Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 04:10

http://www.radiomundial.com.ve/

 

 

 

Le mouvement du 15 mai en Espagne continue par l’occupation permanente de l’espace public (video)


de : printemps des peuples
mercredi 18 mai 2011 (07h57)

2 commentaires

 

 

Violentes répressions policières à Madrid, silence de plomb dans les médias

Violentes répressions policière à Madrid lors de la manifestation contre les plans d’austérité le 15 mai. Ces manifestations organisées par juventud sin futuro, (jeunesse sans futur) entre autre, un collectif de précaires et d’étudiants espagnols ne trouvent aucun écho dans la presse française.

Un entrefilet, très succinct, qui ne décrit rien d’autre que des heurts entre police et manifestants.

La répression s’intensifie en Espagne, en France et partout en Europe, contre une jeunesse et une population qu’on abandonne sous des prétextes fallacieux d’économie budgétaires.

Et celà pendant la célébration de l’année internationale de la jeunesse, quel cynisme. En France le mouvement Uncut démarre , quelques actions menés dans l’Ouest , nettoyage de banques.

En Angleterre le mouvement UKuncut, déjà bien implanté partout dans le pays a été assimilé à un mouvement terroriste dans le businessghana.

Anti-government groups have also gained strength in Britain, where a North London group called UK Uncut has advocated for civil disobedience to protest government spending cuts.

Les citoyens dès qu’il lèvent le poing et refusent la mise à sac totale, le vol organisé de notre société par le système néolibéral est aussitôt assimilés à un terroriste sig!!

En réalité, brimer et sommer de se taire à coup de tonfa, de bombes lacrymo tout les moyens sont bon pour réprimer ces révoltes populaires pour complaire à un système libéral malade. Le capitalisme est malade qu’il crève. La révolte gronde en Europe.

Mais ils semblent oublier que l’on se construit que sur ce que l’on nous lègue : des « dettes », des dêchets nucléaires, une précarisation grandissante, voilà l’héritage du capitalisme à sa descendance.

C’est le massacre organisé et programmé de toute une population, pour préserver les dividendes de quelques actionnaires .

L’idéologie libérale est criminelle par essence tenter de la sauver ou de le moraliser reviendrait à apprivoiser un requin. Partout en Europe et dans le monde on nous chante le même air.

Pour eux le fric et la bonbance, pour nous restriction et privation. Les assistés ne sont pas à chercher dans le rangs des miséreux et des immigrés mais chez les actionnaires qui sans rien foutre ramassent des centaines de milliers d’euros de traites mensuelles.

Et depuis 30 ans la situation n’a cessé d’évoluer en faveur de ces parasites.

En France, en Angleterre, en Espagne, dans le monde arabe et partout ailleurs solidarité avec les insurgés

Vidéos de la répression policière à Madrid transmises par @CNTvision

http://lechatnoiremeutier.wordpress.com/2011/05/18/mobilisation-du-15-mai-en-espagne-contre-le-plan-dausterite-violente-repression-policiere-a-madrid-vague-darrestations-massive-de-manifestant-e-s/

Cinq mois après le mouvement tunisien, au tour de l’Espagne?

Publié le 16 mai 2011 par Julien M.

Cette information ne semble pas avoir passé les Pyrénées. Alors que la folie médiatique semble s’emparer d’un certain directeur du FMI, la crise perdure en Europe. Et c’est en Espagne hier, que la contestation pourrait avoir pris une tournure inédite.

Ce dimanche a été marqué par un mouvement sorti de nul part. Des dizaines de milliers de jeunes, dans une cinquantaine de ville espagnoles, ont manifesté durant l’après-midi. A l’appel de deux collectifs –

Democracia real ya

http://www.facebook.com/democraciarealya

et

Juventud sin futuro

http://www.facebook.com/juventudsinfuturo

– ce sont plusieurs dizaines de milliers de personnes qui se sont retrouvées, suite à un appel lancé via les réseaux sociaux, et particulièrement Facebook

A Madrid, les manifestants se sont retrouvés sur la place de Cibeles, et ont parcouru la rue d’Alcala jusqu’à atteindre le point central de la capitale espagnole, la Puerta del Sol. Une centaine de personnes a décidé de camper sur place, et de rester ainsi de manière continue jusqu’au 22 mai, date des prochaines élections.

Les revendications portées par les cortèges ont largement tourné autour des problèmes de précarité, de chômage et de manque de perspectives personnelles et professionnelles. Au centre des mécontentements, la gestion de la crise, dont les contestataires jettent la faute aux hommes politiques et aux banquiers.

« Sin casa, sin curro, sin pensiòn, sin miedo » littéralement « sans toit, sans boulot, sans allocation, sans peur » pouvait-on lire dans le texte d’appel. Internet a emboité le pas à ce nouveau type de contestation. Sur le site twitter, des hashtag se sont créés pour suivre le déroulé des événements (#15m #15mayo #spanishrevolution), ainsi que l’occupation de la Puerta del Sol jour et nuit (#acampadasol).

Est-on en train de connaître une nouvelle ère dans la contestation de la jeunesse? A l’image des printemps du monde arabe, largement poussés par toute une classe d’âge et son utilisation du web, l’histoire récente nous apprend qu’il suffit d’une étincelle, dans certaines circonstances, pour embraser un système entier, et le faire vaciller.

http://evry91.mondoblog.org/2011/05/16/cinq-mois-apres-le-mouvement-tunisien-au-tour-de-lespagne/

Le mouvement du 15 mai en Espagne continue par l’occupation permanente de l’espace public,places rues etc :

Le dimanche 15 mai, à 18 heures, tous les citoyens sont appelés à manifester de manière pacifique et simultanée au niveau national, sous le slogan « Une démocratie pour de vrai, maintenant ! Nous ne sommes pas des marchandises à la merci de l’état et des banquiers ! », pour dénoncer la gestion économique irresponsable du pays par les pouvoirs politiques et économiques, et afin d’exiger qu’ils assument leurs responsabilités.

Dépourvu de signe politique ou syndical, cet appel a été promu par les chômeurs, les désespérés, les autonomes, les travailleurs, les femmes au foyer, les étudiants et les retraités, tous unis contre les abus que la classe politique se permet et qui font obstacle à l’amélioration de la situation de crise. Tous ces citoyens tenteront de démontrer leurs responsabilités civiques en laissant de côté leurs divergences idéologiques et culturelles.

Nombreux sont les motifs qui amènent les citoyens à exiger un tournant radical dans la gestion politique et financière de l’Etat espagnol : le chômage, la corruption, le niveau élevé de paupérisation de la société qui oblige des familles à vivre dans le dénuement, la perte des droits sociaux, la précarité de l’emploi et l’inquiétude au sujet de l’avenir de nos enfants ne sont qu’une partie du problème !

Pour le moment, 34 villes espagnoles ont adhéré à cette convocation, parmi elles les 8 plus grosses villes d’Andalousie : Almería, Cádiz, Córdoba, Granada, Huelva, Jaén, Málaga y Sevilla. A Séville, nous ne manquons pas de motivation pour nous indigner et adhérer à la « Democracia Real Ya ». La manifestation commencera Plaza de Espana à 18 heures, pour finir Plaza Nueva par la lecture du manifeste.

Les personnes qui participeront à ce mouvement exigent la réorientation des politiques publiques pour qu’elles se préoccupent dorénavant de l’intérêt général. Les manifestants exigent des changements de la Loi Electorale pour qu’il existe une véritable participation des citoyens vis-à-vis des décisions publiques. Ils exigent aussi la fin des privilèges de la classe politique. Ils exigent des moyens drastiques contre la fraude fiscale et la fuite des grandes fortunes vers les paradis fiscaux.

Ils exigent la fin des hausses discriminatoires des impôts et de la privatisation du secteur public. Ils exigent, en définitive, « Une démocratie pour de vrai, maintenant ! »

 

Web :

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article117171

 

http://democraciarealya.es/

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche