Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 00:34

Abigail Disney, petite nièce de Walt Disney, se retire d’une société israélienne

 

La campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), dont la portée de l’action dérange fortement la bien-pensante française, au point d’être taxée d’incitation à la haine et à la violence et poursuivie en justice, ne cesse de sensibiliser des personnalités de premier plan par-delà les frontières, gage du bien-fondé des pressions économiques, culturelles et politiques exercées sur Israël, sans fléchir.


Abigail Disney, la petite nièce du célèbre fondateur de la société Walt Disney, vient de rejoindre les rangs de ceux qui sont entrés en résistance contre l’impunité dont jouit l’entité sioniste, en renonçant à tous les bénéfices de ses investissements placés dans la firme israélienne Ahava, le leader mondial des cosmétiques et soins de la peau élaborés à partir de minéraux et de ressources provenant de la mer Morte.


Il faut dire qu’en plus de contribuer à l’expansion des colonies illégales d’Israël, Ahava extrait la matière première, qui fait sa fortune, des berges situées dans les territoires palestiniens occupés, autant de bonnes raisons de jeter l’opprobre sur ce fleuron industriel israélien et de le boycotter à la face du monde.


N’écoutant que ce que lui dictait sa conscience, la petite fille de Roy O. Disney, frère de Walt Disney, n’a pas craint d’affirmer haut et fort qu’elle ne voulait pas "tirer le moindre profit d’une société installée dans une colonie", ajoutant : "Je ne peux, en mon âme et conscience profiter du pillage des terres et ressources palestiniennes", a-t-elle déclaré


En sa qualité de l’un des principaux actionnaires de Shamrock Holdings Incorporated, Abigail Disney détient environ 18,5 % des parts de Ahava (37 % sont détenues par la colonie illégale de Mitzpe Shalem, 37% par Hamashbir Holdings, et 7.5% par Kalia, autre colonie illégale également installée en Cisjordanie).


"Les preuves que j’ai eues récemment concernant l’exploitation par Ahava de boues de la Mer Morte provenant de rivages palestiniens qui sont occupés, sont incompatibles avec les décisions de La Haye et les Conventions de Genève qui interdisent l’exploitation par une puissance occupante des ressources des territoires qu’elle occupe", a-t-elle commenté, depuis New York, où elle réside.


"En raison de contraintes légales et financières complexes, je ne peux retirer immédiatement mon investissement, mais je fais don de tout ce qu’il rapporte, avant que je puisse m’en défaire, à des organisations qui s’emploient à mettre fin à cette occupation illégale", a indiqué cette femme de cœur et d’honneur. Une grande dame assurément, animée par le seul souci de justice, que la France, même sous influence, aurait bien du mal à faire passer pour une dangereuse activiste…

 

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Abigail-Disney-petite-niece-de-Walt-Disney-se-retire-d-une-societe-israelienne-12971.html

 

.

.


Aline de Diéguez

 

.

Nouveau sur le site  d’Aline de Diéguez 

Aux sources du chaos mondial actuel

 
II - Aux sources du sionisme


Interlude estival : Incursion au paradis avant de replonger dans l'enfer du sionisme,  23 juillet 2012

 

 « Aussi longtemps qu'on ne le prend pas au sérieux, celui qui dit la vérité,

peut survivre dans une démocratie »
Nicolas Gomez Dàvila "

 

.Aline de Diéguez [1

 

.

Partager cet article

commentaires

Tilt 23/07/2012 02:21


Disney encourage ouvertement l'homosexualité


 


Article de Cutting Edge Ministries.


 


Cela fait des années que la Société Disney alimente régulièrement nos enfants d'un régime


insidieux de sorcellerie et de magie. Mais, ce que beaucoup de gens ne savent pas, c'est que Disney, depuis dix ans, encourage ouvertement et lourdement l'homosexualité. Parents
chrétiens, cessez d'avoir le moindre rapport avec les produits Disney, dans l'intérêt spirituel suprême de vos enfants!


 


Source http://www.cuttingedge.org/news/n1181.cfm


 


(http://www.cuttingedge.org/news/n1181.cfm)


 


Les familles chrétiennes ont été forcées d'assister récemment à la "Journée Gays et Lesbiennes" organisée dans les parcs à thèmes de Disney, ce qui constituait une insulte grave et
directe à toutes ces familles chrétiennes. Plus de 60.000 gays et lesbiennes se sont honteusement livrés en spectacle à des petits enfants venus voir Mickey.


(NdT : Familles chrétiennes, protégez vos enfants, et séparez-vous complètement de tout ce qui touche à Disney !)


 


Article de presse commenté


 


: "60.000 homosexuels dans le petit monde de Disneyland", Detroit Press, article de Brad Reuter du lundi 9 juin 1998. Cet article peut être consulté en anglais à l'adresse Internet suivante :


http://www.detnews.com/1997/nation/9706/09/06090056.htm


(http://www.detnews.com/1997/nation/9706/09/06090056.htm)


 


"ORLANDO, Floride - Le week-end dernier, il y avait quelque chose de différent dans la foule des visiteurs de Walt Disney World. Peut-être était-ce cet homme en minijupe de cuir, affublé
d'oreilles de souris roses, au milieu des familles de vacanciers ?"


 


"La Journée Gays, ou, plutôt, depuis cette année, les Journées Gays, ont été l'événement annuel de Walt Disney World depuis 1991. Cette année-là, un groupe d'homosexuels nommé Digital Queers
choisit Disney World pour se rencontrer. Depuis lors, cet événement a grossi, pour devenir trois jours consacrés aux 60.000 visiteurs homosexuels, du vendredi au dimanche".


Pouvez-vous imaginer la réaction des familles chrétiennes qui avaient choisi l'un de ces jours pour emmener leurs enfants à Disneyland, sans savoir qu'il s'agissait d'une Journée Gays ? Ces
parents avaient sans doute déjà dû passer beaucoup de temps à protéger leurs enfants de ces grossiers péchés que représentent l'homosexualité et le lesbianisme. Ils ont toutefois dû supporter le
spectacle dégoûtant de plus de 60.000 homosexuels, dont beaucoup étaient habillés de la manière la plus révélatrice et la plus provocante.


 


"Des centres d'attraction touristique comme "l'Ile aux Plaisirs", ou les studios MGM-Disney, furent entièrement réservés à des "parties" qui ont duré toute la nuit. Steven Raintree, de Myrtle
Beach, en entrant dans le bâtiment où se déroulait l'une de ces parties, a fait la remarque suivante : "N'est-ce pas dans l'Ile aux Plaisirs de Pinocchio que l'on envoyait tous les gentils
garçons, pour qu'ils deviennent des mauvais garçons ?"


 


Manifestement, cet homo avait l'intention de devenir un très mauvais garçon dans cette Ile aux


Plaisirs du parc Disney ! Est-ce que cela signifie que l'on en est venu dans ces parties à pratiquer


ouvertement des actes sexuels publics ? De telles choses ne doivent plus être exclues, car les


homosexuels n'ont plus aucune honte à commettre des actes sexuels en public. Nous pouvons voir notre police combattre cette pratique.


 


Dans le livre de la Genèse, nous pouvons lire que les hommes de Sodome et Gomorrhe, grands et


petits, exigeaient que les anges sortent de la maison de Lot, parce qu'ils voulaient les "connaître", c'est -à-dire avoir des relations sexuelles avec eux en public !


 


Revenons à nos Journées Gays à Disneyland, pour voir certaines autres choses que les familles


chrétiennes ont dû endurer. Voici ce qu'écrivait le Washington Post du 9 juin 1997, page D04 : "Il y a quelques années, les visiteurs gays, au cours de la Journée Gays, étaient si rares qu'ils
devaient porter des T-shirts rouges pour se reconnaître. Aujourd'hui, ils n'ont plus aucun problème ! Toutes sortes d'activités et de "parties" consacrées aux gays étaient organisées dans le parc
Disney, et les panneaux indiquaient la direction de "Lesb-à-gogo" ou de la "Plage-aux-Muscles"".


 


Pouvez-vous imaginer un père devant expliquer à son enfant ce que signifie "Lesb-à-gogo" ?


 


Un conditionnement forcené.


 


Au début, les parcs à thèmes Disney étaient des endroits relativement propres, où l'imagination de nos enfants était sainement stimulée. Ce n'est plus le cas, car Disney est à présent tout à fait
déterminé d'employer le "Plan en six étapes" pour changer les mentalités et les comportements. Le but est de conditionner les intelligences innocentes de nos enfants, pour leur faire accepter
l'homosexualité comme aussi valable et normale que l'hétérosexualité. Il s'agit là de quelque chose de très sérieux, car ce plan subtil fonctionne d'une manière invisible et silencieuse. Il
change effectivement les mentalités en l'espace de quelques années, sans même que les gens se rendent compte qu'ils ont été manipulés !


 


Disney semble être le leader incontesté de ce type de conditionnement de nos jeunes enfants.


Voici le premier fait que nous voulons souligner : la Société Disney a accordé sa bénédiction à cet affreux événement, depuis qu'ils ont accepté les demandes des homosexuels, qui voulaient
organiser une Journée Gays à Disneyland. Elle a aussi donné son accord à l'installation de nombreux panneaux indicateurs dans tout le parc, pour annoncer les diverses activités prévues par les
organisateurs. Nous devons donc rejeter les communiqués publics de la Société Disney, qui démentait avoir accordé sa bénédiction à cet événement. Il ne s'agit que d'un grossier mensonge.


 


Les autres opérations de conditionnement lanc&eacut

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche