Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 00:31

Un ministre des Finances qui ne fait pas dans la “diplomatie”

Si la très grande majorité de nos contemporains ne voit rien venir et donc ne se prépare à aucun scénario de vraie crise… d’autres n’ont pas le même regard. C’est ainsi que Yuval Steinitz, ministre des Finances d’Israël, a déclaré:

“Nous ne pouvons pas nier l’éventualité de la sortie d’un ou de plusieurs pays de l’UE de la zone euro. La désintégration de la zone euro donnera lieu à une nouvelle crise. Mais nous avons un plan pour le pire des scénarios. Yuval Steinitza cependant refusé d’en dévoiler les détails.

Ce plan s’appellerait-il une Troisième Guerre mondiale ?

 
33 Comments

Publié par le 27 janvier 2012 dans Non classé

 

 

 

Trader Noé – Siemens

Nous surveillerons de très près la valeur Siemens. Le point pivot des 73 euros est très important et le cours évolue légèrment en dessous. Sous ce niveau, il y a trois supports intéressants à 70-66 et 62.5 euros.
La rupture des 62 déclencherait alors une accélération baissière vers 45-43 et 32 euros. Pour souffler, il faut que le cours rebondisse rapidement en parvenant à franchir les 79 euros.

 
19 Comments

Publié par le 27 janvier 2012 dans Non classé

 

L’Allemagne et ses banques ne sont pas à l’abri d’une faillite de quelques pays du sud de l’Europe

Comme nous le verrons dans le numéro 248 de LIESI (15 février 2012), il existe une fenêtre de tir importante pour un éventuel retrait de l’Allemagne: entre la fin du printemps et la fin de l’été 2012. Il y a bien sûr des aléas qui ne sont, pour le moment, pas déterminés, mais assez probables. Sur ce genre de sujet, il convient toujours d’être prudent, mais réaliste à la lumière des mines posées par nos chers banquiers américains dans le système financier européen.

Ce qui nous amène à une question importante. L’Allemagne, si protégée par Standard and Poor’s (qui refuse de la dégrader pour 2012) est-elle exposée aux dettes des pays du sud, si méprisés par les agences de notation américaines?

Généralement, les experts disent avoir bien de la peine à estimer les conséquences économiques d’une telle option, même pour l’Allemagne dont les banques très exposées aux dettes souveraines de l’Europe du Sud et de l’Irlande (à hauteur de 460 milliards d’euros) n’échapperont sans doute pas à la faillite. Si les experts d’UBS prédisent qu’une telle catastrophe touchera plus sévèrement la périphérie de l’Europe que les pays forts, ils résument un tel scénario en citant Shakespeare : ” Cry “havoc”, and let slip the dogs of war. ” (” “Carnage !” et alors seront lâchés les chiens de la guerre “).
On peut raisonnablement penser que cela devrait intervenir avant l’attaque de l’Iran. La logique est d’abattre financièrement l’Occident avant d’accélérer le processus de délitement géopolitique du Moyen-Orient.

 
37 Comments

Publié par le 27 janvier 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Point sur “l’arc” et démonstration

Pour l’indice E-mini SP 500, nous surveillerons désormais de très près le support des 1303-1300. La rupture de ce niveau fragiliserait déjà la reprise de ce mois de janvier.
Pour une poursuite haussière, il faudrait que le E-mini SP 500 franchisse la résistance des 1325.

Tout se recoupe avec ce que nous évoquions fin décembre-début janvier. La remontée technique est uniquement là pour donner de la puissance au mouvement baissier.

L’arc formé fin 2011 donne la tendance de fond  pour 2012-2013 c’est à dire un effondrement global des bourses !

Désormais, les agences de notation pourraient intervenir pour concrétiser des petits arcs déclencheur, un catalyseur probablement nécessaire à l’approche des 3400-3480. Tout correspond bien également avec le sommet Européen de ce mois de janvier.

Pour refaire un petit point, nous reparlons du titre Veolia. Vous souhaitiez comprendre les conséquences d’un arc, en voici une.

Le 29 juillet 2011, nous avions écrit un article sur Veolia. Le titre était à 17 euros environ et nous évoquions la tendance de fond baissière avec un support majeur à 9 euros. Le titre est venu tester le support des 7.8 euros en décembre 2011, soit une baisse de 52 %.
Nous venons juste de concrétiser l’arc mineur

Concernant le titre EDF, le cours s’est rapproché de la résistance des 18 euros. Il était impératif que le cours rebondisse sur le support des 17 euros. La rupture de ce dernier déclencherait une phase d’accélération à celle du titre Veolia courant juillet.

Comme quoi l’eau et l’électricité nous permettent d’être encore mieux au courant !

 
50 Comments

Publié par le 27 janvier 2012 dans Non classé

 

Bankiers-kamikazes ?

Par Menthalo – Ces arbres envahis par des millions de toiles d’araignée me font penser au shadow-banking

Interconnection des banques
La différence entre la deuxième moitié du XIXe décrit par Zola et aujourd’hui, c’est que le monde bancaire est mondialisé. Par le shadow banking, toutes les banques sont interconnectées, toutes les obligations ont été mises en garantie de la banque A à la banque B, puis de B à C… etc. …
Au XIXe, il pouvait y avoir des faillites massives, aujourd’hui NON. Une grosse faillite entraîne l’ensemble des banques dans le trou.
Il semble évident, que les banquiers vont devoir se couper un bras, avant de subir l’ablation d’une jambe, voire de se faire énucléer. S’ils ne s’accordent pas sur un processus réducteur, ils pourraient être également émasculés. C’est le voeu et le plan d’Angela Merkel, qui n’est pas femme pour rien.
L’autre possibilité est de monétiser la totalité des dettes en imprimant de la monnaie. S’il y a 53 trillons de dettes aux Etats Unis, la Fed rachète les 53 T$ en imprimant de la monnaie et en mettant ces obligations pourries dans son bilan, comme dans une poubelle géante. Le processus est déjà largement entamé avec la nationalisation de Fannie Mae et Freddy Mac, et l’achat des Bons du Trésor US.
Si on n’interdit pas d’abord aux banques de continuer à créer de la dette, des produits financiers, des hypothèques sur ces produits, etc … multipliant sans fin le processus,  il n’y a aucune raison d’arrêter cette monétisation, demain, après-demain ou en 2014. Or les banquiers ayant réussi à revendre à la Banque Centrale des obligations pourries, même décotées, osent afficher des bénéfices records, qu’ils distribuent sous forme de bonus ou de dividendes … faisant entrer cet argent virtuel dans la “vraie vie”. Pire encore, ils profitent de cette manne pour jouer cet argent frais sur les marchés, faisant monter toutes les matières premières. Quand Paribas achètent toutes les fèves de cacao disponibles dans le monde pour faire un coup, c’est la ménagère qui va devoir payer son chocolat plus cher. Or les banquiers spéculent sur le blé, le maïs, la viande, etc.  De toute évidence, leurs spéculations amènent une accélération de l’inflation réelle, même si les statistiques gouvernementales cherchent à le cacher.
Entre le Chaos d’un Krach bancaire mondial et l’hyperinflation, il y avait une troisième voie moyenne, qui impliquait de la rigueur, de la volonté, un pouvoir puissant faisant respecter la loi. Les banquiers aujourd’hui sont trop puissants et les Etats sont totalement à leurs ordres. Il n’y a qu’à voir l’impuissance totale du CFTC, incapable de mettre en application la loi Dodd-Franck aux Etats Unis, pour comprendre l’ensemble du problème.
Par défaut, c’est donc l’hyperinflation qui a été choisie par les voyous de W.S.. Nous avons été prévenus, puisque le I.A.S.B., l’organisme international chargé des normes comptables, a créé des aménagements dés 2010 pour aider les entreprises à tenir une comptabilité dans un environnement d’hyperinflation sévère.
L’élite souffrira moins que le peuple, car les initiés ont déjà investi leurs capitaux dans les métaux précieux, les terres et les denrées alimentaires. Les masses mourront de faim, ce qui simplifiera (pour l’establishment) les problèmes de l’avenir de la Planète.
Une victoire à la Pyrrhus 
Certains banquiers, plus puissants que la plupart des nations, ne se satisfont pas de la situation actuelle. Même si cela semble impossible à certains analystes  avec qui j’ai échangé sur le sujet,  je considère qu’une des factions de l’oligarchie peut opter pour un effondrement généralisé, en jouant justement de l’interconnexion généralisée dûe au “Shadow Banking”. Après tout, les banquiers de W.S. ont bien créé des produits financiers destructeurs et les ont disséminés dans toutes les banques du Monde, dans un seul but,  mettre les nations à genoux. Ils y ont pleinement réussi et ces banques sont aujourd’hui aux commandes en Europe, dictant leur loi aux gouvernements. Il devrait être assez aisé de les faire exploser par une flamme en retour, en faisant tomber une carte du système, qui par l’effet de contagion des CDS, viendrait mettre le feu au coeur du système qu’ils ont mis en place. Pour cela, il faut auparavant avoir installé un minimum de pare-feu.
La Russie a très certainement réussi à préserver en grande partie son système bancaire. La Chine est peut être plus vulnérable, mais elle a annoncé en août 2009, qu’elle autorisait ses sociétés à faire défaut sur les produits dérivés. Elle a certainement pris des mesures depuis pour se protéger des manigances de WS et de la City. Quant à Angela Merkel  et ses alliés, ils auraient mis en place une police financière, qui aurait pour but de mettre les Banksters au trou, aussi puissants soient ils et notamment Deutsche Bank et Goldman Sachs.
Nos informateurs nous disent que la tension est telle dans l’oligarchie, que toutes tentatives de résoudre la crise par la diplomatie se sont terminées par des échecs et que désormais, ils seraient en train de préparer la guerre. Cette guerre se jouera sur tous les fronts. Le premier d’entre eux sera bancaire. Certains vont donc faire en sorte que la Banque saute, quitte à perdre un bras et un oeil. Cela ne sera pas un hasard, mais une volonté délibérée. Puis tous les dominos tomberont.
Vous avez la chance de regarder l’Histoire en train de s’écrire sous vos yeux… alors surveillez l’attentat de Sarajevo en regardant du côté des banques.
Tout cela va commencer en 2012, avec probablement, une très nette accélération au deuxième trimestre.
Ceci n’est qu’une analyse personnelle, qui n’engage que son auteur.
 
35 Comments

Publié par le 27 janvier 2012 dans Non classé

 

La FMI nous parle…

Voir le lien PDF pour en découvrir Perspectives mondiales 0112FMI.

 
70 Comments

Publié par le 26 janvier 2012 dans Non classé

 

Métaux Précieux

Par Menthalo – La politique de la Fed définie hier soir, avec un taux au plus bas pour les deux ans à venir, a donné de la force aux Métaux Précieux.

L’Euro va se diriger vers la résistance de  1,3195…. première étape ou terminus ?
Les déclarations des chefs d’état européens à la suite de la réunion de ce week-end décideront de la durée de cette embellie ou de ce sursis.
L’or qui butait depuis plusieurs jours sur la limite haute du canal baissier, a franchi cette résistance d’un seul élan hier soir.
Il devrait venir buter sur le support du canal Long Terme (en pointillé vert-rouge) et devra peut être, venir s’appuyer sur la résistance, qu’il vient de franchir pour confirmer cette percée (pull-back)
La force de l’Or dépendra de la force relative de l’Euro-Dollar dans les jours qui viennent.
Ce que ce graphe en DOLLAR ne vous dit pas, c’est qu’un effondrement de l’Euro enverrait le prix du Napoléon à des hauteurs inégalées.
L’Or monterait en Euro et la prime s’envolerait. Pour l’instant, les moutons sont toujours en hibernation.
L’Argent en journalier
On observe un croisement de la moyenne mobile à 20 bourses, qui croise à la hausse la MM30D  ET la MM50D.
Signal théoriquement très haussier.
En hebdomadaire, sur le graphique ci-dessous, on voit que les cours s’appuient désormais sur la Moyenne Mobile à 30 semaines.
Ils doivent franchir la résistance de 33,4  puis celle de 35,26  avant d’aller attaquer la limite supérieure du canal baissier vers 36,40.
Si l’Europe n’était pas en si mauvaise posture entre la faillite de la Grèce, la précarité d’Unicrédit, les difficultés de l’Espagne et du Portugal et le conflit ouvert entre l’Allemagne, la France et la BCE,  la météo du Silver serait au beau fixe …
Si on se fie strictement aux statistiques, l’Argent est pour quelques semaines encore dans une période traditionnellement haussière.
Cette année n’est pas une année commune, donc soyez prudents sur les marchés.
_____________________________________________________________________________
.

Eusebius

27 janvier 2012 at 19 07 04 01041

ALERTE :

FITCH vient à l’instant de dégrader plusieurs pays dont l’Espagne et l’Italie !!

Comme d’hab, un vendredi soir…


 

Eusebius

27 janvier 2012 at 21 09 44 01441

L’agence dégrade la note de la Belgique à AA contre AA+ avec perspective négative; la note italienne passe de A+ à A- avec perspective négative; la note de l’Espagne est abaissée à A contre AA- auparavant avec perspective négative; la note de Chypre est abaissée à BBB- contre BBB tandis que celle de la Slovénie passe de AA- à A. Les notes de ces deux pays sont assorties d’une perspective négative.

Fitch mantient en revanche la note de l’Irlande à BBB+ avec perspective négative.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/01/27/97002-20120127FILWWW00465-zone-fitch-modifie-la-note-de-6-pays.php

 

 

Médusé

27 janvier 2012 at 19 07 42 01421

Fitch qui dégrade l’Europe mais pas la France ?
C’est une bonne nouvelle ou une mauvaise nouvelle ?

 

Eusebius

27 janvier 2012 at 19 07 34 01341

Le chômage espagnol arrive à 23%, et 45% chez les jeunes

Al

27 janvier 2012 at 20 08 53 01531

Une petite interview, pour ceux qui se demandent où est le vrai pouvoir en France . Pas celui sorti des urnes …
http://fr.gloria.tv/?media=249630

 

 

mirza

27 janvier 2012 at 21 09 57 01571

L’état d’Israël va sortir l’or qu’il a accumulé pendant des dizaines d’années et imposer son pouvoir financier et sa pax judaïca …

 

 

kristo

27 janvier 2012 at 22 10 02 01021

Je crois que le patron de Fitch a été décoré par Sarko, il ne peut pas nous dégrader quand mêm

 

 

Commentaire sur le Liesi

 


_______________________________________________________________________________________________

 

.

Grèce la troïka en action. Qui sont les tu(t)eurs de la Grèce ? les hommes en noirs", les émissaires des bailleurs de fonds publics.

Vendredi 27 janvier 2012. Grèce la troïka en action Evangelos Venizelos, ministre des Finances de la Grèce. Le 17 Janvier sont arrivés " les hommes en noirs", émissaires des bailleurs de fonds…

Pour lire la suite cliquez ici

 

 

Par solidarité, je suis Grec aussi ! Nous demandons la double nationalité.

Appel Par solidarité, je suis Grec aussi ! Nous demandons la double nationalité Parce que le peuple grec subit l'humiliation, soyons solidaires face aux riches du monde entier. Demandons tous…

Pour lire la suite cliquez ici

 

 

Malgré la crise, la Grèce continue d’être l’un des plus gros acheteurs d’armes d’Europe. L’Allemagne et la France en sont les premiers bénéficiaires.

Malgré la crise, la Grèce continue d’être l’un des plus gros acheteurs d’armes d’Europe. L’Allemagne et la France en sont les premiers bénéficiaires.17.11.2011 | Roxane McMeeken | The Independent.…

Pour lire la suite cliquez ici


 

 

ÇA N’EST PAS L’ÉCOLE

QUI FABRIQUE LE CHÔMAGE.

TOUS À LA MANIF’ LE 31 JANVIER

Par le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP).

Le 27 janvier 2012.


France 2, mercredi 4 janvier 2012, journal de 20 heures. David Pujadas : « Voici, sans aucun doute, l’une des racines du chômage structurel qui handicape la France : l’échec scolaire et ses 2 à 300 000 élèves qui sortent du système scolaire sans diplôme. »

Est-il bien vrai que les causes structurelles du chômage ont un rapport avec le niveau de qualification de la population ? Le rôle premier de l’école est-il de fabriquer des personnes employables ? L’exclusion fabriquée par le système scolaire français n’est-il pas pour partie le résultat de son pilonnage par les politiques libérales et par l’idéologie libérale ?

(…)

Pour lire la suite, cliquez ici :
http://www.m-pep.org/spip.php?article2498

 

.http://www.presseurop.eu/files/images/blog/1201-grece.jpg?1327079042

http://www.presseurop.eu/files/images/blog/1201-grece.jpg?1327079042

 

LA GRÈCE SOUS LA TROÏKA :

les abandons d'enfants se multiplient.

Jeudi 26 janvier 2012. LA GRÈCE SOUS LA TROÏKA : les abandons d'enfants se multiplient Les orphelins de la crise Selon les services sociaux, les cas d'abandon d'enfants, que les familles ne peuvent…


Pour lire la suite cliquez ici

 

.

.

 

LA GRÈCE SOUS LA TROÏKA :

l'austérité tue


Jeudi 26 janvier 2012. LA GRÈCE SOUS LA TROÏKA : l'austérité tue Stress, dépressions nerveuses, problèmes psychologiques, infarctus : fragilisée par le désastre économique, la population grecque paye…

Pour lire la suite cliquez ici

 

 

..

Renflouages cachés : quand la Fed vient au secours de la BCE

.

Oui, c'est vrai, cher lecteur, le président de la Réserve fédérale, Ben Bernanke, refait marcher la planche à billets. C'est très mauvais. Mais cette fois-ci, une fois les billets imprimés, il les expédie en Europe. C'est fou mais c'est comme ça. Le graphique ci-dessous le prouve. On y voit la quantité de swaps monétaires sur le bilan de la Fed.

.

Montant total de swaps sur le bilan de la Fed

De quoi s'agit-il donc ?
Techniquement, les swaps sont des échanges d'une devise contre une autre.


Fonctionnellement, c'est un emprunt.

En règle générale, l'une des deux parties paie un intérêt à l'autre partie du swap -- cela dépend des différentiels entre les taux d'intérêt en cours entre les deux devises. Au cours de la crise 2008-2009, la Fed a fourni près de 60 milliards de dollars sous cette forme de crédit à diverses institutions financières. Finalement, parce que les conditions de crédit se sont améliorées, les emprunteurs ont débouclé ces swaps, ce qui les a fait disparaître complètement du bilan de la Fed... jusqu'à l'année dernière.

La Fed est en train d'accélérer à nouveau son activité de swap. Comme nous l'avons souvent remarqué, le fait qu'une banque centrale ne puisse pas fournir d'assistance directe, manifeste, à une banque d'investissement ou à un Etat insolvable n'est pas un problème en soi, puisqu'une banque centrale peut toujours fournir une assistance indirecte, déguisée.

La preuve ? Le "sauvetage déguisé" récemment annoncé des institutions financières européennes. La Banque centrale européenne (BCE) ne peut pas directement renflouer les gouvernements insolvables de Grèce, d'Italie, d'Espagne, du Portugal, etc... De même, la Réserve fédérale ne peut pas directement sauver les banques insolvables européennes.

On en vient donc aux renflouements indirects... Voici comment ils fonctionnent :

La Fed ouvre de nouvelles lignes de crédit illimitées à la BCE sous ce qu'on appelle des accords de swap. A son tour, la BCE fournit des capitaux pour trois fois rien aux banques européennes en difficulté. Puis, les banques -- comprenant une contrepartie tacite -- utilisent ce financement très bon marché pour acheter les bons à fort rendement de la Grèce, de l'Italie, de l'Espagne, etc.

Si l'on suit donc le parcours de l'argent, la Fed prête de l'argent à la Grèce... et en passant les banques européennes insolvables gagnent de l'argent qu'elles ne méritent pas, tandis que les contribuables perdent de l'argent qu'ils ne méritent pas de perdre...

Il y a quelques semaines seulement, le montant des swaps en dollar -- c'est-à-dire les prêts -- avec la BCE n'étaient que de 2,4 milliards de dollars. "Toutefois, la semaine du 14 décembre, le montant a grimpé à 54 milliards de dollars", révèle le Wall Street Journal.... Jusqu'à présent, le renflouage indirect de l'Europe par la Fed est relativement faible, de seulement 62 milliards de dollars. Mais nous nous attendons à voir ce chiffre augmenter... fortement. Alors que ce chiffre augmente, la Réserve fédérale fournira une raison supplémentaire d'acheter de l'or, de l'argent-métal et autres biens durables.


http://www.publications-agora.fr
http://www.la-chronique-agora.com

 

.

L’EUROPE c’est la PAIE !

Politique Nationale/Internationale - DJAMELITO - 27/01/2012 - 3 Commentaires


Livre: L'INVENTION DE LA CRISE
Escroquerie sur un futur en perdition
Lukas Stella
Questions contemporaines
ECONOMIE


La crise n'est ni une fatalité ni un accident de parcours mais une invention qui permet au capitalisme financier de parfaire sa domination en usurpant tous les pouvoirs. Il s'agit maintenant d'appréhender le système sous tous ses aspects et dans toute la complexité de ses interactions. Le règne de l'exploitation et de la servitude, des séparations guerrières et des arnaques mafieuses paraît se réduire aujourd'hui au scenario d'une catastrophe programmée.
http://www.alterinfo.net/Livre-L-INVENTION-DE-LA-CRISE_a70318.html

 

 


Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche