Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 04:54

Régis Soubrouillard - Marianne | Vendredi 10 Décembre 2010

 

Après avoir lancé, en 2005, un appel vibrant aux plombiers polonais à se présenter en France pour travailler, l'ultra-libéral et ancien commissaire européen Frits Bolkestein a invité les juifs de son pays à quitter les Pays-Bas, invoquant l'incapacité du pays à les protéger des jeunes marocains anti-sémites.



Frits Bolkestein
Frits Bolkestein
Jusqu’ici, Bolkestein désignait un projet de directive de loi européen visant à libéraliser le marché des européen des services. Ancien commissaire au marché intérieur, cet ultra-libéral néerlandais entendait réduire les formalités administratives entre états membres de l’Union.
En théorie, rien d’inquiétant, dans les faits, la directive incluait la notion de « pays d’origine » tant décrié par les défenseurs du modèle social européen. Selon ce principe, si le prestataire étranger fournit ses services à distance, il sera payé aux conditions de son pays d’origine (salaire minimum, temps de travail, hygiène et sécurité). Un « libre marché » libéré de l’interventionnisme étatique et de toute forme de protectionnisme des industries locales.

De là naquit la fameuse polémique du « plombier polonais » au printemps 2005, prolétaire des temps modernes et symbole du dumping social au sein de l’Union.
Depuis lors, Bolkestein se faisait discret. N’y tenant plus, Frits est sorti du bois récemment. Et le Batave ne fait pas dans la dentelle.  Dans un livre consacré au judaïsme aux Pays-Bas écrit par le chercheur Manfred Gerstenfeld, un survivant de l’Holocauste, l’ex commissaire européen écrit : « Les juifs conscients doivent réaliser qu'il n'y a plus d'avenir aux Pays-Bas ».
D'après le quotidien israélien Haaretz, Frits Bolkestein y dit avoir une confiance limitée dans la capacité du gouvernement à combattre l'antisémitisme, au vu des actes antisémites des dix dernières années aux Pays-Bas.

L'alliance des ultra-libéraux et des populistes

Frits Bolkestein leur conseille donc d'émigrer vers les Etats-Unis ou Israël. Le conseil s’adresse particulièrement aux « Juifs orthodoxes qui risquent d'être victimes d'un antisémitisme qui serait en expansion parmi les jeunes d'origine marocaine. Les juifs conscients doivent réaliser qu'il n'y a plus d'avenir aux Pays-Bas ». Le populiste Geert Wilders en a fait des gorges chaudes : « ce n’est pas aux Juifs mais aux Marocains antisémites de quitter le pays ».

Des déclarations sur fond d’accord de coalition fragiles conclus entre le Parti VVD du libéral Mark Rutte et le Parti de la Liberté -anti islam- de Geert Wilders qui n'en finissent pas de faire des vagues. 
Partisan de l’abolition des frontières, libéral et mondialiste à souhait, Bolkestein estime ainsi que « l’intégration des minorités est le problème le plus important qui se pose à l’Europe », constatant l'échec du multiculturalisme, il ne voit d'autre solution pour les juifs que de quitter l’Europe. Un appel à l'émigration en forme de refuge à l’intérieur des frontières protégées de la Terre promise. Paradoxal.
 

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Regard sur ...
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche