Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 07:45
http://sboisse.free.fr/technique/images/chemtrail_hole_17nov04_0640am_nyc__.jpg

http://sboisse.free.fr/technique/images/chemtrail_hole_17nov04_0640am_nyc__.jpg

Une nouvelle étude de la NASA pointe vers un possible lien entre HAARP et le séisme (et le tsunami) au Japon

Pas de commentaire
Posted 11 juin 2011 in nouvel ordre mondial

Voir également ce reportage de la chaîne I-Télé intitulé « Projet HAARP: le climat sous contrôle? ».

Une nouvelle étude de la NASA pointe vers un possible lien entre HAARP et le séisme (et le tsunami) au Japon


Par Ethan A. Huff, staff writer

(NaturalNews) des données récentes publiées par Dimitar Ouzounov et ses collègues du Goddard Space Flight Center de la NASA dans le Maryland mettent en évidence certaines anomalies atmosphériques étranges au dessus du Japon quelques jours avant le séisme et le tsunami du 11 Mars. Un réchauffement apparemment inexplicable et rapide de l’ionosphère au-dessus de l’épicentre a atteint un maximum trois jours seulement avant le tremblement de terre, selon les observations par satellite, ce qui suggère que l’énergie émise par les émetteurs utilisés dans le High Frequency Active Auroral Research Program (HAARP) peuvent avoir été responsable de l’induction du séisme.

Publiés dans la revue Technology Review du Massachusetts Institute of Technology (MIT), les résultats sont présentés à côté d’une théorie différente, appelée « couplage lithosphère-atmosphère-ionosphère », qui avance l’hypothèse selon laquelle le chauffage de l’ionosphère pourrait avoir été causé par l’imminence du tremblement de terre, car la ligne de faille a relaché du radon radioactif. Cette théorie, bien sûr, n’est pas vraiment prouvée, mais est plutôt présentée comme une explication possible pour la présence d’électrons de haute densité et d’émission de rayonnement infrarouge qui ont été observés.

Une autre explication pour ce chauffage étrange – et qui, après analyse, semble beaucoup plus probable -, c’est qu’il s’agissait d’une indication que de l’énergie focalisée a été utilisée pour induire le tremblement de terre, et non l’inverse. De nombreux rapports crédibles ainsi que des observations scientifiques révèlent que la technologie HAARP est parfaitement capable d’être utilisée comme arme scalaire, ce qui signifie qu’elle peut émettre de puissantes bombes à impulsion électromagnétique qui peuvent modifier les conditions météo ou activer des lignes de faille sismiques.

 

Preuve que HAARP est non seulement capable d’induire des tremblements de terre, mais qu’il semble avoir été utilisé contre le Japon

Un coup d’œil rapide sur les graphiques présentés dans le cadre des données de recherche d’Ouzounov montre la présence d’anneaux de chaleur presque parfaits au-dessus de l’épicentre du tremblement de terre. Si les émissions de radon à partir de la ligne de faille étaient vraiment responsables de la création de ces zones de chaleur, eles auraient plus que probablement une apparence irrégulière, éparse, plutôt que celle de cercles concentriques. Cette anomalie en elle-même réfute la théorie selon laquelle le tremblement de terre imminent a causé les motifs de chaleur.

En outre, les lectures du magnétomètre à induction de HAARP, qui visualise le spectre de fréquence des signaux détectés dans le champ géomagnétique terrestre, montrent qu’une fréquence ultra-basse (ULF) constante d’environ 2,5 Hz a été émise plusieurs jours avant le séisme. L’ULF de 2,5 Hz se trouve être exactement la même fréquence que la résonance naturelle produite par un tremblement de terre – et puisqu’il n’y avait pas de tremblements de terre constants durant les jours qui ont précédé le tremblement de terre ainsi que le Magnétomètre à induction de HAARP semble l’indiquer, la conclusion logique est que le signal a été émis pour induire le tremblement de terre.

Certains soutiendront que HAARP n’est pas capable de produire de telles fréquences, en particulier aux niveaux de puissance qui seraient nécessaires pour provoquer un tremblement de terre massif comme celui de magnitude 9.0+ survenu au Japon. Mais le témoignage de divers gouvernements contredit cette assertion.

Le 28 avril 1997, le secrétaire américain à la Défense William S. Cohen a donné un discours important lors de la Conférence sur le terrorisme, les armes de destruction massive, et la stratégie américaine, à l’Université de Georgia à Athens. Lorsqu’on lui a posé une question sur le terrorisme, Cohen avait ceci à dire dans le cadre de sa réponse sur le type de technologie qui était disponible, même à l’époque:

« D’autres se livrent même à une forme d’éco-terrorisme grâce auquel ils peuvent à distance modifier le climat, déclencher des séismes, des éruptions volcaniques, en utilisant des ondes électromagnétiques« .

Cette aveu contredit les déclarations de certains selon lesquelles aucune technologie de ce type n’existe, et qu’il est impossible de créer de l’activité sismique à l’aide d’énergie dirigée. Il est clair que la technologie existe depuis un moment, et l’idée selon laquelle elle serait utilisée comme arme est tout sauf une théorie du complot sans fondement.

Ensuite, il y a la résolution sur l’environnement, la sécurité et la politique étrangère de l’UE, qui a été publiée le 14 Janvier 1999. Ce rapport décrit les différents types de menaces d’armements, et contient une section intitulée « HAARP – Un système d’armement modifiant le climat. »

Le document explique que HAARP est « conduit conjointement par l’armée de l’air et la marine des États-Unis, » (ainsi que par l’Institut de géophysique de l’université d’Alaska à Fairbanks) et que l’un de ses objectifs est de « réchauffer des parties de l’ionosphère au moyen d’ondes radio puissantes. » Il indique également les détails importants suivants:

« HAARP peut avoir de multiples applications. La manipulation des particularités électriques de l’atmosphère permet de contrôler des énergies gigantesques. Utilisée à des fins militaires contre un ennemi, cette technique peut avoir des conséquences terribles. HAARP permet d’envoyer à un endroit déterminé des millions de fois plus d’énergie que tout autre émetteur traditionnel. L’énergie peut aussi être dirigée contre un objectif mobile, notamment contre des missiles ennemis. »

D’autres références à HAARP le qualifient de « sujet de préoccupation mondiale« , soulignant que la plupart des gens ne même pas au courant de son existence. Ceci a été écrit, bien sûr, il y a plus d’une décennie – et pourtant rien n’a vraiment changé depuis ce temps, en dépit de plusieurs tentatives pour rendre HAARP plus transparent. Mais si HAARP aide vraiment à induire quelques-unes des catastrophes d’apparence naturelles qui se produisent dans le monde, il n’est guère surprenant que le programme continue d’être largement maintenu secret.

Vous pouvez consulter le magnétomètre fluxgate de HAARP par vous-même au lien suivant.

Les sources de cet article incluent également: http://www.technologyreview.com/blog/arxiv/26773/

Source: naturalnews

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Regard sur ...
commenter cet article

commentaires

orangiste delavé 15/06/2011 12:28



- l'on ne peut etre juge et partie , la NASA peut elle parler de HAARP de façon objective ?


 - sur une de vos video l'on voit clairement le sigle Nasa sur l'usine a nuages( controle du climat  ) , il est vrai qu'il peut etre interessant de connaitre les mensonges qu'elle tient
a nous faire connaitre sur ce sujet , cependant ..



Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche