Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 04:37

Les blogs du Diplo - Défense en ligne

Au Sahel, un nouveau front
à haut risque

par Philippe Leymarie

L'enlèvement au Niger de sept employés d'Areva et Vinci (cinq Français dont une femme, un Togolais et un Malgache), quels qu'en soient les développements à venir (et ils peuvent bien sûr être dramatiques), constitue un défi lancé au gouvernement français ainsi qu'à l'ensemble des pays des confins sahariens, qui jouent chacun leur jeu dans une partie de billard à plusieurs bandes.

L'Elysée, qui multiplie les préparatifs à une intervention de type militaire, semi-clandestine, très technique, et finalement lourde - avec les conséquences géopolitiques qui peuvent l'accompagner -, engage la France dans ce qui pourrait être un nouveau bourbier, sur fond d'uranium, de terrorisme, de déstabilisation d'Etats sahéliens, et d'interventionnisme de l'ancienne métropole coloniale. Cela correspondrait bien peu au nouveau cours que le président Sarkozy prétend donner aux relations franco-africaines...

La cible française. Une note des services de renseignement, dont la teneur a été publiée par Le Monde le 21 septembre, rassemble les indices d'une « focalisation antifrançaise » dans la région du Sahel, due à une conjonction d'éléments :

- l'expédition franco-mauritanienne contre un camp d'Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) le 22 juillet dernier ;
- la présence militaire française en Afghanistan ;
- le vote récent de la loi interdisant le port du voile intégral dans les lieux publics ;
- une diplomatie jugée pro-israélienne.

Les autorités, à Paris, ne cessent d'évoquer un niveau élevé de menace sur le territoire et sur les intérêts français, au risque de développer un climat de peur dans l'opinion (et de susciter des interrogations quant à des arrière-pensées politiciennes). Bien qu'on ne puisse reprocher au gouvernement de tenter de faire libérer les otages d'Arlit, il est évident qu'un coup de pied dans la fourmilière comme il semble s'en préparer un risque de rendre ce risque encore plus réel.

Coup de poing

Le profil retenu pour l'opération semble celui d'une intervention coup de poing, brutale, rapide, relativement « invisible » : d'où le choix du Commandement français des opérations spéciales (COS) qui a, parmi ses spécialités, la détection, le renseignement, l'action en profondeur, l'élimination ciblée, l'extraction, etc. - le tout en milieu extrême et hostile, et sous une forme quasi-clandestine. Dans la pratique, les actions du COS sont le plus souvent connues après coup, ou jamais. Le ministre français de l'intérieur Brice Hortefeux, qui représente son gouvernement à la célébration ce mercredi du 50e anniversaire de l'indépendance du Mali, a répondu à une question sur ces préparatifs : « A ce stade, s'il y avait un projet d'opération militaire, je ne vous dirais rien. »

Il y a au moins deux conditions, souligne un ancien attaché militaire français au Niger, l'ex-colonel Gilles Denamur , à la réussite d'une opération de ce type :

- disposer de renseignements sûrs à 100 % (d'autant qu'il est probable que les otages ont été ou vont être séparés) ;
- s'assurer du soutien des gouvernements de la région (ce qui n'est pas gagné, eux-mêmes n'ayant jamais réussi à développer une coopération efficace à leurs frontières, en matière de sécurité, et étant peu désireux de mobiliser troupes et crédits dans ces espaces désertiques et rebelles).

AQMI a mis en garde les autorités françaises contre « toute autre stupidité » (par « autre », entendez : après l'attaque du 22 juillet). Dans l'immédiat, les éléments français déployés au Niger, en Mauritanie, ainsi semble-t-il qu'au Burkina, se contentent de tenter de localiser les preneurs d'otages (...)

Lire la suite de cet article de Philippe Leymarie.

 

Cliquer sur le lien ci-dessus

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche