Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 15:58

050309.jpg

La newsletter de banquesenjustice.fr - n° 1

version en ligne : cliquez ici


Bonjour,


Tout d'abord, veuillez excuser le retard avec lequel je vous transmets cette première lettre d'information...

Le site prend une ampleur considérable, grâce à chacun d'entre vous, et son lancement mobilise tout mon temps (y compris de sommeil !).

Pour commencer, je tiens absolument à vous remercier chaleureusement. En effet, ce succès, c'est véritablement le vôtre.

Chacun d'entre vous a contribué à élargir l'audience de ce site, chacun d'entre vous s'est senti concerné et a agi en conséquence.

Pour cela, merci, merci, merci...

Fréquentation du site

banquesenjustice.fr voit donc son trafic augmenter considérablement (plus de 100 000 soutiens en 20 jours), ce qui nous donne le poids de la crédibilité vis-à-vis de l'Etat.

Les prochains résultats seront d'ailleurs communiqués pour la troisième fois lundi prochain (Elysée, Matignon, Ministère de l'Economie et du Budget, ainsi que tous les députés et les sénateurs, comme d'habitude).

J'ai également transmis cette semaine une télécopie au siège du FMI à Washington, à l'attention de son président (Dominique Strauss-Kahn).

Pour ceux d'entre vous qui ne seraient pas retournés sur le site, le cabinet de Christine Lagarde m'a accusé réception des seconds résultats (courrier en ligne sur le site).

Presse

Un communiqué de presse a été transmis aujourd'hui à 2074 journalistes, de tous médias (TV, radios, presse écrite nationale et régionale, presse web), afin de les informer de l'existence de banquesenjustice.fr.

J'espère ainsi amplifier encore davantage l'audience, qui reste ma priorité, car le nombre de soutiens est le seul levier qui pourra nous permettre de peser sur le cours des choses. En effet, les politiques réagissent souvent en fonction de la peur que représente telle ou telle initiative, la plus redoutable étant la peur de la contagion.

Vous avez la parole

Depuis une quinzaine de jours environ, vous avez la possibilité de déposer vos commentaires ou messages sur le site (espace "Vous avez la parole").

Vous avez probablement remarqué en lisant les courriers adressés à nos dirigeants politiques que lors de l'envoi des résultats, j'annexe une sélection des messages les plus représentatifs, ce qui me parait au moins aussi important, sinon davantage, que les résultats eux-mêmes.

Cet espace est le vôtre, n'hésitez donc pas à écrire "ce que vous avez sur le cœur", vous serez probablement lu(e) par l'Elysée et les ministres concernés.

Nouvelle page

Certaines personnes m'ont écrit pour me poser des questions tout à fait légitimes, concernant par exemple le but poursuivi, mon identité exacte, si je représentais un parti ou un mouvement politique, etc.

La transparence totale étant de mise, j'ai ajouté une nouvelle page sur le site (A propos...) qui répond à la plupart de ces demandes de précisions. Si d'autres demandes se font jour, je compléterai bien volontiers cette page.

Facebook / Twitter

Pour les premiers à être allés sur le site, les liens vers Facebook et Twitter n'étaient peut-être pas opérationnels.

C'est désormais le cas depuis plusieurs jours.

Si vous le voulez bien, je vous invite donc à vous servir de ces outils qui sont extrêmement efficaces dans la diffusion d'une information.

Ils sont sans aucun doute les démultiplicateurs d'audience les plus importants. Aussi, si vous souhaitez augmenter les probabilités que cette initiative aboutisse, diffusez l'information à tous vos amis.

Améliorations

Le site connaitra dans les prochains jours (ou semaines, je ferai au mieux !) des améliorations diverses.

Je suis bien entendu à l'écoute de vos propositions.

Diffusez, diffusez, diffusez...

Enfin, c'est à vous que je m'adresse à nouveau, vous qui avez déjà tant fait, pour vous demander de parler tout autour de vous de ce site, de diffuser et rediffuser encore son adresse...

De nombreuses personnes s'expriment sur le site (espace "Vous avez la parole"), et leurs commentaires montrent que ce combat que j'ai engagé correspond à un sentiment partagé par une très grande majorité d'entre nous, quelle que soit notre profession.

Il n'est pas ici question de riches ou de pauvres, de combat politique d'arrière-garde ou de luttes des classes. Non, il s'agit simplement de défendre des valeurs fondamentales, qui s'appellent justice et équité.

Sans tomber dans un idéalisme benêt, j'ai énormément besoin de vous, ou, plus précisément, nous avons tous besoin de nous tous pour réussir.

Et compte tenu de l'audience en nette progression, je pense désormais que nous réussirons très prochainement à trouver un écho auprès de l'Etat (et de la Commission Européenne, que je pense contacter prochainement).

Ni vous, ni moi ne pourrons nous faire entendre par les banques. Mais les Etats, eux, le pourront, sous la pression de l'opinion publique.

C'est en tout cas ma conviction.

Messages

Je m'efforce de répondre dans les meilleurs délais aux nombreux messages qui sont déposés sur le site (accéder ici).

N'hésitez donc pas à me contacter si vous le souhaitez.


 

A bientôt pour une prochaine lettre d'information, et encore une fois, un grand merci à vous tous !

 


Si cette belle initiative aboutit, ce sera votre succès à tous.

Et ça aussi, ça compte...

 

 

______________________________________________________________________

 

 

Réaction d'un lecteur du Nouvel Observateur à l'article sur la grève des juges....


 

LA JUSTICE: UNE ZONE DE NON-DROIT


   

 Il est un pays -la France- où existent des êtres parfaits, qui ne commettent jamais d 'erreur et dont les décisions, frappées du sceau du divin, ne peuvent souffrir aucune remise en question. Ces êtres surhumains sont les magistrats, dotés d'un discernement sans limites et nimbés d'une sérénité marmoréenne; ils se caractérisent par le fait d'avoir toujours raison et de ne tolérer aucune critique. Un juge ne peut pas avoir tort: c'est la vérité qui se trompe. Les magistrats constituent en effet la seule profession incontrôlable de ce pays. Les enseignants ont des inspecteurs pédagogiques pour les recadrer, les policiers ont l'Inspection Générale des Services pour les sanctionner; même les très corporatistes médecins doivent parfois se justifier devant leurs pairs du Conseil de l'Ordre. Les juges, eux, n'ont jamais à rendre de comptes. A PERSONNE. Personne ne juge jamais...les juges. Ils vivent et travaillent dans l'impunité la plus totale: nul ne peut leur reprocher un manquement ou une erreur. Ils évoluent, protégés de tout et de tous, dans une zone de non-droit. Dans une zone de LEURS droits. A l'instar de Stallone dans le film fascisant "Judge Dredd", ils SONT la loi. Là où le pouvoir exécutif (le président) et le pouvoir législatif (les députés) se remettent en question à chaque élection devant les citoyens; le pouvoir judiciaire, non-élu, se dispense de l'assentiment du peuple. Nous (le peuple) avons une arme contre les politiques médiocres ou corrompus: cette arme c'est le bulletin de vote, qui vaut lettre de licenciement. Par contre, nous sommes totalement impuissants et démunis face au pouvoir des juges. Un vulgaire concours ou examen ne saurait se substituer à la volonté populaire. Nonobstant, un élu voit son mandat soumis à cette volonté populaire à chaque élection; tandis qu'un magistrat, même incompétent ou corrompu, mais reçu à son concours, possède sa charge à vie: il est inamovible, tel un dictateur et intouchable, tel un dieu. Son pouvoir sur nos vies est donc ABSOLU. Absolu, au sens premier du terme: c'est à dire illimité et délié des lois. Ainsi, le juge de la sinistre affaire d'Outreau n'a jamais reçu la moindre sanction pour les erreurs de son instruction; erreurs qui ont conduit des innocents en prison, qui ont brisé des vies et des familles, qui ont poussé enfin une personne au suicide. Aujourd'hui, ce juge, adoubé et innocenté par ses collègues, officie toujours. Quelle corporation, quelle caste, quelle aristocratie a jamais bénéficié d'autant de privilèges exorbitants que les magistrats?

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche