Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 03:47
 

http://fortune.fdesouche.com/6240-les-etats-face-aux-trois-options-brutales-de-2010

Elle est en cours depuis la fin 2009 suite à l'échec du G20 à lancer un processus crédible de mise en place d'un nouveau système international, notamment dans le domaine monétaire.

(selon LEAP/2020).


Elle sera suivie d'une phase de "décantation" qui verra se dégager les caractéristiques du nouveau système issu de la crise.

 

L'echec du G20 à obtenir une coopération internationale efficace pour tenter de remédier aux faiblesses structurelles de l'actuel système monétaire international fait entrer le monde dans cette phase de dislocation géopolitique, l'aptitude des Etats à faire face aux troubles sociaux qui vont se multiplier dans les trimestres et années à venir étant liée à leur capacité à contenir les effets sociaux de la crise.

(La France en donne un exemple frappant avec l'impopularité croissante d'un exécutif qui ne peut éviter l'agitation contre ses réformes et qui risque une grève générale).

 

Chaque mois apporte son cortège de crises des finances publiques d'un état ou d'un autre, de mesures d'austérité drastiques, provoquant la multiplication des troubles sociaux, de réunions internationales débouchant sur des constats de désaccord, de prolifération de menace entre Etats à propos des déséquilibres commerciaux etc...

le tout sur fond de descente aux enfers de la puissance centrale du système mondial, à savoir les Etats-Unis.

(Tous les indicateurs y virent au rouge. Le transport routier décline. Les saisies immobilières continuent à croître, tandis que le système légal sur lequel elles reposent est en panne, perturbant encore plus le marché immobilier sous perfusion de la FED et du gouvernement fédéral).

 

Depuis quelques mois, nous assistons au déclenchement d'une vaste guerre monétaire mondiale. D'ici quelques semaines, l'échec inévitable du tandem FMI/G20 à résoudre ces tensions monétaro-commerciales en fournira à la fois une nouvelle preuve tout en marquant un nouveau point d'inflexion à la dislocation géopolitique mondiale :

le chacun pour soi devenant la règle.

( à présent les Etats-Unis sont trop faibles pour continuer à orienter le jeu mondial, aucun autre acteur n'est en mesure de prendre la direction des affaires en main...et donc, le système financier mondial ressemble à un "bateau-ivre").

 

D'ici quelques semaines, avec l'annonce des détails concrets du vaste plan de réduction des dépenses publiques, le Royaume-Uni va devoir affronter la crise socio-économique sans précédent qu'il tente de camoufler depuis des mois, et il va devoir le faire seul,

( puisque les Etats-Unis ne sont pas en mesure de l'aider, et qu'il s'est mis en dehors du système de sauvetage financier européen).

 

Et dans trois semaines, les Etats-Unis vont simultanément exposer une paralysie politique suite aux élections de mi-mandat, tandis que la réserve fédérale (FED) va se lancer dans une nouvelle tentative de sauvetage de l'économie américaine en monétisant un plan de relance que le gouvernement fédéral n'est plus en mesure de lancer.

(a cause de l'ampleur des déficits existants et du fait du blocage politique washingtonien).

Cette tentative sera moindre que celle que les marchés financiers attendent

(car la FED est aussi contrainte, en l'occurrence par les détenteurs des avoirs en dollars US : Chine, Japon, Europe, Pays pétroliers..)

Mais ce sauvetage risque d'entraîner une nouvelle chute du dollar et plonger le système monétaire mondial dans un état de conflit encore plus grave.

 

Dernières tentatives US pour "retourner au monde d'avant la crise" (stimulation de la consommation, maintien des déficits,monétarisation de la dette), qui échoueront toutes, dernières tentatives occidentales de faire face à la crise avec des méthodes issues du "consensus de Washington" :

(limitation des déficits par réduction des dépenses sociales, pas de hausses d'impôts sur les hauts revenus, privatisation des services publiques,..)

qui généreront un chaos socio-politique croissant, accélération de la sortie des BRIC de la plupart des circuits occidentaux financiers et monétaires  (en particulier des deux piliers que sont Wall Street et Londres) qui accroîtra l'instabilité monétaire, arrivée au pouvoir à partir de 2012 d'équipes dirigeantes décidées à tenter de nouvelles solutions pour sortir des conséquences sociales, économiques et politiques de la crise, prenant acte du fait que le "consensus de Washington" est mort...car il n'y a plus de consensus, et car Washington est une puissance mondiale moribonde...!

 

http://millesime.over-blog.com/article-dislocation-geopolitique-mondiale-59204337.html

 

 

Comme anticipé par LEAP2020 en février dernier, faute de refonte majeure du système monétaire international, le monde est bien en train d’entrer actuellement dans la phase de dislocation géopolitique mondiale de la crise systémique globale. Pour l’année 2010, sur fond de dépression économique et sociale, et de protectionnisme accru, cette évolution va ainsi condamner un grand nombre d’États à choisir entre trois options brutales, à savoir : l’inflation, la forte hausse de la pression fiscale ou la cessation de paiement.

 

http://fortune.fdesouche.com/6240-les-etats-face-aux-trois-options-brutales-de-2010

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Le Futur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche