Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 22:40

http://a7.idata.over-blog.com/0/07/76/29/faujour4.jpg

http://a7.idata.over-blog.com/0/07/76/29/faujour4.jpg

 

Accident nucléaire : bon à savoir

En cas d'accident nucléaire, la France manque d'iode, selon une enquête publiée le 30 août 2011 sur le site Rue89.

Comme d'habitude hier, après l'explosion d'un four brûlant des déchets radioactifs à Marcoule (Gard), les autorités nous ont informé qu'il n'y avait eu « aucune fuite radioactive ni chimique », malgré le mort et les blessés.

Cette affaire se produit six jours après l'extraordinaire « non-lieu » qui a fait tomber les poursuites contre les hauts fonctionnaires ayant dissimulé à la population française qu'elle était, elle aussi, concernée par les retombées de Tchernobyl.

A ce stade, en tant que lecteur de S&N, vous êtes libre de :

  • ne pas vous inquiéter et de faire confiance aux autorités, qui agissent toujours de façon responsable et dans le but de protéger les citoyens ;
  • ou alors prendre les mesures simples maintenant qui protègeront, et protégeront vos proches, le jour où se produit un accident nucléaire majeur. Vous n'attendez pas que l'accident ait eu lieu, et qu'une personne dûment diligentée par le gouvernement vienne s'exprimer au journal de 20 heures pour reconnaître qu'il y a effectivement un problème, et vous donner les consignes de sécurité appropriées.

L'explosion d'une centrale nucléaire, type Three Miles Island, Tchnernobyl et Fukushima libère dans l'atmosphère une grande quantité de radionucléides radioactifs. Il en va de même des retombées radioactives après l'explosion d'une bombe atomique ou d'une « bombe sale ». L'un des composés radioactifs les plus communs est alors l'iode 131 (131I). Par chance, il existe un moyen rapide, très efficace, très bon marché, et sans effets indésirables graves, d'immuniser votre organisme contre l'iode 131, ce qui n'est pas le cas des autres composés radioactifs (césium par exemple).

Il vous suffit de prendre un comprimé d'iode, ou de vous passer un peu de teinture d'iode sur la peau, ou encore de la bétadine si vous n'avez pas d'iode dans votre armoire à pharmacie. De cette façon, vous saturez votre corps d'iode non radioactif et vous diminuez de 97 % votre absorption d'iode radioactif, et ce sans effets indésirables graves.

En effet, votre glande thyroïde est programmée pour emmagasiner et concentrer rapidement l'iode qui passe à sa portée. Si c'est de l'iode radioactif, votre thyroïde l'absorbera et vous serez exposé à des rayonnements internes, qui augmenteront votre risque de cancer de la thyroïde et de nodules bénins. Les enfants et les bébés sont encore plus vulnérables que les adultes.

Mais si votre thyroïde est déjà saturée d'iode non radioactif, alors votre corps n'en absorbera pas plus. Et vous pouvez obtenir ce résultat en prenant un simple comprimé d'iodure de potassium, ou encore plus simplement en vous badigeonnant de teinture d'iode sur votre peau.

Cela ne coûte quasiment rien. Mais encore faut-il en avoir dans son armoire à pharmacie.

Peut-on faire confiance aux autorités ?

De nombreuses vies auraient été sauvées en Ukraine si les Soviétiques avaient su distribuer à la population de l'iode au moment de Tchernobyl. Mais ils ne l'ont pas fait. Au Japon, dès le début de l'accident de Fukushima, la population s'est ruée sur les stocks d'iode, qui ont été rapidement épuisés. Beaucoup de personnes sont restées sur le carreau.

En France, officiellement, les autorités conservent des stocks d'iodure de potassium, à disposition de la population.

Il faut savoir néanmoins que la protection n'est efficace que si vous prenez votre comprimé (ou votre teinture d'iode) avant la contamination radioactive, ou dans les deux heures qui suivent !

Si vous habitez à moins de 10 km d'une installation nucléaire, votre commune est censée disposer de stocks à distribuer gratuitement, généralement en mairie. J'ai bien dit « censée » car, selon Rue89, les stocks peuvent être insuffisants et périmés (1). Vous avez malgré tout une chance de pouvoir vous protéger, et protéger vos enfants, même si vous n'avez pas pris vos précautions. Les comprimés d'iodure de potassium sont préparés par la Pharmacie Centrale des Armées sous la forme de plaquettes de 10 comprimés sécables dont la durée de conservation est de 5 ans. Chaque comprimé contient 130 mg d'iodure de potassium.

En revanche, si vous habitez plus loin, il faut savoir que les réserves d'iodure de potassium sont stockées dans un seul endroit dans votre département, et qu'il y a très peu de chance pour que vous puissiez en récupérer dans les délais.

Car voici la procédure que suivront les autorités en cas d'accident nucléaire :

En cas d'accident à risque, EDF préviendra la préfecture. Le préfet décidera des mesures à prendre dans le cadre du Plan Particulier d'Intervention après avoir convoqué un groupe d'experts.

Il faudra ensuite, à l'aide des médias, informer la population, la convoquer, puis faire venir des camions au dépôt de stockage pour charger et transporter les comprimés dans chaque commune concernée. Là, vous serez invité à faire la queue pour récupérer votre boîte. Dans la mesure où toutes les pharmacies et parapharmacies des environs auront été dévalisées de leurs (maigres) stocks dans les minutes qui suivront l'accident nucléaire, vous pourrez vous considérer comme chanceux si vous parvenez à récupérer votre boîte gratuite moins de douze heures après l'accident. Et à ce moment-là, il sera évidemment trop tard.

D'où l'intérêt de prendre vos précautions maintenant.

Il est vital d'agir rapidement

La rapidité d'administration de l'iodure après une exposition à de l'iode radioactif est un facteur décisif d'efficacité. L'effet protecteur est de 97 % lorsque le médicament est administré au moment de l'exposition, mais passe à 85 % une heure après, et à 50 % entre 3 et 4 heures après l'exposition. Après 6 heures, vous êtes « out ».

Pour ces raisons, il semble raisonnable de vous préoccuper aujourd'hui de mettre dans votre armoire à pharmacie une boîte d'iodure de potassium ou une bouteille de teinture d'iode. Il ne vous en coûtera que quelques euros.

Comment utiliser l'iodure de potassium ?

Voici les indications qui figurent sur la notice de l'iodure de potassium :

PRÉCAUTIONS

Dans le cas des personnes souffrant de troubles rénaux ainsi que celles qui prennent des médicaments antithyroïdiens, du lithium, du captopril, de l'énalapril, du lisinopril, ou un diurétique d'épargne de potassium, il importe de surveiller la fonction thyroïdienne ou la concentration de potassium dans le sang.

MISES EN GARDE

Une administration de doses à répétition doit être évitée chez les femmes enceintes ou qui allaitent, et chez les bébés de moins d'un mois.

Les symptômes de réactions allergiques (rares), tels qu'une éruption cutanée aiguë, l'essoufflement, des difficultés respiratoires, des troubles d'élocution ou des difficultés à avaler, le gonflement de certaines parties du visage et du corps, de la fièvre et des douleurs articulaires nécessitent une attention médicale immédiate.

L'administration à court terme d'iodure de potassium à raison de doses de blocage thyroïdien ne présente relativement pas de danger, et ce, d'une manière générale, encore plus chez les enfants que chez les adultes. Les risques associés à l'administration d'iode stable englobent la sialoadénite (une inflammation des glandes salivaires, dont aucun cas n'a été signalé en Pologne parmi les utilisateurs après l'accident de Tchernobyl), des troubles gastro-intestinaux, des réactions allergiques et des éruptions cutanées mineures.

INDICATIONS

L'iode de potassium se destine à être utilisé dans une situation d'urgence mettant en cause la libération d'iode radioactif dans l'atmosphère. Ce médicament doit être pris en complément d'autres mesures visant à éviter l'exposition à des rayonnements radioactifs, telles que l'évacuation, la protection dans un abri, ainsi que des mesures de contrôles agricoles et alimentaires destinées à limiter la vente et l'ingestion d'aliments contaminés par de l'iode radioactif.

CONTRE-INDICATIONS

Toute personne qui présente une certaine sensibilité à l'iode, qui est atteinte d'une maladie thyroïdienne et qui souffre de troubles cardiaques ne devrait pas prendre d'iodure de potassium, de même que toute personne souffrant de dermatite herpétiforme et de vasculite hypocomplémentémique – des troubles extrêmement rares associés à un risque accru d'hypersensibilité à l'iode. Les personnes atteintes d'un goitre multinodulaire, de la maladie de Graves, ou de thyroïdite auto-immune doivent être traitées avec prudence, surtout si la dose est administrée pendant plus de quelques jours. De telles maladies sont courantes chez les adultes, mais relativement rares chez les enfants.

POSOLOGIE ET ADMINISTRATION

En règle générale, la décision d'instaurer un traitement à base d'iode sera prise par les autorités en matière de santé publique, selon l'évaluation du degré d'exposition à l'iode radioactif survenue à la suite d'une urgence nucléaire. Les recommandations posologiques qui suivent doivent être interprétées avec une certaine flexibilité afin de permettre une efficacité et une innocuité optimales de la posologie selon les exigences dictées par une situation d'urgence donnée.

ADULTES (FEMMES ENCEINTES) ET ADOLESCENTS (+ de 70kg)
Un comprimé de 130mg.

ENFANTS DE 3 ANS À 12 ANS
½ de comprimé

ENFANTS DE 1 MOIS À 3 ANS
¼ de comprimé

BÉBÉS DE MOINS DE 1 MOIS
1/8 de comprimé

Chaque comprimé ou partie de comprimé doit être pris avec un grand verre de liquide (250 mL) afin d'aider à réduire les maux d'estomac. Les comprimés ou parties de comprimés peuvent être émiettés et mélangés à de l'eau, du lait, du jus, du bouillon, une boisson gazeuse dégazéifiée, du lait au chocolat à faible teneur en matières grasses, de la confiture ou du lait maternisé. Lorsqu'on mélange à un liquide ou des aliments, s'assurer que la dose entière soit bien ingérée.

L'iode de potassium doit être pris avant, pendant, ou aussitôt que possible après l'exposition. L'effet de blocage de la thyroïde d'une dose unique d'iode de potassium persiste pendant environ 24 heures. À l'exception des nouveau-nés et des femmes enceintes ou qui allaitent, on peut prendre une dose d'iode de potassium par jour jusqu'à ce que le risque d'exposition à l'iode radioactif, par inhalation ou par ingestion, se soit dissipé ou selon les directives des autorités en matière de santé publique dans le cas d'une urgence nucléaire.

CONDITIONS D'ENTREPOSAGE

Entreposer à une température de 20 à 25 ºC (68 ºF). Garder dans un endroit sec, l'emballage d'aluminium intact.

DURÉE DE CONSERVATION

Au moins 2 ans. Pendant l'entreposage, les comprimés peuvent jaunir légèrement. Cette décoloration n'affectera en rien l'efficacité de l'iodure de potassium.

Si vous n'avez pas d'iodure de potassium chez vous le jour de l'accident

Si vous n'avez pas d'iodure de potassium chez vous, faites un badigeonnage de teinture d’iode à 2 % :

  • 2 mL pour les adultes, pour les femmes enceintes et enfants de plus de 12 ans
  • 1mL pour les enfants de 3 à 12 ans.

Pour les nourrissons de 1 mois à 3 ans appliquer de la bétadine dermique à 10 % sur la peau (environ 1ml).

Ces recommandations sont contre indiquées pour le nouveau-né de moins de 1 mois.

Application cutanée à renouveler 3 jours plus tard.

Attention, il existe des dangers à la teinture d’iode, qui n’est pas un produit anodin. Il convient, avant de l’utiliser, de demander l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien. Il ne faut pas l’associer à des antiseptiques à base de mercure.

En cas de manque de teinture d’iode la Bétadine dermique peut être utilisée même chez l’adulte en doublant la dose. (3)


A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

**********************

Publicité

Le site internet spécialisé www.lanutrition.fr. La coenzyme Q10 (CoQ10) est un facteur essentiel de la production d'énergie dans les cellules du corps humain. La CoQ10 est indispensable à la vie, et en particulier au bon fonctionnement du cœur et à la bonne santé cardiovasculaire. C'est aussi un antioxydant très puissant qui neutralise les radicaux libres. La production de CoQ10 par votre corps diminue avec l'âge et par la prise de statines (médicaments contre le cholestérol). L'alimentation en apporte très peu. Pour un complément alimentaire de CoQ10 respectant tous les critères d'efficacité : cliquez ici

**********************

Source :

(1) http://www.rue89.com/planete89/2011/08/30/en-cas-daccident-nucleaire-la-france-a-la-ramasse-sur-liode-219737, consulté le 12 septembre 2011.

(2) Verger P, Aurengo A, Geoffroy B, Le Guen B. Iodine kinetics and effectiveness of stable iodine prophylaxis after intake of radioactive iodine: a review. Thyroid. 2001 Apr;11(4):353-60. Review.

(3) Indications du Dr Denis Fauconnier.

**********************

Si vous n'êtes pas encore abonné et que vous souhaitez vous aussi recevoir cette newsletter gratuitement cliquez ici

**********************

Si vous souhaitez commenter cet article, vous pouvez vous rendre sur : http://www.santenatureinnovation.fr

**********************

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment accrédités auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs Santé et Nutrition n’est pas responsable de l’exactitude, de la fiabilité, de l’efficacité, ni de l’utilisation correcte des informations que vous recevez par le biais de nos produits, ou pour des problèmes de santé qui peuvent résulter de programmes de formation, de produits ou événements dont vous pouvez avoir connaissance à travers ce site. L’éditeur n’est pas responsable des erreurs ou omissions. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Santé et Nutrition est un service d'information gratuit des Nouvelles Publications de la Santé Naturelle, SARL au capital de 2000 euros, 6 rue Watteau, 92400 Courbevoie. Pour toute question, merci d'adresser un message à contact@santenatureinnovation.fr

 


Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche