Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 05:37
Maurice Allais
Maurice Félix Charles Allais en 2001
Maurice ALLAIS.
Le seul Français Prix Nobel d'économie est décédé samedi
 
En 1947, Maurice ALLAIS participe avec les libéraux Friedrich Hayek, Ludwig von Mises et Milton Friedman à la création de la Société du Mont Pèlerin, prônant une lutte contre la montée de l'étatisme et la restauration de la liberté des échanges telle qu'elle régnait avant 1914. À partir de 1994, il abandonne ses positions reaganiennes et dénonce le libre-échange, qu'il rend responsable de l'accroissement du chômage.
 
En 2005, Maurice Allais estimait que l’abandon de la préférence communautaire, décidé en 1974 par Bruxelles, avait entraîné une réduction du taux de croissance du PIB réel par habitant de chaque pays du traité de Rome de l’ordre de 30 à 50 %.
 
En 1999, il publie le livre La MONDIALISATION sous titrèe : La destruction des emplois et de la croissance. L'évidence empirique
Ouvrage publié en 1999 aux Éditions Clément Juglar

CE   LIVRE  EST  DÉDIÉ AUX   INNOMBRABLES  VICTIMES  DANS  LE   MONDE  ENTIER DE   L'IDÉOLOGIE  LIBRE-ÉCHANGISTE  MONDIALISTE, IDÉOLOGIE   AUSSI  FUNESTE  QU'ERRONÉE, ET  A   TOUS  CEUX  QUE  N'AVEUGLE  PAS QUELQUE   PASSION  PARTISANE
 
"3.2.2    Les moyens proposés par les Traités
Il n'y a rien à dire sur les objectifs ambitieux qui précèdent. L'ennui est que les articles suivants de ces mêmes traités qui fixent les moyens à employer - en particulier l'article 110 du Traité de Rome - ont été rédigés, sans doute en raison de l'ignorance des rédacteurs,  en s'inspirant des accords du GATT (1947), conçus eux-mêmes sous influence américaine, et qui ne permettent pas d'atteindre ces objectifs La même erreur a été commise en 1960 dans la rédaction de la convention de l'O.C.D.E. et même leur sont contraires.
C'est toute la construction européenne qui est viciée à la base par ces propositions erronées, admises à l'époque sans discussion. Ces propositions se fondent sur l'application erronée d'une théorie correcte : La Théorie des Coûts comparés" Notons au passage que Maurice Allais est l'auteur de cette théorie.
 
"4.2.  NÉCESSITÉ  D'UNE   NOUVELLE  POLITIQUE  ET  D'UN  CADRE   INSTITUTIONNEL
La libération totale des échanges à l'échelle mondiale, objectif affirmé de l'OMC, doit être considérée à la fois comme irréalisable, comme nuisible et comme non souhaitable. C'est une gigantesque et tragique mystification. La réalité est que la Mondialisation est la cause majeure du chômage massif et des inégalités qui n'ont cessé de se développer. L'application de la nouvelle doctrine s'accompagne en outre du développement de gigantesques bulles financières aggravées par l'instabilité potentielle du système financier et monétaire mondial.

Il nous faut repenser complètement notre politique sociale et les moyens de concilier éthique et efficacité. Il nous faut réviser radicalement la politique commerciale de l'Organisation de Bruxelles en la fondant sur la préférence communautaire, c'est à dire sur une protection raisonnable du grand marché communautaire. Il nous faut mettre fin au système des changes flottants et réguler le système monétaire international. Il nous faut réduire la population active étrangère extra-communautaire et remédier à une immigration démesurée.
Ce qui précède fait apparaître l'immense fossé qui sépare une analyse rationnelle de la situation et les mythologies des "vérités" établies. Il n'y a pas d'autre explication au fait que toutes les politiques mises en oeuvre depuis 25 ans aient échoué. Et on peut prédire en toute certitude que la poursuite de la politique actuelle conduira à la destruction de notre économie et à la destruction de la société française. Comme disait autrefois Jacques Rueff : Ce qui doit arriver, arrive"
 
"4.3.2      SYSTEME  CONTINGENTAIRE
   Le système de contingents vendus aux enchères est le système le plus facile à établir, le plus efficace, et le plus compatible avec les principes généraux d'une économie de marchés. Le système de contingents n'implique qu'une seule décision par produit, savoir la fraction maximum de la consommation communautaire de ce produit que l'on considère comme susceptible d'être assurée par des importations.
  Il n'y aurait pas de contingents pour les produits que la communauté ne produit pas, par exemple les matières premières, les produits tropicaux et les produits artisanaux
   Pour tous les autres, la protection reposerait sur la vente aux enchères de contingents pour chaque produit ou groupe de produits. L'objectif serait d'assurer que pour chaque produit, ou groupe de produits, un pourcentage minimal de la consommation communautaire soit assuré par la production communautaire. La valeur moyenne de ce pourcentage pourrait être de l'ordre de 80%.
    A l'intérieur de la communauté, la concurrence serait bien entendu entièrement libre.
Ce système permettrait d'éviter la disparition partielle ou totale de secteurs entiers d'activité. Il n'y aurait aucune subvention interne. Ce système n'aurait aucun coût budgétaire."

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche