de donner plus de soutien aux terroristes qui s’emparaient de la Libye en leurs noms. Paul Wolfowitz, Elliott Abrams, Max Boot, Frederick Kagan, Karl Rove, Ellen Bork, Robert Kagan, Liz Cheney, William Kristol, Dan Senor et James Woosley ne sont que quelques noms parmi ceux qui ont signés cette lettre. De manière évidente, ceci n’est pas exclusivement “la guerre d’Obama”, mais plutôt une guerre façonnée et promut par les banques et les industries du Fortune 500, qui incluent à la fois Obama et les néo-conservateurs les plus notoires, comme serviteurs avérés et loyaux.
S’il y eut jamais un temps pour nos militaires, pas seulement les soldats du rang mais aussi leurs officiers qui les mènent et dans les mains desquels les troupes remettent leur vie au combat, de reprendre leur parole de serment donnée à la constitution des Etats-Unis et de leur devoir de défendre et de protéger leur nation et son peuple, ce temps est maintenant. S’il y eut jamais un temps pour reconnaître nos leaders auto-proclamés pour ce qu’ils sont: des traîtres n’agissant que pour leur compte, d’écraser leur légitimité en même temps que la façade de “démocratie”, ce temps est maintenant. Quand la foi des citoyens en leur gouvernement vacille, nous devons rester vigilant à l’encontre des soi-disants réformateurs. Assurons-nous que ces militaires qui s’avancent pour rectifier le glissement de notre nation dans le surréalisme, ne sont pas en fait des fascistes corporatistes, membres de Council on Foreign Relations (CFR) commes les généraux Stanley McChrystal et David Petraeus, tous deux responsables et coupables d’avoir aidé à ériger cette façade devant les citoyens américains et ceux à un coût tragique pour nous tous.
Pour l’homme et la femme de la rue américaine, maintenant est venu le temps de ne plus faire d’affaires avec ces corporations, ces banques et les mener à la banqueroute. Boycottez-les et remplacez-les systématiquement, jour après jour, petit à petit. L’Amérique a misé sur les mauvais chevaux en plaçant sa confiance en ces industries aux ramifications tentaculaires et a échangé son indépendance et son auto-suffisance contre l’illusion de la facilité et de l’utilité. Il est grand temps de reprendre cette indépendance. Il est temps de ne plus voter pour cette clique qui a servi ces agendas, promu ces guerres, maintenant prouvées être des fraudes totales. Des noms comme John McCain, Lindsey Graham et Joe Lieberman viennent particulièrement à l’esprit. Enfin, il est grand temps de commencer à s’organiser en tant que communauté. Donnez la main à vos voisins, commencez à cultiver votre jardin, et commencez à vous soutenir et entr’aider les uns les autres quand ce système corrompu et parasitaire vient chercher la substance même pour continuer à alimenter ses noirs desseins. En appliquant chacun de vos droits constitutionnels, collectivement, comme une communauté, quotidiennement, vous assurez que ces droits restent valides et en vigueur en vous dressant contre toute sorte de tyrannie.
Maintenant est venu le temps, traçons la ligne dans le sable, si ce n’est pas pour nous, au moins pour les milliers d’Américains qui ont donnés leurs vies en croyant qu’ils le faisaient pour une cause noble et dont la mémoire est souillée par les actions abjectes de Wall Street et de la City de Londres et par l’armée de sycophantes dégénérés qui les servent de l’Europe aux Etats-Unis, du leadership d’Israël ax oligarques de l’industrie qui manipulent les citoyens d’Australie. L’empire démoniaque a atteint un sommet intolérable.
=  =  =
Pour une liste des intérêts financiers qui gouvernent réellement le monde occidental, voyez ic « Naming Names. » Pour plus d’information sur l’auto-suffisance voir ici, « The Globalsits’ Worst Nightmare. » Pour apprendre plus sur comment et pourquoi boycotter la finance et l’industrie qui dominent nos vies voir ici, « Destroy the Globalists. »

un editorial de Tony Cartalucci
 
 
Url de l’article original: http://landdestroyer.blogspot.com/2011/08/greatest-betrayal.html
~ Traduit de l’anglais ar Résistance 71 ~

 

 

 

 

 

.....

 

La guerre libyenne de Sarkozy et de ses conseillers

 

(..) Qui croira celui qui a menti une fois? L’expérience tchétchène des initiateurs de l’ingérence en Libye ne parle pas en faveur de leur objectivité. Hélas, il est tout à fait possible que la paix dans la Libye de demain soit confrontée à la vengeance, au terrorisme et à l’islam radical. Et il serait alors très difficile de parler de victoire pour Sarkozy.(..)

 

 

Vers une tragique disparition de la Libye ?

 

(..) Souvenons-nous de 2003 quand Bush avait annoncé la « Libération de l'Irak », beaucoup d'entre nous savaient qu'il ne s'agissait que du début d'une guerre perpétuelle. C'est triste à dire, mais la Libye est perdue à jamais dans la guerre civile et le chaos, tant que cet Empire perdurera. L'OTAN avec l'aide des éléments d'Al Qaida s'est déjà emparée des réserves d'or libyennes. Les insurgés ont réussi finalement à conduire leur pays à sa descente aux enfers, ceux qui ne savent pas ce que cela représente, n'ont qu'à s'informer sur le quotidien des Irakiens et des Afghans.

Ceci devrait pourtant donner à réfléchir sur ce qui pourrait se passer chez nous dans les mois prochains, voire à l'approche de l'échéance fatidique de 2012, désignée par ce pouvoir Mondialiste,satanique, friand de symbolisme, et qui se met subrepticement en place, pour asservir tous les peuples de la planète.

Les pays Arabo-Musulman résistants, devront tous être conquis par la guerre, c'est le plan d'éradication du « Péril Vert », une phase importante du concept du Conflit de Civilisations cher à ceux qui voient en l'Islam le dernier rempart contre la Mondialisation, et la banque route morale spirituelle et religieuse de tous les peuples de la planète. L'histoire nous apprend que la guerre est prélude à toute sortie de crise immédiate, pour relancer les industries de la mort et du contrôle par la force, la reconstruction, et le maintien cyclique d'un système impérial.

Les nations Européens, Anglo-saxonnes et autres pays alliés ou déjà soumis, auront eux « la chance » de vivre dans des états policiers hautement répressifs, où aucun citoyen n'échappera au contrôle total du système.

Ce plan macabre n'est pas une légende, il ne finit pas d'être affiné tous les jours, la succession et l'accélération des événements que nous vivons aujourd'hui, en sont la preuve matérielle. Que nous faut il de plus pour comprendre qu'il ne nous reste plus beaucoup de temps avant que ça ne soit notre tour? (..)

 

 

 

La sanglante « stratégie finale » d'Obama en Afghanistan

 

Au même moment, selon les responsables du Pentagone, le nombre de raids par des forces d’opérations spéciales a plus que triplé depuis 2009. Depuis le début de l’année jusqu’au mois d’août, ce que l’armée appelle ses escadrons « chasseurs-tueurs » (« hunter-killer ») ont mené 1879 missions, soit environ 300 par mois, comparativement à seulement 675 en 2009 et 1780 pour toute l’année dernière.
Un porte-parole de l’armée américaine s'est vanté de l'efficacité de ces raids nocturnes à Bloomberg : « Même si l'objectif principal n'est pas de tuer ou capturer lors de ces missions, dans 35 pour cent des cas, le complice le plus proche ou une autre personne directement liée à la cible est tué ou capturé. »
C'est précisément cet aspect des raids de nuit des forces spéciales qui a suscité tant de haine au sein de la population afghane. Maintes fois, ces raids ont conduit à l'assassinat d'hommes, de femmes et d’enfants innocents, tout en soumettant les familles afghanes à l'humiliation en les brutalisant et en les traînant hors de leurs maisons au milieu de la nuit.
(..).
La Maison-Blanche et le Pentagone ont effectivement cessé de prétendre que les États-Unis sont engagés dans la « construction d’une nation » ou qu’ils tentent de gagner les « cœurs et les esprits » du peuple afghan. Plutôt, la stratégie finale de la guerre d’Obama est de saigner à blanc la résistance afghane jusqu’à ce qu’elle se soumette et garantir un accord qui va satisfaire les visées impérialistes qui ont mené à la guerre.
Ces visées n’ont rien à voir avec la guerre contre le terrorisme, mais représentent plutôt des intérêts géostratégiques et les profits des sociétés. Cela veut dire entre autres la construction de bases permanentes en Afghanistan. Des négociations de « partenariat stratégique » sont en cours entre Washington et Karzaï à ce propos. Le but de ces bases serait de défendre le contrôle des États-Unis sur les réserves énergétiques stratégiques du bassin de la mer Caspienne et les pipelines qui les transportent vers l’ouest. Un autre objectif de ces bases serait de menacer la Chine, la Russie et l’Iran.
En plus d’avoir infligé une souffrance terrible aux masses appauvries de l’Afghanistan et du Pakistan, la guerre, qui dure depuis dix ans, a aussi été lancée aux dépens de la classe ouvrière américaine. La grande majorité des milliers de soldats morts et blessés là-bas proviennent de cette couche sociale. Des trillions de dollars ont été versés pour les guerres d’Irak et d’Afghanistan, au même moment où les démocrates et les républicains s'entendent pour dire qu’il n’y a « pas d’argent » pour les emplois et les services sociaux vitaux.
Les protestations publiques contre la guerre ont pratiquement disparu. Le mouvement officiel « antiguerre », dominé par une couche aisée de la classe moyenne, s’est intégré au Parti démocrate et s’est affairé à fournir des alibis pour le militarisme sous Obama.

 

 

La catastrophe du «keynésianisme militaire» Les vraies raisons de l’effondrement des Etats-Unis

L'Algérie face aux menaces conjointes du CNT et des experts de sa propre presse libérale et néo-coloniale

Libye : Que peut faire la Cour Pénale internationale ?

Alan Duncan se rétracte après avoir accuse les Israéliens de « voler des terres.«

La catastrophe du «keynésianisme militaire» Les vraies raisons de l’effondrement des Etats-Unis

La Libye, un modèle pour la redivision du Moyen-Orient

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche