Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 13:43

Le bonheur,

une valeur refuge en ces temps de crise ?

.

LE PLUS. Succès fulgurant d'"Intouchables" - une comédie qui met l'accent sur la solidarité et l'amitié entre deux hommes que tout oppose -, nouvelle émission "Leurs secrets du bonheur" sur le service public... La dépression économique nous pousse-t-elle à nous réfugier dans les bons sentiments ? Dans la recherche du bonheur ? Réponse de Robert Ebguy, sociologue et directeur de recherche au Centre de communication avancée.

Robert Ebguy

> Par Robert Ebguy Sociologue

Edité et parrainé par Hélène Decommer

Bonheur Flickr-Bibounday-cc

Flickr- Bibounday-cc

 

Nos travaux de recherches au Centre de communication avancé, notamment une enquête de "Styles de vie" réalisée l'année dernière  sur 7.000 personnes, font apparaître une nette tendance au "slow life" - littéralement "vie lente" -, c'est-à-dire une volonté de ralentir, de se retirer de l'agitation, du stress d’une vie sous pression.

 

Le bonheur n'est plus dans la consommation


Il me plaît à dire que le bonheur est dans le pli. Cela symbolise l'idée de retrouver un endroit à taille humaine, que l'on peut comprendre et sur lequel on a prise. Le bonheur, c'est d'exister pleinement, de se sentir utile ; or lorsque ce sont des robots qui régissent le monde en échangeant des sous sur les places financières, on se sent inutile, impuissant. Cela génère soit de l’indignation et il peut y avoir du bonheur dans la révolte, soit du stress. Les individus se déconnectent et se réfugient alors dans les plis du temps (ralentir) et du lieu (micro-local) en s’opposant à la civilisation de la vitesse, de la "réactivité" et du gigantisme des macrostructures.

 

Le bonheur ne réside plus dans la consommation, contrairement à ce qui était le cas il y a encore quelques années, on a juste envie d’être bien dans sa peau (estime de soi). On note aujourd'hui une volonté de "temps retrouvé", pour le passer avec sa famille, ses proches, mais aussi pour le consacrer à son microcosme, son quartier par exemple.  La recherche d'une manière de vivre moins nocive pour l'environnement est également en expansion. Chez les personnes riches, on parle de frugalisme, qui joue sur l'idée de manger moins – même si, ne soyons pas dupes, il y a toujours du caviar dans le frigo.

 

A l'agitation et au stress, les individus tentent de substituer une zone de paix et de calme, une oasis de reconstruction sociale.

 

"Intouchables", un succès parce que c'est la crise ?


Il faut se méfier des liens de cause à effet trop simplistes et surtout non étayés. Pour affirmer que le succès du film "Intouchables" est dû à la crise, il faudrait mener une étude, chose que je n'ai pas faite.

 

"Intouchables" s'inscrit parfaitement dans la lignée de "Bienvenu chez les Ch'tis" et "le fabuleux destin d'Amélie Poulain" : une histoire simple, facile d'accès et des bons sentiments. Je ne prétends pas qu'il s'agit-là d'une formule magique, mais parfois elle rencontre son public.

 

Reste que la recherche du bonheur passe aujourd'hui davantage par des sorties temporaires  de l'espace marchand et qu'aller au cinéma est toujours un acte de consommation.

 

Propos recueillis par Hélène Decommer.

 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/214732;le-bonheur-une-valeur-refuge-en-ces-temps-de-crise.html

 


En ces temps chaotiques,

seule la solidarité, sincère,

nous préservera.

Commençons dès maintenant !

eva R-sistons

 

.http://cormeillesautrement.free.fr/wp-content/medium_solidarite-init.gif

http://cormeillesautrement.free.fr/wp-content/medium_solidarite-init.gif


Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche