Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 01:06
Dimanche 26 juin 2011

referendum-celebration3.jpg

 

Carola Chavez     http://carolachavez.blogspot.com/      lundi 20 juin 2011 
 

En ces heures où le débat est servi et que les révolutionomètres mesurent tout ce qui bouge – vers la droite ou vers la gauche, où l’on exige des définitions préétablies sous peine de pêcher par hérésie, en ces instants où les chaussures me serrent les pieds et où les bas me font transpirer, maintenant plus que jamais je me définis comme chaviste.

Ohhh sacrilège ! crieront certains et moi je les laisserai crier comme si mes oreilles disaient « sourds ! » … « Mais qu’est-ce que le chavisme ? » osera encore quelque incrédule.

Le chavisme, selon ce que je comprends chavistement, n’est que la somme des volontés en faveur d’un objectif commun. Un large mouvement, ouvert aux vieilles béates, aux athées fervents, aux peintres au gros pinceau, aux artistes conceptuels, aux professeurs, aux couturières, aux violonistes de conservatoire, aux guitaristes du coin de la rue, aux paysans, aux mototaxistes, aux femmes qui emmènent leurs enfants à l’école - publique, privée, laïque ou religieuse -… Des gens différents qui trouvent trop serré le corset de la gauche et qui rejettent l’idiotie de jouer contre eux-mêmes en pariant sur la droite.

Le Chavisme est un mouvement national et aussi populaire. Quelque chose qui surgit de nous-mêmes et que nous allons développer à partir de la nécessité de construire notre Patrie en rêvant à la Grande Patrie. Tel est l’objectif commun qui rassemble des gens aussi différents : la Patrie, mais pas n’importe quelle patrie. Une patrie à nous, juste, libre et souveraine.

Pour y arriver nous devons opérer des changements ou faire des révolutions que nous définirons nous-mêmes et que nous mesurerons selon nos aspirations, autrement dit il n’y a pas de révolutionomètres préfabriqués. Nous avons à mener nécessairement une révolution sociale pour atteindre la justice, une révolution technologique, indispensable en cette époque pour atteindre la souveraineté, et une autre, culturelle, pour arriver à être vraiment libres.

La liberté commence par nous défaire des boulets résiduels de siècles de colonisation. Donc développer une pensée située dans notre contexte, gérer nos propres idées, nous citer nous-mêmes. Construire à partir de notre propre réalité, inventer des solutions à nos problèmes, reconnaître notre identité, l’exprimer sans complexes, sans essayer d’ajuster nos chaussures à des tailles qui ne sont pas les nôtres… marcher à notre pas, sans tuteurs étrangers, sans références obligatoires.

Nous voulons écrire notre histoire avec nos mots, avec nos faits, avec nos erreurs et nos méthodes, inventer nos méthodes, créer nos doctrines. Nous nous refusons à croire que tout a déjà été inventé.

Le Chavisme est l’expression politique du peuple vénézuélien face à sa propre réalité, c’est pourquoi je crois qu’il faut apprendre du chavisme au lieu d’essayer de lui apprendre comment il doit être. Tout le reste serait arrogance...


Traduction (FR) : Thierry Deronne, pour www.larevolucionvive.org.ve

 


Source : http://carolachavez.blogspot.com/

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche