Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 11:37

PARIS (AFP) - Un policier livre une nouvelle charge contre un fichier controversé

 

 

 

 

Un policier mis en examen pour avoir divulgué en 2008 les fiches de deux stars puisées dans le controversé Système de traitement des infractions constatées (Stic) livre à nouveau une violente charge publique contre ce fichier de police, qu'il qualifie de "monstruosité policière", "liberticide".

 

Merci de lire la suite de la dépêche sur le site du journal

 

 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

On se doit de le signaler : ce fichier accessible à tous les OPJ*, autant que je sache, dévoile pêle-mêle les fiches de coupables avérés, de justiciables présumés innocents, de personnes jugées et déclarées non coupables, de victimes, de témoins, et j'en oublie sans doute. Un salmigondis propre à toutes les dérives. Une personne qui a sa place dans le STIC ne peut plus devenir fonctionnaire, entre autres.

BO

.

(*)OPJ : officier de police judiciaire. Ils sont nombreux, dans la police et la gendarmerie, à posséder ce qualificatif, gage, en principe, de compétence et/ou d'ancienneté. Voire de probité.

sabre au clair


Auteur : dépêche AFP - Source : La Croix - AFP

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=15539

 

 

Commentaire:

 

Une personne qui a sa place dans le STIC ne peut plus devenir fonctionnaire

Non ça c'est faux, pour être fonctionnaire c'est le casier judiciaire qui compte.

Là où le STIC est dangereux, c'est quand un patron demande à un copain flic des informations sur un candidat à l'embauche. C'est illégal, mais courant, certains flics peu scrupuleux arrondissent leurs fins de mois en renseignant des "copains".

Le STIC est illégal, parce qu'il ne laisse pas le droit à l'oubli défini par la CNIL. Les informations ne sont jamais effacées et ne sont pas contrôlables par le citoyen qui est fiché, ni même par son avocat. De même comme le fichier n'est pas tenue à jour, un policier peut, dans le cadre d'une enquête, se focaliser sur une personne fichée, par exemple pour un crime similaire, sans savoir que la personne a été blanchie ou aquittée du crime pour lequel elle était fichée. En gros quelqu'un qui a été accusée à tort de viol risque de se voir accuser pour tous les viols suivants.

Le STIC c'est la présomption de culpabilité édictée en système policier et de gouvernement.


Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche