Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 02:52

 

 Des parties sionistes à la conférence sur les minorités syriennes

LL'un des éléments de la guerre douce menée par les États-Unis et Israël contre les peuples de la région aujourd'hui, est de remettre en cause la question des minorités religieuses et ethniques dans le monde arabe.


Pour ce faire, les Etats-Unis et l’entité sioniste organisent et financent des conférences spécialisées soulevant la question de minorités dans le but de diviser les États arabes et pousser leurs minorités à se cacher derrière des frontières nouvellement créées !

En deux mots c’est ce qu’on appelle « le chaos créatif ». Une politique adoptée par l’administration de Bush et pour laquelle des millions de dollars ont été investi pour sa réalisation au Moyen-Orient.

Dans ce cadre, le Congrès américain  a permis le financement de  dizaines d’organisations américano-sionistes pour la défense de la démocratie ayant pour mission d’organiser justement ce genre de conférences pour y lancer des slogans soi-disant démocratiques mais à connotation confessionnelle ou communautaire.

C’est ce qui a été mis en œuvre en Irak où une division communautaire non-déclarée sévit. Ou encore en Égypte où une situation confessionnelle s’est imposée entre les coptes et les musulmans,  allant jusqu’à menacer l’Egypte de guerre civile entre les deux parties. Un projet exécuté par des coptes de la diaspora, amis d'Israël depuis des années.

Ces organisations pour la défense de la démocratie sont en fait la face cachée des services de renseignements israélo-américains, par exemple:

- l’Institut pour la défense de la démocratie à Washington (son fondateur est israélien, parmi ses plus éminents membres,  Walid Phares un libanais pro-sioniste)
-l’Institut Heritage à Washington
-l’Institut MEMRI  (fondé par Israël)
-l’Institut Freedom House (fondé par les services de renseignement américains)

Sans compter des dizaines d’autres organisations israéliennes et américaines.

Or, l’on remarque  que dans toutes ces organisations un nom réapparaît toujours : celui de  Nathan Sharansky, ex-ministre israélien, qui a déménagé aux États-Unis pour poursuivre sa nouvelle fonction celle de promouvoir  la «culture de la division» pour la démocratie.

Mais encore..

Avant la guerre « OTANique »  contre la Syrie,  des organisations américaines et israéliennes ont réussi à attirer  des immigrants Syriens et les utiliser comme des pions pour soulever la question de la défense des minorités.

Ces immigrés syriens se sont vus entraîner à discuter des questions sur les Assyriens et les Syriaques en Syrie, ou encore celle des Alaouites et des chrétiens en Syrie.

Or le projet américano-sioniste de provoquer une division confessionnelle en Syrie a échoué : le peuple syrien est resté uni malgré les meurtres, les assassinats et les attentats permanents confessionnels.


D’où, changement de tactique chez les Américains et les Israéliens. Aujourd’hui, le jeu américain et israélien en Syrie consiste à inciter au sectarisme en poussant les miliciens à s’attaquer aux minorités syriennes pour provoquer en eux un sentiment d’insécurité et surtout discréditer le régime syrien en montrant son incapacité à protéger ses citoyens dans un pays censé être unifié : la Syrie.

Mais le plus surprenant c’est que ce sont ces organisations américaines et israéliennes, assassins de peuples, qui organisent une conférence sur la protection des minorités en Syrie et où ? A Istanbul !  Là où les peuples arabes et leurs minorités ont souffert de l'oppression de l’état ottoman pendant plus de quatre siècles.

En effet, le 26 Janvier 2013, aura lieu une conférence sur les droits des minorités et leur protection à Istanbul et à laquelle  participeront des organisations sionistes américaines dont l’Institut  Ariel .

Ainsi, la Turquie, qui offre un refuge à tous les meurtriers et les terroristes du peuple syrien, celle-là même qui  persécute sa minorité  kurde sur son territoire, veut donner des leçons aux Syriens sur  comment protéger les minorités !..

Pis encore..

Certains  tueurs à gage ont été invités à cette conférence pour rendre honneur  aux  " familles des martyrs de la révolution des minorités". Pas surprenant de trouver parmi ses invités des miliciens du front alNosra.

 Quelle dérision de constater que l’Etat qui participe à cette conférence sur les minorités en Syrie, est celui-là même qui a porté un coup aux chrétiens de la Palestine.

 Plus dérisoire encore sont les opposants qui participent à cette conférence  ceux-là même qui ont adopté les miliciens du Front alNosra, cette rébellion terroriste des wahhabites !.

 Source: ArabiPress

 

http://image.almanar.com.lb/french/edimg/2013/MoyenOrient/Syrie/minorite.jpg

 

 

Des partis sionistes à la conférence sur les minorités syriennes L’un des éléments de la guerre douce menée par les États-Unis et Israël contre les peuples de la région aujourd’hui, est de remettre en cause la question des minorités religieuses

 

.…

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche