Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 17:13

Avec votre code de carte bleue et le code pin de votre téléphone, votre adresse email est la combinaison de lettres et de chiffres que vous allez le plus pianoter au cours de votre vie. Car même si vous faites un usage occasionnel d’internet, vous ne pouvez pas passer outre la création d’une boîte de messagerie virtuelle qui sera nécessaire pour chacune de vos démarches sur la toile (achat en ligne, contact avec un tiers, inscription à certains sites, etc.). Dans la très grande majorité des cas, vous serez donc amené à choisir vous-même l’intitulé de votre adresse. De la classique association prénom.nom jusqu’aux associations les plus farfelues de lettres, votre adresse e-mail est une source de possibilités très loin d’être anodine…

Prenom.nom (exemple: gabriel.seyrig@yahoo.fr)
Vous soulignez ici l’approche très concrète que vous avez d’internet. Il s’agit d’une adresse passe-partout que vous pouvez dégainer où que vous soyez, et qui indique un repère solide où vous trouver sur la toile.

Nom.prenom (seyrig.gabriel@yahoo.fr)

Cette inversion pourrait passer inaperçue au premier abord, pourtant, elle traduit une éducation assez stricte : dans certaines écoles, les élèves sont d’abord définis par leur nom de famille. Cette formulation permet de marquer une distance entre vous et la sphère, et rappelle l’absence de familiarité souhaitée entre vos interlocuteurs et vous.

Les noms ludiques (jevaisbientoutvabien@yahoo.fr)

Ici vous envoyez un signal clair : internet est un endroit de convivialité et un grand terrain de jeu. Pourtant, sous ses airs légers, ce type d’adresse email peut aussi souligner un problème avec les responsabilités : en effet, ce choix très caractéristique peut insister sur votre difficulté à vous inscrire dans un cadre rigide et public, que vous avez besoin de dédramatiser pour pouvoir y évoluer sereinement.

Les noms mignons (gabinou@yahoo.fr)
Comme pour les noms ludiques, les noms « mignons » traduisent une crainte consciente ou inconsciente de l’inconnu. Vous cherchez à susciter la tendresse, la douceur, par l’évocation d’un univers enfantin. Cette adresse peut dévoiler une part d’immaturité, mais en dit surtout long sur votre rapport aux autres en soulignant un petit problème de confiance en soi.

Le moi sublimé (supergaby@yahoo.fr)
Vous pouvez vouloir exprimer une insécurité en vous en défendant. En sublimant certains aspects de vous, vous envoyez un message à vos interlocuteurs éventuels : je suis fort, je ne crains rien. Oui mais si c’est vrai, pourquoi avoir besoin de le dire ?

Un surnom (gab@yahoo.fr)
Le surnom c’est ce qu’utilise votre entourage proche pour vous désigner. En vous servant de ce surnom comme adresse, vous dites aux internautes de ne pas vous approcher de trop près : l’usage que vous faites d’internet est privé et vos contacts réservés à un cercle restreint. Attention, car en utilisant ce type d’adresse dans des échanges professionnels par exemple, vous risquez d’instaurer une trop grande proximité en mélangeant à la fois l’affectif et le social, la sphère privée et la sphère professionnelle.

L’intitulé de poste (gseyrigredacteur@yahoo.fr)
Attention, car même si vous soulignez ainsi les responsabilités qui sont les vôtres, vous insinuez aussi que vous ne faites rien d’autre en dehors de votre travail. Vos interlocuteurs peuvent imaginer que vous êtes donc disponible tout le temps, quel que soit le jour, sur un simple clic.

Le mail de fan (badromance@yahoo.fr)
Cette adresse, qui reprend souvent un titre de chanson ou de film que vous aimez, montre votre côté ludique, mais ne permet pas à votre interlocuteur de vous percevoir directement. Vous êtes à l’abri derrière le prisme d’un artiste ou d’un univers artistique fort. Attention, on pourrait vous reprocher d’avoir des choses à cacher, ou au contraire, de n’avoir rien à dire…

Le mail de l’indécis (y8f6lf6e@yahoo.fr)
Quand on ne sait pas quoi mettre, heureusement, il existe les suggestions du site qui héberge notre adresse mail.  Oui mais voilà, ces combinaisons aléatoires ne sont pas vraiment sexy en plus d’être compliquées : en les choisissant, vous témoignez peu de considération pour vos interlocuteurs qui vont devoir redoubler d’énergie pour se souvenir de votre adresse… Ces derniers pourraient remettre en cause votre capacité d’empathie.

Si vous changez d’adresse tout le temps

Il y a plusieurs raisons de changer d’adresse email. Des changements de vie, des changements de travail ou de centres d’intérêt. Mais ces changements traduisent aussi un besoin de contrôle : en cherchant constamment à mettre le bon intitulé sur la bonne période de sa vie, on révèle une volonté de verrouiller son environnement.

Vous avez toujours eu la même adresse

Une seule et même adresse depuis vos débuts sur la toile ?Bravo vous êtes dans la constance ! Cela signifie que vous vous sentez à votre place, et que votre identité se définit par suffisamment d’éléments pour que vous n’ayez pas l’angoisse de devoir la renommer constamment.

Vous avez un mail différent pour chaque activité
Une adresse pour chaque sphère autour de vous (professionnelle, familiale, amicale) permet de maintenir des images de soi différentes et cohérentes avec chaque groupe. Cela témoigne de votre besoin de compartimenter votre vie pour maintenir certaines apparences. Et si c’est votre besoin de contrôle qu’il fallait simplement apprendre à dompter ?

Plus d’info :
>> Tout savoir sur la « génération 140 »
>> Découvrez le nouveau Yahoo ! Mail

 

http://fr.news.yahoo.com/ce-que-votre-adresse-email-dit-de-vous.html

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Regard sur ...
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche