Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 04:42

pc

 

http://www.soueich.info/article-peuples-d-europe-soulevez-vous-49818738.html

 

 

Stiglitz estime qu'on pourrait assister à la fin de l'euro
 

 

Le prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz a prédit mardi la fin possible de l'euro si l'Europe ne parvient pas à régler ses "problèmes institutionnels fondamentaux", dans la foulée de la crise grecque.

Interrogé par la radio BBC 4, M. Stiglitz a estimé que le plan d'aide UE-FMI, assorti d'un plan d'austérité dont il a critiqué la sévérité, ne ralentirait pas l'ardeur des spéculateurs à miser sur un affaiblissement de la zone euro. "Les conditions apparemment excessivement dures imposées à l'Espagne", a-t-il dit en faisant un lapsus, "seront en réalité contre-productives pour prévenir une contagion".

Les analystes signalent en général l'Espagne comme le prochain pays de la zone euro à pouvoir connaître les mêmes difficultés que la Grèce.

"Quand on aura vu à quel point il a été difficile à l'Europe d'adopter une position commune pour aider un des plus petits pays, on réalisera que si un pays un peu plus grand a des difficultés, il est probable que l'Europe aura encore plus de mal" à se mettre d'accord, a-t-il dit.

"Donc je pense que l'espoir que (cette aide) nuira aux pressions spéculatives est probablement infondé: ça peut marcher pendant quelque temps, mais à long terme, tant que les problèmes institutionnels fondamentaux seront là, les spéculateurs sauront qu'ils existent, et au fur et à mesure que les faiblesses de l'Europe s'aggraveront je pense qu'ils s'en donneront à coeur joie".

Comme on lui demandait si cela signifiait la fin de l'euro, M. Stiglitz a répondu: C'est peut-être la fin de l'euro". Si l'Europe "ne règle pas ses problèmes institutionnels fondamentaux, l'avenir de l'euro sera peut-être très bref", a-t-il conclu.

 

Merci de lire la fin de la dépêche sur le site du journal

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=12605

 

 

 

Il faut mettre fin

à la dictature financière mondiale :

 

Par Patrick Brousse de Laborde

 

La lettre n° 4 de Fraternité Citoyenne fraternitecitoyenne.org  - 8 mai 2010

à faire circuler sans restrictions par courriel ou sur blog

     

A ce jour Fraternité Citoyenne est le seul parti politique ( club de réflexion ) qui se bat pour que la France retrouve sa souveraineté financière, qu'elle puisse elle-même fabriquer sa monnaie au lieu d'endetter le pays auprès des banque privées comme elle le fait depuis 1973 en raison de la trahison de Giscard, alors ministre des finances sous Pompidou. Il est vital, après cette faillite financière généralisée orchestrée pour instaurer le nouvel ordre mondial financier, de réfléchir de manière pertinente, de ne plus craindre de remettre en question tout ce système monétaire, afin de ne plus être le jouet de la finance internationale.

 

suite ici :

http://www.soueich.info/article-il-faut-mettre-fin-a-la-dictature-financiere-mondiale-49817918.html

 

 

 

  Groupe secret de banquiers pour un Nouvel Ordre Mondial

 

 President tells insiders that secretive group of international bankers – responsible to no nation state – will become primary engine of world government In a speech before the elitist Council On Foreign Relations organization in New York earlier this week, President of the European Central Bank Jean-Claude Trichet called for the imposition of global governance to be bossed by the G20 and the corrupt Bank of International Settlements in the name of safeguarding the global economy. In […] 

 

 

 

 

Nouveau décryptage de la vidéo du crash de l'avion polonais

Si ce n'est pas bidonné, c'est vraiment grave :

"Tous les tuer"... "Fais le tour, il fugue"... "Donnez-moi un fusils"... "Viens ici bâtard"... "Tuez-le"... "Ne nous tuez pas"... "Tout le monde revient vite... changement de programme... sortons d'ici"... 

 

http://www.youtube.com/watch?v=FEx7HL4H5yk&feature=player_embedded (3 mn 48) artemisia-college.org

 

 

 

 

Erratum du n°173 et complément à l'affaire de la plate-forme pétrolière

La compagnie pétrolière dont la plate-forme a explosé dans le Golfe du Mexique est "BP" et non pas "Shell" (mais ne dit-on pas qu'on ne prête qu'aux riches...).

Rappelons que BP n'a toujours pas d'explication officielle sur le pourquoi de cette explosion (voir "Libres infos n°173").

L'explosion de la plate-forme pétrolière du Golf du Mexique, ne serait pas un accident, mais une action militaire d'une torpille d'un sous-marin nord-coréen !

La plate-forme aurait été construite avec des fonds sud-coréens, et le fait que le drame touche les USA serait la cerise sur le gâteau.

Les USA ont ordonné un black-out médiatique complet sur ces faits. Officiellement, c'est "BP" qui est responsable et assume !

Les barrages flottants sont une farce, totalement inefficaces à la moindre vague (seul des bateaux comme montrés dans "Libres infos n°173" pourraient agir).

Quant à "BP", ils font fort, ils engagent les pêcheurs à la journée, avec leurs propres bateaux (pas pour longtemps), qui dès le premier jour doivent signer une promesse de ne pas se retourner légalement contre "BP", y compris s'il leur arrive quelque chose dans l'affaire (accident ou intoxication) !

Par contre ce sont les sud-coréens qui risquent de payer la facture en dernier recours.

Un risque de conflit dans la péninsule coréenne devenant de plus en plus grand, les USA viennent de mettre leur groupe de porte-avions de combat appartenant aux forces du Pacifique Nord (la Troisième flotte navale), en état d'alerte.

artemisia-college.org 

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche