Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 20:21

 

Blythe Sally Jess Masters née le 22 mars 1969 à Oxford au Royaume-Uni est un opérateur de marché de la banque J.P. Morgan & Co. (actuelle JPMorgan Chase) qui a eu la première l'idée en 1994 du principe du credit default swap (CDS), ou couverture de défaillance.

Le fait qu'ensuite, la Loi sur la dérégulation des instruments financiers ait été prise pour rendre cette ruse comptable légale, et que ce procédé se soit généralisé à tous les marchés financiers, en a fait un des principaux moyens de développement de la spéculation à l'origine de la crise des subprimes, de la crise financière de 2007-2010, et de la bulle financière mondiale. C'est pourquoi Blythe Masters a été accusée par le journal britannique The Guardian d'être « la femme qui a inventé les armes financières de destruction massive ».

Elle a reçu une double formation en mathématiques et en finance. Elle est entrée à l'âge de dix-sept ans chez JPMorgan et y a effectuée toute sa carrière.

 

Un credit default swap (CDS), ou couverture de défaillance, est une transaction non-financée : sans obligation de mettre de côté des fonds pour garantir la transaction, le vendeur de protection reçoit des primes périodiques et augmente ses avoirs sans nul investissement en capital si aucun événement de crédit n'a lieu jusqu'à maturité du contrat. Dans le cas contraire, événement plus ou moins probable mais très coûteux, il est contraint de faire un paiement contingent, donc de fournir des fonds ex post. Il s'agit donc d'une exposition hors-bilan.

C'est aussi Blythe Masters qui a défendu, à partir de 2006, l'idée de réguler le réchauffement climatique de la planète en créant une bourse mondiale des droits de rejeter du C


 

A la fin de l’année 1994, Blythe Masters, un membre de l’équipe de traders de J.P.Morgan, a l’idée de vendre la ligne de crédit de cinq milliards de dollars à la Banque européenne de reconstruction et de développement (B.E.R.D). Jacques Attali, le conseiller spécial du président socialiste François Mitterrand, en est le premier président après avoir eu l’idée lumineuse de sa création lors de l’effondrement du mur de Berlin (une catastrophe peut en provoquer une autre...). Si Exxon fait défaut, c’est la B.E.R.D qui va essuyer les plâtres. En échange de la patate chaude refilée, J.P.Morgan s’engage à lui verser une indemnité.

Ce marché étrange ne porte pas encore de nom mais il est promis à un grand avenir. Sa mise au point a été laborieuse. Il a consommé beaucoup de temps et de ressources au sein de la banque. Il faut que le processus soit affiné afin de devenir lucratif. Une brillante équipe de mathématiciens planche pour mettre au point un produit standardisé qui va permettre à la banque de gagner beaucoup d’argent. Ainsi est créé le credit default swap qui est une forme de standardisation des risques au lieu de l’étude besogneuse du cas par cas du risque de chaque ligne de crédit. Les mathématiciens modélisent le risque encouru par la standardisation : "Si quelques prêts font défaut, cela ne devrait pas mettre en péril l’ensemble des transactions." Les banquiers croient dur comme fer à cette martingale. Ils escomptent gagner sur deux tableaux : les profits tirés de la tritisation et les revenus générés par le flot régulier des remboursements de prêts.

 

Envoyé par un Lecteur

 

________________________________________________________________________________

 

 

Le sabbat des sorcières 1.11.11 – suite

Par Menthalo – Rappel :

En octobre 2011, L.W. annonce un certain nombre d’événements à venir. Je n’en retiendrai que deux :

- L’or à 3.500$ à la fin de l’année et 5.000$ fin 2012
- La destruction de toutes les valeurs « papier » avant la fin de 2012.

Devons nous voir cet événement annoncé comme le point culminant d’une guerre monétaire avec la destruction de la puissance financière de Wall Street, étape obligatoire vers le NWO ou comme un événement exogène, sur lequel les Cartels n’ont pas prise, mais dont ils se serviront pour asseoir plus encore leur richesse ou leur puissance ?

Pourquoi faire transmettre cette information par la voix de Lindsey Williams ?

Pour faire croire à leur toute puissance et pour fomenter la peur ? C’est possible.
Parce que tout doit toujours être annoncé à l’avance ?

Ce qui m’intéresse, comme pure gymnastique intellectuelle, c’est la valeur de l’or.

Il y a longtemps, j’avais réalisé une étude sur les valeurs faciales des monnaies frappées par la Monnaie de Paris, et sur le Philharmoniker d’argent. Je n’apportais pas de réponse, je posais des questions. Pourquoi ce philharmoniker avait il une valeur faciale de 1,5€ quand la valeur d’argent de cette pièce cotait alors 15€ ? Cet €uro était il le même que celui qui a cours aujourd’hui ou bien était-ce un N€ un Nouvel Euro comme il y a eu des anciens francs et des nouveaux francs ?
Mes calculs de l’époque étaient tellement compliqués que je n’ai pas réussi à les rafraichir avec les données actuelles. Il est vrai qu’à l’époque, on ne parlait pas encore de scission entre l’Euro-du-nord et l’euro-du-sud. Ce Philharmoniker était peut être révélateur de l’Euro du nord et les pièces de la Monnaie de Paris étaient dans un Euro du Sud ? Peu importe.

Quand cet orage électromagnétique surviendra, s’il est planétaire, les seules monnaies qui existeront pendant quelques semaines ou quelques mois seront vos rondelles d’or et d’argent. De manière quasi certaine, cette phase d’intense désordre monétaire amènera une violente hyperinflation, du genre de la phase finale de Weimar. Votre napoléon qui vaut aujourd’hui 254 € pourrait valoir aussi bien 2.500€ que 100 ou 1000 fois plus aussi longtemps qu’un ordre monétaire ne sera pas rétabli.
Quand Lindsey Williams dit que d’une part, les valeurs électroniques vont être néantisées dans la deuxième partie de 2012, et que d’autre part, l’or qui doit valoir 3.500$ autour de la fin de cette année et 5.000$ fin 2012… la première valeur est peut être exprimée en US Dollars actuels, la seconde en Nouveaux Dollars.
Quelle serait alors le taux de conversion entre l’ancien Dollar et le nouveau Dollar ? entre l’ancien et le Nouvel Euro ?

 

Avertissement : Je ne fais que brasser des idées, poser des questions, réfléchir à haute voix en croisant des informations éparses, qui n’ont peut être pas lieu d’être réunies. A vous de faire le tri dans ces analyses prospectives entre plausible, possible et future réalité.

 
82 Comments

Publié par le 2 novembre 2011 in Non classé

 

Le sabbat des sorcières 1.1.11

Par Menthalo – Halloween se termine. Cette fête païenne était marquée par le grand sabbat des sorcières et aujourd’hui, alors que les banquiers ont la gueule de bois, les marchés nous jouent le tango des bouchers de la Villette, le tango des tueurs des abattoirs : « Faut que ça saigne ».

Les amateurs de numérologie vont se régaler entre ce 1.1.11 et le 11.11.11 qui arrive.

Le 11 a ses deux chifres 1 qui s’affrontent intérieurement.
L’autorité de l’un contre le désir de diriger l’autre. Tensions intérieures si cette rivalité n’est pas transcendée.”

Cette citation me semble parfaitement cadrer avec la situation géopolitique actuelle.

L’un est le petit Nicolas, héraut d’un Cartel à dominance américaine, l’autre héraut défend les couleurs d’une troïka ou d’un rickshaw où s’entassent Russie, Chine, Inde, Allemagne, …

Cette opposition, cette dualité, ce duel n’est-il qu’apparence ? Il est amusant de constater que dans la langue française, un duel s’appelait autrefois un cartel. Le mot lui-même au XVIeme siècle signifiait « lettre de défi ». Le même mot en allemand, Kartell, signifiait « entente ». Il s’est généralisé en économie et en politique pour désigner une entente plus ou moins secrète entre des groupes indépendants en vue de se partager un marché.

Il y a le Cartel des pétroles, le Cartel bancaire, les Cartels de la drogue, qui sont plus ou moins étroitement liés, comme un trio de frères siamois possédant 3 cerveaux mais un système sanguin unique. Le groupe Bilderberg réunit régulièrement une certaine élite dans ces domaines, qui vont présenter aux rouages de transmission financiers, politiques et médiatiques, le programme des événements à venir décidé par ce que LIESI nomme le Comité X.
L’opposition entre Merkel et Sarkozy a t’elle une quelconque réalité ? Y a t’il réellement une opposition entre les Cartels sur le devenir du Monde, du Dollar, de l’Or, du communisme ou du libéralisme, de la paix ou de la guerre ? Il m’arrive d’en douter. Tout ce spectacle n’est-il qu’une comédie pour distraire les foules ou se faire s’affronter chercheurs, analystes, économistes et politologues dans de vaines discussions.
Prenons le cas de Lindsey Williams. Ses fonctions au sein d’une des sociétés pétrolières américaines en Alaska l’a mis au contact avec des pontes du Cartel des pétroles. Ceux-ci depuis 2008 se servent de lui pour faire connaître une partie de leur programme et de leur timing. On se souviendra qu’en 2008, alors que GS, le ministre russe des pétroles et quelques grandes gueules d’analystes reconnus annonçaient que le pétrole, alors à 150$, allait monter à 200$, L.W. a dit sur une radio, que le baril allait chuter sous les 50$. Ce qui arriva.
Le 20 octobre 2010, L.W. annonce pour le 15 février suivant le désordre au M.O. et pour le 15 mars une guerre. Le printemps arabe commence le 15 février, la guerre en Libye débutera officiellement le 19 mars.
En octobre 2011, L.W. annonce un certain nombre d’événements à venir. Je n’en retiendrai que deux :

– L’or à 3.500$ à la fin de l’année et 5.000$ fin 2012.
- La destruction de toutes les valeurs « papier » avant la fin de 2012.  

Nous avons tendance à assimiler le Cartel des Pétroles au Groupe Rockefeller, qui depuis des décennies commande la politique étrangère américaine (CFR, Trilatérale), dont le Dollar est l’outil de levier et l’arme absolue. Les différents analystes considèrent que les Métaux Précieux et les tenants d’un retour à l’étalon-or façon XIX ème siècle sont les adversaires à abattre des banquiers défendant la monnaie fiduciaire et tout particulièrement le Dollar. Vous aurez reconnu la Chine, la Russie et l’Allemagne d’un côté, JPM, Wall Street, Washington, la City derrière le petit trublion.
Si le Cartel des pétroles annonce à L.W. que le Dollar et les monnaies fiduciaires vont violemment perdre de la valeur face à l’or, c’est que JPM-Chase, banque du groupe Rockefeller est totalement schizophrène ou joue un double-jeu. Le Comité a décidé il y a très longtemps d’un retour à une sorte d’étalon-or/bancor, JPM et ses semblables retardent la hausse dans un premier temps, avant d’en accélérer le mouvement pour faire tomber les petites mains et écarter les spéculateurs du vulgum pecus.
La politique d’argent facile, l’encouragement à l’endettement massif depuis les années 80, qui ont amené à la ruine de l’Occident que l’on observe aujourd’hui ont été voulue, la destruction monétaire qui va suivre a été programmée il y a très longtemps. Les ploutocrates qui nous gouvernent se retrouveront infiniment plus riches, ayant accaparé longtemps avant tout le monde, l’or leasé des banques centrales, l’argent démonétisé à bas prix et les réserves de pétrole thésaurisées comme celles d’Alaska. (Ce que LW dénonçait dans son livre « the energy non-crisis ».)

Quant à la deuxième annonce de L.W. du 15 octobre dernier, la destruction de toutes les valeurs « papier » avant la fin de 2012, elle vient donner un timing précis à un événement attendu, qui peut prendre différentes formes : EMP, HERF ou tempête électro-magnétique.
Les deux premières formes sont d’origine humaine, ce sont différentes armes ELM, qui néantisent dans un rayon d’action donné tout ce qui est électrique et électronique. Cela déclencherait un chaos total pendant plusieurs mois, le temps de reconstruire les données informatiques. Pendant ce temps, dans la zone touchée, aucune opération bancaire ne serait possible, donc pas d’achat de nourriture ou de carburant possible, etc.
La troisième forme serait naturelle, il s’agirait des résultats d’un orage électromagnétique du à une éruption solaire. Les héliophysiciens ont annoncé qu’un tel événement avait une très forte probabilité d’arriver en 2013, mais dans leur derniers communiqués, ils parlent de 2012. En juin 2011, la N.A.S.A. a adressé un message à l’ensemble de ses employés et à ceux de ses sous-traitants, en leur demandant d’être fin prêt pour une situation d’urgence, sans préciser laquelle. Ceux qui s’intéressent aux perturbations actuelles de notre système solaire et à la tectonique des plaques, savent de quoi on parle.
Un orage magnétique de très grande ampleur pourrait se situer autour du 11 septembre prochain, d’après une étude anglo-saxonne.

 
41 Comments

Publié par le 2 novembre 2011 in Non classé

 

Analyse du 2 novembre 2011

LIESI vient de recevoir deux analyses séparées mais très complémentaires de Trader Noé et du Banquier anonyme. Avec leur accord, nous en dressons une synthèse.

Il y a une dizaine de jours, la rupture à court terme des 1.385 sur l’EURUSD nous avait incité à penser que le cours pouvait au maximum regagner la résistance des 1.4150. Après avoir légèrement dépassé ce seuil, le cours a corrigé rapidement pour se rapprocher des 1.36. Le niveau des 1.33 présente un support important et sa rupture permettrait peut-être au cours de se rapprocher des 1.23-1.24. Pour revoir un scénario haussier sur cette paire, il faudrait que le cours franchisse la résistance des 1.41. Dans ce cas, une hausse résistance se présenterait à 1.49.
Les divers problèmes Européens favorisent plutôt de regarder les supports des 1.36 et 1.33 qui servirait peut être de pivot accélérateur.

Les tensions actuelles devraient faire grimper les CDS en Grèce et en Italie.
D’autre part, les agences de notation trouveront bien quelque chose à dire.

Une part de la dette de ces pays est détenue par les banques françaises. Et si les banques françaises rencontrent davantage de difficultés, il est fort probable que les agences de notation ne resteront pas silencieuses.

Le Banquier Anonyme, nous précise que le dénouement pourrait s’accélérer dans une semaine environ, donc probablement après le G 20. Cela rejoint encore le fameux G 20 ou VAIN de Jacques Attali.

Pour s’exprimer simplement, il constate que les bâtons de dynamite sont plantés dans divers secteurs du marché. C’est imagé mais ces bâtons sont assimilés à des points stratégiques. Il ne reste plus qu’à dérouler le fil et à appuyer sur le détonateur.
Les HTF (High Trading Frequency) sont de vrais détonateurs, il faut juste les chatouiller sur les points sensibles et ils sont capables de tout ! Rappelez-vous ce qui s’est passé le 06 mai 2010. Le Dow Jones perdait 9 % en quelques minutes…
D’autre part, nous approchons à grande vitesse des périodes de fêtes et les institutionnels débouclent une grande partie des positions fin novembre.

Les points stratégiques apportés ce week end par le banquier anonyme ont été touchés, aujourd’hui il faudra les suivre très attentivement avec une baisse moyenne actuelle de 25 % en deux jours sur les bancaires.

Même s’il y a un petit rebond technique sur le CAC 40. Il sera de courte durée, juste le temps de dire ouf, enfin plouf…Retendre l’arc à poulies pour renforcer la baisse.

Il souligne que les banques Italiennes sont également fortement touchées.
Il nous  parle désormais de UNICREDIT, BANCA POP MIL (Banque populaire de Milan).

UNICREDIT se rapproche du support important des 0.65 euro. Sous ce niveau, une accélération baissière pourrait se mettre en place. Dans ce cas, il faudrait regarder le support majeur à 0.52 euros.

BANCA POP MI est sur le support pivot des 0.4 euro. Sous ce niveau, une accélération baissière pourrait se mettre en place. Dans ce cas, il faudrait regarder le support majeur à 0.27 euro.

Ces données ne font que renforcer les dires de Szalay-Berzeviczy.

http://liesidotorg.wordpress.com/2011/09/30/%C2%AB-le-grand-vol-des-banques-%C2%BB-temoignage-d%E2%80%99un-%C2%AB-insider-%C2%BB-sur-l%E2%80%99apocalypse-financiere-qui-vient-la-mort-de-leuro/

 
19 Comments

Publié par le 2 novembre 2011 in Non classé

 

L’agence Fitch joue son rôle…

L’agence de notation Fitch a averti qu’un « non » des électeurs grecs menacerait la viabilité de toute la zone euro.

 
66 Comments

Publié par le 1 novembre 2011 in Non classé

 

Chercher le fil conducteur d’éléments apparemment disparates…

Décidément, c’est un feu d’artifice de mauvaises nouvelles qui s’accumulent sur les dépêches des agences de presse occidentales.

Unicrédit suspendue, pertes énormes de Crédit suisse, sans oublier ce que nous avons déjà abordé avec l’annonce ‘surprise’ du Premier ministre grec. On peut également s’interroger sur la santé de JP Morgan qui ne serait pas très bien également, sans oublier Bank of America. Et combien d’autres comme cela ?

Par exemple, l’Italie qui semble être la cible la plus en vue maintenant des propriétaires de comptes numérotés, laissés à la disposition de traders grassement payés pour mettre en place des mécanismes en dominos sur certains titres afin de les amener A LA CAVE… expression employée par une source de LIESI qui avait averti du krach des subprimes, début juillet 2007. Quand nous avions eu connaissance de cet oracle : « Les banques vont aller à la cave », au début de l’été 2007, nous étions bien dubitatifs sur la manière dont les choses allaient être concrétisées. Aujourd’hui, c’est clair pour tout le monde.

Le sommet de Cannes approche à grands pas et l’hôte des nains de ce monde doit être très mal à l’aise après avoir pavané devant les caméras et journalistes choisis pour débiter un discours où le mot vérité était employé pratiquement dans chaque phrase. Hier, une source cannoise nous contait que l’Elysée voulait déloger tous les yachts de la région au nom de la ‘sécurité’. Mais on a fait savoir que ces derniers sont la propriété de nombreux milliardaires et que cela ferait plutôt mauvais effet… surtout dans la conjoncture actuelle où de nombreux gros (fiscalement parlant) sont déjà partis.

On relèvera encore que l’annonce du Premier ministre grec Papandréou sur le « référendum » a eu lieu immédiatement après le départ de Trichet de la BCE. Coïncidence ? Pourquoi donc avoir annoncé un référendum si loin dans le temps : début 2012 ? Quels sont les réseaux avec lesquels le Premier ministre grec a l’habitude de s’exprimer, loin des caméras, quand il évoque l’avenir de l’euro ? Quelles sont les banques impliquées en cas d’attaques plus prononcées contre l’Italie ? Voilà quelques questions intéressantes sur lesquelles les lecteurs de ce blog pourront trouver quelques pistes de réflexion en apportant des informations ciblées et éclairantes… La vue d’ensemble devrait donner quelque chose de particulièrement… détonnant !

 
110 Comments

Publié par le 1 novembre 2011 in Non classé

 

Analyse du 01 novembre 2011

LIESI vient de recevoir deux analyses séparées mais très complémentaires de Trader Noé et du Banquier anonyme. Avec leur accord, nous en dressons une synthèse.

Le Banquier Anonyme avait mentionné ce week-end une grande vigilance sur le marché et notamment les bancaires. Il vient de nous renvoyer quelques informations complémentaires.

Cela n’a pas loupé, avec une faillite d’un grand courtier américain MF Global.
Faillite ou peut être un arrêt volontaire de l’activité en sachant qu’une grande débâcle probable va arriver.

Quel courtier résisterait au choc d’une grande baisse sur les marchés ? Imaginons pour votre CAC40 les objectifs à terme à 1700 et 800 points (et oui on en parle beaucoup dans mon entourage) avec des marchés très volatiles. Peu de clients prendraient le risque de passer des ordres et l’activité d’un courtier repose sur les frais de courtage.

<<Comme on dit en bourse, il vaut mieux se couper la main que le bras>> ou arrêter son activité temporairement avant qu’il ne soit trop tard.

Effectivement, quand vous êtes le client d’un courtier la première question à se poser est:
Est ce que mon compte est ségrégé ou non ségrégé ? La différence est très simple: votre dépôt est sur un compte indépendant des autres comptes clients. Dans l’autre cas, votre dépôt est mélangé à celui des autres clients et votre courtier représente un client unique.

Nous vous laissons imaginer les conséquences.

Le Banquier Anonyme nous précise quelques points avec les supports très importants sur les bancaires:

Pour Société Générale, le support très important est à 17 euros.
Pour BNP, le support très important est à 27.5 euros.
Pour Crédit Agricole, le support très important est à 4.5-4.2 euros.
Sous ces niveaux, une accélération pourrait avoir lieu vers les niveaux mentionnés hier.

A part cela, Trader Noé constate que le E-mini SP 500 est revenu sur le point pivot des 1230 points. Sous ce niveau, les prochains supports pourraient être 1135 et 1080.

Pour l’indice CAC 40 les 3150 annoncé hier ont été atteint très rapidement.
Désormais, il faudra surveiller le pivot des 3090. Sous ce niveau, il y un support à 2990 points.

Le mécanisme de l’arc à poulie, a parfaitement été mis en place, il ne fera que renforcer le mouvement de baisse.
Nous constatons que le marché est dynamité mais personne n’a encore appuyé sur le détonateur.

A cela, si vous ajoutez quelques effets d’annonces (agence de notation etc…) sur des points stratégiques, certains auront des difficultés à digérer la dinde de Noël.

Courte remarque du banquier anonyme: « Je suis consterné de voir les gros gérants et traders (à l’exception de Trader Noé, je l’avoue) croire que ces mouvements sur les marchés suivent une logique désordonnée. Ce que je vois se mettre en place à partir de certains comptes numérotés où reposent des milliards de dollars destinés à trader sur n’importe quelle action dans le monde, je ne l’ai jamais vu de ma vie de banquier. Entendez par là que c’est du très lourd qui va vous tomber sur la figure. (…) Ce n’est pas à moi de le dire, mais je crois raisonnable, comme l’expriment beaucoup de gens sur ce blog, que vous soyez votre propre banque parce que les crédits vont être coupé partout. Dans plusieurs régions d’Europe, on commence à voir des propositions de 20 à 30% sur les prix de vente de l’immobilier et les vendeurs qui en ont assez d’attendre de futurs acquéreurs se voir refuser un prêt, commencent à accepter un marché baissier… Un signe ? »

 
37 Comments

Publié par le 1 novembre 2011 in Non classé

 

L’acte inattendu de la tragédie grecque

Hier seulement, d’aucuns se réjouissaient et commençaient à dénigrer les analyses très objectives de « certains » : une tendance très baissière sur les marchés financiers avec quelques reprises techniques. La plupart des lecteurs de ce blog ont compris que le scénario qui se déroule n’a rien à voir avec ce qui se faisait jusqu’ici : la baisse des indices et les politiciens sauveurs nous sortent de cette situation. Non ! Cette fois, le scénario n’est autre que cette banqueroute souhaitée par les mondialistes pour construire quelque chose d’autre sur les cendres du capitalisme. Ce quelque chose qui n’est autre que le COMMUNISME, comme nous avons pu l’aborder dans les deux derniers numéros de LIESI.

Hier donc, le président Sarkozy se présentait comme le sauveur, l’homme de la vérité, celui qui avec Angela Merkel avait sauvé l’euro et l’Europe. Dans la foulée, les gogos cassaient la tire-lire pour prendre encore un peu de papier « pas cher » sur les valeurs bancaires. Hier, Nicolas Sarkozy annonçait avec une joie dissimulée la dictature de Bruxelles sur les Etats-nations. Et puis, depuis quelques heures, rien ne va plus ! Comble de tout, le Premier ministre grec Papandréou propose une autre salade grecque non programmée au menu : un REFERENDUM.

La presse parisienne s’interroge à juste titre : les Les Grecs « veulent-ils l’adoption du nouvel accord (de la zone euro sur la dette grecque) ou le rejettent-ils ? Si les Grecs n’en veulent pas, il ne sera pas adopté », a déclaré Georges Papandréou devant le groupe parlementaire de son parti, le Pasok, lundi soir en laissant entendre que le référendum était attendu pour le début 2012. D’ici là, il va demander un vote de confiance sur ce fameux accord au Parlement, où il dispose d’une majorité qui s’est effritée à 153 députés sur 300 sièges. Ce vote devrait intervenir vendredi. Ce que le Premier ministre grec a du mal à digérer, c’est la perte de souveraineté de son pays, la transmission du pouvoir exécutif à une poignée (non négligeable) de commissaires de Bruxelles, ces nouveaux commissaires du peuple de sinistre mémoire. Nous verrons alors donc bien si les Grecs sont satisfaits de voir ces sbires du cartel bancaire s’installer de façon permanente à Athènes pour vérifier l’application des mesures d’austérité.

 

LIESI

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche