Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 12:06

Site Web pour cette image http://www.bilderberg.org/2005.htm mediapart.fr

 

bilderberg-groupe.jpg-mediapart.jpg

 

 

Articles d'Indépendance des Chercheurs  et des blogs Notre Siècle et Science, connaissance et  conscience :


http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/06/03/bilderberg-2012-quels-objectifs-ii.html


.
Bilderberg 2012 : quels objectifs ? (II)

Le dimanche 3 juin 2012, dernier jour de la rencontre de Bilderberg de 2012, le silence médiatique français se poursuit. Alors qu'en Grande-Bretagne The Independent analyse cette réunion avec le titre « Conspiracy theorists join the world's elite », on ne trouve rien de tel dans la presse française. Pour quelle raison ? Les rencontres de Bilderberg seraient-elles sans importance ? Dans ce cas, pourquoi plusieurs hauts responsables de l'Union Européene y sont-ils présents, comme souligné dans notre article « Bilderberg 2012 : quels objectifs ? (I) » ? Force est de constater que Bilderberg rassemble toujours des représentants au plus haut niveau des milieux financiers, industriels, politiques et « gestionnaires » européens et US. Peut-on sérieusement prétendre « qu'il ne se passe rien » à de telles rencontres dont celle de 2012 compte autour de 145 invités ? Le 3 juin, Le Nouvel Observateur annonce « La Syrie et l'Iran au menu du sommet UE-Russie à Saint-Pétersbourg ». Un sommet prévu pour demain, soit juste après le Bilderberg 2012 auquel participent entre autres Bassma Kodmani, porte-parole et membre du bureau executif du Conseil National Syrien, et le président du Front Civil Uni (opposition) de Russie, Garry Kasparov. Serait-ce anodin ? On remarque également parmi les participants au Bilderberg 2012 la présence de Thomas E. Donilon, Conseiller pour la Sécurité Nationale à la Maison Blanche, et de Keith B. Alexander, directeur de la National Security Agency des Etats-Unis. Une « orientation » fort significative et parlante en ce qui concerne le contenu de la participation des instances gouvernementales US au Bilderberg 2012. Et si la rencontre de Chantilly ne servait à rien, pourquoi ces hauts responsables de la Sécurité Nationale US se seraient-ils déplacés ? Le 3 juin également, le blog Notre Siècle interroge : « Bilderberg 2012 : la presse française, bâillonnée ? ». L'article évoque la possibilité d'un éventuel rapport entre ce silence médiatique français et l'approche des élections législatives, l'actuel président des rencontres de Bilderberg et PDG d'AXA Henri de Castries étant connu pour sa proximité avec François Hollande. Précisément, le rôle d'Henri de Castries à la tête des rencontres de Bilderberg avait déjà été passé sous silence pas les médias français. De quoi s'inquiéter sérieusement en ce qui concerne la transparence de la politique française et le respect effectif du droit des citoyens à une réelle information. A fortiori, à l'approche d'importantes échéances électorales. Hier, dans notre article sur Médiapart « Bilderberg, enjeux, silence médiatique français... », nous avions également dénoncé cette situation qui, le 3 juin au soir, ne semble pas avoir évolué d'un pouce. Au même moment, Le Figaro écrit à son tour « L'UE a 3 mois pour sauver l'euro (Soros) », se référant à des déclarations du milliardaire George Soros sur l'avenir de la Grèce, de l'Union Europénne et de l'euro. Un autre sujet qui, de toute évidence, fait partie des priorités de la rencontre de Bilderberg de 2012.

 

[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/06/03/bilderberg-2012-quels-objectifs-ii.html ]


http://notresiecle.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/06/03/bilderberg-2012-la-presse-francaise-baillonnee.html


.

Bilderberg 2012 : la presse française, bâillonnée ?

Le 3 juin, dernier jour de la rencontre de Bilderberg de 2012 tenue à Chantilly (Virginie, Etats-Unis), le journal britannique The Independent écrit « Conspiracy theorists join the world's elite ». L'article de The Independent souligne très franchement les critiques adressées par les manifestants aux MSM (mainstream media), ainsi que la présence parmi les invités de plusieurs membres influents de ces médias. Tels John Micklethwait, (The Economist), Peggy Noonan (The Wall Street Journal) ou Gideon Rachman (Financial Times), plus deux rapporteurs appartenant à The Economist. Au moment où j'écris cet article, on cherchera en vain sur la Toile un média français « mainstream » qui commente le Bilderberg 2012 et fasse état de la participation du directeur général du journal Le Monde Erik Izraelewicz ou de l'éditorialiste de l'hébdomadaire Le Point Nicolas Baverez. Par rapport au Bilderberg 2012, l'ensemble des médias français semble s'être réfugié dans un silence général. Pour quelle raison, et que deviennent la transparence, la neutralité du journalisme, le droit des citoyens à être informés... ? Une telle attitude collective dans la période actuelle, juste avant les élections législatives françaises, m'apparaît particulièrement inquiétante. Elle a d'autant plus de quoi choquer le « petit citoyen », que l'actuel président des rencontres de Bilderberg, le PDG d'AXA Henri de Castries, nous avait été décrit par ces mêmes médias comme un ami personnel de longue date de François Hollande. Mais le rôle d'Henri de Castries en tant que président des rencontres de Bilderberg n'avait pas été évoqué. 

[la suite, sur le lien http://notresiecle.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/06/03/bilderberg-2012-la-presse-francaise-baillonnee.html ]


http://scientia.blog.lemonde.fr/2012/06/02/bilderberg-2012-et-silence-francais-i/

 

.

Bilderberg 2012 et « silence français » (I)


Quel est le problème cette année, pour le monde politique et les médias français, avec la rencontre de Bilderberg qui se tient à Chantilly, dans l'Etat de Virginie aux Etats-Unis ? Quelle que puisse être l'opinion de chacun, le droit des citoyens à être informés est censé primer sur toute autre considération. Et pourtant...

Au moment où j'écris cet article, le silence des médias et du monde politique est à peu près total dans l'ensemble de la France en ce qui concerne la rencontre de Bilderberg de 2012 (31 mai - 3 juin). Pourtant, les conséquences des discussions qui se tiennent actuellement à Chantilly risquent d'être lourdes pour l'Europe, pour la France et en particulier pour la recherche et l'éducation. Pourquoi un tel silence de journalistes et politiques ? La situation est différente aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Espagne, en Russie... où informer le public sur Bilderberg ne semble pas constituer un tabou.

[la suite, sur le lien http://scientia.blog.lemonde.fr/2012/06/02/bilderberg-2012-et-silence-francais-i/  ]

 

http://science21.blogs.courrierinternational.com/
http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche