Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 14:56

http://photo.europe1.fr/infos/international/23.03.attentat.israel.jerusalem.930.620-467757/8289429-1-fre-FR/23.03.Attentat.Israel.Jerusalem.930.620_scalewidth_630.jpg

http://photo.europe1.fr/infos/international/23.03.attentat.israel.jerusalem.930.620-467757/8289429-1-fre-FR/23.03.Attentat.Israel.Jerusalem.930.620_scalewidth_630.jpg

Attentats en Israël, le temps est Mossad...

 Avec humour... on va tenter d'éclaircir un peu les zones d'ombre qui stagnent sur les "triples et peut-être quadruple" attentats "synchronisés".

  

La première chose qui frappe, ce sont les changements de versions qui s'opèrent au fur et à mesure que de plus amples détails nous sont divulgués... si l'on puit dire.

 

Premier point litigieux : A l'origine, le bus visé transportait des militaires. Or selon la version Tsahal, ce bus contenait des "civils innocents", voir ICI à l'épisode 17 h 37.

 

Question 1 : Pourquoi d'un bus de militaires on passe à un bus de civils ?

 

Question 2 : Et pourquoi ICI peut-on lire que c'était un bus de civils rempli de militaires ?

 

Quand rien n'est clair, tout est confus.

 

Le porte-parole de l'armée israélienne insiste d'ailleurs lourdement à l'épisode 15 h 05 : Ces attaques terroristes étaient dirigées "contre des civils".

 

Oui, c'est important de le signaler pour l'opinion publique internationale qui aurait pu moins s'émouvoir pour un car de trouffions. A mâlin, mâlin et demi.

 

Second point litigieux : On nous apprend qu'un soldat israélien a été tué alors qu'il venait en aide aux passagers du bus victime de l'attaque. Sans plus de détails. Alors qu'à l'intérieur du bus des soldats tiraient sur les assaillants.

 

Question 1 : Pourquoi ce soldat était-il seul ?

 

Question 2 : D'où venait-il ?

 

Troisième point litigieux : Les assaillants étaient vêtus d'uniformes de l'armée israélienne ou égyptienne avec un véhicule et LOURDEMENT armé.

 

Question 1 : Alors pourquoi bombarder Gaza en représailles ?

 

Question 2 : Où sont les indices prouvant que c'étaient des Palestiniens ?

 

En fait, les indices brillent tellement par leur absence que l'attaque sur Gaza nous semble fortement diligentée pour une raison tout à fait étrangère à l'attentat que quelqu'un a cependant bien perpétré. Mais qui cela peut-il être ? Nous avons notre idée...

 

 Question 3 : Comment des hommes lourdement armés non-israéliens peuvent-ils entrer en Israël et ne pas être fouillé ?

 

 Question 4 : Quelle est la marque du véhicule et son immatriculation ?

 

A force de passer sur les détails, on perd sa crédibilité. Il y a beaucoup trop de flou dans ce scénario.

 

 Quatrième point litigieux : Après le premier incident, un second survient. En effet, un véhicule de police a éxplosé, en chemin, sur une mine. Plusieurs engins piègés avaient été disposé sur la route.

 

Question 1 : Encore une fois, comment un non-israélien aurait-il pu poser ces mines sur une route israélienne sans se faire remarquer, quand on sait combien les Palestiniens sont sujets à l'espionnite et aux fouilles incessantes ?

 

Là, on pourrait déjà induire que c'est peut-être des individus qui font partie du paysage. Des gens en qui, par leur apparence, on a toute confiance...

 

 Question 2 : Si la voiture a explosé, combien de policiers sont blessés ou morts ?

 

Question 3 : Quels sont leurs noms ?

 

Jusqu'ici trop de flou. Trop de vague. Trop de brouillard.

 

Cinquième point litigieux : Une troisième attaque va survenir à 13 h 10 avec le tir d'une roquette anti-char, visant et manquant un véhicule civil. Mais quelques minutes plus tard, un commando d'assaillants effectue un nouveau tir, dans les mêmes conditions et tue cinq civils. DEUX ROQUETTES ANTI-CHARS ont donc été utilisées par le commando fantomatique.

 

Question 1 : Les roquettes anti-chars ne sont pas des stylo-billes que l'on peut camoufler dans sa poche. On est obligé là de reposer la même question que pour les mines. Comment des individus non-israéliens ont-ils pu passer en territoire israélien avec un véhicule ou à pied en portant, au moins, deux roquettes anti-chars, plus la lourde artillerie citée plus haut ?

 

Question 2 : L'Ennemi ne venait-il pas de l'INTERIEUR ?

 

Sixième GROS point litigieux (Très Litigieux) : Nous lisons que les attaques ont été coordonées. et apparement savament préparées. De véritables assauts commandos, "à l'ancienne", perpétrés par des hommes qui ont réussi à franchir toutes les barrières ou clôtures de électriques. Et à déjouer l'appareil sécuritaire israélen.

 

Le Mystère s'épaissit...

 

Question UNIQUE sur ce point 6 : A moins de porter des uniformes de l'armée israélienne, comment est-ce possible ?

 

D'autant que "selon un agent du Shin-Bet, il disposait de renseignements faisant état de projets d'attaques, mais sans savoir où ni comment les terroristes allaient frapper. Face à ce type de confrontation "asymétrique", Israël perd sa supériorité stratagique. L'effet de surprise a joué à fond. "

 

Ou l'Art de nous prendre pour des C... ! On connait ce genre d'arguments balancés par les services secrets. Ils pourraient s'intituler "Comment chloroformer le populo ?" On y a eu droit pour l'assassinat de Rabin dont tout le monde savait qu'il allait avoir lieu mais personne ne l'a empêché. L'Ennemi venait de l'Interieur. Donc, pas touche. Les colons, c'est sacré.

 

Si on regarde bien, c'était aussi le même schéma pour les attentats du 11 septembre. Les pseudo-terroristes étaient sur le sol américain depuis des années, surveillés par la CIA, le Mossad et le FBI qui veillaient à ce que tout se déroule bien comme prévu par les Invisibles.

 

 Septième point litigieux : Au total, 8 personnes au moins ont trouvé la mort et près d'une vingtaine ont été blessés coté israélien lors des attaques perpétrés par des commandos infliltrés. 7 des assaillants ont été tués après les attaques. On peut lire ICI une des dernières versions de l'histoire. Même le Maariv se pose des questions : Pourquoi (malgré l'avertissement) les attentats n'ont pas été empêchés et pourquoi la route n'a pas été coupée immédiatement à la circulation civile ?" Dans l'immédiat, le seul nom de victimes que nous possédons est celui d'un militaire, Moshe Naftali.

 

Question 1 : Quels sont les noms des 7 autres israéliens décédés ?

 

Question 2 : Quels sont les noms des 7 assaillants tués ?

 

Il est évident qu'il n'existe aucune preuve matérielle pouvant incriminer les Palestiniens. Mais malgré tout, Ehud Barak affirme que les attaques venaient de Gaza. Ceci est bien sûr un mensonge. La sophistication de l'entreprise, le matériel employé ainsi que les tenues militaires et la facilité avec laquelle les assaillants se sont déplacés à l'intérieur du territoire israélien prouve que ces attentats sont l'oeuvre d'individus qui ont les coudées franches pour aller où bon leur semble.

 

Vu la situation à laquelle Netanyahou est acculé, on peut tout envisager. Y compris que des colons militaires aient voulu se venger parce que certaines implantations doivent être détruites et que d'autres sont sur la sellette pour subir le même sort.

 

Mais en attendant, 14 Palestiniens sont morts en moins de 24 h dont un enfant de cinq ans. Et l'armée sioniste viendra nous parler de son "éthique" et de son respect des humains. A part, leurs endoctrinés, qui peut les croire ?

Attentats en Israël, le temps est Mossad...

par Collectif Etoile Rouge 

Il semblerait que près de 14 personnes aient trouvé la mort lors d'un triple atttentat commis hier dans le sud de l'Etat sioniste israélien par des éléments de la résistance populaire arabe palestinienne.

La sympathie du Collectif Etoile Rouge va tout naturellement aux combattants de la résistance populaire palestinienne qui luttent depuis des dizaines d'années contre une occupation militaire féroce et une colonisation systématique orchestrée par les éléments les plus impérialistes du sionisme. S'il fut un temps ou le sionisme pouvait représenter une idéologie d'émancipation du peuple juif soumis à la vindicte des antisémitismes de tous types, le sionisme moderne a désormais complètement changé d'essence et, de libérateur, s'est fait oppresseur.

Mais si nous devons regarder au delà du simple fait politico-militaire que constituent ces attentats et la risposte sioniste qui a suivi, il faut maintenant se demander à qui profite le crime ?!

Or, à un mois de la demande de reconnaissance d'un Etat palestinien par l'ONU, alors que l'ensemble des forces politiques palestiniennes semblaient avoir trouvé un accord et que les opinions publiques internationales étaient prêtes à faire pression sur l'Etat sioniste israélien, ces attentats arrivent à point nommé pour justifier un futur véto américain, victimiser l'Etat sioniste et justifier de nouvelles implantations de colonies ainsi qu'une nouvelle asphyxie économique et sociale des territoires palestiniens.

De là à voir dans les attentats d'hier une manipulation ocrchestrée par les services secrets sioniste, le Mossad, il y a un pas que nous n'hésitons pas à franchir. A qui profite le crime ? La réponse est claire et limpide: aux fauteurs de guerre sionistes et aux partisans de la ligne dure du gouvernement sioniste. Et puis, c'est bien connu, rien de tel qu'une bonne guerre pour fire oublier les problèmes sociaux !

Le Collectif Etoile Rouge appelle le prolétariat juif et arabe à ne pas tomber dans le piège grossier tendu par les conservateur du Likoud par l'intermédiaire des services du Mossad !

VIVE L'UNITE REVOLUTIONNAIRE DES PROLETARIATS JUIF ET ARABE !
LIBERTE POUR LE PEUPLE PALESTINIEN !

Collectif Etoile Rouge

 

Sources LE POST 

Posté par Adriana Evangelizt

 


Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Regard sur ...
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche