Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 06:25

banquiers-j-copie-1.jpg

 

Banques, UE, FMI...

les vampires de la Grèce.

A qui le tour ?

L'Empire britannique. La City 

 

Féodalités

 

Là où l’Etat disparaît, s’abaisse ou se corrompt, l’illusion de la liberté et de la souveraineté individuelle se dissipe. Il faut alors faire acte d’allégeance à plus puissant que soi pour tenter de survivre. c’est ce qui se produit aujourd’hui dans le monde et au sein de l’Union européenne (UE). c’est bel et bien ce que l’on exige de la Grèce. celle-ci, condamnée à emprunter sur les marchés internationaux à un taux d’intérêt qui est pratiquement le double de celui de la France et de l’Allemagne, ne sera secourue par l’UE et le Fonds monétaire international (FMI) qu’en dernière instance, au bord de la tombe. Elle devra alors faire acte d’allégeance à ces deux institutions, en présentant un programme d’austérité encore pire que celui exigé aujourd’hui par les marchés. La Grèce n’est évidemment que le bouc émissaire et le maillon le plus faible de la chaîne ; le Portugal suit, puis l’Espagne et l’Italie, et enfin tout le monde, si la machine infernale n’est pas arrêtée.

 

Car le renflouement des mégabanques par l’endettement public a entraîné une situation de faillite généralisée des monnaies et des états. Toutes et tous : déjà les machines à imprimer électroniques fonctionnent à tout va. La spirale de création d’actifs par la dette s’emballe : les banques centrales achètent ou prennent en pension des actifs toxiques des mégabanques, qui utilisent les fonds ainsi obtenus comme garantie pour emprunter et spéculer plus encore sur des marchés parallèles, les « piscines opaques » dont parlent les « experts ». La Grèce est la vache à lait de banquiers, surtout « français » et « allemands », qui obtiennent de l’argent à 1 % auprès de la Banque centrale européenne et prêtent à la Grèce à 6 ou 6,5 %, avec la bénédiction de Paris et de Berlin !

 

Une véritable piraterie mondiale, dont l’UE est un élément, se trouve ainsi constituée. La matrice de ces réseaux est un conglomérat de féodalités opérant depuis la city, Wall Street et leurs paradis fiscaux. Tout le monde s’y installe, y compris les sociétés françaises et européennes de tous les secteurs de l’économie, avec l’assentiment hypocrite des gouvernements. C’est ce réseau de liens de dépendance qui constitue « l’Empire britannique ». Jusqu’en chine, menacée par un krach de l’immobilier, qui a dû laisser se constituer une bulle car elle ne pouvait faire autrement au sein du système.

comme l’explique très bien Alain Supiot dans L’esprit de Philadelphie, le féodalisme s’inscrit alors dans le droit. ce n’est plus la soumission de tous à une même loi qui prévaut, mais la conformité du comportement de chacun à la place qu’il occupe dans le réseau.

 

Nos Etats continentaux sont inféodés, par les Traités européens et le système de l’euro, à une UE dépourvue elle-même des attributs essentiels de la souveraineté. D’où l’appel, pour terminer le travail destructeur, à une « gouvernance mondiale » du FMI, imposant d’en haut l’allégeance financière et l’austérité dans un univers féodal de guerre de tous contre tous.

 

Ce que nous exigeons ici, l’application de la séparation des banques de crédit, de dépôt et d’affaires, comme cela existait à partir de 1945 dans notre pays, et le retour à un principe de banque nationale servant le travail et les infrastructures, est ce qui permettrait de sauver le monde du mælström dans lequel il est en train de sombrer. Edgar Allan Poe a bien décrit comment y échapper dans la nature en appliquant un principe physique. cela n’est pas différent dans l’économie, qui est physique et non monétaire.

Jacques Cheminade

http://www.solidariteetprogres.org/article6511.html

 

 

 

Bonjour à tous,

monsieur Patrick Sebastien a hélas parfaitement raison lorsqu'il nous dit dans son message d'engagement que l'actuelle situation dans laquelle les politiques de tous bords ont précipité le pays, est devenue scandaleusement indigne.

Il a aussi raison de vouloir faire naitre ce projet ambitieux qui consiste a fédérer le plus grand nombre de citoyens mécontents de la manière dont la République est traitée pour qu'enfin l'espoir d'un changement prenne corps.

Il a raison enfin de refuser tout compromis avec un pouvoir hautement contaminé en écartant toute perspective de son exercice conventionnel.

Je n'aurais jamais imaginé qu'un tel élan humaniste puisse ètre le fait d'un célèbre et populaire présentateur de télévision puisque j'espèrais qu'il surgisse naturellement des élus de notre Assemblée Nationale.

Mais c'est ainsi qu'a évolué notre curieuse époque et peu importe si mes idéalistes visions Républicaines ne sont plus d'actualité, je suis content de voir enfin une lueur de lucidité éclairer la Nation.

J'espère maintenant que cette étonnante ambition de volontarisme salutaire va perdurer pour qu'enfin ce pays renoue avec des valeurs fondamentales qui ont été sacrifiées sur l'autel des mercantilismes maffieux.

Et si c'est le cas je la soutiendrais pour participer a ce rève ...
 
Vous pourrez prendre connaissance du texte

original diffusé sur son site  

 
Et d'une vidéo dans laquelle il s'explique

a propos de ce projet

en cliquant sur ce lien

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche