Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 03:08
Samedi 16 mars 2013

CHYPRE : l'EUROGROUPE braque les dépôts clients des résidents chypriotes

 

 

 

14290397-la-faillite-metaphorique-de-chypre.jpgDevant la folie des décisions de l'Union Européenne , le bank run s'impose par mesure de prudence absolue . 


AUJOURD'HUI SAMEDI 16 MARS 2013 : l'Union Européenne, au mépris de toute justice , de tout fonctionnement démocratique, de toute équité , vient de décider de ponctionner directement dans les dépôts bancaires des particuliers les montants nécessaires pour permettre aux banquiers mafieux de continuer leur sordide dépeçage des peuples Européens . 


Je dis depuis plusieurs jours que devant les viols répétés des décisions démocratiques , comme celle de l'accord BCE /IRLANDE ou encore comme l'aval du two pack , le règne de l'arbitraire le plus total est devenu le mode de fonctionnement des technocrates de l'Union Européenne . 


Ce qu'ils viennent de décider pour Chypre en est la preuve absolue et il devient impensable pour toute personne sensée de laisser un centime d'épargne dans des banques Européennes soumises  à un arbitraire aussi dément . 
La situation doit vraiment être totalement catastrophique pour les BANQUES US pour qu'ils en soient arrivés à une telle décision car n'oubliez pas que ce sont eux qui imposent systématiquement leurs points de vue à l'Union européenne . D'ailleurs la mine réjouie de Christine Lagarde sur la photo de l'AFP  n'en est qu'une expression de plus . 


LES CREANCIERS , c'est à dire les financiers, ont imposé une TAXE EXCEPTIONNELLE sur les dépôts  de 
6,75% de 0 à 100 000 EUROS 
et de 9,9% au delà de ce seuil .. 


En français , ils se sont servis directement dans les dépôts des clients des banques Chypriotes , pour tous les résidents 


Chypre: consternation après l'accord avec l'UE sur le plan de sauvetage






Chypriotes et résidents étrangers de l'île méditerranéenne étaient sous le choc samedi après l'annonce d'un plan avec l'Union européenne sur un plan de sauvetage de 10 milliards d'euros comprenant une taxe exceptionnelle et sans précédent sur les dépôts bancaires. 
 

"Chypre a choisi la moins douloureuse des solutions", a assuré le ministre chypriote des Finances Michalis Sarris, rappelant qu'une banqueroute de l'île n'était pas à écarter en cas d'échec d'un accord. 
 

Ce même ministre avait pourtant affirmé il y a dix jours qu'une taxe sur les dépôts serait "catastrophique" pour Chypre, alors que le gouvernement considérait aussi comme une ligne rouge dans ses négociations avec l'UE et le Fonds monétaire international (FMI) la hausse de l'imposition sur les entreprises qui fait au final partie du package. 
 

Le Parlement devait voter en principe dimanche sur l'accord avant que les banques ne rouvrent leurs portes mardi matin, lundi étant férié.
 
 

Le président chypriote de droite Nicos Anastasiades, élu le mois dernier, devait regagner l'île à 18H00 GMT en provenance de Bruxelles et s'entretenir dimanche avec le gouvernement, selon l'agence étatique CNA. 
 

Pour réduire leur participation à ce prêt, pour lequel Nicosie demandait 17 milliards, les bailleurs de fonds lui ont demandé d'instaurer une taxe exceptionnelle de 6,75% sur tous les dépôts bancaires en-deçà de 100.000 euros et de 9,9% au-delà de ce seuil, ainsi qu'une retenue à la source sur les intérêts de ces dépôts. 
 
 

Ces prélèvements, censés rapporter 5,8 milliards d'euros, seront appliqués à toutes les personnes résidant sur l'île. Les taxes sur le capital et les intérêts des dépôts seront entièrement compensées par la distribution d'actions, a précisé M. Sarris. 
 

L'île a finalement obtenu un prêt de 10 milliards d'euros, avec une contribution du FMI à hauteur d'un milliard selon une source diplomatique européenne. Au final, la dette chypriote sera de 100% du PIB en 2020. 
 
 

Même si l'accord n'était pas à la Une de la presse en raison de sa conclusion tard dans la nuit à Bruxelles, des tweets de gens en colère se multipliaient samedi sur la Toile. Juste après son annonce, des dizaines de Chypriotes et d'étrangers étaient visibles devant les banques pour retirer de l'argent des distributeurs automatiques. 
 
 

"Désastreux" 
 
 

"C'est une catastrophe", a dit un Chypriote de 45 ans venu retirer de l'argent. "Cela va nous donner envoie de sortir de l'euro", dit un autre, un retraité. Néanmoins ces retraits ne vont pas empêcher la ponction sur leur compte comme l'explique Marios Skandalis, vide-président de l'Institut des comptables publics de Chypre, car selon lui les montants correspondant à la taxe "sont déjà bloqués et ne peuvent plus être transférés".  
 
 

Un dirigeant d'entreprise belge était également très inquiet. "Je ne sais pas encore si ça touche ma société, mais si jamais la mesure s'applique aux sociétés, c'est la faillite pour nous". 
 

"La situation est grave mais pas tragique, il n'y a pas de raison de paniquer", a tenté de rassurer le porte-parole du gouvernement Christos Stylianides. 
 
 

Mais le député du parti Diko (centre-droit) dont la direction a soutenu l'élection de M. Anastasiades, Nicolas Papadopoulos, s'est élevé contre l'accord en le qualifiant de "désastre" pour le système bancaire, un pilier de l'économie du pays. 
 
 

"Avant je pensais que toute solution serait mauvaise pour Chypre, mais ça c'est un cauchemar", a-t-il déclaré à la radio d'Etat. "Je veux qu'un représentant du gouvernement m'explique pourquoi cet accord était la meilleure solution". 
 
 
 
 

"Les Britanniques et les Russes vont penser à deux fois avant de venir prendre leur retraite sous le soleil chypriote", disait par ailleurs un internaute sur un tweet. 
 

Chypre a demandé une aide européenne en juin 2012 après que ses deux principales banques eurent appelé le gouvernement à la rescousse, ayant subi des pertes évaluées à 4,5 milliards de dollars, plombées par la crise grecque. Nicosie devient le cinquième pays de la zone euro à bénéficier d'un programme d'aide internationale. 
 
 

"On ne pénalise pas Chypre", le chef de file de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem. "Nous sommes aux côtés du gouvernement chypriote, c'est ce paquet qui permettra une restructuration du secteur bancaire et rendra la dette durable". 



 

Copyright © 2013 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.http://www.boursorama.com/actualites/chypre-consternation-apres-l-accord-avec-l-ue-sur-le-plan-de-sauvetage-1bb68d61f03697f422a38cb9f268c952

 
Chypre/aide: colère des épargnants
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/03/16/97002-20130316FILWWW00324-chypr…


 

Aucune banque , ni aucun Etat Européen , n'offre désormais la confiance nécessaire à un quelconque développement économique  puisque l'arbitraire , le vol, l'escroquerie, la spoliation absolue,  les petits arrangements entre amis , le racket avalisé par  une assemblée de NON ELUS , a désormais remplacé tout fonctionnement démocratique . 


Les journalistes ne devraient pas utiliser le mot taxe, mais vol et décision arbitraire : la notion de taxe appartient théoriquement à la démocratie et le budget de la nation , y compris à Chypre, se vote théoriquement au Parlement . Visiblement ce n'est plus le cas Même si le Parlement vote contre  demain, L'aval du Two pack a donné le droit à Bruxelles de procéder à ces vols qualifiés .. vous en avez une parfaite illustration avec ce qui vient de se passer à Chypre .  


Cette décision de fous furieux va entraîner une fuite massive des capitaux hors zone euro donc une aggravation de sa situation économique, sans compter les relations un peu tendues que cela peut entrainer avec la Russie qui compte de nombreux résidents à Chypre. On ne laisse pas un centime dans une zone gérée par l'arbitraire le plus total  .. au mépris de tout fonctionnement démocratique , avec un mépris total des peuples .. 
Vous avez déjà vu des républiques bananières attirer des capitaux ? Moi jamais .. Sauf pour coloniser leurs ressources minières  ou leurs matières premières . 


Mais peut-être était-ce le seul objectif de l'eurogroupe et de Christine Lagarde pour aider ses petits copains banquiers américains. Car ou vont aller se loger les capitaux qui vont quitter la zone euro ? 


Le bank run s'impose  


Caro pour WikiStrike

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche