Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 00:12

rubon81.jpg

Système d'échange local

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sel.

Un système d'échange local (ou SEL) est un système d'échange de produits ou de services construit à côté du système monétaire classique. Classé généralement dans l'économie sociale et solidaire, il s'appuie dans une large mesure sur les mêmes bases que l'économie de marché.

Les SEL sont des associations déclarées ou de fait à but non lucratif, qui permettent à leurs membres de procéder à des échanges de biens, de services et de savoirs, sans avoir recours à la monnaie gouvernementale (ou supra-gouvernementale dans le cas de l'euro).

Sommaire

[masquer]

Fondations [modifier]

Les promoteurs d'un SEL cherchent à construire concrètement et immédiatement un système plus satisfaisant selon eux que le système monétaire habituel. Ils appartiennent souvent à la mouvance dite antilibérale, car ils voient dans le système économique actuel des défauts : mauvaise valorisation du temps disponible notamment des chômeurs, inégalité de départ et inégalité à l'arrivée, poids exorbitant de la spéculation financière, et des multinationales qui profitent de la mondialisation, etc.

Cependant, les libéraux font remarquer les points communs avec une économie de marché : indépendance par rapport à l'État, définition de leurs propres règles sociales sans référence à la règle commune, monnaie privée, maintien de la propriété privée, etc. Les SEL ne feraient que « réinventer le marché ». Alain Madelin se félicitait par exemple du progrès des SEL en 1995 dans Quand les autruches relèveront la tête. Il y écrit ainsi à propos des SEL : « Il s'agit tout simplement de la réinvention de circuits économiques de base. Produire, échanger, en marge des contraintes administratives, sans prélèvements obligatoires avec, pour couronner le tout, la réinvention d'une banque libre ! »[1]. Néanmoins, les libéraux estiment que les SEL ont l'inconvénient de promouvoir une société close et protectionniste au lieu d'une société ouverte[réf. souhaitée].

L'échange se base généralement sur une conception objective de la valeur, proche de la valeur travail d'Adam Smith, David Ricardo et Karl Marx, et non sur la conception subjective de la valeur, qui l'a supplantée depuis la « révolution marginaliste » de la fin du XIXe siècle. Le calcul de la valeur peut être simplifié à l'extrême : pour certains SEL favorisant la solidarité et le lien social, une heure d'échange vaut une heure, que l'on ait fait une tâche qualifiée ou non ; on gagne 100 unités que l'on ait fait du nettoyage ou donné un cours de physique quantique.

La monnaie des SEL est souvent limitée à sa fonction d'échange et d'unité de mesure, elle ne remplit pas la fonction d'épargne (et ses corollaires : taux d'intérêt, spéculation etc.). Ainsi sur les « chiemgauers » utilisés en Bavière doit être apposé tous les trois mois un timbre prouvant que leur détenteur a reversé 3 % de leur valeur à un fonds commun. Pour les « abeilles » de Villeneuve-sur-Lot le taux de dépréciation s'élève à 2 % tous les six mois. Cette dépréciation a pour but d'encourager la circulation de la monnaie et de décourager sa thésaurisation[2].

Intérêt [modifier]

Selon ses défenseurs, si l'intérêt fondamental des SEL est de permettre de nouvelles activités et d'introduire de nouveaux flux monétaires, afin de pallier le manque de monnaie traditionnelle des participants, ils permettent surtout de créer des liens, de favoriser la création de biens et de services et surtout leur échange au sein du groupe, qui s'assimile finalement à un grand groupe d'entr'aide.

Organisation [modifier]

Un SEL est une structure associative déclarée ou libre qui permet aux adhérents de pratiquer des échanges multilatéraux valorisés en monnaie fictive et autonome, souvent basée sur le temps passé, aux noms variés (grain de SEL, cacahuète, truffes, bouchons, noix de coco, clous, …), et des échanges libres (plus souvent de services que de biens). La monnaie du SEL peut suivre des règles complexes et très différentes des règles courantes (monnaie non capitalisable, etc.).

Il est donc possible à tous les membres du système d'échanger des services au travers de cette nouvelle économie. Une personne pourra ainsi être créditée de 100 grains de SEL en gardant des enfants pendant une soirée avant d'aller les dépenser ailleurs en cours de guitare par exemple. La valeur d'un service est généralement dictée en fonction du temps qu'il nécessite. Il n'y aura ainsi pas de différence entre une heure de cours de maths et une heure de jardinage. Cependant, chaque SEL a sa propre logique et il peut y avoir plusieurs mesures dans certains cas (notamment dans les SEL qui ne se sont pas affranchis de la référence à l'euro).

SELT [modifier]

De nouveaux types de SEL, appelés SELT (de "SEL-Temps"), ont émergé ces dernières années. Dans les SELT, la monnaie d'échange est directement le temps donc les échanges se font en heures ou en minutes; à titre d'exemple on retrouve depuis 1996 au Québec, une Banque d'échanges communautaires de services (BECS) permettant à ses membres actifs de procéder à l'enregistrement en ligne des échanges en minutes et en heures à l'adresse BECS.

Réinsertion [modifier]

Une autre approche des SEL en expérimentation à Abbeville dans la Somme est basée sur la réinsertion[réf. nécessaire]. Il s'agit d'œuvrer à la réinsertion des publics marginalisés par la société (allocataires notamment). C'est inverser la sortie du capitalisme puisque tout est axé sur une démarche mimétique vis-à-vis des règles sociales et économiques existantes. Pour ces SEL, le travail informel est aussi un outil de maintien et de développement des compétences, ceci en vue d'une valorisation monétaire sur le marché du travail.

Aspects pratiques [modifier]

Les créances et dettes sont matérialisées par des bons d'échange composés de trois parties: la souche destinée à l'emprunteur, la partie centrale affectée à l'association gestionnaire, la partie droite remise au créancier[3]. De plus en plus, tout se passe via les sites internet des SEL où les échanges et la comptabilité sont automatisés.

Aspect légal [modifier]

En France, les transactions réalisées dans le cadre du SEL ne sont exonérées de TVA et d’impôts que dans la mesure où il s’agit d’une activité non répétitive et ponctuelle, type « coup de main » et n’entrant pas dans le cadre d'une profession.

En 1998, le procès en appel de trois adhérents du SEL Pyrénéen a abouti à leur relaxe. En septembre 1996, dans un petit village de l’Ariège, deux adhérents du SEL ont aidé un troisième à réparer son toit. Après dénonciation d’un voisin et enquête de la gendarmerie, les trois adhérents ont été poursuivis pour travail clandestin et utilisation de travailleurs clandestins, condamnés par le Tribunal de Foix le 06/01/1998 puis relaxés en appel à Toulouse le 17/09/1998 car les conditions caractérisant un travail clandestin n'étaient pas réunies.

Mais, toujours en France, si dans le cadre d'un SEL on se livre à une activité répétitive ou entrant dans le cadre de son métier, on se doit de le déclarer aux organismes concernés.

Historique [modifier]

Dès 1930 le maire de Wörgl en Autriche décidait d'émettre des bons de travail convertibles en schillings, afin de lutter contre l'endettement et le chômage. L'expérience fut interdite en 1933 par les autorités régionales et la banque centrale autrichienne[2]. De même en 1954 à Lignières-en-Berry, en France, furent instaurés des bons d'échange pour tenter de revitaliser l'activité locale[2].

Le premier SEL (LETS en anglais, pour Local Exchange Trading System) a été fondé au Canada, dans les années 1980. Michael Linton, écossais, qui vivait sur l'île de Vancouver, voulait ainsi aider les habitants de cette région touchée par le chômage. Il a donc proposé de créer un système basé sur le troc, dans une grande communauté, à l'aide d'une monnaie locale, le green dollar[réf. souhaitée].

L'expérience fut plutôt positive, malgré les réticences de certains éléments clés de la région. Elle a duré cinq ans, avant de s'arrêter, suite à des problèmes internes de bureaucratie trop lourde et manquant de transparence, ce qui a amené une perte de confiance des adhérents. Une vingtaine de systèmes semblables avaient cependant été lancés un peu partout en Amérique du Nord entre-temps.

Le premier SEL moderne de France a été créé en 1994, en Ariège. En 1996[4], Strasbourg était l'une des premières grandes villes de France à voir naître un SEL. Dix ans après, il y a près de 300 SEL dans 96 départements, de tailles plus ou moins modestes (de deux à quelques centaines de membres) suivant les régions, qui permettent à plus de 20 000 personnes de procéder à des échanges.

On en trouve aussi en Australie, au Japon ou en Amérique latine et bien sûr dans d'autres pays d'Europe: Belgique, Suisse, …[5].

Système d'échanges locaux au départ, des réseaux plus vastes se tissent entre "selistes" et il existe aujourd'hui des réseaux interSEL, des routes du SEL, des stages de SEL.

Notes et références [modifier]

  1. Alain Madelin, Quand les autruches relèveront la tête, chap.2, p.89, [lire en ligne [archive]]
  2. a, b et c Claire Cousin, « Les frappés de la monnaie locale », dans Le Monde magazine, no 64, 4 décembre 2010 (ISSN 0395-2037 [archive]) 
  3. Nouvelles de Synergies européennes, Perfectionner la monétarisation des activités: le système d'économie locale (SEL), par Frédéric Valentin, n°37, octobre-décembre 1998, page 10
  4. http://sel67.net/debut.aspx [archive]
  5. http://selidaire.org/spip/rubrique.php3?id_rubrique=61 [archive]

Voir aussi [modifier]

Bibliographie [modifier]

  • Marie Hubaud, « Une expérience associative dans un système d’échange local », Connexions, n° 77 2002/1, p. 77 à 88. [lire en ligne] [pdf]
  • Smaïn Laacher, « Les systèmes d’échange local (SEL) : entre utopie politique et réalisme économique », Mouvements, n° 19 2002/1, p. 81 à 87. [lire en ligne] [pdf]
  • Bertrand Liatard et Daniel Lapon, « Un sel entre idéal démocratique et esprit du capitalisme. Essai d’analyse institutionnelle », Revue du MAUSS, n° 26 2005/2, p. 317 à 338. [lire en ligne] [pdf]
  • "Tentative d'analyse interne d'un SEL", [lire en ligne]
  • Denis Bayon, Jérôme Blanc, Isabelle Guérin, Gilles Malandrin et David Valat, sous la direction de Jean-Michel Servet, Une économie sans argent. Les systèmes d’échange local, Seuil, 1999.

Articles connexes [modifier]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_d%27%C3%A9change_local

 

 

____________________________________________________________________________________________

 

 

Fiche de renseignements et d’adhésion à SEL’idaire et assurance-groupe [7 novembre 2010]
VOTRE SEL est nouveau ? vous voulez venir nous rejoindre à SEL’idaire ?
Remplissez votre bulletin et envoyez-le au secrétariat de SEL’idaire avec votre paiement (chèque à l’ordre de SEL’idaire - BP 60034 - 80081 AMIENS CEDEX 2) et par courriel au secrétariat
secretariat@selidaire.org
Ce bulletin d’adhésion est à votre disposition au format acrobat ou word (en bas de cette page).
Assurance RC pour les SEL membres
Consciente que de très nombreux SEL avaient leurs maigres ressources en euros (...)
Lire la suite...

 

 

 

arton1642.jpg

 

 

Bienvenue au selrueil92

Notre BLOG : http://selrueil92.unblog.fr

Notre émail : selrueil92-collectif@yahoogroupes.fr

-  Ce SEL fonctionne actuellement uniquement par Internet afin de répondre aux diverses demandent pour le SEL des personnes dans la région.

-  Si vous souhaitez participer plus activement à ce SEL, nous pourrions aussi réaliser des rencontres locales et l’officialiser en préfecture. :

 

 

Un SEL c’est quoi ?


Un SEL c’est un Système, associatif qui permet d’offrir et de demander des échanges SANS utiliser de L’ARGENT entre adhérents de l’association, nommés SEListes. Les échanges sont évalués en « unités locales » qui sont notés dans un « carnet d’échanges » propre à chaque adhérent SEListe. Ainsi avec les unités reçus, chaque SEListe peut demander un autre échange.

 

Que peut-on échanger ?


-  Des services divers : Courses à domicile, accompagnement divers, - Garde enfants, aide maison, - Gardes d’animaux, - Réparations diverses, - Coup de main au bricolage, jardinage etc...
-  Des savoirs / stages divers : - Soutien scolaire, Cours de maths, pâtisserie, informatique, danse.... - Conseils...
-  Des objets et des biens : - Livres, disques, cassettes, - Équipements de sport spécialisés, - Jeux, jouets... Des produits de son jardin : légumes, plats cuisinés, habits, fruits à cueillir, confitures
-  Des prêts : Matériel et outillages variés, livres, vélo, grande table etc...

 

Pour qui, pourquoi ?


Pour tout le monde. Pour vivre autrement, nous entraider SANS ARGENT, mieux se connaître entre voisins, se faire des amis, briser la solitude, apprendre, découvrir et transmettre...

 

Comment ça marche un SEL ?


Toutes les propositions d’offres et de demandes des adhérents sont répertoriées dans le « Catalogue de Ressources ». Un « répertoire des adhérents » permet de contacter directement la personne de son choix pour convenir d’un échange. Chacun êtes libre d’échanger un service contre un savoir, bien ou prêt, avec qui et quand il le souhaite. Aucun adhérent ne peut être obligé de réaliser un échange avec un autre. Le SEL organise aussi des rencontres et des activités entre ses adhérents.

 

Quelle est la valeur d’un échange ?


La valeur d’un échange est évalué sur « le temps » exemple 1 heure de service = 60 minutes = 60 unités. Dans un esprit de solidarité, nous suggérons que les services et savoirs aient la même valeur d’échange. Ainsi chacun peut apporter à valeur égale ses compétences aux autres. La valeur d’un bien ou d’un prêt est définie de gré à gré entre les personnes

 

ATTENTION !

Le service rendu ne peut être qu’un coup de main ponctuel de faible importance et de courte durée

 

Comment connaître ses unités d’échanges ?


Chaque adhérent à un carnet d’échange qui lui permet de connaître le solde de ses unités et aussi le solde de son partenaire après chaque échange.

 

Comment participer au SEL (de Rueil 92)?


Pour s’inscrire, il faut demander votre inscription par email / Internet à l’adresse email : selrueil92-collectif@yahoogroupes.fr

Vous recevrez le règlement Intérieur avec un formulaire à compléter par émail et à nous renvoyer. Après validation de votre inscription, vous recevrez un catalogue, un répertoire et votre carnet d’échanges InterSEL.

Le SEL est une source de découvertes et de développement des capacités individuelles, libérant des forces nouvelles qui nous revalorisent et nous rendent solidaires.

Merci de votre visite et à bientôt

 


http://www.selidaire.org/spip/article.php3?id_article=1642

 

 

Vous trouverez ici l’ensemble de ce qui est paru sur les SEL dans les médias :
-  Livres
-  Articles de presse
-  Emissions radio
-  Emissions TV

Aidez-nous à tenir cette rubrique à jour en signalant les livres, émissions radio, tv ou articles de presse parus à : secretariat@selidaire.org


arton1637.jpgOn parle du SEL sur WIKIPEDIA ! (30 juillet 2009)
Un article très détaillé présentant les SYSTEMES D’ECHANGES LOCAUX a été mis en ligne sur le très célébre site Wikipédia.
On y trouve la définition du SEL, l’intérêt du système, son organisation, les aspects légaux, son historique, ainsi que des références et liens utiles.
Découvrir cet article :http://fr.wikipedia.org/wiki/Système_d’échange_local
Voici le contenu de cet article au 31/07/09 (...)

Lire la suite...

arton489.jpgOn parle du SEL et du JEU ! (29 juillet 2009)

Lire la suite...

Nouveau : Abonnez-vous aux flux RSS du site SELIDAIRE ! (16 juillet 2008)
Le flux RSS de SELIDAIRE est un moyen simple et gratuit d’être informé en temps réel des nouveautés publiées sur ce site. Vous êtes alerté dès qu’un nouvel article est mis en ligne ou une mise à jour est faite.
Je m’abonne au flux RSS de SELIDAIRE (...)

Lire la suite...

 

 

Nos Publications



Cette rubrique est mise à jour par les membres du comité de publication de SEL’idaire.

SEL’idaire publie :

logo-lettre.gif
logo-sme.gif
Echanges la Lettre de SEL’idaire
Le guide SEL Mode d’Emploi

 

 

 

rubon81.jpg

1 - SEL Mode d’Emploi

Guide pratique de connaissance des SEL

Responsables de cette rubrique : André Miard

Dans ce guide, vous trouverez une idée qui fait petit à petit son chemin à travers le monde. Elle vous proposera de vivre des moments différents, de réaliser une expérience qui vous passionnera, loin des spéculations, en vous demandant d’apporter ce que vous avez à offrir et de recevoir ce que chacun vous proposera. Vous verrez poindre une nouvelle forme de société où la seule exclusion sera celle de l’enrichissement monétaire pour tendre vers l’enrichissement de tous par les ressources de chacun.

Il a été initié avec la création de la commission "Aide aux nouveaux adhérents SEL" lors la rencontre de Thiviers en avril 1996.

Sa mise à jour est étudiée sur la liste selidaire-sel-mode-demploi - La dernière mise à jour date de septembre 2009.


Téléchargez SEL Mode d’Emploi - édition sept 2009


Sommaire

-  Couverture - auteurs
-  Préface
-  Table des Matières
-  Avant-propos
-  Charte
-  Mise au point
-  Une autre conception de l’économie
-  Qu’est-ce qu’un SEL ?
-  Origine des SEL
-  Comment ça marche ?
-  Des questions ?
-  Créer un SEL
-  Une équipe de départ
-  Les réunions - Quelques trucs pour réussir une réunion
-  L’équipe d’animation, ses fonctions - Les différentes tâches - Constitution de l’équipe
-  L’association - Les statuts - Une charte et un règlement intérieur
-  L’adhésion
-  Les cotisations - En Euros - En « Unités SEL »
-  Animer un SEL - Les échanges - L’unité d’échange - Comptabilité des échanges
-  La vie du SEL - La communication - Rencontres et bourses d’échanges - Autres activités associatives
-  Questions juridiques - SEL et réglementation fiscale et sociale - Les obligations des adhérents - La responsabilité des dirigeants - Les assurances - La déclaration des fichiers à la Cnil
-  En cas de difficultés
-  Au-delà du SEL local - Les échanges interSEL - Les rencontres annuelles interSEL - La Route des SEL - La Route des stages
-  Conclusion

Les SEL peuvent obtenir une version imprimée au format A5 selon un tarif dégressif à partir de 5 euros. Pour plus d’infos écrire au secrétariat en précisant la quantité souhaitée.

Accéder au sommaire de l’édition précédente (2002)

 

 

http://www.selidaire.org/spip/rubrique.php3?id_rubrique=81

 

 

Comment créer un SEL ?



Cette rubrique est mise à jour par les membres de SELIDAIRE-INTERNET

Vous trouverez ici :
-  une définition du SEL
-  Une méthode pour créer un SEL
-  des outils : logiciels, tracts, lexique, bulletin d’adhesion, exemple de catalogue (en cours de rédaction)
-  des illustrations pouvant servir à illustrer la brochure de présentation de votre SEL (en cours de rédaction)
-  des renseignements sur les assurances (en cours de rédaction)
-  un mode d’emploi pour créer une collégiale dans un SEL (en cours de rédaction)

 

 

rubon34.jpg

Annuaires des SEL



Cette rubrique est mise à jour par le secrétariat de SEL’idaire.

La LISTE DES SEL EN FRANCE est régulièrement mise à jour par l’équipe du secrétariat à partir de vos courriers, retours de questionnaires diffusés avec la Lettre de SEL’idaire, ainsi que vos divers emails reçus.

Pour mettre les coordonnées de votre SEL à jour envoyez un courriel à cette seule adresse : secretariat@selidaire.org

Si vous voyez une information obsolète concernant votre SEL, n’hésitez pas à le faire savoir en écrivant à secretariat@selidaire.org. Ce fichier est mis à jour plusieurs fois par année et forcément avec un petit décalage, merci de votre compréhension.

Attention : si vous faites vos mises à jour sur le site selannu ou sur n’importe quel autre, cela ne mettra pas vos coordonnées à jour sur le site de SEL’idaire.

Si un seliste a la capacité de créer un outil aussi performant que selannu et veut bien participer au fonctionnement de SEL’idaire et de son site, alors il sera vraiment le bienvenu dans l’équipe ! Ecrire à : secretariat@selidaire.org

Mais en attendant mieux, notre méthode a tout de même le mérite de fonctionner. Et malgré le délai nécessaire pour les mises à jour sur le site, les secrétaires de SEL’idaire, font un travail remarquable et surtout permettent de garder un contact humain avec les gens, ce qui ne sera plus le cas avec une mise à jour automatique... Selidairement Le Conseil d’Animation de SEL’idaire

-  Consultez la Carte des SEL en France

-  Consultez les adresses des SEL en Europe

-  Consultez les adresses des SEL dans le Monde

Afin de dégager notre responsabilité nous précisons qu’il est interdit de dupliquer l’annuaire des SEL de France sur d’autres sites web car les informations n’y seraient pas mises à jour, notamment les noms, emails et téléphones des contacts.

Malgré tous nos efforts pour les en dissuader nous constatons que des personnes indélicates n’ont aucun respect de la vie privée, en voici la liste :
-  Dominique Gallopin - selannu@free.fr
-  John Turmel - turmel@ncf.ca
-  Claude Barrère - informations-SEL@yahoogroupes.fr
-  James Taris - jamestaris@gmail.com

L’utilisation à des fins commerciales ou de diffusion dans le public de données téléchargées à partir de l’annuaire des SEL de selidaire.org est formellement interdite, sous peine des sanctions pénales prévues par les articles 226-16 à 226-24 du Code pénal qui sanctionne notamment le délit de collecte illicite de données personnelles. Veuillez lire nos mentions légales pour d’autres précisions.

Les seules informations qu’il est autorisé de reproduire sont les noms des SEL français avec leur numéro de département ainsi que l’adresse URL de leurs sites web.


arton903.jpgConsultez la liste des SEL de France (25 novembre 2010)
Liste des SEL - Edition novembre 2010
Cette liste est téléchargeable au format PDF
(nécessite Acrobat Reader)
Télécharger la liste des SEL (novembre 2010) format PDF
Télécharger la liste des SEL (novembre 2010) format xls
Merci de signaler toute erreur ou omission en envoyant un email à : secretariat@selidaire.org
Lire les mentions légales concernant la protection de ces fichiers.
Consultez également la CARTE de FRANCE des (...)

Lire la suite...

 

 

http://www.selidaire.org/spip/sommaire.php3

 

 

Bienvenue à SEL’idaire

puce.gifVous avez entendu parler des Systèmes d’Echange Locaux (SEL) ? Consultez la Définition du SEL carte-france.gif
puce.gif Vous êtes un SEL et vous souhaitez participer à la promotion des SEL en adhérant à SEL’idaire
puce.gif Votre SEL est adhérent : SEL’idaire vous propose une assurance-groupe à prix mini pour votre responsabilité civile
SEL’idaire tient à jour :
puce.gif un Annuaire des SEL en France et une Carte de France des SEL
puce.gif un bulletin trimestriel Echanges : la lettre de Selidaire
puce.gif un Agenda des Blé, réunions et fêtes SEL
puce.gif un guide SEL Mode d’Emploi
SEL’idaire participe à :  
puce.gif des manifestations dans le domaine de l’économie solidaire  
puce.gif la création de nouveaux SEL  

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Alternatives au Système
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche