ps_phone.jpg [1]
Il devra répondre aux questions suivantes:
  • Pourquoi 134 députés socialistes se sont abstenus de voter contre la droite ?
  • Comment le Sénat majoritairement à gauche a-t-il laissé voter un texte néolibéral ?
  • Pourquoi le groupe PS - hormis Jean-Pierre Godefroy, Mme Marie-Noëlle Lienemann et M. Daniel Percheron - s'est-il désolidarisé des autres groupe de gauche au Sénat ?
  • Pourquoi le PS n'a-t-il pas exigé que le peuple se prononce sur le MES par référendum?
  • Pourquoi au parlement les dirigeants socialistes ont-ils choisi de renoncer au clivage gauche - droite à deux mois de la présidentielle ?
  • Pour quelles raisons le candidat du PS, F. Hollande, a-t-il donné des gages de soumission à l'idéologie néolibérale à deux mois du 1er tour de la présidentielle ?
affiche_134_DEPUTE.jpg
« En ce temps-là, répondra l'historien, le parti socialiste était enfermé dans une logique partisane, étrangère à l'intérêt général. En 10 ans d'opposition, le PS était devenu le parti le plus puissant et le plus riche en termes d'élus, si bien qu'il avait réussi à emporter, depuis peu, la présidence du Sénat...