Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 05:25

  http://diktacratie.com/du-citoyen-au-consommateur/

Du citoyen au consommateur

Citoyen ou consommateur ? Il faut choisir !

Pouvons-nous nous considérer comme des citoyens ? Si nous sommes des citoyens, pourquoi sommes-nous si impuissants politiquement ? Pourquoi nous ne sommes plus en état d'avoir un impact dans la vie en société et par conséquent sur notre avenir ? 
Tout compte fait ne sommes-nous pas juste de simples consommateurs au coeur d'un modèle faussement appelé démocratie ? 


Nous tenterons de donner une réponse à ces questions au travers de ces quelques lignes.

 

 

 
Comment définir un consommateur ?
 
Les gens ne se définissent plus dans l'être, mais dans l'avoir. Ils jugent essentiel ce qu'ils possèdent et non ce qu'ils sont, ce qu'ils apprennent, ce qu'ils réalisent ou ce qu'ils ressentent. La tristesse et le stress viennent du mal être du à des frustrations matérielles. La société de consommation, à force d'infantilisation et de manipulation, met sans arrêt nos esprits en état d'alerte en créant de toutes pièces des besoins superflus. Tous nos actes et pensées ne sont plus tendus que vers un seul but : un prochain achat...afin de correspondre à des critères sociétaux, se raccrocher à une "tribu", une marque, une catégorie socio-professionnelle ou culturelle, une équipe de foot...toujours ce bon vieil instinct grégaire...se mettre sous un étendard...avoir une béquille, vision clanique...cher adage du "diviser pour mieux régner"...que l'on retrouve ainsi avec nos chers partis politiques.

A quoi servent les partis politiques ?

Un parti politique est un instrument de l’oligarchie qui n’a pour principale fonction que faire gagner les élections, des élections où le peuple en votant délègue ses pouvoirs à ces partis totalement corrompus, hantés de cooptations et malversations diverses, se prosternant tous sous le joug du Dieu Argent (une campagne électorale coûte cher) et les liens de subordination que cela entraîne (faut bien donner des gages à ceux qui vous financent). C’est la raison d’être d’un parti. Sa deuxième fonction, qui est plutôt une conséquence de la logique électorale (donc oligarchique), c’est de diviser le peuple (pour mieux régner, bien entendu), et cela crée donc inévitablement des clivages au sein du peuple : par définition, un parti ne rassemble pas, il divise.

Le vote n'est plus rien d'autre qu'un acte de consommation.

Dans notre système actuel, le vote aux différentes élections est considéré comme l'acte qui fait de vous un citoyen actif et concerné mais sachant donc la nature de ces partis politiques et à quoi ils servent, nous pouvons en conclure que le fait de voter pour eux ne représente tout compte fait qu'un acte de consommation.

Et comme pour tout acte de consommation, il faut un outil qui puisse suggérer les différents choix aux conso.. >>aux citoyens<<.

Et cet outil n'est rien d'autre que le sondage. Les sondages sont aux élections ce que la publicité est à la consommation ordinaire.

Les sondages sont par essence une manipulation. Il suffit de se renseigner sur les propriétaires de ces instituts et sur leur méthodologie pour en arriver à cette conclusion :

  • CSA est possédé par Vincent Bolloré, qu'on ne présente plus.
  • IFOP est dirigé par Laurence Parisot, par-ailleurs présidente du Medef, organisation dont le frère de Nicolas Sarkozy fut vice-président jusqu’à fin août 2006, et invitée à la petite fête de la victoire de mai 2007 au Fouquet’s.
  • IPSOS a pour administrateur notamment Nicolas Bazire, conseiller personnel de Nicolas Sarkozy et témoin de son dernier mariage. Pierre Giacometti, directeur général d’Ipsos France, lui aussi invité du Fouquet’s.
  • Opinionway, a été fondé par Hugues de Cazenave :

Dans un article de La Tribune intitulé : "L’institut de sondage OpinionWay sur la sellette", on a pu lire :
"La Cour des comptes a fait part jeudi de ses interrogations sur le contrat signé en juin 2007 entre la présidence de la République française et un mystérieux cabinet d’études, lui-même chargé de commander des sondages à l’institut OpinionWay pour 1,5 million d’euros par an."

  • La SOFRES qui a pour actionnaire les fonds d’investissement américain Fidelity ; LH2 (ex-Louis Harris) qui a été vendu par TNS à deux de ses dirigeants et BVA qui a pour actionnaires les fonds d’investissement Rothschild.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur les instituts de sondage, rendez-vous sur ce lien : http://www.gauchemip.org/spip.php?article17794
Les sondages ne sont que des outils de suggestions du vote effroyablement efficace avec l'appui des médias qui sont aux ordres des oligarques.
Le vote est un acte de consommation et le sondage en est l'outil de suggestion.
Prenez n'importe quel homme politique, faites-le passer constamment dans les médias, donnez lui artificiellement 10 % dans les sondages et vous verrez sa popularité grandir et atteindre des sommets.
Quand un candidat est haut dans les sondages, c’ est que l’ oligarchie le veut ! Nous plaçons nos espoirs en des pions placés par les oligarques et c'est de là que vient notre impuissance.

Devenir des citoyens !

Il est grand temps, si nous voulons vraiment vivre en démocratie, de changer radicalement la façon de faire la politique, en commençant par nous approprier la Constitution, sur le principe que ce n’est pas aux hommes et aux femmes de pouvoir d’écrire les règles du pouvoir (conflits d’intérêts évidents, à l’origine de textes constitutionnels qui dépouillent les peuples de toutes leurs prérogatives et de leur pouvoir).

Je ne veux plus être un simple consommateur choisissant son maître, je veux être un citoyen qui vote lui-même ses lois. La solution pourrait se trouver dans une très forte participation populaire avec des élus contrôlés par une chambre des tirés au sort, une chambre des référendums (ou des tirés au sort examineront la pertinence des propositions de référendums), un contrôle populaire des médias, le non renouvellement des mandats, l’ostracisme, la révocabilité, etc...

Nous devons êtres des citoyens avant d'être des employés, des cadres, des ouvriers, des chômeurs ou que sais-je. Nous devons prendre en main les pouvoirs qui sont censés nous revenir, nous devons être des patriotes pour qui le Bien Commun passe avant toute chose (c'est cela la véritable définition du patriote) ! Nous devons récupérer le pouvoir médiatique qui est censé être nos yeux et qui aujourd'hui appartient à des oligarques qui s'en servent pour nous diviser sur nos idéaux, nos religions, nos couleurs de peaux et nous abreuver de mensonge par omission, nous gaver d'idéologie perfide et machiavélique et qui en dernier lieu servent leurs intérêts.

A vous de jouer ! Faîtes de la politique et ne déléguez plus votre pouvoir à ces requins qui nous divisent et s'enrichissent sur nos divisions, nos peurs et nos espoirs !

 

Raphaël LeBerserk / El Lobo

resistenzaeliberta WordPress



Sur le même thème

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Alternatives au Système
commenter cet article

commentaires

jean 25/01/2013 09:30


Bravo pour ce texte magnifique auquel j'adhère en grande partie. Il me semble cependant que "prendre en main les pouvoirs qui sont censés nous revenir" est une manière de refaire les mêmes
erreurs et de se retrouver, à terme, avec un groupe de dirigeants qui saura se réserver les meilleures parts.

Plus le temps passe (et je ne suis plus de la première jeunesse) et plus je pense qu'il faut tout donner, puis, lorsque le moment est venu, se retirer sur la pointe des pieds et partir avec
élégance sans importuner son entourage.

Je pense qu'il faut tout donner: ses possessions, son temps, son savoir, son énergie, son amour, sa vie. Alors on peut partir la tête haute, sans foi, sans loi, mais avec toute la lumière de
l'univers dans le creux de la main. 

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche