Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 05:59

 

 

ocean-indien.jpgLe 7 février dernier les forces militaires et la police se sont solidarisées avec les manifestations de protestation populaires, et ont renversé le président des Maldives Mohamed Nasheed qui avait été régulièrement élu en 2008. Mohamed Nasheed, surnommé dans certains milieux environnementalistes le "Mandela de l'Océan indien" avait par ailleurs attiré l'attention internationale en menant une croisade contre les effets du réchauffement climatique sur son archipel.

 

Les Etats-Unis et l'Inde ont immédiatement reconnu le nouveau président (l'ex-vice-président de Nasheed) soutenu par l'ancien dictateur Gayoom (lequel avait bénéficié en 1988 d'une intervention militaire de l'Inde pour le remettre au pouvoir après son renversement) et par l'industrie hôtelière. Mohamed Waheed Deen, ministre de la justice de Nasheed et patron Bandos Island Resort a été nommé vice-président (cf Daily Telegraph). Les partisans de Nasheed ont été battus par la police et arrêtés. La "communauté internationale" a opté pour un mutisme prudent devant ce coup d'Etat. Le secrétaire général Ban Ki-Moon a seulement formulé des voeux pour une "solution pacifique".

 

Si le président Nasheed avait, sur le plan intérieur, inquiété l'industrie du tourisme par sa campagne anti-corruption. Cependant sa politique économique avait pour le moins manqué de cohérence, puisqu'il avait aussi privatisé l'aéroport, ainsi qu'une partie de la sécurité sociale, tandis que sa politique favorable aux offices de massage provoquait la colère des islamistes (l'île est majoritairement musulmane sunnite). Il a par ailleurs fait l'objet d'accusations de corruption au profit de son propre camp. De même en politique étrangère : en décembre dernier il avait à la fois milité pour les sanctions économiques contre la Syrie (après son entrée au comité des droits de l'homme de l'ONU) et contre l'ingérence internationale dans le processus d'enquête sur les crimes de guerre au Sri Lanka (où il est d'ailleurs actuellement réfugié). Il était par ailleurs proche d'Israël et après son renversement aurait même tenté, selon Rajje News proche du parti d'opposition (DRP fondé par Gayoom), de faire pression sur Tel-Aviv, via l'homme d'affaire, Ismail Saadiq, pour pousser les Etats-Unis à ne pas reconnaître le nouveau président. Nasheed avait aussi fait venir des infirmiers israéliens à l'hôpital Indira Gandhi ce qui avait provoqué la colère du DRP, lequel avait crié au risque de trafic d'organes.

 

Cette orientation politique explique sans doute que les adversaires traditionnels des coups d'Etat oligarchiques (Venezuela, Cuba, Bolivie), n'aient pas manifesté de solidarité avec le président maldivien déchu. The Times of israel quant à lui affirme sans détour qu'Israël perd un de ses rares alliés dans le monde musulman.

 

Des élections présidentielles sont prévues pour 2013 où la fille de Gayoom sera candidate.

 

http://atlasalternatif.over-blog.com/article-coup-d-etat-aux-maldives-101646136.html.


Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche