Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 01:03

Concombres et tomates sur un marché français.

 

Les personnes ayant récemment voyagé en Allemagne doivent être attentives aux symptômes de la maladie qui se traduit par des diarrhées et du sang dans les selles, des maux de tête et de vives douleurs au ventre.

 

http://www.algerieautrefois.com/?s=bacterie+concombre+bacterie+symptome

 

 

   

En France, on recense trois cas suspects. Le doute subsiste toujours sur l'origine de la redoutable bactérie. Concombres ou autres légumes ? On fait le point.

 

 

 

De quelle bactérie parle-t-on ?

Elle s'appelle E.coli enterohémorragique (Eceh).

Que provoque-t-elle ?

Il s'agit d'un micro-organisme qui peut provoquer des symptômes allant de simples diarrhées à des diarrhées hémorragiques ou de graves troubles rénaux parfois mortels, connus sous le nom de syndrome hémolytique et urémique (SHU), indique Maxisciences.

Dans les cas les plus graves, les patients risquent la défaillance rénale : ils doivent être mis sous dialyse, et la transplantation rénale se révèle parfois nécessaire.

Qui est touché ?

Les femmes adultes sont principalement touchées, un fait inhabituel comme le rapporte Europe1.fr.

"Alors que les cas de SHU sont habituellement observés chez des enfants de moins de cinq ans, cette épidémie touche à 87% des adultes, principalement les femmes (67% des cas)", explique le Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies (CEPCM).


Le concombre comme moyen de transmission ?

Au début de l'épidémie, les médias ont parlé du "concombre tueur" venu d'Espagne. S'il est probable que le concombre ait transmis la redoutable bactérie, elle a pu être transmise par d'autres moyens.

"20% des malades signalés en Europe n’ont pas mangé de concombre. Les entreprises espagnoles incriminées n’ont pas exporté que ce légume. Au Luxembourg, il s’agissait de tomates. Dans les autres pays, on n’a pas le détail des produits ni les quantités précises", expliquait dimanche Frédéric Vincent, porte-parole chargé de la consommation à la Commission européenne.

D'ailleurs, pour les trois cas suspects en France, le concombre n'a pas pas encore été désigné comme responsable.

Alexandra Mailles, épidémiologiste à l’InVS (Institut de veille sanitaire), explique au Parisien que "cela peut aussi venir des tomates ou des salades, tous les fruits et légumes crus ou la viande mal cuite".

Concombre tueur.

REUTERS



Comment ces légumes ont-ils été contaminés ?

C'est une des questions à laquelle il est urgent de répondre pour identifier la source de l'épidémie et la stopper. A l'heure actuelle, des doutes se portent sur deux exploitations espagnoles même si on ne peut pas assurer qu'elle soit responsable.

Quid du transport et du déchargement ? "Il y a eu des marchandises renversées sur le port de Hambourg, en Allemagne, mais il est peu probable que quelques palettes souillées suffisent à contaminer des centaines de personnes", a ajouté la commission européenne.

Quelles précautions prendre ?

Selon la directrice générale de l’Institut National de Veille Sanitaire (InVS), Françoise Weber, il ne faut pas s'abstenir de consommer des concombres ou des crudités. Mais il faut avoir "un principe de précaution personnel (...) Il faut se laver les mains avant de passer à table et en sortant des toilettes, laver et éplucher les crudités", a déclaré au micro d'Europe 1.

Doit-on s'inquiéter en France ?

Trois cas suspects ont été signalés : à Hénin-Beaumont, Toulouse et Bastia. Il s'agit de "cas importés" (liés à des déplacements en Allemagne), a précisé Xavier Bertrand, ministre de la Santé.
Un quatrième cas a été détecté lundi, révèle Le Parisien. "Il est en cours d'analyse", précisent les autorités sanitaires.

Par ailleurs, un lot de concombres d'origine espagnole a été retiré du marché en Bretagne, rappelle 20minutes.fr.

Pour l'heure, la contamination semble donc limitée à l'Allemagne. Toutefois, la bactérie a une période d'incubation de sept à quinze jours, les autorités sanitaires sont donc vigilantes.

En Allemagne, onze personnes sont mortes a priori à cause de cette bactérie, alors que plus de mille malades présentent des symptômes de cette maladie.

 

 

http://www.lepost.fr/article/2011/05/30/2509749_bacterie-dans-les-legumes-faut-il-vraiment-avoir-peur.html

 

 

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche