Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 13:53

Et si le cartel bancaire avait choisi la Grèce pour abattre l’euro ?

Nous avons déjà eu l’occasion de nous exprimer sur le sujet de la Grèce. Ce qui se passe : le comportement des politiciens européens et tout particulièrement celui du couple franco-allemand, dépasse l’entendement. On œuvre volontairement à un jeu de massacre ! Et comme une personne raisonnable ne s’amuserait pas à détruire sciemment un pays dont la chute va entraîner la faillite de nombreuses banques, il faut bien évidemment faire un rapport entre le comportement des politiciens européens et la sanction imposée par le cartel bancaire à Dominique Strauss Kahn. Ils sont sur un siège éjectable, ils ont la trouille et n’ont pas de marge de manoeuvre. Il suffit de voir leur mine ! En se comportant comme les laquais de ceux qui contrôlent les banques centrales américaine et européenne, ils s’apprêtent à ruiner leurs peuples. C’est aussi simple que cela.

D’aucuns ne veulent pas analyser les choses à partir de cette grille de lecture. Ils ont tort et sont d’ailleurs incapables de faire de la perspective. Pour notre part, nous savons que de de « grands patrons » et surtout ceux des BANQUES, sont en train de liquider massivement leurs avoirs « personnels » dans les ou leurs banques. N’oublions pas que LIESI avait annoncé la crise des subprimes quelques jours seulement avant que la décision soit prise de précipiter les choses pour obtenir cette bonne « crise majeure » que réclamait David Rockefeller en 1994.


Voici un graphique sur l’évolution des taux usuraires imposés par le cartel bancaire pour provoquer la grande ruine des Etats européens. Pas besoin d’être un économiste diplômé pour traduire ce graphique. Il annonce une immense catastrophe.


Source:http://www.les-crises.fr/meteo-des-taux/

La Grèce et sa kyrielle d’emprunts

On s’attend encore et toujours à un nouveau plan d’aide à la Grèce (sur fond de mauvais indicateurs économiques aux Etats-Unis). Athènes cherche à se financer puisqu’elle vit sous perfusion et est confrontée à des taux usuraires. C’est du grand n’importe quoi ! On nous parle de droits de l’homarde tous les jours et l’on organise la ruine, la faillite de millions de personnes !

 

On empêche les enfants de manger, les vieillards de se soigner à cause d’une banque de politiciens qui n’ont pas le courage de dire aux banquiers internationaux : FINI, ON NE PAIE PLUS.


La nouvelle aide que doit recevoir la Grèce pourrait atteindre les 95 milliards de dollars, qui doit s’ajouter aux 110 milliards d’euros de prêts sur trois ans déjà promis en 2010 par l’Union européenne et le Fonds monétaire international. Son principe a été dévoilé par le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, Jean-Claude Juncker, qui a précisé que les banques privées créancières du pays apporteraient une contribution sur une base volontaire. Mais certaines informations de presse et commentaires de responsables européens ont semé la confusion, a expliqué David Gilmore, de Foreign Exchange Analytics. « Un article du Handelsblatt affirme que le plan d’aide à la Grèce pourrait être repoussé après le sommet européen du 20 juin, cela a ajouté de l’incertitude. Il y a aussi eu des commentaires (du commissaire européen aux Affaires économiques Olli Rehn) qui a suggéré que ce plan n’était pas fait », a-t-il précisé.

Pour Marc Chandler, de Brown Brother Harriman, les investisseurs s’interrogent aussi sur la participation des banques privées, qui « comporte un risque actuellement sous-estimé ». On est heureux de l’entendre.  Mais pourquoi les journalistes spécialisés dans la science économique ne traduisent-ils pas cela concrètement vis-à-vis du grand public ? Parce que, pour dire les choses clairement, cela signifie la perte de vos avoirs. Le gouvernement vous raconte des sornettes sur le remboursement des comptes si une banque fait faillite. C’est du MENSONGE. Allez demander aux personnes qui avaient un compte chez LEHMAN Brothers ce qu’elles ont récupéré. Elles ont tout perdu. Nous connaissons même un richissime propriétaire de château pas très loin de chez nous qui s’est suicidé. C’est pourquoi, ces derniers temps, nous n’avons cessé de conseiller l’achat de métal d’argent via une source, très fiable, ayant la confiance de LIESI. Mieux vaut placer vos économies en quelques chose de TANGIBLE que de garder du papier qui ne vaudra RIEN.


« Le but du nouveau soutien est d’éviter une restructuration de la dette de la Grèce, qui pourrait être coûteuse pour le système bancaire européen, mais le marché s’interroge sur les conditions qui seront posées aux établissements financiers pour leur contribution ». Pour M. Serebriakov de Wells Fargo, « si les détails de l’aide à la Grèce qui vont émerger vont constituer un facteur important pour l’évolution de l’euro cette semaine, l’attention va finalement se reporter vers la décision de politique monétaire » de la Banque centrale européenne (BCE) de jeudi.

 

http://liesidotorg.wordpress.com/2011/06/07/et-si-le-cartel-bancaire-avait-choisi-le-grece-pour-abattre-leuro/

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans La crise
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche