Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 20:00

 

Coup d’Etat en Europe

Ils avancent avec leurs gros sabots mais malheureusement on les a sur la tête.

On a bien deviné avec l'histoire de Standard and Poor's qu'il y avait de la magouille dans l'air. Les Etats-Unis, vu leur dette, méritaient depuis longtemps un DDD. Pourquoi tout ce bin’s à la suite de ce AA+ généreux, cette inquiétude, cet effroi, ce krack terrible qui devait s'en suivre, ces bourses qui devaient flamber, la catastrophe universelle qui devait créer un jeudi noir, un vendredi noir, un week-end noir, des suicides peut-être à Wall street !

Et puis rien du tout, les marchés qui baissent à midi, remontent le soir, simple effet d'annonce pour cacher quoi ?

Qui était au cœur de ce schmilblick ? La cause cachée de tant de désordre ? Hé bien nous le savons à présent : l'Europe. Notre Europe. Que nous venons de perdre ce soir. Deuil.

Cela fait déjà un moment que nos alliés Zuniens veulent l'Europe à leur botte. Avec leur créature, le Sarkome dont on ne guérit pas, ils ont réussi à nous entraîner en Afghanistan, en Libye où nos soldats meurent pour le grand capital.

 

Mais cette Europe il la leur fallait totalement. Avec tous ses peuples, toutes ses richesses, toute sa liberté. (Ou ce qu’il en restait) Pour la saigner à blanc.


C'est presque fait.

Ils inventent donc un désordre financier qu’ils montent de toute pièce. Curieusement, alors que ce sont les US qui sont dénoncés pour mauvaise gestion, c’est l’Europe qui est montrée du doigt. C’est elle, trop sociale, qui inquiète les marchés qui veulent plus de rigueur. Dans la tourmente l’Espagne et l’Italie se font déposséder. Mais ce n’est que le début de la grande manœuvre.

 

Hier Sarkozy rencontrait Merkel. "Il ne faut rien attendre de spectaculaire" à l'issue de cette réunion, a dit Steffen Seibert, porte-parole de Merkel, lors d'une conférence de presse. Alors là, celui-là, je lui décerne sans hésiter le grand prix international du faux-cul et des fourbes !

Ah ! C'est sûr, un coup d'Etat qui prive de liberté tout un continent, ce n'est pas spectaculaire ! 

 

Voilà comment l'affaire nous est présentée, au mot près, par toute la presse alignée. Lisez le nouvel obs, le monde, le figaro, le point, l'express, c'est le même article.

A l'issue d'un sommet bilatéral à l'Elysée, mardi 16 août, prévue depuis des semaines, Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande, Angela Merkel, ont donné une conférence de presse Nicolas Sarkozy a réaffirmé "la volonté absolue de la France de respecter ses engagements" et a déclaré être "confiant sur les perspectives économiques de la zone euro et du monde" alors que la hausse du PIB de la France a pratiquement calé au deuxième trimestre.

Dans le même temps, le couple franco-allemand a annoncé plusieurs propositions sur la gouvernance de la zone euro. Voici les principales :

- Gouvernance de la zone euro

La France et l'Allemagne vont proposer à leurs partenaires européens la création d'un "véritable gouvernement de la zone euro". Les deux dirigeants ont proposé que ce nouveau poste, dont le titulaire sera nommé pour deux ans et demi, revienne à l'actuel président de l'Union européenne Herman Van Rompuy. Cette proposition sera formulée dans une lettre qui sera adressée dès mercredi matin à Herman Van Rompuy.

 

Demander aux Européens s'ils veulent de Van Rompuy, l'homme non élu, l'adoubé du Bilderberg comme président, personne n'y songe une seconde. N’est-ce pas à eux, en priorité, qu’il faut envoyer une lettre ? Ne vivons-nous pas dans un pays où nos dirigeants sont élus ? N’est-ce pas le cas de tous les pays Européens ? 


Ne vous cassez plus la tête à décider pour qui vous allez voter en 2012, cela n'a aucun importance. Notre président de la République n'aura aucun pouvoir ni sur les finances du pays, ni sur les budgets essentiels. Toute décision viendra de « Rompisch », l’homme qui dort sur nos tas d’or… 

 

Deuxième étape : Sarkozy allait avoir du mal à faire passer sa règle d'or ? Le problème est réglé :

- Règle d'or avant l'été 2012

La France et l'Allemagne vont proposer que les 17 pays membres de la zone euro adoptent la "règle d'or" sur l'équilibre budgétaire avant l'été 2012. Le Premier ministre François Fillon prendra les "contacts nécessaires" avec les différentes forces politiques françaises pour voir si un consensus est possible pour faire adopter cette "règle d'or", a précisé le chef de l'Etat français.

Que veut dire "si un consensus est possible » ? Ou ils disent « oui » ou on les met dans des wagons ? N'est-il pas au contraire entendu qu'aucune majorité de députés Français ne veut se prononcer pour cette fameuse règle d’or ? Ensuite, une petite fantaisie pour faire croire que Sarkozy, Merkel et Van Rompoy sont décidés à brider la liberté des spéculateurs. On imagine à quel point cette mesure sera compensée par d'autres.

L'Europe va instaurer à partir de septembre une taxe sur les transactions financières. Les deux dirigeants n'ont pas précisé les modalités de cette mesure.

Une des possibilités, popularisée par l'économiste James Tobin, consiste à taxer à un taux très faible les mouvements internationaux de capitaux.

"Rien n'est précisé" ouf ! Et ce sera à un taux très faible. (Borloo proposait 0,01 et Aubry 0,05 ! Précisons aussi que si cette taxe n’est pas adoptée « partout dans le monde », elle ne le sera nulle part. Voilà les spéculateurs rassurés.) Cette taxe sur les transactions financières est une "nécessité évidente", a déclaré la chancelière allemande alors que des marchés financiers fébriles attendaient d'être rassurés sur la crise de la dette publique des pays de la zone euro.

L'essentiel se trouve à la fin : "rassurer les marchés financiers » en leur indiquant qu'ils vont pourvoir se nourrir sur la bête sans aucun état d'âme. Toute l'Europe offerte à leur voracité !

Il ne leur viendrait pas à l’idée de rassurer les marchés où l’on vend les aubergines au prix du caviar ?

Je voudrais faire une parenthèse au sujet de Martine Aubry, qui a quand même l'air très au courant de ce qui se passe en haut lieu. (On en parle aux repas du Siècle ?) Dans un premier temps, dans une tribune sur Libération, elle appelle de tous ses vœux cette fameuse gouvernance de l'Euro. Qu’elle n’en voie pas les dangers ne plaide pas en sa faveur.

 

Ensuite, deux jours, après elle propose un projet politique qu'elle souhaite appliquer si elle est élue et qui est, ma foi, franchement de gauche.

Et Martine, tu nous prends pour des demeurés ? S'il y a une gouvernance euro tu pourras bien avoir tous les programmes que tu voudras, tu ne seras bonne qu'à inaugurer les prisons et les cimetières ! Et tous les autres politiques au même régime !

 

Pourquoi voter ?

 

Comment s’appelle ce régime, déjà, où les responsables d’un pays se nomment entre eux et où le peuple, sur les décisions les plus importantes, n’est pas consulté ?

Dictature, non ?

Pauvre Europe. Démocratie violée. Vendue.

Au beau milieu du mois d’août…

 Ah ! Ce sont des stratèges !

Et nous ? Ne valons-nous pas mieux que des singes ? Où est passé l’esprit de courage et de liberté de notre histoire ?

 

Ariane Walter mercredi 17 août 2011

 

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/coup-d-etat-en-europe-99098

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche