Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 13:57
A mes Lecteurs:
Je rentre de 8 jours de déplacement sans Internet.
Reprise des parutions, cordialement à tous, eva
-M-service-public-copie-1.jpg

RETOUR SUR L'EXTENSION AU PUBLIC DU "MANAGEMENT DE LA TENSION"

EXAMEN DES "15 PISTES POUR MODERNISER LA SPHERE PUBLIQUE" de l'INSTITUT MONTAIGNE

NOV 2005

"C'est une bien bonne et profitable coutume de trouver moyen de reconnaître la valeur des hommes rares et excellents". Ce propos élitiste de Montaigne est cité par l'Institut du même nom en fin d'un document de 50 pages. La lecture de ce document confirme le souci d'une direction "par en-haut" - entendez par les plus métitants - qui n'a rien à voir avec un corps de garanties "par en-haut" pour tous que veulent les syndicats. Une fois bien compris cet élitisme on poura bien saisir la portée de l'assertion que ce n'est pas les individus qu'il faut incriminer mais le système bloqué (Crozier) qu'il faut casser d'urgence.Les néolibéraux sont ni plus ni moins que les grands casseurs de la République sociale. C'est ainsi qu'il faut voir les grands réformateurs de droites et de gauches depuis 20 ans.

http:// www.institutmontaigne.org/medias/documents/moderniser_la_sphere_publique_-_integral_avec_couv.pdf

 

Ce documment est un modèle de ce qu'est le néolibéralisme à savoir l'introduction de règles et normes privées dans la shère publique. Le néolibéralisme a pour spécificité d'élargir au secteur non marchand ce que le libéralisme classique appliquait au seul secteur marchand. Le néolibéralisme exige une application la plus serrée possible de tout ce qui dans le privé a permi la montée continue de la profitabilité dans la quasi totalité des pays du monde, ce au détriment de la masse salariale.

Les méthodes préconisées passent par une direction par objectifs et non, en principe, par un caporalisme d'usine. Cette DPO implique une obsession de la mesure de tout, une véritablle "quantophrénie". L'informatisation précise et généralisée ainsi que l'usage des statistiques participe de la nécessaire mise enconcurrence de tous contre tous. Le secteur public doit être plus encore à flux tendu. Comme s'il ne l'était pas déjà.

Le  recentrage sur "le coeur de métier" permet de servir les mssions les plus essentielles et de rendre au privé le reste. Marchandisation du monde oblige. La régionalisation et même la centralisation sont des vecteurs puissants du renforcement de la performance des structures et de leurs agents. Le tout est accompagné d'une analyse qualitative visant à modeler un nouvel homme "moderne" calé sur le modèle de l'entrepreneur . Ce travailleur toujours subordonné en droit et en fait devient par la magie du management néolibéral un collaborateur doté d'une disposition d'esprit d'un alliage rare car à la fois conformiste par rapport à l'entreprise ou l'administration mais aussi inventif et mobilisable que possible.

On notera aussi que la réforme souhaitée n'est pas conduite "contre les fonctionnaires mais par et pour les fonctionnaires".  Le langage du "bouc emissaire" est abandonné au profit de celui sur la mobilisation des ressources humaines et le dialogue syndical. Rien de nouveau mais une ardente obligation d'individualiser plus pour accroitre la performance et briser les solidarités collectives fortes dans le secteur public. Il faut quand même pas être naïf !

Si le thème de la mobilisation de la force de travail est ancien celui de créer une R&D du public, c'est à dire une recherche et développement pour l'innovation et la performance est nouvelle. Il faudrait savoir ici si cet institut a été entendu depuis novembre 2005 date du rapport.

Christian Delarue

 

Auteur : Christian Delarue

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=13368

 

 

Commentaires :

 

Et oui c'est le management pour tous. C'est la mode, le management. (Roland, webmaster)

 

La fameuse "stratégie de la récompense" vise les seuls "performants" et signifie de fait punition des 95 % des autres salariés subissant l'austérité soit par stagnation soit par dégradation renforcée de leurs conditions de travail.

Cette stratégie est couplée avec la baisse des effectifs. (Delarue)

 

Bonjour Christian,

je rentre de 8 jours de déplacement sans Internet. Je publie ton article, révélateur de tout ce qui change en France. "Il" va liquider la France, ce Président qui n'aime pas la France et l'a "vendue" à l'Etranger, avec son mode de vie (américain et israélien, avec à la clef une société militaro-financière brutale et inhumaine).  On attend une nouvelle "J. D'Arc" pour bouter dehors l'Etranger et ses valets ! De Villepin, au moins, aime la France. Pas Sarkozy, DSK et Con-Bandit, trois hommes, parmi d'autres, au service de l'Etranger qui rêve de tuer l'identité de la France, et son indépendance ! Cordialement, eva

Je t'invite à lire les articles sélectionnés par le Comité Valmy, une dizaine tous les dix jours. Tous plus remarquables les uns que les autres ! Un responsable comme toi doit les lire, je pense...  D'une façon générale, le combat politico-socio-économique ne peut faire l'impasse de la dimension de l'indépendance nationale, de la souveraineté, celle-là même qui a conduit Chirac à refuser la guerre impériale de l'Irak, alors que Sarkozy au service d'Israël pousse à la guerre contre l'Iran, lui le cow-boy à la sauce Bush.. (eva)

 

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article676 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche