Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 03:53

 

 

 

«C’est humilier la France que d’avoir un homme qui soit comme lui, qui se vautre dans le sexe et ça se sait depuis fort longtemps ». Bernard Debré.


Pour Gilles Savary, député européen PS, sur son blog: «A vrai dire tout le monde sait que Dominique Strauss-Kahn est un libertin, qui se distingue de biens d’autres, par une propension à ne pas le cacher. Dans l’Amérique puritaine, imprégnée de protestantisme rigoriste, on tolère infiniment mieux les jeux d’argent que les plaisirs de la chair. Du coup, il y est aisé d’y piéger une personnalité aussi peu résistante aux attraits de la gente féminine que Dominique Strauss-Kahn. (…) A vrai dire, dans l’entourage de DSK, on s’attendait à des coups tordus. Si c’en est un, il est proprement insensé!» Quand on connaît un candidat politique pervers sur le plan des moeurs on doit avoir la décence de ne pas le soutenir, car il est censé, en cas de victoire, de représenter la FRANCE dans le monde.

Ces propos illustrent parfaitement l’état moral de la société française. Ces gens sont totalement dépravés et ils estiment être une référence pour la France qui, ils l’ont oublié, est une nation chrétienne. S’il n’y avait pas eu de Clovis converti, de sainte Clotilde, de saint Rémi ou de sainte Jeanne d’Arc, ces politiciens laïcards et sans aucune morale ne seraient rien.

Dominique Strauss Kahn, placé à la présidence du FMI sur les recommandations de N. Sarkozy, aura cette fois bien de la peine à échapper à un scandale sexuel. Depuis des années, LIESI a toujours soutenu le principe selon lequel les personnalités politiques ou économique placées à la tête d’organisations clé par et pour servir les intérêts de l’establishment mondialiste, ont toujours un « cadavre » dans le placard. Cette confidence nous fut faite en 1995 par un ancien agent de la CIA. Nous nous rappelons fort bien ses propos : « Tous les chevaux de course que nous sollicitons pour occuper un poste important aux yeux du peuple, peuvent être envoyés à l’abattoir dès que nous le voulons ». Par « chevaux de course », il désignait essentiellement les personnalités politiques.

Cela fait des années que les médias distillent des informations sur DSK et ses mœurs particulières. A l’époque où nous travaillions pour un service secret privé, nous avions eu des rapports consternants à propos d’une ancien secrétaire d’Etat de Nixon, très connu, et qui s’amusait avec des petites filles en Amérique latine avant que les « services » effectuent l’innommable. Tout cela est du niveau du caniveau et explique notre dégoût personnel pour ce milieu politique, quel que soient les partis politiques d’ailleurs. Ils sont TOUS tenus. Les plus intéressants et honnêtes n’émergeront jamais. Tous ceux qui sont placés en tête d’affiche ont un petit doigt dans le système mafieux.Il suffit de voir les démarches mondialistes que ces derniers soutiennent ou alors feignent de combattre mais pactisent officieusement avec des forces de la Synagogue.

Un homme lucide aujourd’hui a compris qu’il n’y a humainement plus rien à faire. La volonté de se débattre dans ce marécage fait penser à un homme qui voit au loin un tsunami et une vague de 30 mètre de haut et qui commence à constuire un château de sable au lieu de préparer le jugement de son âme par son Créateur.

Pour DSK, la question qui se pose est de savoir s’il fut lâché. Car les choses sont claires : pour Jacques Attali: DSK ne pourra pas « être candidat à la primaire » du Parti socialiste ni rester à la tête du FMI. « On va avoir une candidature de Martine Aubry contre François Hollande » à la primaire socialiste, a déclaré sur Europe 1 cet ancien conseiller de François Mitterrand, et président de Planet finances. « La présidentielle est loin, loin, loin d’être jouée. On a beaucoup de surprises (…) le président actuel est loin d’être vaincu », a-t-il ajouté.
Il a estimé que le directeur général du Fonds monétaire international allait « laisser la place à un directeur général intérimaire ». « Il plaide non coupable et il peut parfaitement l’être » (…) « Mais, il ne pourra pas être candidat à la primaire, ni même au FMI qui va lever son immunité », a poursuivi M. Attali.
Il a évoqué la possibilité d’une « manipulation » dont aurait été victime Dominique Strauss-Kahn, en soulignant que le patron du FMI était descendu dans un hôtel de la chaîne française Sofitel.

Celui que M. Mélenchon appelait « l’affameur des peuples » se croyait tout permis. Il a eu tort. La chute de DSK est-elle aussi un message pour son ami N. Sarkozy qui a eu, lui aussi, une vie people scandaleuse? Voilà une importante question car d’aucuns voient déjà de sombres calculs politiques, mais c’est sans doute plus compliqué qu’il n’y paraît. D’ailleurs, certains signalent ce matin que l’Elysée et le Quai d’Orsay chercheraient le moyen d’évoquer une « immunité diplomatique ». Si cette information se vérifie, elle ne ferait que confirmer la connivence entre les deux principaux partis français « collabo » du MONDIALISME, cette machine à broyer les Etats nations, à créer des chômeurs en pagaille, à imposer sa religion démoniaque (la démo(n)cratie), à détruire les bases morales de la familles, etc.

La chute de l’étoile DSK, qui n’a cessé d’oeuvrer CONTRE les intérêts de la France pour servir des maîtres haineux du principe de l’ETAT NATION, ne doit pas occulter le fait que le FMI est en faillite, comme d’ailleurs la plupart des institutions supranationales créées après la Seconde Guerre mondiale. Cet événement survient dans un contexte où le président Obama est lui aussi dans une situation des plus délicates après l’affaire de son extrait de naissance. Nous vivons une époque où de nombreux scandales peuvent surgir des profondeurs si les initiés décident de frapper un grand coup pour imposer autre chose que le spectacle politique avilissant des dernières décennies. Cela pourrait fort bien coïncider avec un début de réforme monétaire. Ce serait très incomplet de ne pas rapprocher l’éviction de DSK de ce qui a lieu actuellement sur le marché du SILVER. C’est du moins ce qu’une source frayant avec le cartel bancaire vient de souffler à notre rédaction.

 

http://liesidotorg.wordpress.com/2011/05/15/dsk-un-pion-du-cartel-bancaire-vient-de-tomber/

 

 

 

Et sur ce blog :

 

Nicolas Sarkozy devrait se méfier car DSK est tombé, non pas à cause de ses faiblesses, mais parce qu’il ne jouissait plus de la « protection » des puissants

 

 

D’un côté la descente aux enfers de DSK, de l’autre, une meute de loups prêts à le remplacer

Tandis que Dominique Strauss-Kahn vit une véritable descente aux enfers, les seconds couteaux de la politique européenne ont l’espoir d’occuper son poste. On dira que le malheur des uns fait le bonheur des autres, mais le contexte actuel est assez misérable. Sans le dire vraiment, beaucoup attendent avec impatience le verdict d’inculpation de DSK. S’il est officiellement inculpé vendredi, la place serait alors vacante.Elle est pour l’instant occupée par… un ancien vice-président de JP Morgan, John Lipsky… quel hasard !


On apprend ce soir que l’hypothèse Christine Lagarde est une option envisageable pour que les Européens conservent un de leur représentant à la tête de l’institution financière. Un compromis veut en effet qu’un ressortissant du « Vieux continent » dirige le Fonds alors qu’un Américain est en poste à la Banque Mondiale. On se souvient que C. Lagarde a de nombreuses connexions aux Etats-Unis, ce qui plaide incontestablement en sa faveur.Début mai, la ministre des Finances confiait songer à de nouvelles perspectives et récemment un de ses proches avouait l’intérêt de Lagarde pour la direction du FMI. Des diplomates euréopéens assurent qu’elle est « une candidate crédible » mais il faut « attendre de voir si Nicolas Sarkozy la présente », comme l’avait fait le président français pour Strauss-Kahn en 2007. « Cette idée serait même pensée depuis quelques semaines, lorsqu’une démission d’ici à juillet de DSK devenait une option envisageable, afin qu’il puisse se consacrer à l’élection présidentielle de 2012″. Cette option est prise au sérieux puisque selon le quotidien Süddeutsche Zeitung, citant une source proche du gouvernement allemand, Christine Lagarde aurait le soutien de Berlin. « Mais cette nomination n’est pas encore acquise. D’autres prétendants sont envisagés par la presse allemande, parmi lesquels l’ancien président de la Bundesbank, Axel Weber, et l’actuel dirigeant de Deutsche Bank, le Suisse Josef Ackermann ».

 

http://liesidotorg.wordpress.com/2011/05/17/dun-cote-la-descente-aux-enfers-de-dsk-de-lautre-une-meute-de-loups-prets-a-le-remplacer/

 

.

 

Rumeurs sur la succession de DSK

 

Le gouverneur de la Banque d’Israël, Stanley Fischer, semble être le candidat le mieux placé pour remplacer DSK à la tête du Fonds Monétaire International (FMI). Stanley Fischer a déjà été le numéro deux du FMI de 1994 à 2001. De janvier 1988 à août 1990, il a été le vice-président du département sciences économiques et économiste principal à la Banque Mondiale.

 

Après avoir quitté le FMI, Fischer a travaillé chez Citigroup de février 2002 à avril 2005, comme vice-président puis comme président de Citigroup international.

Stanley Fischer est devenu gouverneur de la Banque d’Israël le 1er mai 2005; sa fonction lui a été renouvelée pour un second mandat en mai 2010. On se souvient qu’en acceptant un second mandat à la tête de la Banque d’Israël, Stanley Fischer avait sous-entendu qu’il ne le mènerait pas forcément à son terme.


Officiellement, le porte-parole de la Banque d’Israël se refuse à tout commentaire sur l’éventuelle nomination de S. Fischer à la tête du FMI. En revanche, ses proches confirment qu’il a reçu de nombreux messages et appels de soutien de la part de personnalités de la communauté financière internationale.


En 2010, Stanley Fischer a remporté le prix international du Banquier de l’Année. Cette récompense lui a été attribuée par Euromoney, l’une des principales publications du monde de la banque et de la finance. Il s’est vu aussi décerner le titre de meilleur gouverneur de banque centrale pour l’année 2010 au Moyen Orient. (Source: Jacques Bendelac)


Tout cela confirme l’accélération du projet de réforme monétaire internationale de l’establishment.

 

http://liesidotorg.wordpress.com/

 

 

 

A lire aussi :

 

DSK sera remplacé par des "durs" et l'euro sera attaqué au profit du... dollar

 

.

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Regard sur ...
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche