Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 03:57
Manifestation de soutien aux détenus palestiniens des prisons israéliennes, lundi 7 mai, à Gaza.

(MOHAMMED ABED/AFP)  http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/Les-detenus-palestiniens-en-greve-de-la-faim-contre-la-detention-administrative-_EP_-2012-05-09-804165

 

Manifestation de soutien aux détenus palestiniens des prisons israéliennes, lundi 7 mai, à Gaza.

2000 prisonniers palestiniens en grève de la faim depuis un mois

Depuis un mois, plus de 2000 prisonniers palestiniens ont entamé une grève de la faim illimitée. Leur mouvement, d’une ampleur nationale et politique sans pareille, n’aboutit à aucune réalisation de leurs revendications pourtant légitimes. Le gouvernement israélien refuse de répondre à leurs demandes : ils réclament l’amélioration de leurs conditions de détention, la fin de l’isolement, l’autorisation de visite pour leurs familles, la suppression des arrestations arbitraires et l’abolition de l’arrestation administrative sans aucun jugement

Ce mouvement est suivi en Cisjordanie et dans la bande de Gaza par des milliers de Palestiniens qui organisent partout des manifestations de soutien à ces prisonniers, dans leur combat pour la liberté et la vie. Et des centaines de personnes ont commencé une grève de la faim en solidarité avec eux.

Cette grève est historique, c’est la plus longue dans l’histoire des prisonniers politiques du monde. C’est une résistance remarquable que celle de ces hommes et de ces femmes de bonne volonté qui, par leur patience et leur persévérance, sont un exemple pour le monde entier

Malgré quelques initiatives prises par des associations de la société civile dans certains pays, en solidarité avec les prisonniers palestiniens grévistes de la faim, on observe le profond silence des médias, des intellectuels, des partis politiques et celui des gouvernements d’un monde qui se dit libre et démocrate.

Personne ne bouge pour réagir devant le sort réservé à ces prisonniers ? Pourquoi ?

Vont-ils continuer longtemps à souffrir ?

Où sont donc les organisations des droits de l’homme ?

Où donc est le monde libre ?

Quand y aura-t-il une réelle pression sur les autorités israéliennes d’occupation ?

Les cris des estomacs vides de nos prisonniers vont-ils être entendus ?

En attendant, derrière les prisonniers palestiniens, tout notre peuple va poursuivre le combat, jusqu’à la conquête de ses droits légitimes et jusqu’à la sortie du dernier détenu des prisons et des ghettos israéliens.

Posté par Alaindependant à 13:45 - - Commentaires [0] - Rétroliens [0] - Permalien [#]

Tags : ,
PARTAGER : 

Les 64 ans de la Nakba

N'oublions jamais. Ici, c'est mon ami Ziad Medoukh qui prend la plume à cette occasion, relayé par Al Oufok. Ziad est directeur du département de français à l'université Al Aqsa de Gaza. La Nakba et moi, nous avons le même âge. Il faut que les nouvelles générations sachent à leur tour, et transmettent le message aux suivants.

Les 64 ans de la Nakba

lundi 14 mai 2012, par Ziad Medoukh
"Nous ne partirons pas. Nous poursuivrons notre résistance. Nous serons toujours attachés à la Palestine."

15 mai 1948, 15 mai 2012, soixante-quatre ans déjà, soixante-quatre ans depuis le début du drame des Palestiniens, soixante-quatre ans de souffrance, de malheurs et de massacres pour un peuple digne, soixante-quatre ans depuis le début de la plus grande injustice imposée à un peuple sur sa terre, soixante-quatre ans de déportation d’un peuple pour le remplacer par un autre peuple.
Soixante-quatre ans d’une occupation illégale de territoires toujours reconnus occupés par le monde entier.
Soixante-quatre ans, et les forces de l’occupation violent les droits les plus fondamentaux de notre peuple, soixante-quatre ans de politique d’apartheid, du terrorisme d’Etat d’Israël.
En 64 ans, Israël a appliqué toutes les mesures inhumaines illégales possibles à l’encontre des Palestiniens, il en a emprisonné plus d’un million, il en a massacré et assassiné des milliers, il a occupé tous leurs territoires.
L’Etat d’Israël a créé le problème des refugiés Palestiniens qui vivent dans des conditions humanitaires épouvantables dans les pays voisins.
L’Etat d’Israël est le seul Etat qui n’a jamais appliqué aucune résolution des Nations-Unies, et cela, encouragé par les grandes puissances internationales.
En 64 ans, Israël a toujours été un Etat terroriste, un Etat hors la loi, un Etat d’apartheid, un état colonial, un état qui considère les citoyens arabes dans les territoires de 1948 comme des citoyens de seconde zone, un état qui construit un mur de la honte en Cisjordanie et impose un blocus inhumain à la population civile de Gaza, un état qui érige tous les jours de nouvelles colonies dans les Territoires, un état qui vole tous les jours les ressources naturelles appartenant aux Palestiniens.
Maints exemples de l’histoire noire de cette occupation contre les Palestiniens : massacres, crimes contre l’humanité, crimes de guerre, la liste est longue, très longue, trop longue.
64 ans de résistance remarquable de toute une population qui poursuit son combat pour retrouver sa liberté et vivre digne sur sa terre.
64 ans après cette catastrophe, nous, Palestiniens, sommes plus que jamais déterminés et avons un message à délivrer au monde entier, un message clair et précis. Nous sommes toujours attachés aux principes suivants :
Non, nous ne partirons pas d’ici, nous resterons attachés à notre terre. Ici, notre terre, ici notre vie, et ici, notre Palestine !
Oui, le droit au retour est sacré, et tous les réfugiés palestiniens doivent pouvoir retrouver leurs villes et leurs villages d’origine.
Oui, nous poursuivrons notre résistance sous toutes ses formes afin de vivre en liberté sur notre terre, cette terre appelée Palestine et qui s’appellera toujours Palestine.
Oui, nous avons le droit de créer notre Etat libre et indépendant avec Jérusalem comme capitale.
Soixante-quatre ans après cette catastrophe, nous lançons Trois appels :
1-Aux dirigeants Palestiniens, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza :
unissez-vous, notre dur combat pour la liberté a besoin de l’unité nationale, soyez à la hauteur des sacrifices des milliers de martyrs, de blessés, de déportés, n’ayez pas honte de la grève historique des prisonniers dans leur combat des estomacs vides, regroupez vos efforts pour affronter cette occupation aveugle afin d’arracher nos droits et notre liberté.
2-Aux Israéliens :
Quelles que soient les mesures d’apartheid et de terrorisme d’état pratiquées, nous poursuivons le combat et les sacrifices pour notre liberté et nous sommes prêts à vivre en paix, mais une paix dans la justice.
3- A la communauté internationale :
64 ans de violation de nos droits ne suffisent-ils pas ? Le temps n’est-il pas venu de réagir et d’imposer à Israël l’application du droit international ? Le temps n’est-il pas venu d’instaurer la justice en Palestine ?
(14 mai 2012 - Ziad Medoukh)

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche