Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 22:54

 

 



Une campagne de communication  et de désinformation a lieu en ce moment autour de l'arrestation et de "l'exécution" d'Oussama Ben Laden, chef et organisateur présumé des attentats du 11/9/2001.

Au-delà des photo-montages et autres images qui font polémique au quatre coins de la planète, de plus en plus de personnes doutent de la version donnée par les autorités américaines : arrestation, "exécution", tests ADN effectués à bord d'un bâteau de l'US Navy et abandon du corps à la mer comme pour les marins après une petite cérémonie funéraire....  C'est énorme !!

Mais pour quelles raisons  a-t-on abattu Oussama Ben Laden, lui qui n'était selon la version officielle même pas armé, alors qu'il aurait pu être jugé ?
Pourquoi faire disparaître son corps, preuve irréfutable de son identité ?

Ces questions que tout le monde se pose autour des circonstances de sa disparition resteront probablement sans réponse, et chacun peut donc se laisser aller à ses propres conjectures.

Force est de constater que le récent attentat de Marrakech est arrivé à point nommé pour faire accepter à l'opinion publique, sa nécessaire "exécution"...

Rappelons qu'en septembre 1995, l'auteur de l'attentat de Paris à la station Châtelet Les Halles, Khaled  Kelkal,  avait été "exécuté" par un escadron de gendarmerie dans la banlieue de Lyon, sur ordre du Ministre de l'Intérieur de l'époque, Charles Pasqua, alors qu'il aurait pu être jugé.
Mais ce Ministre zélé voulait en faire un exemple pour tous ceux qui seraient tentés de commettre de tels actes. La comparaison avec Oussama Ben Laden s'arrête évidemment là.

Cela fait des années que les USA brandissent - notamment par le biais de leurs services secrets -, le spectre du terrorisme afin de faire peur aux populations occidentales, en vue de favoriser leurs interventions et leurs prises illégales d'intérêts dans différents pays du monde. Il s'agit là ni plus ni moins d'une forme de terrorisme d'Etat qui ne dit pas son nom et qui s'appuye sur le mensonge, la manipulation et la désinformation.

Depuis l'ère Bush, les autorités américaines ont perdus toute crédibilité au niveau de l'information qu'elles délivrent. Il n'y a plus guère que le peuple américain, bonne poire animée de bons sentiments à l'égard de la vertu de ses dirigeants, pour croire à ce qu'elles lui racontent. Le reste du monde ne suit pas et à vrai dire, de plus en plus doutent. A commencer pour les auteurs des attentats du 11/9/2001 ou plutôt "coup d'état monté" qui justifiait la nécessité d'une croisade à travers le monde musulman.

De plus en plus de personnes doutent en effet de la version officielle de ces attentats compte tenu des nombreuses failles et incohérences de la version officielle..: arrêt des contrôles de sécurité et retrait des réserves d'or contenues dans les S/sol du WTC quelques jours avant, découverte de la présence d'explosifs dans les débris, faux débris d'avion au Pentagone, faux manuel de formation de pilote en arabe et faux passeports des terroristes retrouvés dans les débris du WTC, destruction de la 2ème tour  annoncée par une grande chaîne de télévision 7mn avant, etc..
La liste des incohérences est vraiment longue et le moins que puisse penser tout esprit sincère, c'est que l'on ne nous a pas dit toute la vérité sur cette affaire. Souhaitons que l'histoire ne l'oublie pas et qu'un jour, on viendra réclamer des comptes à certaines personnes, telles que Georges W. Bush, Dick Cheney, et Donald Rumsfeld, pour ne citer qu'eux.

Oussama Ben Laden serait en réalité mort il y a bien longtemps. Le fait que son corps ait été rapidement immergé en mer ou que les autorités hésitent à diffuser des images du cadavre renforce cette hypothèse qualifiée de "conspirationniste".

Ben Laden pourrait n'avoir été  en fait qu'un valet de la CIA, mort depuis des années, dont l'image était utilisée pour faire croire à son existence et justifier la guerre en Afghanistan,  position défendue par la pacifiste américaine Cindy Sheehan qui conclue : "Si vous croyez en la nouvelle mort d'OBL, c'est que vous êtes stupides"

Certaines vidéos d'Oussama Ben laden utilisées pour brandir la menace terroriste à travers le monde occidental se sont révélées effectivement être de fausses vidéos comme on sait les produire aujourd'hui à l'ère du numérique : utilisation de sosies, traces suspectes de montage d'images et de synchronisation des images avec la voix, traces suspectes d'échantillonnage de voix, le tout à l'aide de logiciels permettant de faire dire à n'importe qui n'importe quoi, qui sont par ailleurs utilisés aujourd'hui sur les téléphones portables par des commerciaux peu scrupuleux qui veulent se faire passer pour un autre...)

Ne croyez pas tout ce que je vous raconte, mais si cela est vrai, la prétendue mort du chef de file d'Al-Qaïda marque un changement de cap dans la stratégie de la gouvernance américaine et sa volonté d'imposer au monde, son Nouvel Ordre Mondial à la solde de la "mondiale des jeux",  Wall Street.

Est ce pour favoriser la réélection du Président Obama, président postiche mis en place par le gouvernement de l'ombre (FEMA) (1) qui dirige les USA depuis plus de 10 ans, comme l'avait reconnu l'ancien Président Bill Clinton, interviewé par  Sarah Mc Clendon, reporter à la Maison Blanche ? ("Vous savez Sarah, il y a un gouvernement dans le gouvernement et je ne contrôle pas...")

L'attentat de Marrakech était-il une manipulation de plus de la CIA, actuellement très infiltrée en Afrique, pour préparer la sortie ou plus exactement l'arrêt de l'utilisation de l'image D'Oussama Ben Laden à des fins de manipulation et de désinformation des opinions publiques mondiales ?

Croyez-moi si vous le voulez, mais tout ceci n'est que l'oeuvre d'adeptes du complot et de la conspiration, bien sûr. En tout cas, cet évènement aura permis miraculeusement de redorer l'image ternie du Président Obama aux yeux des américains, soupçonné d'être un "affreux" musulman et de ne pas être un "véritable" américain, en vue de favoriser sa réélection prochaine. Providentiel !


                                                                                JEAN-BAPTISTE D'AMBIALET

(1) Ce programme fut mis en place aux États-Unis en vertu d’un décret présidentiel top secret de Ronald Reagan. Dépendant directement de la FEMA (FEDERAL EMERGENCY MANAGEMENT AGENCY), il fut développé hors du contrôle et même à l’insu du Congrès US. Sous la supervision de George H.W. Bush (ancien directeur de la CIA), alors vice-président, Dick Cheney et Donald Rumsfeld furent les figures clés de ce programme.   Initialement, dans le cas de la destruction de Washington, la COG prévoyait la mise en place d’un gouvernement non élu chargé d’assurer la continuité des opérations. Ainsi ce  programme envisageait les écoutes, les arrestations et les mises en détention des opposants, la suspension de la Constitution US, le non remplacement du Congrès, ou l’instauration provisoire/perpétuelle de la loi martiale. Après 1992, ce programme fut maintenu, avec un scénario différent : la menace envisagée n’était plus une attaque nucléaire des États-Unis par l’ex-URSS, mais une attaque terroriste majeure…  

 Partiellement mise en œuvre le matin du 11-Septembre, la COG (continuité du Gouvernement) a instauré ce que le « Washington Post » a appelé en mars 2002 : "Un gouvernement de l’ombre travaillant dans le secret", c’est-à-dire un gouvernement parallèle dirigé par le vice-président Cheney. Aujourd’hui encore, les citoyens tout comme le Congrès des États-Unis n’en connaissent quasiment rien.


SOURCE : http://www.lepost.fr/perso/jean-baptiste-d-ambialet/

 

 

Réflexions sur l’annonce officielle de la mort d’Oussama Ben Laden



par Thierry Meyssan | 4 mai 2011  L’annonce officielle de la mort d’Oussama Ben Laden donne lieu à toutes sortes de polémiques. Elles focalisent l’attention sur des détails de la narration pour mieux masquer les décisions stratégiques de Washington. Pour Thierry Meyssan, cette annonce était devenue indispensable depuis que les hommes de Ben Laden ont été incorporés aux opérations de l’OTAN en Libye et à celles de la CIA en Syrie. Seule la disparition de leur ancien chef virtuel permet de leur restituer le label de « combattants de la liberté » dont ils jouissaient à l’époque (...)

 

 

.

La seconde mort d’Ossama Ben Laden


par Paul Craig Roberts - 3 mai 2011

 

 

Si aujourd’hui était le 1er Avril et non le 02 Mai, nous pourrions dire que la grosse nouvelle du matin qu’Ossama Ben Laden a été tué dans une fusillade au Pakistan et inhummé illico en mer, est un poisson d’Avril. Faute de cela, nous devons prendre cette nouvelle comme la preuve que le gouvernement américain a une croyance illimitée en la naïveté chronique des américains.

Réfléchissez-y un peu. Quelles sont les chances qu’une personne souffrant d’une maladie des reins demandant une dialyse quotidienne, étant de plus affligée de diabète et d’une basse tension artérielle, puisse survivre dans des cachettes montagneuses pendant une décennie ? Si même Ben Laden avait pu obtenir l’équipement de dialyse nécessaire ainsi que l’attention médicale suffisante à sa condition pathologique, l’équipement nécessaire ne pointerait-il pas à la longue vers l’endroit où il se trouve ? Pourquoi cela a t’il pris 10 ans pour le trouver ?

Considérez également les allégations faites par les médias triomphalistes célébrant la mort de Ben Laden que “Ben Laden a consacré ses millions à financer des camps terroristes au Soudan, aux Philippines, en Afghanistan, envoyant des ‘guerriers sanctifiés’ pour fomenter des révolutions et lutter avec des fondamentalistes musulmans en Afrique du Nord, en Tchétchénie, Tajiikistan et en Bosnie.” Ceci représente beaucoup d’activités pour “quelques millions” (et peut-être que les américians auraient dû le mettre responsable du pentagone), mais la question majeure demeure: comment Ben Laden était-il capable de transférer son argent ? Quel système bancaire l’aidait-il ? Le gouvernement US est capable de saisir les biens et les dividendes de gens et de pays entiers, la Libye étant le cas le plus récent.

Pourquoi donc pas Ben Laden ? Transportait-il avec lui 100 millions de dollars en pièces d’or  et envoyait-il des émissaires distribuer les paiements de ses lointaines opérations ? La nouvelle de ce matin a l’odeur et la marque d’un évènement préfabriqué. L’odeur émane de manière insistante des rapports de presse triomphalistes tous pompés d’exagérations, et de la part des célébrateurs agitant des drapeaux en chantant “USA, USA”. Se pourrait-il qu’il en soit autrement ?

Il ne fait aucun doute que le président Obama a désepérément besoin d’une victoire. Il a commis la folle erreur de recommencer la guerre en Afghanistan et maintenant après une décennie de combats, les forces américaines et le gouvernement font face à l’enlisement, sinon la défaite. Les guerres des régimes Bush et Obama ont mis les Etats-Unis en banqueroute, laissant une trainée de lourds déficits et un dollar en déclin total. Le temps des élections (ré-élections) approche à grands pas.

Les mensonges et magouilles multiples des dernières administrations, comme celui des “armes de destruction massive”, ont eu des conséquences dramatiques pour les Etats-Unis et le monde. Mais tous les mensonges ne sont pas les mêmes. Vous souvenez-vous que la raison principale d’envahir l’Afghanistan en premier lieu fut pour attapper Ben Laden. Maintenant que le président Obama a déclaré officiellement que Ben Laden a été abattu d’une balle dans la tête par les forces spéciales US opérant dans un pays indépendant et souverain et qu’il a été inhumé en mer, il n’y a donc plus aucune raison de continuer la guerre.

Peut-être que le déclin précipité du dollar US sur les marchés de change a forcé des réductions de budget, qui ne peuvent survenir qu’en interrompant des guerres sans fin. Jusqu’à ce que le déclin du dollar n’atteigne un point de gravité décisive, Ossama Ben Laden, dont bien des experts pensent qu’il est mort depuis des années, a été un homme de paille très utile afin de continuer à alimenter la source de profit du complexe militaro-industriel et de son corollaire de la sécurité.


Article original en anglais, Osama bin Laden’s Second Death, publié le 2 mai 2011.

 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=24609

 

 

 


Démonstration du « waterboarding », torture par l'eau.Démonstration du « waterboarding », torture par l'eau.

États-Unis : Torturer des musulmans est légal !


Après l’annonce de l’assassinat de Oussama Ben Laden, on a pu observer une hystérie malsaine parmi non seulement une partie de l’opinion publique nord-américaine, mais également dans les médias français sionisés. Mais d’où vient cette hâte suspecte à immerger son cadavre et à présenter une photo truquée ? L’accélération de l’actualité nous réserve encore de nombreuses surprises et tout semble indiquer que, passé le premier moment, cette liquidation de Oussama Ben Laden va gêner Barack Obama par les questions qu’elle soulève…

On va s’en tenir à la version provisoirement officielle, donc américaine. C’est grâce à des aveux extorqués par la torture, non seulement à Guantanamo mais aussi dans les prisons secrètes de la CIA, que la piste de Ben Laden fut retrouvée. D’ailleurs, certains républicains, tout en félicitant Barack Obama, lui rappellent que le mérite revient aussi à Georges Bush et au vice-président Dick Cheney, qui ont légalisé la pratique de la torture. Ainsi, le représentant républicain de New York, Peter King, estime que c’est le « waterboarding » (torture de la baignoire, comme le faisait la Gestapo aux résistants en France sous l’occupation) qui a permis de localiser Ben Laden. Beaucoup de régimes et de gouvernements ont pratiqué la torture mais aucun, jusqu’à présent, ne s’en était vanté de manière aussi cynique et aussi perverse.

Cela nous ramène donc au lynchage et à la joie hystérique d’une partie importante de la population nord-américaine devant de tels spectacles. Il y a là une pathologie profonde qui s’explique par les origines mêmes des États-Unis. Nous voulons parler des deux crimes fondateurs de la Nation américaine : l’extermination de la population d’origine (les Amérindiens), et la déportation d’esclaves africains. Cette barbarie et cette violence vont de pair, chez beaucoup d’Américains, avec une bonne conscience prête-à-porter. Tout ce qui est nord-américain est forcément bon puisque les États-Unis sont une démocratie, nous répètent sans cesse à Paris ceux qui voulaient, au lendemain du 11 septembre, que tous les Français se sentent américains !  Les USA sont une « démocratie » avec la pratique de la torture de la baignoire, les prisons secrètes de la CIA, les exécutions ciblées par drones, le droit qu’ils se sont auto-attribués d’intervenir où bon leur semble… C’est cette mentalité raciste et coloniale des origines qui a permis si facilement l’osmose avec le sionisme : à chacun ses Peaux-Rouges, ici les Amérindiens, là-bas les Palestiniens !

Le bel Obama n’a donc pas fermé Guantanamo, mais a utilisé des renseignements obtenus par la torture afin de gagner quelques points dans sa cote de popularité… Cela ne surprend que les illettrés politiques qui s’étaient laissés prendre à cette opération de charme qu’aura été le lancement de la candidature Obama. Déjà, Albert Einstein avait noté : « Les États-Unis forment un pays qui est directement passé de la barbarie à la décadence, sans jamais avoir connu la civilisation… ». Remarque pertinente qui se vérifie chaque jour davantage !  Mais le danger réside dans l’accouplement des USA avec le sionisme, pour donner cet USraël qui a mené une guerre contre le monde entier depuis 1945, pour le moins. Les Américains, comme les sionistes « juifs », pensent être un Peuple élu, et cela les pousse à dominer le monde pour lui apporter bonheur (version Hollywood) et démocratie (version aquatique avec baignoire incorporée) !

Avec la version américaine de l’assassinat de Ben Laden, qui comporte de nombreuses zones d’ombre, on a pu assister au déploiement de cette arrogance cynique dont ces gens-là sont capables, avec une volonté d’humilier toujours davantage les musulmans. Ce dernier point est très important car il pourrait être annonciateur de provocations à venir. Avec ou sans Ben Laden, l’USraël est touché à mort. La crise économique et financière qu’il traverse, et la volonté de résistance des peuples musulmans feront beaucoup plus pour la disparition de cette monstruosité américano-sioniste que tous les Ben Laden à venir…

La grande leçon à retenir de toute cette propagande qui se déverse est l’aveu que la torture contre des musulmans est légale. Il suffit pour cela de les soupçonner de « terrorisme » !  Une autre leçon également à ne pas oublier est la jubilation pathologique d’une grande partie de l’opinion nord-américaine suite à l’assassinat d’un arabo-musulman.

Et nous, en France ?  Si les médias officiels et leurs prétendus spécialistes ont emboîté le pas à la propagande américano-sioniste, il semble que beaucoup de Français ont accueilli la nouvelle avec une bonne dose de scepticisme. Depuis le 11 septembre 2001, puis l’agression contre la population civile de Gaza, puis l’agression d'une flottille humanitaire par l’armée sioniste, des yeux se sont ouverts et nombreux sont nos compatriotes qui pensent qu’ « ils » sont capables de tout. Malgré la campagne permanente d’islamophobie, l’opinion publique française a le sentiment, encore diffus, qu’on nous prépare à ce que le sionisme souhaite : le prétendu choc des civilisations, en un mot une gigantesque guerre contre les musulmans. C’est pourquoi M. Guéant, ministre de l’Intérieur et adepte de la « croisade », cherche à nous effrayer en prévoyant une recrudescence d’attentats en France. Le pouvoir pense se sauver de la déroute par une vaste provocation qui lui rallierait le parti de la peur, n’ayant rien d’autre à proposer à la population. Il faut s’attendre, après la mort si opportune de Ben Laden, à une montée en puissance des campagnes islamophobes et à diverses provocations.

 

suite ici :


Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste

 


http://www.partiantisioniste.com/communications/etats-unis-torturer-des-musulmans-est-legal-0696.html

 

.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche