Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 07:40

 

 

Et Zorro-Hollande arriva... 

 

zorro-wallpaper

 

http://fond-d-ecran-gratuit.org/zorro-wallpaper/

 

 

Crise, Mondialisation financière, Europe de Bruxelles.

Quel rôle pour François Hollande ?

Des clefs pour comprendre l'imbroglio actuel.

Les questions qu'il faut se poser.

Par eva R-sistons

 

 

 

Une nouvelle page d'Histoire s'écrit sous nos yeux, puisque François Hollande nous a promis "le changement maintenant". Nous allons donc retrouver la croissance, promis, juré. Et certes, si on programme seulement l'austérité, la rigueur, on casse la machine, on casse la paraît-il précieuse croissance.

 

Pour l'instant, ce que nous voyons dans notre si belle Europe, ce sont des Etats plus ou moins en faillite, des plans sociaux en cascade, des délocalisations à tour de bras, des déficits d'Etats dus à des accroissements continus de dettes, avec des intérêts qui ne cessent de se multiplier et de se péreniser, et un capital qu'on ne rembourse évidemment jamais - pour ne citer que ces exemples d'actualité. Vous avez dit modèle européen ? Vous avez dit capitalisme, mondialisation, libéralisme ? Et on veut nous faire croire que notre seul horizon est ce Système-là ?

 

Mais bon, Zorro-Hollande arrive, et "le changement c'est maintenant", vraiment maintenant. Accrochez vos ceintures !

 

 

le changement c est tout le temps thatcher à londres mitte

 

 

 

Nous saurons bientôt si la Grèce sortira de l'euro, ce qui aurait d'ailleurs des répercussions importantes sur tous les pays européens ("mauvais" signal donné, effet contagion, dit-on). Si la Grèce sort de l'euro, elle ne recevra plus d'aides internationales, elle sera en défaut de paiement (en faillite), et elle reviendra à la  drachme, et là, elle pourra enfin dévaluer sa monnaie, devenir plus compétitive (I drachme pourra valoir 2 euros, par ex) et attirer plus de touristes. Pour mémoire, les pays (comme l'Argentine des époux Kirchner) qui ont repris leur indépendance, après certes des sacrifices, ont retrouvé la santé. Les Médias se gardent bien d'évoquer les Etats ayant choisi de décider eux-mêmes de leur politique, comme l'Islande, la Bolivie, le Vénézuela, l'Argentine...

 

Le futur grand marché transatlantique et l'Eurogendfor

 

marche-transatlantique-1.jpg

 

marche-transatlantique-2-USA-Israel.jpg

 

Transatlantique, en fait atlantico-israélien,

car les USA exécutent les ordres du Lobby juif

sur son territoire, l'AIPAC, groupe de pression

au pouvoir démesuré, au détriment des USA

et de tous, d'ailleurs. Note d'eva, qui a emprunté

ces 3 images au post ci-dessous

(Huffingtonpost) :

LE GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE: l'APOCALYPSE ECONOMIQUE ET SOCIALE COMMENCE EN 2010 EN FRANCE! MERCI TF1,FRANCE TV,Canal+,M6! Merci l'UMP,le PS,le MODEM et les verts! Merci SARKOZY,BARROSO ET OBAMA! http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2009/06/04/1564363_le-grand-marche-transatlantique-l-apocalypse-economique-et-sociale-commence-en-2010-en-france-merci-tf1-france-tv-canal-m6-merci-l-ump-le-ps-le-modem-et-les-verts-merci-sarkozy-barroso-et-obama.html

 

 

La Construction européenne voulue par les Américains pour servir leurs intérêts (n'oublions jamais en effet qu'à l'horizon se dessine le Grand Marché transatlantique § ) est d'abord, comme je l'ai annoncé sur ce blog voici environ 4 ans, "le tremplin du Nouvel Ordre Mondial", une étape vers la Dictature du Cartel bancaire sur le monde - on en voit déjà les effets en Grèce.  Selon les plans des mondialistes, c'est aussi la substitution du financier et de la technocratie (le fameux "Marché", triomphe de l'ultra-libéralisme) au politique. 

 

La Construction européenne entraîne la mise en place de réformes implacables pour les peuples, impliquant à terme la disparition du modèle social, de l'Etat-Providence protecteur, et puis le Droit du Travail n'existera plus (le salarié, taillable et corvéable à merci, sera d'ailleurs toujours plus "flexible", un simple pion qu'on place et déplace à volonté..), le coût du travail et les salaires diminueront sans cesse, les licenciements seront facilités, les services publics seront supprimés, bref tout, absolument tout, sera libéralisé, privatisé, marchandisé. Le Marché décrètera ce qui est bon ou ce qui ne l'est pas pour les peuples, il imposera ses solutions et les Elus n'auront plus qu'à les appliquer : Leur rôle, avec les Médias, sera de présenter ces mesures aux  peuples sous leur meilleur jour, en taisant toutes les conséquences désastreuses, puis de les mettre en place de gré ou de force -  avec le concours de la Force publique européenne, le cas échéant : Comprenez l'Eurogendfor §§, la troupe policière de l'UE, qui n'ayant pas de racine avec le pays dans lequel elle interviendra, n'hésitera pas à tirer sur les victimes des politiques décidées par l'Elite mafieuse. Les Maîtres du monde ont tout prévu, même les réactions à leur politique !

 

§ Le futur grand marché transatlantique [Réseau Voltaire]

§§ Qu'est-ce qu'Eurogendfor qui va intervenir contre les Grecs et même leur armée ?

eurogendfor.jpg

On comprend mieux pourquoi il fallait que Sarkozy soit imposé aux Français, et plus généralement aux Européens, car son volontarisme sans scrupules et aux ordres des tenants du NOM, a obligé les citoyens à subir ce dont ils ne voulaient pas, un Traité prenant en charge tous les aspects de la vie, le fameux Traité de Lisbonne qui se révèle finalement encore plus pernicieux que tout ce que ses opposants avaient dénoncé (ex, rétablissement de la peine de mort pour les insurgés). L'Oligarchie savait que les citoyens n'accepteraient pas d'être sacrifiés toujours plus à son enrichissement sans limites, et elle a tout conçu : Même un Sarkozy, même une Police européenne. Ce qui est effrayant, c'est que tous les Elus, ou presque, ont souscrit à ces horreurs, qu'ils viennent bien sûr de la Droite, mais aussi de la Gauche dite abusivement "socialiste", ou même du FN (acceptant le Grand Marché Transatlantique) comme des Verts devenus Europe-Ecologie sous l'influence d'un Cohn-Bendit antinationaliste et partisans du fédéralisme §, à l'image du MODEM !  Les Elus sont-ils tous des imbéciles, facilement manipulables, ou le goût du pouvoir les pousse-t-il à tout accepter ?  


§ http://wiki.les-verts.infini.fr/index.php/Motion_%22Les_Verts_pour_un_projet_f%C3%A9d%C3%A9raliste_de_d%C3%A9centralisation_solidaire_et_citoyenne,_fond%C3%A9_sur_les_r%C3%A9gions%22. . 

 

En réalité, à travers l'Europe, c'est le machiavélique Nouvel Ordre Mondial qui se met en place, en étendant chaque jour un peu plus ses tentacules à l'insu même de la plupart des citoyens. Car évidemment, les Médias se gardent bien d'évoquer la réalité...

 

R-sistons vidéo 4 : Le Nouvel Ordre Mondial pour les "Nuls"  
12:12

R-sistons vidéo 4 : Le Nouvel Ordre Mondial... (octobre 2011)

  .

 

Les questions à se poser

 

Or donc, le débat que nous devrions avoir pendant cette campagne électorale, c'est : Quelle Europe voulons-nous ? Où va l'Europe, quelle est sa finalité ? François Hollande a lancé une idée: L'Europe par la croissance. De quelle croissance s'agit-il ? De la financière, avec par exemple ses bulles immobilières, ses dettes exponentielles ? De la croissance par la dérèglementation libérale, ou par l'investissement keynesien ? Autrement dit, de la croissance à l'Allemande, à l'Anglaise, à l'Espagnole de Rajoy (donc toujours plus libérale et synonyme d'austérité, reposant sur des réformes structurelles imposées aux citoyens, les privant peu à peu de tous leurs acquis sociaux au profit du Marché-Roi)  - ou à la keynesienne par l'investissement productif, les dépenses publiques, la consommation, la stimulation de l'économie en augmentant la quantité de monnaie en circulation... ? François Hollande semble privilégier l'investissement, l'emploi. Or, l'OCDE soutient le nouveau Président français et son souhait de mutualiser les moyens financiers. Ne s'agit-il pas là d'un pas de plus vers la mise en commun des moyens, au détriment des Nations et en vue de la mise en place du Nouvel Ordre Mondial "mutualisant" tout ? Le supra-national et le national (assorti de protectionnisme) sont incompatibles.

 

François Hollande, lui aussi pion de l'Oligarchie, nous prépare-t-il à sa façon à une plus grande intégration de la politique budgétaire, à une plus grande "solidarité" des Etats, et ce faisant, à une plus grande soumission aux Marchés ? Que sont les eurobonds, en effet ?  Il s'agit d'un outil permettant de mutualiser la dette de la zone euro. En fait, c'est une imposture, juste une trouvaille pour détourner l'attention des vrais défis à affronter, bref c'est un gadget pour masquer l'acceptation du Pacte de stabilité budgétaire (avec sa fameuse Règle d'Or, "la camisole budgétaire"  d'ailleurs assortie de Plans "sociaux" et de renoncement à tous les droits acquis par nos ancêtres parfois au prix de leur vie).

 

flamenco-flamenco-130611_HH_160.png.jpg

 

Flamenco bancaire 

 

Si l'on va plus loin, n'est-il pas inquiétant de voir M. Hollande trouver que Mariano Rajoy et lui ont des points de convergence ? Le dirigeant espagnol plaide certes pour la croissance, mais passant par des réformes structurelles du Marché du Travail, la baisse des salaires et des retraites, des licenciements plus faciles, la remise en cause du Droit syndical... bref toute la panoplie des réformes les plus libérales et anti-sociales. Le nouveau Président français laisse entendre que nous devons nous diriger vers un assouplissement de l'austérité, contrairement à M. Rajoy qui a nommé au Ministère de l'Economie un ancien Président de Lehman Brothers, Luis de Guindos.

 

L'Espagne, c'est la 4e puissance de la zone européenne, et donc une mise en défaut  ou une sortie de la zone euro auront des conséquences plus graves que pour la Grèce, le Portugal et même que pour l'Italie. L'Espagne aujourd'hui, c'est une jolie Bulle immobilière,  300 milliards d'euros de crédits immobiliers qui pèsent sur les banques espagnoles : La banque espagnole Bankia, en grandes difficultés demande à l'Etat une aide record de 19 milliards d'euros

 

La 4e banque du pays a déjà été partiellement nationalisée.  Là encore, une fois de plus, le Système capitaliste qui privatise les profits, a mutualisé les pertes - prises en charge par les citoyens eux-mêmes pourtant non responsables des excès ou de la cupidité des dirigeants, et des erreurs de gestion.

 

Le gouvernement conservateur de Rajoy écarte toute intervention extérieure de l'UE, pour ne pas l'entraîner dans sa chute. Notons d'ailleurs que des banques françaises, qui ont prêté de l'argent à des emprunteurs non solvables, subiront directement le contrecoup des événements espagnols ou grecs. Concernant la seule Espagne, on évalue par exemple a au moins 40 milliards d'euros la facture pour notre pays - et elle peut atteindre 65 milliards ! En attendant, on parle déjà de "bankrun", les files d'attente s'allongent devant les banques grecques ou espagnoles, les gens préfèrent récupérer leur argent.

 

http://www.observatoiredeleurope.com/photo/art/default/3416187-4914059.jpg?v=1320750693

http://www.observatoiredeleurope.com/photo/art/default/3416187-4914059.jpg?v=1320750693


La Règle d'or - de l'austérité pour les uns, du profit pour les autres

 

Mais revenons au voisin français de l'Espagne et à son Président qui plaide pour moins d'austérité. Peut-il  raisonnablement accepter le carcan terrible de la Règle d'or budgétaire, inscrite dans les Constitutions nationales § ? Les budgets des Etats, décrétés par les dirigeants des Grandes banques comme Lehman Brothers, seraient totalement soustraits au contrôle des peuples, et gravés une fois pour toutes dans le marbre des Constitutions. Alors, F. Hollande va-t-il "voter" la Règle d'Or ? Avec Pierre Moscovici à la tête des Finances de la France, le pire est à craindre... D'ailleurs, celui-ci a été Président de l'Association "A gauche, en Europe" fondée par D. Strauss-Kahn et Michel Rocard bien connus pour leur plus grande allégeance au libéralisme qu'au socialisme.

 

Hollande et Moscovici ne vont-ils pas se soumettre, en réalité, aux décisions de la "Troïka" européenne, c'est-à-dire à la Commission européenne (CE), à la Banque Centrale européenne (BCE) et au Fonds Monétaire International  (FMI) ? 

 

§ Règle d'Or,  Le nouveau Traité Européen de tous les dangers, gravé hors de ... 

MES: Ratification accélérée en France sans concertation. Les ...

 

 

 

Autres questions, dont l'une est chère à M. Arnaud Montebourg (le Ministre le plus prometteur du Gouvernement Hollande), c'est de savoir si nous allons accepter plus de protectionnisme pour protéger notre industrie et nos emplois ?  L'ancien Député et Président du Conseil Général de la Corrèze F. Hollande se contentera-t-il juste d'atténuer la politique d'austérité ?

 

Et si le couple MerckHollande ne fonctionne pas, va-t-on se diriger vers une Europe du Sud orchestrée par la France (cocorico), avec une cure d'austérité adoucie par le soleil du Sud ?

 

Tragédie grecque

 

En tous cas, si par bonheur la Grèce sort du carcan assassin de l'euro, gageons que cela donnera des idées aux autres Etats (Italie, Portugal, Espagne..) et qu'à défaut d'évoquer l'Islande ou l'Argentine, les Médias seront bien forcés d'expliquer la nouvelle donne grecque... A propos de la Grèce, d'ailleurs, comment M. Hollande qui a promis "le changement maintenant", peut-il oser envoyer les Grecs à l'abattoir, en demandant avec son nouvel ami le très conservateur Rajoy, qu'ils restent dans la zone euro ? C'est ça, la démocratie ? Sarkozy a imposé le Traité de Lisbonne aux Européens qui n'en voulaient pas, Hollande va-t-il à sa façon, plus subtile et plus diplomatique mais finalement aussi contraignante, obliger les Grecs à accepter une politique dont ils ne veulent plus ? De qui se moque-t-on ? Le Marché est-il le Maître du nouveau champion français du "changement maintenant" ? La politique de Gauche serait-elle plus hypocrite que celle de la Droite ? Car oui, je ne rêve pas, j'ai bien entendu, et lu : "Berlin et Paris vont TOUT faire pour garder la Grèce dans la zone euro". Tout ? Vraiment tout comme Sarkozy imposant aux Français et au Européens, à la hussarde, ce qu'ils fuient ?

 

En somme, le changement est-il seulement dans la sauce qui accommode les plats ? Mais si les Français s'aperçoivent qu'on leur sert finalement les mêmes plats, présentés différemment, ne vont-ils pas finir par réagir violemment ?

 

12 05 15 Europe

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2012/05/et-si-la-gr%C3%A8ce-d%C3%A9cidait-de-faire-faillite-en-restant-dans-leuro.html


 

Quel changement maintenant pour la Grèce avec Hollande, si la même politique doit continuer pour eux ?

 

Tragédie grecque, bref rappel :

- Chômage de masse

- Travail précaire et temps partiel

- Pauvreté

- Licenciements des fonctionnaires

- Droits sociaux supprimés

- Retraite diminuée

- Soins payants

- Salaires de misère (minimum 200 euros)

- Déclin du niveau de vie

- Augmentation du nombre de sans-domicile

- Faim

- Enfants sous-alimentés

- Suicides, désespoir...

 

Et pendant ce temps, les dépenses en armement augmentent, les armateurs et l'Eglise ne paient pas d'impôts, les banques sont renflouées au lieu du pays, le patrimoine de la Grèce est saisi, les réserves d'or partent à l'étranger, de juteux prêts supplémentaires sont accordés, la dette ne cesse de s'amplifier, et tout va de mal en pire pour les malheureux cobayes grecs de la Mondialisation revue et corrigée par les apprentis-sorciers du Nouvel Ordre Mondial.

 

Joli tableau ! C'est ça, l'Europe ? La barbarie, oui ! Voilà qui en tous cas signe la faillite d'un Système, celui qu'on tente de nous imposer comme repère incontournable, le capitalisme si libéralisé qu'il n'est plus d'entreprise, mais financier, virtuel... Le simple mot de "Capital" n'est-il pas à lui seul, d'ailleurs, un vrai repoussoir ? Capital ou travail, il faut choisir ! Spéculation ou emploi, il faut choisir ! Et le travail est le premier des droits de tout être humain.... Si l'on ne peut plus fournir de travail aux humains, que restera-t-il ? A se débarrasser des gêneurs, des inutiles, des nuisibles, que sais-je encore ? Direction l'eugénisme cher à la Couronne d'Angleterre que les Médias vont célébrer bientôt au lieu de fustiger ses crimes, ou l'euthanasie chère aux Attali et Consort.... Lorsqu'on ne saura plus quoi faire des populations, et que la crise artificiellement provoquée sera trop inextricable, se dirigera-t-on comme en 1929 vers une "bonne" guerre ( Caler l’attaque de l’Iran dans le calendrier de la déconfiture européenne) de dépopulation comme celle que les Maîtres en Finance sortis de la cuisse sinon de Jupiter, du moins de celles des Hébreux, nous préparent via l'attaque de l'Iran qui leur démange tant ? 

 

 

Grèce travaux d'hercule

Mediapart.fr

 

Quel monde ?

 

Bien évidemment, une question essentielle est de savoir si nous voulons toujours plus d'Europe, toujours plus d'intégration européenne (donc fédérale) sur les plans monétaire, économique, social, politique...  Si nous répondons oui, nous nous dirigeons directement vers le Nouvel Ordre Mondial dont l'Europe, comme je l'ai analysé il y a quelques années, est le tremplin... Et si nous nous dirigeons vers ce "paradis" mondialiste, devrons-nous encore voter pour leurs valets labellisés alternativement Droite et Gauche, bref pour les Copé ou pour les Valls de service ? Que nous apporte le bipartisme imposé par Médias et Sondeurs ? Et à quoi servira-t-il de voter pour des représentants français d'une politique décidée à Bruxelles et plus largement, estampillée Nouvel Gouvernance Mondiale ? Et si nous ne votons pas comme "Ils" veulent, nous feront-ils revoter jusqu'à ce que l'on vote comme il faut pour le menu proposé ? A moins que ne surgisse un nouveau Sarkozy providentiel ne s'embarrassant de rien pour faire passer la pilule en force...

 

Au fait, pourquoi acceptons-nous que le G8 ou le G20, ce Club de riches et de puissants, se réunisse pour chapeauter toutes les décisions ? Quelle légitimité ce cirque, dument encadré de policiers bardés d'équipements high tech, a-t-il ? De quel droit y scelle-t-on le sort de l'humanité ? Et que penser de ces nouvelles venues, les Agences de Notation, qui surveillent la politique des Etats et les notent sans être mandatées par personne ? Quel crédit apporter à ces soi-disant experts neutres ? Pourquoi se substituent-ils aux Etats, pourquoi les dirigeants se croient-ils obligées de s'agenouiller devant eux ? De quel droit dictent-ils aux gouvernements la politique à mener ? Qu'est-ce que c'est que cette mascarade ?

 

Une autre grande vraie question devrait être posée, et rapidement : Un pays peut-il être tenu responsable des agissements de ses Décideurs, de ses "Elites" ? Les conséquences des politiques financières menées doivent-elles être supportées par ceux qui n'en sont nullement responsables et qui de surcroît plongent à grande vitesse dans la pauvreté ?

 


La Dictature Des Usuriers Goldman Sachs Deutsche Bank - La Grèce Ruinée Israël Veut La Piller

http://www.planetenonviolence.org/La-Dictature-Des-Usuriers-Goldman-Sachs-Deutsche-Bank-La-Grece-Ruinee-Israel-Veut-La-Piller_a2609.html

 

Et finalement, on pourrait aussi poser deux grandes questions : Puisque l'Europe est un échec complet, et la mondialisation aussi, jusqu'à quand va-t-on tolérer cette Europe-là (qui n'est pas celle des peuples mais des gangsters de la banque), et jusqu'à quand supporterons-nous le capitalisme financier qui n'entraîne que des disparités insupportables, avec d'un côté un tout petit groupe de nantis, et de l'autre une masse de plus en plus précarisée, appauvrie, sans emploi, sans perspectives, désespérée ?  Parce qu'au-delà des questions essentielles comme le retrait de la zone euro et le refus du carcan budgétaire de Bruxelles, se posent, finalement, de vraies questions existentielles : Dans quel monde voulons-nous vivre ? Pré-déterminé, inique et suicidaire - ou donnant à tous le moyen de vivre dans la dignité ?

 

Il est temps de dépasser le schéma, étriqué, dans lequel les tenants du "Changement, c'est maintenant" veulent nous enfermer. Car plus que de croissance ou d'eurobonds, c'est de l'avenir de l'Europe et des Européens qu'il s'agit. Et plus généralement, de la paix, puisqu'en définitive, l'Europe "transatlantique", arrimée à l'Oncle Sam, et chapeautée par l'OTAN, c'est la guerre. Tôt, ou tard. Et de cela, évidemment, on ne parle jamais, car aucun Média n'a le courage de poser les bonnes questions...

 

eva R-sistons

http://r-sistons.over-blog.com

 

NB Sous peu, je complèterai ce post qui m'a demandé beaucoup de travail et de réflexion, par des liens permettant de poursuivre l'analyse.

 

 

 

TAGS : Europe, Sarkozy, Angela Merckel, François Hollande, Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Marché transatlantique, Pacte budgétaire, Règle d'Or, Verts, PS, Modem, Nouvel Ordre Mondial, MES, Mariano Rajoy, Eurogendfor, Lehman-Brothers, Juifs, Attali, mondialisation, bankrun, Pierre Moscovici, D Strauss-Kahn, M. Rocard, protectionnisme, politique d'austérité, Europe du Sud, couple Merckhollande, G8, G20, Iran, eugénisme, euthanasie, agences de notation, OTAN

 

jeudi 27 octobre 2011

REVUE - MANIERE DE VOIR n°119 - CRISE BANCAIRE

 

LE CASSE DU SIECLE

 

-

 

Terriblement d'actualité.....

 

-

 

"Comme l'Alchimie, le commerce débridé de l'argent repose sur le mythe de la création de richesse ex nihilo. Il ne s'amende pas, il ne se régule pas. Il s'effondre."



(Pierre Rimbert - Editorial)
http://jcmemo-34.blogspot.fr/2011/10/revue-maniere-de-voir-n119-crise.html
.
.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche