DSS

 

 

Le 24 juillet dernier disparaissait le Dr David Servan-Schreiber victime d'une grave rechute d'un cancer du cerveau détecté en 1991.


"Mon frère s'est éteint entouré de ses trois frères et de sa mère à l'hôpital des Hautes Falaises, à Fécamp. Il est parti en douceur. Il s'est éteint en paix et sereinement", a déclaré son frère Franklin.

David Servan-Schreiber a publié le best-seller "anticancer" vendu dans le monde à plus d'1 million d'exemplaires.


Ce livre avait pour objectif de faire passer chacun d'entre nous du statut de victime potentielle du cancer à celui d'acteur capable de se protéger à l'aide d'informations nutritionnelles étayées par des études scientifiques. En particulier, il largement contribué à faire connaitre les travaux du Dr Beliveau, l'un des rares scientifiques à qui l'on donne des moyens (*) pour étudier les substances phytochimiques anticancer, ces dernières sont contenues à l'état naturel dans certains aliments.


(*) Ces études n'intéressent pas l'industrie pharmaceutique car les molécules naturelles ne peuvent pas être brevetées.


Pour mémoire, rappelons qu'en 2011 (source INVS), 365 000 nouveaux cas de cancer seront diagnostiqués en France et que chaque année depuis des décennies l'incidence de cette maladie augmente de 3%.


Curieusement, ce chiffre colossal ne semble inquiéter outre mesure ni les médias ni l'état au vu du faible écho que l'on constate.


David, tu as remplis ta mission ici-bas en diffusant largement une information ignorée par paresse intellectuelle de la majorité du monde médical sous contrôle des lobbies.


Tu es parti bien trop tôt, RIP...

 

 David Servan-Schreiber, 1961 - 2011