Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 19:47

 

 

11-9.jpg

 

Que peut transporter, aussi, un diplomate israélien ?

Une valise bourrée d'explosifs

pour attentat sous faux drapeau

( contre son ambassade, par implosion,

ensuite attribué aux Islamistes ! ),

comme en 2006, au Chili !

.

 

Eva : Reçu dans un courrier récent ce témoignage :

Info cachée de nos chers journalistes de pacotille, quand j'étais au chili avant pinera
sous bachelet, les douanes de l'aéroport bien renseignées ont fouillé illégalement la
valise diplomatique israélienne de leur ambassadeur, elles contenaient 200 kgs
d'explosifs genre C4 visiblement pour commettre des attentats sous fausse bannière. ils
l'ont arrêté et renvoyé. Israel a émis de très vives protestations, la valise étant
normalement exempt de fouilles aux douanes.
Le Chili est bourré de richesses et les colons aimeraient bien mettre la main dessus.
Tu comprends mieux qui est derrière tous ces attentats et pourquoi j'aime le Chili, une
info comme ça ne serait jamais passée chez nous.

 J'étais au Chili à ce moment là. Il ne s'agissait pas d'une valise,

mais de la valise diplomatique, genre grosse malle qui contenait si je me souviens bien
quelque chose comme 100kgs de semtex ou de C4, ce genre d'info ne ressort pas dans les
journaux NWO, LCI fox et compagnie, personne ne regarde les infos africaines.
Les valises diplomatiques transportent également de la drogue, certains pharmaciens
français servent d'intermédiaire, étant fournisseurs de drogue légale pour raison
médicale ils font d'une pierre deux coups en organisant le traffic illégal.

 

J'ai regardé sur Google, voici :

 

 

Un diplomate israélien arrêté à buenos aires avec une valise ... 

forum.aufeminin.com

Un diplomate israélien arrêté avec des explosifs - AfricaMaat  

« POUR UNE SOCIÉTÉ AU SERVICE DE L'HUMAIN » 

Un diplomate israélien arrêté à l'aéroport de Buenos Aires avec ...

Un diplomate israélien arrêté à l'aéroport de Buenos Aires avec ...  

L'Argentine accuse l'Iran d'un attentat contre une association juive

 

Ils ont bon dos, les Musulmans ! (eva)

 

La presse locale n’en a rien fait savoir ; le réseau Kalki s’est renseigné à des sources directes et fiables.

Le mercredi 9 août dans l’après-midi, un important diplomate israélien a été arrêté par la Police de sécurité aéroportuaire (PSA) en possession d’une quantité considérable d’explosifs dans une mallette. Il était en partance pour le Chili, et il a été arrêté quelques minutes avant de monter dans l’avion.

Vers l’invention d’un « troisième attentat »

Depuis des années, des journalistes et des personnalités indépendantes proclament leur conviction sur la manipulation des attentats contre l’ambassade d’Israël et contre le centre communautaire AMIA [qui eurent lieu à Buenos Aires en 1992 et 1994 respectivement, faisant une centaine de morts]. En juin 1997, la revue électronique Libertad de Opinión diffusait les résultats de son enquête exclusive : selon les rapports présentés par les ingénieurs chargés de l’expertise, il n’y eut aucune voiture piégée dans l’attentat contre l’ambassade, dont le bâtiment a été le siège d’une implosion (comme le 11/9, note d'eva), survenue à l’intérieur des locaux ; on y aurait même fabriqué a posteriori un cratère pour justifier la théorie d’un véhicule chargé d’explosifs, version soutenue par les dirigeants sionistes locaux.

En mai 1999, la version papier de la revue Libertad de Opinión diffusait un autre article expliquant pourquoi de nombreux enquêteurs renonçaient à l’hypothèse islamique et envisageaient la probabilité que dans le second attentat aussi, il s’agisse d’une implosion, produite par l’explosion d’une caisse chargée d’explosifs, envoyée par la Communauté Israélite de Córdoba (Argentine).

Nous mettons en ligne ces deux informations :

1 - On constate que malgré les intérêts puissants qui ont tenté d’étouffer ces conclusions, aujourd’hui les faits confirment l’analyse de Libertad de Opinión : les personnes poursuivies au départ ont toutes été relâchées, faute de preuves, et l’ex-juge Galeano [responsable de l’instruction] est mis en accusation ; l’ex-président de la DAIA (Délégation Amitié Israël Argentine) Rubén Beraja, escroc reconnu coupable de plusieurs faillites bancaires, fait également l’objet de poursuites, ainsi que le journaliste de Página 12 Raul Kollman, fabriquant de mensonges soutenu par le sionisme local.

2 - Quelques semaines avant qu’Israël ne déclenche sa nouvelle agression contre la Palestine et le Liban, la DAIA et le Centre Wiesenthal ont émis des communiqués de presse alertant sur la préparation d’un « troisième attentat » en Argentine. Parallèlement, depuis les États-Unis, le Pentagone et la Maison Blanche, partaient des rumeurs d’enquêtes présumées concluant aux "dangers latents" localisés dans la région de la Triple Frontière [Argentine, Paraguay, Brésil] du fait de la présence d’une importante communauté arabe « islamique », évoquant même l’arrivée de combattants d’al Qaida sur les lieux.

 

Extraits, la suite ici :

http://www.africamaat.com/Un-diplomate-israelien-arrete-avec

25 août 2006

 

sur ce site :

 


Esclavage : les ports français se souviennent.

 

Esclavage : Le crime oublié

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche