Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 07:02

·16 mai 2009 -

mains_boule_europeLe mondialisme est un projet politique ayant pour objectif la mise en place d’un gouvernement mondial. Pour y arriver, les groupes mondialistes mettent en place de grands blocs continentaux standardisés où les nations perdent leur souveraineté pour passer sous la domination d’instances supranationales.

 


La fabrication de l’Union Européenne étant le prototype même de ce redécoupage planétaire et aussi le plus avancé. En 1958, le traité de Rome a été une première étape de la construction de l’UE , créant un marché commun de libre échange, qui a progressé au fil des années jusqu’au stade actuel avec la ratification du traité de Lisbonne par la France le 8 février 2008, soit … trois ans après le refus du peuple français ! Dejà, le traité de Maastricht en 1992 stipulait dans son article 104 l’interdiction aux états membres de battre monnaie, devenu l’article 123 du traité de Lisbonne dit “simplifié”. L’Union interdit donc aux états membres de fabriquer leur monnaie au profit de cartels de banques privées avec intérêts ! Ce racket financier est dans la continuité de la loi Pompidou-Giscard du 3 janvier 1973 par laquelle la Banque de France abandonne son rôle de service public. La dette française de 1200 milliards d’euros est constituée d’environ 1142 milliards d’euros d’intérêts des prêts auprès des banquiers privés !

La présentation du projet européen comme une volonté de contrebalancer la puissance des États-Unis n’est qu’une mascarade qui tombe le 5 janvier 2005 avec la résolution du parlement européen assurant la création d’une assemblée transatlantique assurant le pont entre l’Europe et les USA. En fait, cette résolution n’est que l’application des travaux des groupes de réflexion – think tanks – mondialistes, tels que le Transatlantic Policy Network ou la fondation Bertelsman. Richard de Coudenhove Kalergi, fondateur de la Paneurope (l’ancêtre de L’UE), parlait déjà en 1950, lors de la remise du prix Charlemagne, d’une Union Atlantique avec la Grande Bretagne faisant le pont entre l’Europe et les USA. Cette Union Transatlantique est un projet ancien visant la mise en place un bloc unifié entre l’Union Européenne et l’Union Nord Américaine. Ce projet a connu une nette accélération en 2005 avec le rapport du CFR (Council of Foreign Relations) “vers une communauté nord américaine” regroupant les Etats-Unis, le Canada et le Mexique dans une instance supranationale avec une monnaie et une banque centrale commune pour l’Union Nord Américaine. Ou est l’Europe puissance ? L’Europe contrepoids des USA ?


Partout des blocs continentaux voient le jour, telle l’Union Pour la Méditerranée (EUROMED) comprenant les pays du pourtour méditerranéen, un pont entre l’Union Européenne et l’Union Africaine. Un marché commun pour cette zone est prévue pour 2010 et n’est qu’une continuité du processus de Barcelone initié en 1995.

 

Contrairement à la croyance officielle ce n’est pas Nicolas Sarkozy qui est derrière ce projet, mais plutôt … la fondation Bertelsman !

 

Un autre bloc continental est l’Union Africaine (UA) créé en 2002, à Durban (Afrique du Sud). Il a vu la première mise en place de ses institutions (commission, parlement panafricain, conseil de paix et de sécurité) en juillet 2003 au sommet de Maputo (Mozambique). Créée à l’image de l’Union Européenne, elle implique la création d’une banque centrale de développement. Une monnaie unique, là aussi, est prévue pour 2021.

En Amérique latine, c’est l’Union Sud Américaine (UNASUR), continuité du mercosur établissant une zone de libre échange à l’image du traité de Rome de l’Union Européenne et de l’Alena pour l’Amérique du nord pour la future Union Nord Américaine. Né de la déclaration de Cuzco le 8 décembre 2004, le projet de l’UNASUR est d’établir une monnaie unique, une identité sud-américaine,une monnaie unique, un parlement sud américain et un passeport unique. Le 5 Mai 2006, le projet accélère avec l’assemblé Eurolat faisant la jonction entre le parlement européen et andin.Une assemblée transatlantique latino-européenne a été crée pour préparer la fusion des deux blocs avec des accords communs. Le prochain objectif selon le parlement andin est de : « parvenir à un accord de « partenariat global inter régional », devant être mis en œuvre à partir de l’an 2012, qui assurerait une base juridique et institutionnelle avec des règles communes afin de faciliter la libre circulation des personnes, des marchandises, des services et des capitaux entre les deux régions ».

Dans le Golfe persique, c’est le Conseil de Coopération du Golfe (CCG) avec, là encore, la mise en place d’un marché unique de libre échange le 1er janvier 2008. les états concernés concluent un accord le 18 décembre 2008 pour une monnaie unique en 2010. De plus, une résolution du parlement européen du 24 avril 2008 établi un accord de libre-échange entre la Communauté Européenne et le Conseil de coopération du Golfe.

A l’Est, c’est la Communauté Economique Eurasienne (CEEA) comprenant Russie, Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizstan, Tadjikistan et Ouzbékistan. L’union douanière pour la zone sera formée en 2010 et un projet de monnaie unique est en discussion. Il est à noter que Andrei Illarionov, l’ancien conseiller de Vladimir Poutine durant sa présidence pour les affaires économiques était un membre de … la fondation Bertelsman !

En Asie c’est l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN). Une zone de libre échange, l’AFTA, a été signée et est prévue pour 2010. Un marché commun entre l’ASEAN et la Chine a été signé en décembre 2002 et il entrera en vigueur entre 2010 et 2015.

La volonté de créer de grands blocs continentaux afin de faciliter l’émergence d’un gouvernement mondial ne relève pas d’une quelconque utopie humaniste ou d’un souci du bien être des populations ! L’Union Européenne s’est construite au mépris du désaccord des peuples consultés par référendum concernant l’abandon de leur souveraineté nationale. L’Union Nord Américaine a été décidée sans l’accord des américains, idem pour les autres blocs continentaux. Outre les aspects dictatoriaux et mystiques du mondialisme, il s’agit là d’une idéologie malthusienne comme en témoigne cette citation de Bertrand Russel (prix Nobel de littérature en 1950) dans «Science, puissance, violence» :

« La nécessité d’un gouvernement mondial se dégage avec évidence des principes de Darwin, et il s’agit d’en tenir compte si l’on désire résoudre avec humanité le problème de la surpopulation [...] Cette autorité aura pour tâche de répartir les denrées du monde entier entre toutes les nations, proportionnellement au chiffre de la population de chacune d’elles au moment de la création de cette autorité”.[...]«Si, par la suite, l’une des nations a une population accrue, elle ne saurait arguer de ce fait pour recevoir davantage. Chaque nation aurait ainsi une raison très sérieuse de ne pas se laisser indûment prolifique.»

 


Source: We are change Paris via Mecanopolis


 

http://fr.altermedia.info/page/54

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche