Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 23:01

El Baradeï: les services secrets US n'ont pas le moindre document établissant une quelconque dérive du programme nucléaire iranien

Lundi 1 Novembre 2010
El Baradeï: les services secrets US n'ont pas le moindre document établissant une quelconque dérive du programme nucléaire iranien
L'ex-directeur de l'Agence internationale de l'Energie atomique (AIEA) vient d'accorder une interview au quotidien autrichien "Die Presse", interview dont nous avons tiré un extrait.
 

Q – Est-il facile pour vous, en tant que lauréat du prix Nobel de la paix, de vous opposer au système prévalant, à l’heure actuelle, en Egypte?
R- Oui. Le prix Nobel de la paix m’a renforcé dans mes convictions et ma détermination à faire tout mon possible, en tant qu'ancien directeur général de l'Agence viennoise, pour œuvrer au désarmement nucléaire du monde et à la démocratisation de l'Egypte.
Q- Pour l'instant, la loi martiale règne en Egypte et l'opposition n’a pas accès aux médias. Durant ces 30 dernières années, de nombreuses irrégularités ont été constatées, dans ce pays. Que pensez-vous de cette situation ?
R- Dans un tel contexte, si je prenais part aux élections, c’est comme si je reconnaissais leur légitimité, alors qu’il faut faire preuve d’intransigeance, dans cette affaire.
Q – Et votre décision ne décevra pas ceux qui déploient tous leurs efforts pour que vous obteniez la victoire aux prochaines élections?
R – Non. Je ne participerai pas à la prochaine présidentielle pour les raisons que je viens d’évoquer. Il est clair que le futur gouvernement sera, également, issu du Parti du gouvernement actuel. Par ailleurs, participer aux élections ne fait pas partie de mes priorités. En effet, je cherche à rétablir une démocratie réelle, en Egypte.
Q - Si vous ne participez pas à la présidentielle, les partis opposants, parmi tant d'autres, les Frères musulmans, vous remplaceront-ils ou non?
R – Les politiciens opposants qui tiennent à participer aux élections ne pourront pas être suivis par l'opinion publique. Par ailleurs, il est évident que le Parti au pouvoir décrochera les deux tiers du parlement et qu’aucun parti opposant ne pourra le mettre véritablement en danger.
Q – D'après vous, l'opposition, dont les Frères musulmans, pourrait-elle mettre en danger l'Egypte et la région?
R- La fraction des «Frères musulmans» bénéficie d’une certaine popularité, au sein de la société égyptienne, d'autant plus qu'elle s’occupe des pauvres en mettant à leur disposition des denrées alimentaires et des médicaments. Ils ont, également, trouvé leur place parmi ceux qui n'ont, pourtant, pas les mêmes croyances qu’eux.
Q- L'administration Bush avait demandé aux pays arabes d'étendre la démocratie, dans le monde arabe, tandis que Barack Obama préfère ne pas s'immiscer dans cette affaire. Quelle approche préférez-vous?
R - Si l'on décide de provoquer de grandes évolutions, il est inutile d'importer la démocratie de l'extérieur. Je fais confiance au peuple et non au gouvernement. Les gouvernements sont souvent cruels. Il est de leur devoir, pourtant, de passer à l'action contre la violation des droits de l'Homme et cela ne concerne pas, exclusivement, les Etats-Unis, mais aussi, les chancelleries européennes, qui doivent, de leur côté, s'évertuer à faire face à la violation des droits de l'Homme. Ce ne sont, donc, pas uniquement, les pays arabes qui doivent agir contre ce fléau néfaste.
Q – Les Etats-Unis et l'Europe se sont maintenant concentrés sur l'Iran, d'autant plus qu'il pèse de tout son poids au Liban et en Irak. Qu'en pensez-vous?
R- L'Iran compte parmi les Etats les plus influents du Moyen-Orient et a sa propre idéologie, à l'égard de l'Occident. Il existe certaines ambiguïtés autour du dossier nucléaire iranien, ce dont doit répondre l'Iran. Malgré tout, personne, même les services du Renseignement américains, ne disposent du moindre document contre l'Iran.
Au terme de son interview, l'ex-directeur de l'AIEA a formulé le voeu qu’en 2011, le terrain soit rendu propice à la reprise d'un dialogue global avec la RII, car selon lui, seul, l’Iran, peut garantir la stabilité de la région.

Lundi 1 Novembre 2010

http://french.irib.ir http://french.irib.ir


http://www.alterinfo.net/El-Baradei-les-services-secrets-US-n-ont-pas-le-moindre-document-etablissant-une-quelconque-derive-du-programme_a51306.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche