Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 03:50

Derrière les révolutions arabes la lutte des Rothschild contre la finance islamique.

 

Vous allez quand même bien finir par ouvrir les yeux!

Les Rothschild qui contrôlent les banques centrales du modèle occidental (vive l’impérialisme US) savent bien tout le bénéfice qu’ils en retirent puisque c’est leur ancêtre qui a inventé le principe. En mettant la corde au cou des gouvernements ils sont assurés de garder le contrôle dessus. Et quand cela dure depuis des siècles alors le pouvoir est solide. Ne croyez pas qu’il existe des banques centrales d’état, en vérité elles sont toutes privées et contrôlées par un cartel bancaire dominé par Rothschild l’initiateur du projet. Car c’est lui le premier à avoir privatisé la banque centrale anglaise et avoir importé le concept avec l’aide de Rockefeller aux USA. Cela s’est concrétisé par l’indépendance de la Fed Reserv US en 1913 qui n’est ni fédérale, ni de réserve, ni même américaine! En France notre banque centrale est privée depuis 1973 « grâce » à la loi Giscard-Pompidou ( ex-directeur général de la banque Rothschild). Or vous constaterez que la dette de la France commence exactement à cette époque pour augmenter exponentiellement car c’est là tout le système. Il est basé sur l’octroi de crédits à intérêts qui finissent par s’accumuler et devenir inremboursables. Un système impossible à gérer à moins de le détruire et c’est ce que demande les illuminés, comme moi, qui combattent cet ordre mondial financier sous la coupe des Rothschild! Vous imaginez le déséquilibre des forces…

La BCE européenne étant elle aussi européenne et sous contrôle des Rothschild exactement comme les banques centrales des pays arabes et musulmans dont on a financé le modèle économique et social par l’intermédiaire de dictateurs pendant trente ans. Nous avons donc « occidentalisé » les pratiques financières en confiant le prêt à l’autorité de la banque centrale contrôlée par un cartel bancaire privé contrôlé lui-même par Rothschild et ses alliés. Or ce système bancaire a une menace clairement identifié: la finance islamique. Pourquoi? Parce qu’elle ne pratique pas l’usure (pas de taux d’intérêt) et exige un investissement conforme à la charria c’est-à-dire respectant une éthique sociale et religieuse. Pas d’investissement dans le porno par exemple. C’est comme ça. Mais vous avez bien compris l’arme absolue de ne pas pratiquer l’usure qui permet de séduire nombre d’investisseurs et de nouveaux pratiquants.

Or la finance islamique est en plein développement dans le monde arabe et était très avancée …en Tunisie! Par l’intermédiaire de la famille Ben Ali qui avait lancé un vaste complexe financier islamique qui devait servir de tête de pont entre le Maghreb et l’Europe. Le projet était en place et allait monter en puissance quand… La banque s’appelle banque Zitouna et a été placé sous le contrôle de la banque centrale tunisienne (contrôlée par Rothschild) après le départ des Ben Ali. CQFD.Exit Zitouna…

On a la preuve du financement par l’intermédiaire de la NED et de Soros, de militants formatés à la révolution, d’avocats sensibilisés aux droits démocratiques, des enseignants etc et tout cela en soutenant ces dictateurs arabes qui avaient passé un deal de non-agression à Israël et de libre accès de leurs ressources naturelles aux grosses multinationales occidentales. Et cela s’intensifiait depuis quelques années en Tunisie. On apprenait aux militants révolutionnaires à se servir des réseaux sociaux pour propager la révolution. A l’instar des révolutions colorées d’Europe de l’Est dont on sait que Soros, homme de paille des Rothschild, était un acteur majeur.

L’enjeu est énorme et est mondial. La finance islamique est la seule finance capable actuellement de venir concurrencer le marché des banques occidentales contrôlées par Rothschild, d’où la réaction radicale de renverser ces régimes pour les remplacer par des dirigeants tout à fait disposés à continuer d’utiliser le même système financier qu’en occident. El Baradei en Egypte est l’homme de Rothschild et il assurera que le pays conserve sa banque centrale et donc le pouvoir occidental consolidé, et donc Rothschild rassuré.

La finance islamique souffre d’une faiblesse comme elle ne crée pas de l’argent à partir de rien (les intérêts) comme en occident, elle doit avoir des réserves correspondant réellement à l’argent qu’elle a prêtée. Son développement s’il est vertueux puisque que garanti par l’investissement réellement productif pour la société (exit la spéculation), peut se transformer en graves problèmes en cas de crise majeure et face à un retrait massif d’argent. C’est là où l’importance d’un réseau serré de banques islamiques peut aider à résoudre le problème. Un réseau qu’il vaut mieux contraindre avant de le voir mis en avant par sa réussite sociale et éthique. Il est amusant de noter que 7 des 10 plus grandes banques islamiques sont iraniennes. On comprend mieux pourquoi ce pays concentre sur lui un faisceau de haine de la part de l’occident et des médias financés par…Rothschild et ses amis bien sûr!

Nous sommes donc là au cœur de la bataille mondiale pour le contrôle global. L’islam reste encore le dernier rempart religieux vu l’affaiblissement de la religion chrétienne, et le dernier rempart financier face à la gabegie spéculative occidentale qui va nous précipiter dans la famine, la misère et le chaos. On y arrivera en Europe bientôt c’est prévu. Voilà ce qui se cache derrière le rideau de fumée de révoltes populaires pourtant bien compréhensibles mais qui sont manipulées encore et toujours par des forces supérieures et toutes ont trait à Rothschild.

Je suis donc en plein accord avec Alain Soral lorsqu’il décrypte l’empire et nous montre bien que l’ennemi du peuple ce n’est pas l’Islam mais les banques!


La trame de ce billet est tirée de cet excellent billet traduit par Google ( sorry:( ): A lire ICI.

Un grand merci à ce site en français qui nous tient en éveil notamment dans la médiasphère anglo-saxonne, et qui le premier a sorti l’info qui explique bien que ce que nous vivons est une gigantesque partie de contrôle planétaire global dans lequel nous ne sommes que des pions dépendant du bon vouloir (rarement) d’une poignée d’hommes détenant le pouvoir absolu: celui de créer de l’argent. Ce pouvoir ne peut être combattu par les mêmes armes, ni même dans une confrontation directe puisque le déséquilibre est trop important. Même pour des gouvernements puisque leur budget est illimité. Or avec l’argent tout s’achète même l’âme humaine. La seule solution crédible est carrément de changer de système sociétal en changeant les valeurs qui nous motivent par l’amour, l’amitié, le partage, la générosité, la fraternité etc bref des valeurs humaines dont sont totalement déconnectées ces Illuminati.

Mais pour clôturer ce billet et finir sur une note positive, une vidéo qui parle directement à notre conscience et ça fait du bien:


PS: Je rajoute ici une info (merci au réseau en éveil) qui vient confirmer cela, tirée du Libération du 05/02/2011:

D’autres s’activent. Hakim al-Karoui, brillant banquier franco-tunisien et ancienne plume de Jean-Pierre Raffarin, est aperçu à Tunis. Des documents – dont la véracité est impossible à vérifier – circulent, attestant de ses conseils pour sauver Ben Ali. Aujourd’hui, Karoui, directeur à la banque Rothschild, conseille le Premier ministre de transition, Mohamed Ghannouchi, avec qui il a tissé des liens de longue date. Tout le monde conseille à Ben Ali de lâcher les Trabelsi, cette belle-famille envahissante devenue le symbole de tous les abus, de la corruption, de l’arbitraire, de la rapacité sans frein.

Source :
http://lesouffledivin.wordpress.com/2011/03/03/derriere-les-revolutions-arabes-la-lutte-des-rothschild-contre-la-finance-islamique/

Partager cet article

commentaires

Ben 06/03/2011 22:51



Bonjour Eva,


J'avais lu cet article sur la soi disant implication des Rothschild dans les révolutions arabes - y compris l'article original en anglais qui fourmille de fausses informations - et j'avais trouvé
cette théorie tellement farfelue que je ne m'étais pas donné la peine d'y répondre. Mais vu que j'accorde une certaine crédibilité aux articles que vous publiez je voudrais dénoncer ici cette
théorie.


Les dictateurs déchus étaient farouchement anti-islamiques et le peu d'initiatives qu'ils ont prises pour la finance islamique relève avant tout de la cupidité et de la poudre aux yeux des masses
dévotes. Mon pronostic est qu'avec leur départ la finance islamique a au contraire de beaux jours devant elle parce qu'elle répond aux attentes de la majorité des citoyens arabes qui ne
manqueront pas d'exprimer leur préférence maintenant qu'il ont retrouvé leur droit à la parole.


Si on m'avait dit qu'un jour je me ferais l'avocat de Rothshild je ne l'aurais pas cru. Restituons leurs lauriers aux révolutionnaires arabes.



Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche