Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 05:06

Cliquez pour agrandir
Quelle connerie la guerre

http://www.editionsjboulan.fr/artistes/artistes_villegle.htm#

Je vous propose ci-après le merveilleux poème: "Quelle connerie la guerre" de Jacques Prévert, il me touche profondément. C'est un témoignage fort pour la vie et contre la barbarie. Les batailles d'aujourd'hui, bien que moins sanglantes n'en sont pas moins redoutables. La bataille pour défendre la retraite par répartition, la bataille pour défendre la sécurité sociale en sont les illustrations récentes.
  
Le mois de novembre est propice à l'évocation du sacrifice des saldats qui duranr la grande guerre ont donné leur sang pour permettre aux grosses fortunes de défendre leurs intérêts. Sinon pourquoi auraient-ils tué Jaurès?
Dans le contexte d'alors, pour financer la guerre, le ministre Caillaux à instauré une mesure solidaire s'il en est, c'est à dire l'impôt direct progressif sur le revenu, avec le slogan choc:"...Ils donnent leur sang donnez votre argent...". Enfin une mesure de justice était née. Malheureusement elle est mise en lambeaux par les serviteurs zélés de la finance mondialisée qui dirigent la France actuellement.
Aujourd'hui il parait que pour soutenir la "Compétitivité de nos entreprise" il faut alléger les charges de ces "pôvres gens" afin de sauvegarder l'emploi dans notre beau pays.
Mais les emplois sont détruits systématiquement. La précarité s'installe partout. La pauvreté explose. La jeunesse n'a plus d'avenir. Les vieux s'installent dans la misère. 
Il faut absolument selon nos dirigeants actuels, permettre aux grandes fortunes, aux lobbys des Banques-Assurances, de s'approprier les sommes importantes qui leur échappaient encore. Je veux parler de la retraite par répartition, de la sécurité sociale... 
Les éléments de langage, en un mot la propagande officielle pilotée par le cabinet élyséen, sous la direction de Thierry Saussez, assènent toujours et en boucle le même discours dans tous les grands média. Ils sont tous sous contrôle:"Il n'y a plus d'argent"; "Il faut impérativement réformer le régime des retraites par répartition si on veut le sauver et garantir à nos enfants une pérennité du système"; " etc... etc..."   
Tout a été fait pour saboter le mouvement social afin de permettre à ces voleurs de grand chemin de s'approprier ce pactole.
La prochaine échéance, la mort annoncée de la sécurité sociale, pour le plus grand profit des assureurs de tout poil dont le fameux dirigeant de "Malakoff-Médéric", Guillaume Sarkozy, va certainement se dérouler sans encombre. Les quelques manifestations et grèves déjà programmées par une intersyndicale de circonstance, permettront de contenir et de canaliser la légitime colère du peuple. Les partis politiques, tout englués qu'ils sont dans un européïsme béat, vont se contenter de condamner ces dérives anti-sociales , dans le meilleur des cas de les combattre avec des épées de papier. Dans leur allégeance, pas toujours assumée aux décideurs européens ils vont signer au Parlement de Strasbourg ce qu'ils condamnent en France. Pour le parti au pouvoir , il y a longtemps que les masques sont tombés, sont seul rôle est de servir le grand capital.
La mascarade va reprendre de plus belle, que d'indignations feintes, que de révoltes d'apparat, que de mise en scène pour feindre la colère et l'indignation!
Réfléchissons camarades, si la riposte aux attaques programmées n'est pas à la hauteur, si la gauche propose une riposte de carton pâte, si les décisions au sommet de nos organisations politiques et syndicales sont déjà prises, alors le pire est à craindre. Le découragement va prendre le dessus, le replis sur soi va se développer avec le vote contestataire par excellence, je veux parler de celui en faveur de l'extrême droite dont le discours semble répondre aux attentes des français sur bon nombre de sujets.
Il faudrait déjà lancer un grand débat sur la place publique concernant la sécurité sociale  pour avoir un coup d'avance sur les destructeurs de la France. Il est primordial de ne pas laisser le choix de l'agenda au gouvernement dans ce jeu de destruction lancé par les grands de ce monde.
 
Le poème de Prévert dans tout cela? C'est tout simplement pour rappeler que les victimes sont toujours du même côté dans la guerre économique totale.
 
 
Voici le merveilleux poème de Jacques Prévert publié sur lle blog de Eldiablo:
 
 
 
 
Quelques liens intéressants:
 
L'école
 
Retaites, le coup de pied de l'âne
 
Un coup de colère salutaire
 
La fin de la recherche publique
 
 
Une vidéo instructive qui redonne de l'espoir.
 
L'intervention remarquable de Jean-Pierre Brard à l'assemblée.
 
 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche