Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 21:19
Ces zones irradiées en partie oubliées

Désormais, tout le monde connaît les désastres de Tchernobyl, Three Mile Island, ou récemment Fukushima. Mais qu'en est-il de Palomares, dans la province d'Almería en Espagne? Ou de Semipalatinsk (désormais Semey), au Kazhakstan? Voici une revue des divers sites contaminés par des tests nucléaires, des accidents ou des problèmes dans le stockage des déchets nucléaires.

 

1/15

Les tests nucléaires

Le premier test d'une bombe atomique, «Trinity», dans le désert du Nouveau Mexique aux États-Unis, a lieu le 16 juillet 1945. «Nous savions que le monde ne serait plus jamais le même. Quelques personnes ont ri, d'autres ont pleuré, la plupart sont restés silencieux», a dit J. Robert Oppenheimer, scientifique à la tête du Projet Manhattan. Se souvenant du Bhagavad-Gîtâ indien, il ajoute quelques mots qui resteront célèbres: «Maintenant je suis devenu la mort, destructeur de mondes.»

 

Plus de 60 ans après l'explosion, les radiations sur le site sont encore 10 fois supérieures à la normale. On peut le visiter, deux jours par an.

 


 

15 photos des conséquences de la folie nucléaire :
 
http://www.slate.fr/portfolio/37029

 

 

Japon :

 

 

En plus du tsunami, le séisme du 11 mars au Japon a provoqué dans certaines villes un autre phénomène géologique dangereux : la liquéfaction des sols. L'ampleur du phénomène serait inédite. Explications.

 

 

Le 25 mars 2011: Accumulation de boue devant le poste de police d'Urayasu, suite à la liquéfaction des sols. (Masanobu Nakatsukasa/AP/SIPA) Le 25 mars 2011: Accumulation de boue devant le poste de police d'Urayasu, suite à la liquéfaction des sols. (Masanobu Nakatsukasa/AP/SIPA)
Images spectaculaires de routes qui semblent se détacher du trottoir et glisser, d’eau boueuse qui sourd entre les pavés des trottoirs… Bien que surprenantes, ces images tournées au Japon le 11 mars au moment du séisme montrent un phénomène bien connu des géologues et des sismologues : la liquéfaction des sols.
(..) Cécile Dumas
Sciences et Avenir.com
18/04/11
.

accidents nucléaires rafraichir les mémoires

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_nucl%C3%A9aire_de_Chinon

Incidents 

L'hiver 1986-87 ayant été très froid, plusieurs matériels et systèmes importants pour la sûreté du réacteur Chinon-B3 ont gelé, en particulier au niveau de l'arrivée d'eau de la Loire[7].

Le 21 décembre 2005, un bouchon de sable s'est formé à l'intérieur du circuit de refroidissement tertiaire de Chinon. L'effondrement de l'amas de sable aurait pu entraîner la perte d'évacuation de chaleur pour tous les réacteurs de la centrale[8].

À la suite d'une opération de maintenance réalisée le 24 septembre 2008, de l'huile industrielle provenant d'un réservoir situé dans la partie non-nucléaire des installations de l'unité de production 3 a été rejetée dans la Loire[9],[10].

Le 30 avril 2009, 198 personnes sont évacuées de la centrale qui est investie dans le même temps par la Gendarmerie, l'Armée et des spécialistes du GIGN suite à une alerte à la bombe. Cependant, aucun explosif n'a été retrouvé dans l'enceinte de la centrale[1

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche